Accueil Chronique de concert Jon Spencer And The Hitmakers + Boring Girl
Mardi 18 juin 2024 : 6169 concerts, 27114 chroniques de concert, 5413 critiques d'album.

Chronique de Concert

Jon Spencer And The Hitmakers + Boring Girl

Jon Spencer And The Hitmakers + Boring Girl en concert

Rockstore, Montpellier 12 novembre 2022

Critique écrite le par

Et c'est reparti pour un petit shoot de rock'n'roll avec tonton Jon Spencer et son plus si nouveau groupe The Hitmakers. Vu au début comme un des multiples "side project" du bonhomme aux côtés des Pussy Galore, Boss Hog, Heavy Trash et, surtout, du Blues Explosion, les Hitmakers sont devenus son véhicule musical privilégié depuis le split de ce dernier. Nous voilà donc à Montpellier, devant le Rockstore, après une après-midi à zoner dans les disquaires de la ville (et à la superbe librairie de la place de la comédie), un peu en avance sur l'horaire d'ouverture des portes. Bref, l'occasion où jamais d'aller s'en jeter une petite avant d'aller au concert. Et là, heureuse surprise : notre tournée ne nous coûte pas grand chose, ce soir-là à Montpellier ayant lieu un événement particulièrement festif : le barathon, soit une gigantesque happy hour toute la soirée dans de nombreux bars de la ville. Quel rapport avec le concert me direz vous? Et bien d'abord sachez que ce n'est pas très poli d'interrompre le narrateur, mais ensuite, ce point aura une importance pour la suite de la chronique. En terme narratif cela s'appelle du foreshadowing. Bref, une fois nos pintes rincées, nous entrons dans le Rockstore à 20h pour constater que la première partie a déjà commencé. C'est en effet une habitude assez désagréable dans cette salle : se transformant en boîte de nuit dès le concert fini, et voulant faire entrer le plus tôt possible ses hordes de clubbers, le Rockstore ne transige pas sur les horaires, 20 heures c'est 20 heures, faites moi dégager au plus vite ces vieux rockers de là, il me faut de la chair fraîche.

Boring Girls

C'est donc aux sympathiques Boring Girls, groupe garage montpelliérain que revient l'insigne honneur d'ouvrir pour la légende Spencer. Et force est de constater que ce choix fut cohérent tant l'approche de ce groupe pouvait se rapprocher de l'esprit de son aîné, et même encore plus des Hitmakers avec l'apport de cet orgue qui apporte un décalage avec le tout-venant de la scène punk. Jeunes, portés par une chanteuse parfois bien énervée et des chansons aux paroles parfois gentiment débiles (ce qui contrairement à ce que l'on pourrait penser est plutôt un compliment venant de moi), Boring Girls (dont les albums assez sympathiques sont disponibles sur les plate-forme musicales) ne révolutionne rien, ne donne pas envie d'envahir la Pologne, mais fit carrément le job sans avoir à rougir face au patron, Jon Spencer.


Jon Spencer And The Hitmakers

C'est donc assez tôt que Jon Spencer And The Hitmakers fit son entrée sur scène (après avoir lui-même mis en place son coin et ses effets), une scène assez grande, mais sur laquelle les quatre musiciens se sont regroupés sur un espace minuscule, et dans une salle correctement remplie mais assez loin du guichet fermé. Que dire sur ce concert de Jon Spencer qui n'a pas déjà été dit ? Pas grand chose en fait tant ce dernier déroule comme à chaque fois un show hyper pêchu, sans pause, dans lequel l'ordre et les titres des chansons compte moins que la l'énergie dégagée. Spencer lui-même est toujours une bête de scène, feulant, hurlant, genouflexant et transpirant au bout d'une chanson comme Pierre Ménès quand il a monté chez lui les trois marches qui mènent à sa cuisine. Sur ce dernier point, on pourrait lui conseiller de se vêtir un peu moins pour moins transpirer. Mais Jon n'est pas du genre à débarquer en t-shirt sur scène, il ne se départit jamais de cette espèce d'élégance un peu toxique de créature des ténèbres (en vrai il a une veste en jean et une chemise noire, mais sur lui ça fait classe).



Mais il n'est pas le seul à faire le show, le reste du groupe prend également sa part de lumière. On peut citer Sam Coomes dont l'orgue est probablement possédé par un être probablement démoniaque. Il y a aussi Bob Bert aux percussions, qui ne tape pas sur des bambous, qui n'est pas numéro un, mais qui maltraite des pièces de bagnole avec des marteaux. Et enfin on peut parler du batteur, Mike Sord, colonne vertébrale rythmique de ce groupe de malades mentaux avec son taulier. Cette équipe de choc déroule un rock and roll old school qui régale un public averti et heureux pendant une bonne heure et demie. Un public heureux, mais néanmoins assez calme, qui danse sans pogoter. Peut-être le poids des ans. Les spectateurs au fil des concerts prenant tranquillement de l'âge en même temps que leur idole (c'est quand même bien fait cette histoire).



Et donc un petit quart d'heure après que le groupe ait quitté la scène, la sécurité vint nous mettre dehors à 23h avec un goût de trop peu. Pas musicalement, tant la formule proposée par Spencer et son équipe est en mesure de rassasier n'importe quel fan de rock adepte de concert énervé. Mais bon, samedi soir, 23h, on est chaud après le concert, on va quand même pas rentrer comme ça sans s'en jeter une dernière non ? Et c'est là que le choc fut violent. En effet, pendant que nous étions tel Doctor Who dans son Tardis, transportés hors du temps et de l'espace, quelque part dans les 70s ou les 90s, entre le New-York du CBGB et le Détroit Stoogien, la jeunesse Montpelliéraine ne nous avait pas attendu pour fêter comme il se doit son Barathon. C'est donc dans un bar blindax de gamins déguisés en Bjorn Borg (visiblement c'était la kitsch édition) chantant sur de Jul que nous avons fini la soirée. Et que, tel les frères Coen, nous nous sommes dit : non, ce pays n'est plus pour le vieil homme. No country for old men...


Jon Spencer & The Hitmakers : les dernières chroniques concerts

Jon Spencer And The Hit Makers, Tramhaus, Stuffed Foxes (Festival Les Indisciplinées 2022) en concert

Jon Spencer And The Hit Makers, Tramhaus, Stuffed Foxes (Festival Les Indisciplinées 2022) par Stephane Vidroc
L'Hydrophone, Lorient, le 03/11/2022
Le rendez-vous automnal "Les Indisciplinées", dans le pays de Lorient, est l'occasion - fort appréciable en cette morne et triste saison - des retrouvailles et des découvertes.... La suite

The Fleshtones, Jon Spencer and the Hitmakers, Thomas Mascaro en concert

The Fleshtones, Jon Spencer and the Hitmakers, Thomas Mascaro par Fred Boyer
Ninkasi Kao - Lyon, le 07/11/2019
Double programme ce soir au Ninkasi Kao, aux abords du mythique Stade de Gerland qui a vu s'écrire certaines des plus belles pages de l'histoire du foot français (notamment une... La suite

Jon Spencer And The HITmakers en concert

Jon Spencer And The HITmakers par Samuel C
La Maroquinerie - Paris, le 17/05/2019
Retrouver Jon Spencer à la Maroquinerie, en pleine forme, cela ravive forcément des souvenirs. C'est en effet une histoire qui dure depuis près de 25 ans : sur cassette, vinyle et... La suite

Jon Spencer and the Hitmakers + The Devils en concert

Jon Spencer and the Hitmakers + The Devils par Fred Boyer
La Maroquinerie - Paris, le 17/05/2019
Chapitre 1 : "Il y a plus de rockers, faut être honnête, il reste qui ? Johnny. Billy Idol. Scorpions. Voila, il y a quatre groupes. C'est pas Calogéro, Whitney Houston, c'est... La suite

Rockstore, Montpellier : les dernières chroniques concerts

Qúetzal Snåkes + Black Lips en concert

Qúetzal Snåkes + Black Lips par odliz
Le Rockstore, Montpellier, le 30/05/2016
Je ne prenais pourtant pas spécialement de risques avec ce concert à 168 petits kilomètres de chez moi. Le billet de train n'était pas de contrebande et l'intercités me faisait... La suite

CocoRosie en concert

CocoRosie par Ysabel
Rockstore - Montpellier, le 21/07/2012
Un RockStore plein à craquer pour accueillir les deux sœurs de CocoRosie, qui se sont associées à Rajasthan Roots, groupe que je ne connais absolument pas. Alors donc... La suite

The Stranglers + Mike Marlin en concert

The Stranglers + Mike Marlin par Sylvain Cabaret
Le Rockstore - Montpellier, le 09/04/2012
A LA RECHERCHE DE JET BLACK C'est à la surprise générale que nous débuterons cette soirée non pas à 19h30 (comme indiqué sur le site du Rockstore) mais à 20h ; et surtout pour... La suite

Sizzla and the Firehouse crew en concert

Sizzla and the Firehouse crew par bertrand
Rockstore Montpellier, le 11/04/2012
Le Rockstore souffle cette année ces 25 bougies, et je n'avais toujours pas fait l'effort de pousser jusqu'à Montpel pour voir ce lieu de renommée incontestable. L'occasion est... La suite