Accueil Chronique de concert The Jim Jones Revue + Parlor Snakes
Lundi 19 avril 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

The Jim Jones Revue + Parlor Snakes

The Jim Jones Revue + Parlor Snakes en concert

Le Poste à Galene - Marseille 4 décembre 2012

Critique écrite le par

Alors, pour passer une soirée rock n roll, vous prenez :

Un pianiste stylé à la Jerry Lee Lewis.
Le Jerry Lee quand il était encore jeune et qu'il épousait encore sa cousine, hein...
Mèche de cheveux comprise.

Un guitariste échappé d'un film de Jim Jarmusch ou de Aki Kaurismaki, genre vieux rocker perdu dans un monde oublié.

Un chanteur dandy à la voix éraillée.
Attention, pour le chanteur, le poil doit être lisse, le cheveu brillant et la voix bien polie au papier de verre.
C'est important.
Sinon, ça le fait pas.

Ajoutez à cela une section rythmique bien carrée.

The Jim Jones Revue @le Poste à Galène By McYavell - 121204 (3)

Mettez le tout dans une petite salle bondée de 290 pinpins, de type Poste à Galène, à la moyenne d'âge certes un peu élevée mais avec pas mal de jeunots néanmoins.
Branchez l'électricité.
Pogotez un tantinet en prenant soin de renverser votre bière sur le cuir du voisin pour l'hydrater.
Slammer deux ou trois fois en imprimant doucement l'empreinte de votre chaussure sur le front du rocker d'à côté.
Vous pouvez, en suggestion, arroser votre gosier d'une ou deux petites Pelforth ou Duvel...

Dégustez alors un concert de Jim Jones Revue sans modération !
Du véritable Rock Garage sixties!

Et, à l'attention des incultes et autres cuistres contrariants, je dis bien GARAGE SIXTIES !!
Je dis ça comme ça, pour Kinder Pingui et le fan de Scorpions, là, entre autre...
Parce qu'on est quand même plus près des Sonics ou des Count Five que de Little Richard ou Charlies Feather, je trouve...
Mais laissons ces querelles de clocher qui me vaudront surement de violentes représailles et une inscription sur la black list des chroniqueurs de côté, pour nous intéresser à cette bonne soirée en forme de surprise.

The Jim Jones Revue @le Poste à Galène By McYavell - 121204 (14)

Surprise car, en ignorant que je suis, je n'avais fait qu'entendre parler de Jim Jones Revue sans en avoir écouté la moindre note. Mais mes potes, en gens de goût avisés m'avaient dit : "putain, sa mère, y déchire tout sur scène les Jim Jones !!" (ils sont avisés mais ils parlent mal...)

Et je dois dire que je n'ai pas pu leur donner tort !
Car ça tient la route sur scène et ça tient la route dans les oreilles, tout ça...

Leur présence scénique est certaine et puis, comment ne pas tomber sous le charme d'un chanteur aux ongles pailletés ? C'est qu'il sait prendre son public par les sentiments, le bougre. Regards perçants, poses, mouvements suggestifs du bassin, bref, la panoplie d'un bon frontman dans un groupe de Rock n'Roll.
Musicalement, leur rock garage est varié, largement plus varié que celui les Lords of Altamont par exemple.
Les différentes ambiances sont suffisamment bien pesées et homogènes entre elles pour vous permettre de rentrer dans le show sans vous perdre et surtout sans vous lasser.
Z'êtes pas gagnés par la monotonie, voyez?
Z'êtes plutôt gagnés par le boogie woogie flu !

The Jim Jones Revue @le Poste à Galène By McYavell - 121204 (28)

Never let you go, ses congas et son jungle beat à la Bo Diddley version Sonics.
Chain Gang et son tempo lourd et menaçant.
7 times aroud the sun aux trois voix posées sur son beat de batterie et quelques accords de piano, style hymn gospel tout à fait à inattendu mais fort à propos !
Et le piano hypnotique et inquiétant sur Eagle eye ball , yeah, transcendant !

J'ai bien accroché au très beau Midnight ocean aussi, lors du rappel, et son léger côté dark, comme si une effluve de Joy Division et une goutte de Nick Cave étaient tombées dans leur Rock n'roll vintage au détour d'un riff...

Bref, c'est pas compliqué : j'ai commencé la soirée en écoutant nonchalamment un groupe au nom de Jim Jones Revue et j'ai fini le concert à me laisser envahir le corps et l'esprit par leur zique et à pogoter.
C'est un signe.
Et un bon.
C'est que ça m'a plu.
Ça fait du bien.

The Jim Jones Revue @le Poste à Galène By McYavell - 121204 (10)

Seul regret éternel, la durée du show.
Mais c'est une habitude aujourd'hui, 1h20, pour la grande majorité des groupes, c'est le grand maximum.
Va falloir que j'arrête de râler, mais je râle quand même. D'accord il font du rock style 60's, mais c'est pas la peine de pousser la nostalgie jusqu'à proposer la même durée des shows qu'à l'époque. Sinon, on va bientôt se retrouver avec des concerts de 40 minutes ! Ou alors il faut faire les même prix des places qu'à l'époque...
hum...
Springsteen, ils sont devenus fous... pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font... enfin si, j'exagère un peu quand même, ils font du Rock n'roll et ils le font bien. Sans blah blah et avec de l'énergie.

OOOOOOOOOhhhhhhhhhhhhh!!!!!!!!
Et j'allais oublier de dire un mot sur Parlors Snakes, le groupe assurant la première partie !
Je pourrais tout à fait en dire du bien en deux mots, même si je ne suis pas un fervent adepte de ce type de rock un peu arty, et c'est d'ailleurs ce que je vais faire !
Car à l'écoute de leur musique, des références comme les Stooges (de Fun House), Television ou Patti Smith sont venues taper à mon cervelet.
C'est que ça pouvait pas être mauvais, hein ??

Parlor Snakes @le Poste à Galène By McYavell - 121204 (24)

J'irais même jusqu'à dire que c'était agréable, autant visuellement que musicalement.
Tout repose peut-être un peu trop sur la chanteuse au talon rouge comme son synthé, le reste du groupe me paraissant un chouïa trop statique mais les compos tiennent le choc. A revoir à l'occasion.

Bon, allez, pour ceux qui n'ont pas suivi, qui sont fatigués ou qui ont tout simplement eu la flemme de lire ce torchon virtuel sans inspiration:

Résumé de la chronique dans laquelle j'ai employé 9 fois le terme Rock n'Roll pour parler de Jim Jones Revue...euh, 10 fois, disais-je donc :

Jim Jones Revue, c'est de la bonne cuisine Rock n'roll, genre gastronomique traditionnel. Y aller sans crainte d'être déçu !

The Jim Jones Revue @le Poste à Galène By McYavell - 121204 (25)

Plus de photos de Parlor Snakes et de The Jim Jones Revue.

> Réponse le 16 décembre 2012, par Philippe

FIFTIES, sisisi, je persiste et signe, et moi aussi j'ai des disques des Sonics et de Count Five à la maison, môssieu. d'abord moi je connaissais The Jim Jones Revue avant de venir, je sais comment ça sonne sur disque mais évidemment avec le prisme scène - son gonflé, ça a pu vous sembler déborder sur les 60's, si vous insistez.... Cela étant, me traiter de fan de Scorpions alors qu'on s'est croisés à leur concert CA c'est vraiment un coup bas. Je ne vous salue pas, camarade Jorma. PS très jolie chronique gonzo par ailleurs.  Réagir


Parlor Snakes : les dernières chroniques concerts

The Sheepdogs + Parlor Snakes en concert

The Sheepdogs + Parlor Snakes par Lebonair
la Flèche d'Or - Paris, le 16/04/2013
Une très belle soirée s'est déroulée en ce mardi 16 avril à la Flèche d'Or dans le 20ème à Paris. Au menu, nous retrouvons le groupe garage rock franco-américain Parlor Snakes... La suite

Parlor Snakes + The Jim Jones Revue en concert

Parlor Snakes + The Jim Jones Revue par Philippe
Poste à Galène, Marseille, le 04/12/2012
Epique soirée rock'n'roll hier soir au Poste à Galène : des mois déjà qu'on avait coché la date du retour en ville du barnum du Jim Jones Revue, quintette de milords anglais qui... La suite

The Jim Jones Revue : les dernières chroniques concerts

The Jim Jones Revue en concert

The Jim Jones Revue par Vilay
Metronum, Toulouse, le 19/09/2014
Vendredi 19 septembre 2014, le Metronum accueillait du rock'n'roll suintant made in London. Pour leur dernière tournée avant une retraite bien méritée, The Jim Jones Revue a... La suite

The Jim Jones Revue + John J Presley en concert

The Jim Jones Revue + John J Presley par Karen Solvery
L'Epicerie Moderne, Feyzin, le 11/09/2014
C'est un show un peu spécial, en cette soirée du 11 septembre 2014, à l'Epicerie Moderne, puisque Jim Jones et sa bande nous font le plaisir d'un ultime passage à Lyon. En effet,... La suite

Caribana Festival 2013 : Célien Schneider + Zaz + Imagine Dragons + FUN. + The Jim Jones Revue en concert

Caribana Festival 2013 : Célien Schneider + Zaz + Imagine Dragons + FUN. + The Jim Jones Revue par Mkhelif
Crans-sur-Nyon - Suisse, le 08/06/2013
Dernier soirée de concerts du festival Caribana, le dimanche étant une journée pour les jeunes artistes locaux : Caribateens (anciennement Caribakids). Le soleil était présent pour... La suite

Parlor Snakes + The Jim Jones Revue en concert

Parlor Snakes + The Jim Jones Revue par Philippe
Poste à Galène, Marseille, le 04/12/2012
Epique soirée rock'n'roll hier soir au Poste à Galène : des mois déjà qu'on avait coché la date du retour en ville du barnum du Jim Jones Revue, quintette de milords anglais qui... La suite

Le Poste à Galene - Marseille : les dernières chroniques concerts

Gontard - Splash Macadam en concert

Gontard - Splash Macadam par Lb Photographie
Le Makeda - Marseille, le 12/02/2020
Splash Macadam. Bis Repetita. Y aura t'il quelque chose à ajouter à une chronique écrite il y a moins d'un mois sur un groupe vu en novembre ? Pas de promo d'album en vue, pas... La suite

Venus en Mars + Marie-Flore en concert

Venus en Mars + Marie-Flore par Pirlouiiiit
Makeda, Marseille, le 16/01/2020
Pour être honnête ça partait mal ... rien ne me laissait penser que j'allais accrocher à la musique de cette Marie-Flore dont le portrait envahissait les rues du quartier depuis... La suite

The Bellrays + Lemon Cars en concert

The Bellrays + Lemon Cars par G Borgogno
Le Makéda, Marseille, le 19/10/2019
BELLRAYS Acte III. The Bellrays aiment Marseille. Qui le leur rend bien. C'était au moins leur troisième passage phocéen en groupe. Plus un Bob et Lisa, les deux "leaders",... La suite

Alexis Evans + Syndicat Du Chrome (Festival Tighten Up! #18) en concert

Alexis Evans + Syndicat Du Chrome (Festival Tighten Up! #18) par Sami
Makeda, Marseille, le 21/11/2019
Entre deux têtes d'affiche internationales du festival Tighten Up, de Puppetmastaz la veille au cabaret aléatoire à Pete Rock à la voute quelques jours après, c'est ce soir un... La suite