Accueil Chronique de concert Johnny Hallyday
Mercredi 20 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Johnny Hallyday

Johnny Hallyday en concert

Le Dôme - Marseille 24 octobre 2009

Critique écrite le par

Une question me taraude depuis des années : ai-je le droit de n'avoir jamais vu Johnny Hallyday ? D'un côté le mythe et la réputation de bête de scène. De l'autre, le fait que ça ne correspond pas vraiment à toute la musique que j'aime et que j'ai quelques a priori sur l'homme. Histoire de dormir tranquille, j'ai pris ma place dès le printemps pour cette date du 24 octobre. Dans la fosse. Au cœur du public le plus chaud et le plus motivé. Petite revue de ma soirée expérimentale thème par thème. Sans a priori. Promis.



Le public de Johnny

Multi générationnel mais dominé par la tranche 40/60 ans. Comme pour les grands concerts, il s'est massé très tôt sur l'Esplanade du Dôme. Attendre longuement debout puis courir, les jambes endolories, dès l'ouverture des barrières pour être aux premières loges. Je n'ai pas poussé l'expérience jusque là. La plupart de ses fans a un T-shirt à son effigie. Impressionnant d'en voir le nombre et la diversité. Rien qu'avec les produits dérivés, Johnny pourrait payer ses impôts. Oops ! Ca m'a échappé.



Johnny et le choix des morceaux

Intro / Ma Gueule / Je Veux Te Graver Dans Ma Vie / Joue Pas De Rock'N'Roll Pour Moi / Ca Peut Changer Le Monde / Medley (Les Coups - Noir C'Est Noir - Aussi Dur Que Du Bois - Jusqu'A Minuit) / Que Je T'Aime / Gabrielle / Les Enchaînés / (Born To Be Wild) / Allumer Le Feu / Requiem Pour Un Fou / Le Pénitencier / La Fille De L'Eté Dernier / Blue Suede Shoes / That's All Right, Mama / La Terre Promise / Quelque Chose De Tennessee / Le Bon Temps Du Rock'N'Roll / La Musique Que J'Aime / L'Envie
Rappels : Ca Ne Finira Jamais / Et Maintenant

(merci à ma sœur pour la setlist). On peut toujours trouver des chansons cultes et chargées de symboles qui ont été laissées de côté (L'Idole Des Jeunes / Né Dans La Rue) mais la setlist est assez représentative de sa carrière : des reprises (Los Bravos, Eddie Floyd, Chuck Berry, Carl Perkins, Elvis), des tubes que ma sœur chantait à tue-tête quand j'étais petit, de la variétoche, du blues, du rock'n roll.

>


Johnny chanteur

A part sur Gabrielle complètement loupé au niveau du chant et Les Enchaînés où sa voix fausse s'est miraculeusement noyée dans les mielleries conjointes de sa partenaire choriste et de l'orchestration, Johnny a de beaux restes. Sa pause sur Born To Be Wild (chanté exclusivement par ses choristes) lui a été bénéfique et toute la partie rock'n roll de la fin a fait preuve d'une belle maîtrise vocale.

Johnny musicien

C'est bon de rire parfois. L'empressement des techniciens à lui changer sa guitare entre deux morceaux est risible. Tout ça pour faire trois barrés en battue que personne n'entend.



Johnny philosophe

Il ne faisait pas partie des grands penseurs du XXème siècle. La sagesse ne l'a pas rattrapé au XXIème. Outre les paroles des chansons pas toujours transcendantes qu'il n'écrit d'ailleurs pas mais qu'il choisit de chanter, ses heureusement rares enchaînements sont des montagnes de platitudes. Morceaux choisis : "Il suffirait d'un peu d'amour pour tout changer" (pour Ca Peut Changer Le Monde où l'on voit "l'ambassadrice de l'Unicef, ma femme Laeticia" pendant son dur labeur) ; "Ce métier que j'ai, je n'aurais jamais pu en vivre si je n'avais pas eu un public aussi formidable que vous" ; "Je crois que les choses n'arrivent pas par hasard. Je crois au destin." Et de nous dire que quand il chante Quelque Chose De Tennessee, l'étoile du Berger brille plus que les autres parce que Michel nous regarde (j'exagère à peine).

<>


La santé de Johnny

Il se targue d'avoir les meilleurs musiciens, il a certainement les meilleurs docteurs. Plus de deux heures sur scène avec seulement une petite pause au milieu. Bien sûr, il se déhanche moins qu'avant, mais je signe des deux mains pour être dans son état de forme à 66 ans.

Johnny sincère ?

Aucun doute en ce qui concerne son amour du public qu'il clame sans cesse. Son dynamisme et sa présence sur scène le prouvent. Sa sueur est bien réelle dès le second morceau.
On peut être plus circonspect au fait qu'il s'agit de sa dernière tournée. "M'arrêter là avec vous" ? Peut-être. Mais le choix des deux derniers titres "Ca Ne Finira Jamais" avec son double sens et surtout "Et Maintenant" témoignent que cet homme est taillé pour la scène et aura du mal à arrêter. D'ailleurs, à qui s'adresse-t-il sinon à la scène lorsqu'il emprunte ces mots à Bécaud ?
Et maintenant que vais-je faire
De tout ce temps que sera ma vie
De tous ces gens qui m'indiffèrent
Maintenant que tu es partie...




Les musiciens de Johnny

Peut-être pas les meilleurs du monde comme le prétend Johnny, mais pas loin. Le plus vieux, c'est Ernie Fields Jr, 74 ans, un des quatre membres de la merveilleuse section cuivres présente sur la tournée, The Vine Streets Horns, avec son lourd saxo baryton. Il a travaillé avec BB King, Stevie Wonder et Marvin Gaye. Un des plus jeunes, c'est Greg Zlap, l'harmoniciste qui a sauvé l'interprétation de Gabrielle par un solo de folie et a été un des grands artisans de Born To Be Wild qu'il fallait faire durer pour que Johnny se refasse une santé. Ma sœur m'a fait promettre de parler du chanteur canadien, Alain Couture, qu'elle adore. Je ne lui ai pas promis de parler des deux choristes filles et c'est tant mieux. Les orchestrations sont nickels notamment celle de La Musique Que J'Aime, véritable réussite.



L'ambiance

Le public était particulièrement calme avant le spectacle malgré la demi-heure de retard. Il était enthousiaste pendant. J'ai eu la chance de ne pas me trouver à côté de l'un de ces inévitables fans qui connaissent tout par cœur et qui chantent plus fort que le chanteur. Il devait bien y en avoir, mais la plupart chantait quand Johnny le demandait, et se bornait à écouter, bouger les mains et agrémenter quelques chansons de gestes cultes : croiser les bras poings serrés à chaque "mourir d'amour enchaîné" déclamé, par exemple. Entre deux titres, on chante "Johnny Hallyday !" sur l'air de "On est les champions". Certains sont taquins parfois : "C'est l'heure de la perf' !" entendu lorsque Johnny est sorti de scène.



Le show

Probablement beaucoup moins impressionnant que dans un stade mais pour une salle de cette taille, rien à dire. Des décors imposants mais qui semblent un peu hors-sujet (si quelqu'un peut m'expliquer le symbole des robots et de la tête d'aigle, je suis preneur). Quatre panneaux mobiles sur vérins hydrauliques qui s'inclinent, se séparent, se solidarisent, disparaissent. Y sont projetées de bien belles images pas hors-sujet. La palme aux clips Tennessee et La Musique Que J'Aime avec la Route 66 parcourue en cinq minutes. Très décevant au niveau des costumes : juste un changement de veste à mi-concert. Les lumières ne sont pas exceptionnelles pour un spectacle de ce standing. Notons toutefois un joli feu d'artifice au début, un autre sur Allumer Le Feu et le bouquet final sur Ca Ne Finira Jamais avec pluie de confettis en sus.



Le son

Bonne surprise. Malgré la profusion de musiciens (j'en ai compté jusqu'à 16 en même temps), les tympans sortent du Dôme en bon état. Le son n'était jamais saturé et à part la guitare de Johnny, on distingue chacun des instruments.

Johnny et l'émotion

Voir les morceaux choisis du chapitre Johnny philosophe. Ca marche sur certains spectateurs qui ont carrément les larmes aux yeux.



Johnny et l'humour

Voir les chapitres Johnny musicien et Johnny philosophe.

Johnny et Marseille

Il nous dit l'attachement particulier qu'il a avec cette ville et raconte son passage à l'Alcazar voilà 50 ans. Le public y était réputé difficile et avait coutume de jeter des pièces de monnaie ou des tomates. "On ne m'a jeté ni l'un ni l'autre".

Ce soir non plus. Un beau succès populaire, des gens pas déçus à la sortie, ma sœur heureuse et moi heureux de voir ma sœur heureuse. Je suis en train de réaliser que je n'ai jamais vu Enrico Macias...

Bonus vidéo : La Musique Que J'Aime

> Réponse le 26 octobre 2009, par philippe

Rassurez-vous cher Mac Yavell, dans 2-3 ans vous aurez toujours la forme ! ;-) Damnation, voilà que l'une de mes chroniques les plus célèbres est désormais obsolète...  Réagir

> Réponse le 18 novembre 2009, par Christine

Beau bilan de soirée! je n'ai jamais vu Johnny "en vrai" mais j'ai écouté pas mal d'albums pour raisons professionnelles (discothécaire). Très demandé il y a encore 10 ans, il est aujourd'hui dépassé par des demandes sur la nouvelle scène. Cela dit, je ne pense pas avoir la chance de voir un de ses (chers) concerts, mes moyens et ma situation géographique ne me le permettant pas (pas de salle assez grande à l'horizon...). Heureuse de vous avoir lu, car c'est à peu près mon sentiment : un show bien monté, un homme fatigué...  Réagir


Johnny Hallyday : les dernières chroniques concerts

Johnny Hallyday en concert

Johnny Hallyday par Philippe
Le Dôme, Marseille, le 05/02/2016
La première fois que je suis allé voir Johnny Hallyday en concert, également au Dôme et en 2007, j'avais au moins une super excuse : c'était la première fois ! Excuse qui... La suite

Johnny Hallyday en concert

Johnny Hallyday par Gandalf
Le Dôme à Marseille, le 05/02/2016
C'est grâce à une invitation de dernière minute (merci Philippe et François) que j'ai pu revoir le grand Johnny Hallyday, 18 ans après la seule fois où j'avais pu constater sa... La suite

Johnny Hallyday + Yodelice en concert

Johnny Hallyday + Yodelice par Xavier Averlant
Satde Pierre Mauroy, Lille, le 10/10/2015
Non, non c'est pas une blague, on est bien allé voir Johnny Hallyday en live au Stade Pierre Mauroy de Lille et deux soirs de suite en plus ! J'avais toujours été intrigué,... La suite

Johnny Hallyday en concert

Johnny Hallyday par stephane sarpaux
Stade Vélodrome -Marseille, le 11/07/2009
"Bon spectacle". C'est ainsi que la charmante hôtesse d'accueil me laisse après m'avoir indiqué ma place dans la tribune Ganay. Il est 19h45, le soleil se couche juste à l'angle... La suite

Le Dôme - Marseille : les dernières chroniques concerts

James Blunt + Lea Paci en concert

James Blunt + Lea Paci par Pirlouiiiit
Dome, Marseille, le 01/03/2020
Que diable allait-il faire dans cette galère ? A peine revenu de vacances et le lendemain d'avoir passé la soirée aux Fils Qui s'Touchent en compagnie de La Noria, me voilà qui me... La suite

-M- Matthieu Chédid en concert

-M- Matthieu Chédid par Clementinasofamosa
Le Dôme, Marseille, le 23/11/2019
Les premiers mots qui me viennent à l'esprit lorsque je repense au concert de -M- sont : "Comment moi -M-isérable -M-élomane, puis-je me faire adopter par la -M-onumentale famille... La suite

Damien Saez en concert

Damien Saez par Kris Tian
Le Dôme, Marseille, le 20/11/2019
En voulant écrire cette chronique je réalise que je n'aurais jamais le phrasé aussi beau que celui de Damien Saez. Je n'ai pas la plume aussi fine, la rime aussi belle qui font de... La suite

Aldebert feat. Claire Keim, Gauvain Sers, Malou, Barcella ... (10 ans d'Enfantillage) en concert

Aldebert feat. Claire Keim, Gauvain Sers, Malou, Barcella ... (10 ans d'Enfantillage) par Pirlouiiiit
Dome, Marseille, le 16/11/2019
Contexte : Je suis assez fan de Aldebert et ce depuis que je suis tombé sur son premier album (il y a une dizaine d'année semble t il) : Je l'ai déjà vu en concert au Silo en... La suite