Accueil Chronique de concert Kasabian
Mercredi 27 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Kasabian

Kasabian  en concert

Le Zénith, Paris 7 novembre 2014

Critique écrite le par



Exactement trois années après, je retrouve Kasabian en live à Paris et toujours dans cette même salle du Zénith. Cette année, juste avant à la sortie de leur 5ème et dernier disque 48:13, le groupe a déjà mis le feu au Bataclan, le 30 avril dernier. Je suis donc heureux et motivé ce soir en marchant dans les allées qui m'amènent en direction du Zénith de Paris. Je croise des gens de tout âge et bien entendu des Anglais, des dandys au look très british et j'aime beaucoup cela.



Le public à l'air bien motivé ce soir pour faire la fête à un de leurs groupes fétiches Kasabian. Il est 20h30, je suis à peine arrivé dans la salle et Pulled Apart By Horses vient de terminer sa première partie. Il y a un rideau en fond de salle et le Zénith est rempli à 70% de sa capacité. On doit être malgré tout 5000 personnes à attendre les gars de Leicester sur scène. L'ambiance est déjà chaude et bouillante.



21 heures, l'intro Shiva résonne dans la salle avant le premier titre et la déferlante "Bumblebee". Le guitariste barbu et compositeur Sergio Pizzorno, qui porte son indémodable jogging et sa queue de marmotte, bondit sous les acclamations du public poing levé. C'est parti pour 1 heure 40 de folie ! Ce titre qui ouvre également l'album 48:13 est parfait pour démarrer les hostilités et donnera le ton de ce concert bien enlevé et dynamique. On enchaine les titres dansants et euphorisants tels que Shoot The Runner et le très brillant Underdog, une de mes chansons préférées du groupe.



C'est de la folie dans la fosse, ça explose de partout et les lights sont vraiment réussis. Avec Where Did All the Love Go puis Days Are Forgotten, on ne baissera pas de rythme pour notre plus grand plaisir.
On replonge après avec le dernier disque plutôt réussi et les très efficaces Clouds et Eez-eh qui offrent une discothèque géante au Zénith. C'est vrai que contrairement au Zénith de Novembre 2011, je trouve pour ma part le concert bien plus efficace et dynamique et la set-list est vraiment bien sentie. On n'a pas de coup de mou comme j'ai pu le vivre il y a trois ans. Ce soir, c'est le meilleur de Kasabian que nous avons devant nous. La fête est totale. La plupart des gens qui sont sur des places assises sont debout et dansent.



Je me réjouis d'entendre un des premiers tubes du groupe, le fantastique Processed Beats du 1er album et Take Aim du 3ème album.
Il faudra presque attendre une heure pour connaitre la première accalmie et le morceau Thick as Thieves, toujours du même disque.
La fosse ne va pas se reposer longtemps avec l'archi-tube Club Foot qui nous rendra dingue et le terrible Re-Wired. C'est donc une avalanche de tubes qui s'abat sur nous depuis plus d'heure maintenant.
La nouveauté Treat restera dans le ton et Empire ainsi que Fire finiront de nous achever, quel titre ce "Fire", c'est le feu. Tom chauffe et fait corps avec son public qui se met à sauter dans tous les sens, "Show me your fucking hands!" nous demandera-t'il souvent et on ne se fait évidemment pas prier. Nous sommes en plein dancefloor.



Après 1 heure 20 passées à la vitesse de la lumière, on reprendra une dernière nouveauté avec Stevie. Sergio est tout sourire, il brandit un drapeau d'un fan et le montre tout heureux comme un enfant et nous dira: "Let's get this place fucking jumping, and that goes for you as well !" ("faisons trembler cette put*** de salle, et cela vaut pour vous aussi !") en pointant les premiers rangs du doigt, avant d'entamer un Vlad The Impaler très attendu. Tom Meighan, qui aura parfaitement assuré au chant ce soir, nous lance un souriant "Paris, I Love You!" Cela se terminera dans la joie et la bonne humeur avec l'enchainement du hit de Fatboy Slim "Praise You" et L.S.F qui nous nous fera une dernière fois décoller les pieds du sol.
Tom et Sergio sont heureux et improvisent un concours de sauts avant de nous quitter définitivement. Ce fut une excellente soirée !





Remerciements à Gérald Fraysse et Speakeasy

Crédits photos: Alain Bibal www.facebook.com/alain.bibal.7, bibalbibal.tumblr.com/


set-list :

(shiva) 
bumblebeee 2014
Shoot the Runner 2006
("Black Skinhead" intro)
Underdog 2009
Where Did All the Love Go? 2009
Days Are Forgotten 2011
clouds 2014
eez-eh 2014
Processed Beats 2004
The Doberman 2006
(Shortened)
Take Aim 2009
Thick as Thieves 2009
Club Foot 2004
Re‐Wired 2011
treat 2014
Empire 2006

Fire 2009

Encore:

stevie 2014
Vlad the Impaler 2009
Praise You 
(Fatboy Slim cover)
L.S.F. (Lost Souls Forever) 2004

Kasabian : les dernières chroniques concerts

Depeche Mode, Kasabian, BRMC, Fidlar, Kaleo... (Festival Lollapalooza Paris 2018) en concert

Depeche Mode, Kasabian, BRMC, Fidlar, Kaleo... (Festival Lollapalooza Paris 2018) par Samuel C
Hippodrome de Longchamp - Paris, le 21/07/2018
Le festival Samedi 21 juillet débutait la seconde édition de la version française du Lollapalooza. Cet événement est porté par le tourneur Live Nation et accueille des... La suite

Depeche Mode, Black Rebel Motorcycle Club, Kasabian, Portugal. the Man (Festival Lollapalooza Paris 2018 - Jour 1) en concert

Depeche Mode, Black Rebel Motorcycle Club, Kasabian, Portugal. the Man (Festival Lollapalooza Paris 2018 - Jour 1) par Coline Magaud
Hippodrome de Longchamp, Paris, le 21/07/2018
La deuxième édition de la version française du grand festival américain lollapalooza se déroulait le week-end des 21 et 22 juillet à l'Hippodrome de Longchamp à Paris. Une... La suite

Kasabian en concert

Kasabian par Samuel C
Zénith - Paris, le 11/11/2017
Parfois, on néglige un groupe ou un artiste, pleinement reconnu par ses pairs, sans raison réelle : Arctic Monkeys par exemple (vus très tardivement à l'occasion de l'édition... La suite

Kasabian  en concert

Kasabian par Lebonair
Le Zénith - Paris, le 22/11/2011
Quelques heures avant le concert des Anglais de Kasabian, j'aurai pu flipper un peu. Parce qu'ils sont potes d'Oasis (je n'aime pas ce groupe et le cerveau du pauvre Liam surtout)... La suite

Le Zénith, Paris : les dernières chroniques concerts

Tenacious D en concert

Tenacious D par Electric Eye
Zénith, Paris, le 26/02/2020
Tenacious D, le groupe de Jack Black et Kyle Gass, est de retour à Paris pour défendre son dernier opus "Post-Apocalypto", un projet multimédia évidemment complètement... La suite

Liam Gallagher en concert

Liam Gallagher par Samuel C
Le Zénith - Paris, le 21/02/2020
Dans un Zénith plein à craquer, Liam Gallagher achève une tournée européenne où malgré deux excellents récents albums en solo, il interprétera 12 titres d'Oasis sur les 19 de... La suite

Jeanne Added + Maestro en concert

Jeanne Added + Maestro par manuwino
Zénith de Paris, le 03/04/2019
Les choses s'accélèrent pour Jeanne Added depuis la sortie il y a 6 mois de son deuxième album, "Radiate". Deux Victoires de la Musique, une tournée de salles de plus en plus... La suite

Georgio en concert

Georgio par AgatheNight
Zénith de Paris , le 15/03/2019
Un vent de folie a parcouru le Zénith parisien le Vendredi 15 Mars 2019. Programmé ce soir là, le rappeur, auteur et poète Georgio, a envoûté une salle comble en délivrant... La suite