Accueil Chronique de concert Hellfest 2013 2ème jour : Krokus, Kampfar, Accept, Belphegor, ZZ Top, Kiss, Immortal
Samedi 16 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Hellfest 2013 2ème jour : Krokus, Kampfar, Accept, Belphegor, ZZ Top, Kiss, Immortal

Hellfest 2013 2ème jour : Krokus, Kampfar, Accept, Belphegor, ZZ Top, Kiss, Immortal  en concert

Clisson 22 Juin 2013

Critique écrite le par




Krokus, Kampfar, Accept, Belphegor, ZZ Top, Kiss, Immortal... Si contrairement à la veille, cette seconde journée du Hellfest 2013 s'annonce plus légère pour moi en terme de programmation, il n'en sera pas de même en terme de fréquentation du site, qui atteindra ce jour là je pense son records toutes années confondues. Logés à l'extérieur du site, nous vivrons une arrivée sur Clisson plutôt tumultueuse avec des embouteillages plusieurs kilomètres en amont et une quantité impressionnante de voiture garées n'importe où et n'importe comment à déjà une demi heure de marche du site. Ce qui présageait être une journée intense en fréquentation s'avèrera devenir une marée humaine à la limite de l'infernal au fil des heures.

Effet samedi ou effet programmation avec des groupes adressés à un public plus jeune (P.O.D., Coal Chamber, Papa Roach, Korn, etc.) toujours est-il que le nombre de "ticket un jour" battra son records ce jour là, sans oublier la présence des légendaires ZZ Top et Kiss générant eux aussi un public beaucoup large. Pour ma part peu de groupes sur la quantité proposée m'intéressent réellement sur cette journée, et malheureusement j'en louperai déjà deux à cause des embouteillages entre Attentat Rock et Audrey Horne, respectivement prévus vers 11h05 et 12h15.



Krokus 13h35 - Mainstage 1

J'entamerai donc mes festivités quotidiennes avec le légendaire Krokus. Jamais déçue par une prestation de nos amis Suisses, ce concert prouvera une fois de plus que nos amis n'ont pas volé le fait d'être devenus N°1 dans leur pays avec leur come-back en 2003 et l'album "Rock the Block"rnLe groupe délivrera un concert à l'image du bouledogue de leur dernier opus "Dirty Dynamite" : mordant et plein de dynamite pour ce hard sale teinté de blues et de groove comme ils savent si bien le faire. Du rock'n'roll et une méga ambiance pour contrer le temps gris et pluvieux présent au-dessus de nos têtes. Le retour du guitariste Mandy Meyer monte le groupe à 6 membres dont 3 guitaristes. Un jappement canin plus tard et notre frontman Marc Storace débarquera sur scène pour chauffer et se faire trémousser toute une fosse, quasiment l'ambiance la plus chaude depuis la veille.rnLe groupe était attendu de pied ferme par les fans qui déjà brandissaient drapeaux au logo du groupe. Dans ce cadre un petit groupe de Basco-Espagnols se fera particulièrement remarquer - et par Marc Storace lui-même - de par leur style lunettes de soleil-clous-cuir directement débarqué du fin fond des années 80 mais surtout par leur attitude des plus joyeuses. Pour avoir eu le plaisir de passer ce concert à leur côté, impossible de résister face à ces démonstrations de "air guitar" et d'attitude de rock star au 7ème ciel. C'est donc dans cette ambiance survoltée et avec des titres comme "Long Stick Goes Boom /Hoodoo Woman / Easy Rocker / American Woman (The Who) / Tokyo Nights / Heatstrokes / Eat the Rich" que ce concert passera beaucoup trop vite pour laisser place à un Coal Chamber sur la scène voisine qui me fera fuir au fin fond du festival. Alors bien que la voix de Marc Storace rappelle souvent celle d'un chanteur trop tôt disparu, et que le groupe évolue lui-aussi dans un Hard Rock teinté de Blues, Krokus n'est pas un pâle clone de AC/DC, et près de 40 ans après sa naissance, le petit Suisse et ses acolytes n'ont rien à envier aux grands.





Kampfar 16h10 - Temple

Après la suisse direction les ténèbres sous chapiteau avec la scène Temple pour une prestation des scandinaves de Kampfar et leur black métal norvégien. Changement de décors brutal avec au départ pour seule lumière le pentagramme-néon situé au-dessus de la scène. Cette dans cette ambiance que le meneur Dolk et ses compagnons de guerre vont apparaître sous l'œil attentif de nos objectifs et du public.



Valeur sure dans le monde des Vikings, notre Odin du jour envoûtera le chapiteau de son black métal sombre et atmosphérique, le tout sur une scène rougeoyante et simple, les seuls accessoires étant la cartouchière et les longs clous que notre frontman portent aux bras. Souriant et communicatif Dolk remerciera le Hellfest pour son chaleureux accueil, n'économisant pas sur le démontage de cervicales ni sur jouer le jeu devant nos objectifs (toujours agréable !).



La chaleur monte crescendo et proportionnellement à l'ambiance et Dolk finira par quitter son tee-shirt Bathory et se mettre torse nu nous exhibant tatouages et nom de son groupe fièrement gravé sur son ventre. Ole Hartvigsen et Jon Bakker plus discrets n'en restent pas moins efficaces et martyrisent guitare et basse afin d'apporter le meilleur d'eux-mêmes. Des titres comme "Troll, Død Og Trolldom" "Huldreland" "Lyktemenn" "Djevelsang fra dypet" et "Vettekult" rythmeront le concert avant un final sur "Ravenheart"






Accept 18h55 - Mainstage 1

Ma journée est constituée d'une alternance Heavy / Black , c'est donc après une pause que je rejoindrais de nouveau les scènes principales pour le concert très attendu de nos amis germaniques de Accept. Dépassée pour moi la polémique sur la véritable capacité du chanteur Mark Tornillo à être digne de remplacer Udo Dirkschneider.



J'ai la chance d'avoir vu sur scène Accept sous les deux formations et à ce jour le combo actuel me donne un véritable plaisir et je n'ai jamais été déçue d'un seul concert. C'est donc toujours avec la même motivation que j'attends les concerts du groupe.rnUne seule petite heure pour ravager le festival il n'y a donc pas de temps à perdre. Pas de discours superflus de Marc, des titres enchaînés avec des versions plus courtes que d'habitude pour les titres "Princess of the Dawn", "Metal Heart", "Balls to the Wall", le tout emmené par une prestation impeccable de la puissante et ravageuse rythmique de Wolf Hoffmann au son si reconnaissable. Herman Frank n'est pas en reste bien qu'il ne fera pas de solos mais sera dignement soutenu par la basse de Peter Baltes et Stefan Schwarzmann derrière les fûts.rnDouze titres pour prouver qu'ils restent les plus grands du heavy metal allemand, 12 titres pour prouver qu'une place en tête d'affiche n'aurait pas été démesurée non plus.



Entre passage thématique de "La Lettre à Elise" sur "Metal Heart" ou solo rapide sur "Balls To The Wall", Phil Anselmo viendra s'incruster sur scène pour un duo sur le titre "Fast as a Shark" qui achèvera le concert. Un Phil Anselmo énormément présent pendant le festival et qui apparaîtra à de nombreuses reprises pendant les concerts. Quoi dire de plus ? Incontestablement la première claque de la journée.

Hung, Drawn and Quartered
Stalingrad
Restless and Wild
Breaker
Princess of the Dawn
nLosers and Winners
Pandemic
Metal Heart
Teutonic Terror
Balls to the Wall
Fast as a Shark (avec Phil Anselmo)
(Bound to Fail diffusée en fond sonore)






Belphegor 19h50 - Temple

Alors que les dernières notes de Accept résonnent encore, c'est de nouveau vers la scène Temple pour une descente aux enfers avec Belphegor que je me dirigerai. Deux ans après leur passage en ce même lieu les Autrichiens maîtres du Black/death sont toujours autant portés hémoglobine. Devant la scène sont présentes "structures" composées d'ossements, de têtes d'animaux à cornes, masques à gaz et autres lambeaux de chairs dégoulinant de sang. Ambiance malsaine à son summum et musiciens recouverts de sang pour un concert agressif et technique.



Si lors de leur précédent passage le son n'avait pas été parmi les meilleurs, pour ma part je ne trouve rien à reprocher à celui du jour. On ne change pas une équipe qui gagne et le démon Helmuth et sa bande délivreront un concert aux paroles toujours violentes, acérées et provocantes envers le christianisme, de quoi faire bondir une certaine politicienne détractrice de notre rendez-vous annuel.



Mais derrière cette image, des musiciens communicatifs qui n'hésitent pas eux aussi à jouer le jeu avec les photographes présents - pour notre plus grand plaisir - et un frontman qui exprimera sa satisfaction de pouvoir être de nouveau présent au Hellfest. 50 minutes dans les entrailles de la terre et un quart d'heure pour retourner vers le scènes principales pour assister à la prestation de ZZ Top.



Si le concert démoniaque de Belphegor est bien terminé, l'enfer lui est tombé sur Clisson entre-temps : le site du festival est blindé à l'image de l'année de la présence de Guns'N'Roses voire plus car il semblerait donc bien que 40 000 personnes aient été présentes ce jour là. Rallier les scènes va se révéler un moment de natation plutôt désagréable dans une marée humaine, agoraphobes cette journée n'était pas faite pour vous. Il me sera d'ailleurs tout simplement impossible de retrouver et rejoindre les personnes qui m'accompagnent.






ZZ Top 20h55 - Mainstage 1

C'est l'heure d'entamer la dernière ligne droite de la journée et pour cela les barbus les plus réputés du Texas vont venir faire résonner les plus grands titres de leur carrière sur la Mainstage 1. ZZ Top en toute franchise malgré mon grand respect pour le groupe j'avais été déçue du concert du 10 juillet 2008 au Zénith de Paris que j'avais trouvé mou et sans feeling. C'est donc d'un pied ferme que j'attendais "Los Tres Hombres" ce soir. Pour faire simple et court : il me faudra moins de deux titres malgré mon éloignement de la scène pour réaliser que Billy Gibbons, Dusty Hill et Frank Beard vont dépasser ce soir tous mes espoirs. Les premières notes du tranquille titre "Got Me Under Pressure" sont là pour lancer le concert alors que s'illuminent une partie des écrans géants destinés au concert de Kiss. Les vieux papys du rock sudiste, toujours affublés de lunettes noires, barbes blondes-rousses, chapeaux vissés sur le crâne et vestes brodées de fleurs colorées alterneront également leurs guitares, bicolores marrons au départ puis rouges pailletées en passant par les fameuses recouvertes d'une fourrure blanche. Trois titres au rythme assez lent pour ensuite entrer dans le vif du sujet avec l'incontournable classique "Gimme All Your Lovin'" qui pour le coup fera sauter et chanter l'immense foule venue assister à la légende. Je regrette mon éloignement de la scène qui fait que je suis moins dans l'ambiance et le fait de n'avoir pu assister à la date parisienne quelque jours plus tôt malgré son prix élevé. Mais ce n'est que partie remise.



Une reprise de Jimi Hendrix Experience viendra agrémenter ce fabuleux concert avec son rythme lourd et lent avant de repasser sur du plus léger et rythmé avec "My Head's in Mississippi".rnQuelques titres supplémentaires encore bien balancés avant que les premières notes tant attendues de "La Grange" ne résonnent. Ces dernières seront incluses sans un medley "La Grange / Sloppy Drunk / Bar-B-Q" où le groupe balancera la sauce avant de nous quitter sur superbe "Tush" rythmé et finira de faire se trémousser des milliers personnes. Une véritable bonne surprise pour ma part qui efface le mauvais souvenir laissé par une prestation antérieur. Il n'y aurait pas eu cette infernale foule les conditions auraient été magiques.

Got Me Under Pressure
Waitin' for the Bus
Jesus Just Left Chicago
Gimme All Your Lovin'
Pincushion
I Gotsta Get Paid
Flyin' High
Foxy Lady / The Jimi Hendrix Experience
My Head's in Mississippi
Chartreuse
Sharp Dressed Man
LegsrnTube Snake Boogie
La Grange / Sloppy Drunk / Bar-B-QrnTush






Kiss 23h10- Mainstage 1

Bien que il y avait bien un ou deux groupes qui m'intéressaient après ZZ Top, la difficulté de se déplacer et la fatigue auront raison de ma volonté et je resterai vers les scènes centrales pour assister aux ultimes shows de la journée. Soirée maquillage 'panda' avec ces deux groupes au genre et à l'attitude pourtant radicalement opposée avec les Américains de Kiss et les Norvégiens de Immortal. La prestation du second débutera pendant le show du premier ce qui me fera interrompre le baiser de Kiss en plein concert pour rejoindre la Temple, mais mes amis seront mes yeux et mes oreilles. Kiss, malgré ses prestations énormes, je suis loin d'être la fan la plus assidue que l'on puisse trouver, donc une heure de concert avant de rejoindre Immortal me convient très bien. Superbe scène digne du groupe composée d'immenses écrans et de rampes de lumières en forme d'araignée géante pour les arachnophiles du coin. Si les pattes de ladite bestiole sont normalement mobiles pendant le concert, ce soir nous n'aurons pas le loisir d'y assister : il y aurait eu apparemment un soucis technique ou un problème lié à la taille de la scène. C'est donc une araignée version nature morte qui éclairera ce concert. S'il y a bien une chose qui est certaine avec Kiss c'est que les concerts du groupe sont rarement une déception pour les amateurs du genre, excepté peut être la tournée 3D "Psycho Circus". La bâche noire se lèvera une seconde fois au Hellfest pour laisser place à nos rockeurs facilement reconnaissables de par leurs maquillages et tenues caractéristiques. Flammes, explosions, fumée, hémoglobine sur "God of Thunder", exhibition linguale de Gene Simmons, écran géants et attitude scénique spectaculaire. Comme d'habitude Kiss a soigné sa mise en scène sans pour autant en oublier la base : son hard rock qui fait fureur depuis plus de quarante ans. Les fans et les nombreuses "Kiss Army" n'ont également pas oublié de rendre hommage au groupe : maquillages, tee-shirts et autres accessoires à l'effigie du groupe hantent la foule depuis le matin même aussi bien pour les grands que pour les petits. A noter que les plus jeunes fans rencontrés sur le site avaient 5 ans ! La tension et l'intensité forment le point culminant de cette journée pour ces 1 heure 40 de concerts composés d'une liste de titres variés et différents de leur précédent passage ici. Changement lié notamment au fait que la voix de Paul Stanley sera fortement économisée et c'est donc beaucoup de titres chantés par Gene Simmons qui seront joués. Fin à la hauteur d'un show de Kiss avec Paul Stanley qui survole la foule pour chanter du milieu du public "Love Gun", lâché de cotillons sur la foule pour "Rock and Roll All Night" avant de venir faire un rappel "Detroit Rock City" et "Black Diamond". A la surprise quasi générale le groupe ne jouera pas "I Was Made For Loving You" ou "Calling Doctor Love" comme sur le reste de la tournée car le show est en réalité écourté par manque de temps de jeu. Nous avions avait déjà eu le cas pour Judas Priest ou Scorpions et c'est dommage pour des têtes d'affiches de cette envergure.

Psycho Circus Shout It Out Loud
Let Me Go, Rock 'N' Roll
I Love It Loud
Hell or Hallelujah
War Machine / Gene breathes fire
DeucernSay Yeah
Shock Me / Played until right before the solo
Outta This World / Tommy and Eric Jam
God of Thunder / Gene bass solo intro – spits blood and flies
Lick It Up
Love Gun / Paul flies over crowd to the B-stage)
Rock and Roll All Nitern
Detroit Rock City
Black Diamond






Immortal 00h00 - Temple

Je quitterai presque le show de Kiss avec une pointe de regret mais l'envie de revoir les "pandas nordiques" prend le dessus. Arrivée sur place nous apprendrons que pour des raisons de sécurité les photographes ne peuvent accéder au devant de la scène. A mon grand regret et ne disposant pas de l'objectif adapté à cette situation je pars donc me placer parmi le public compact pour assister au concert. C'est cyclique et tous les 3 ans le rouleau compresseur norvégien vient réchauffer les planches du Hellfest (2007-2010-2013) mais pas toujours sur la même scène et leur passage précédent restera difficile à surpasser. Abbath et ses guerriers auront une heure pour prouver que tête d'affiche ou non, leur Black metal martial accompagné de flammes et autre pyrotechnie fait toujours fureur. Maquillage de circonstance et attitude scénique sportive de la part de Abbath et d'Appolyon qui secouent de manière synchronisée leurs voluptueuses crinières noires à en faire pâlir une pub de l'Oréal. Le ton de la soirée sera vite donné avec un début sur "Sons of Northern Darkness" et "The Rise of Darkness". Si le son me semble un peu brouillon au départ il s'améliorera relativement rapidement et le groupe enchaînera la totalité des titres ponctués de quelques incontournables comme "Norden on Fire" qui me transportera sur un drakkar au fin fond des fjords ou l'excellent "Tyrants" au rythme très lourd. Un concert bien court, et entre deux artifices Abbath nous réchauffera une dernière fois se matérialisant en cracheur du feu après avoir avalé un combustible contenu dans une corne. Du pur Immortal, l'un des concerts que j'ai attendu depuis ce début de festival et qui ponctuera pour moi cette seconde journée.

Sons of Northern Darkness
The Rise of Darkness
Unsilent Storms in the North Abyss
Norden on Fire
In My Kingdom Cold
Tyrants
Throned by Blackstorms
All Shall Fall
Withstand the Fall of TimernOne by One


Rédaction : Osogaru et abigail darktrisha

Photos : abigail darktrisha (sauf ZZ Top : Lebonair à l'Olympia de Paris le 18 juin 2013)

Remerciements : Roger Wessier / promotion Hellfest

Hellfest : les dernières chroniques concerts

Hellfest et Knotfest 2019 : Slayer, Slipknot, Gojira, Slash, Daughters, Phil Anselmo & The Illegals, Uncle Acid and the Deadbeats, Kvelertak, All Them Witches, Behemoth, Amon Amarth, Kiss, Rob Zombie, Sabaton, Kvelertak, Sisters of Mercy... en concert

Hellfest et Knotfest 2019 : Slayer, Slipknot, Gojira, Slash, Daughters, Phil Anselmo & The Illegals, Uncle Acid and the Deadbeats, Kvelertak, All Them Witches, Behemoth, Amon Amarth, Kiss, Rob Zombie, Sabaton, Kvelertak, Sisters of Mercy... par Eric Freydefont
Clisson, le 23/06/2019
55 000 pass 3 jours pour le Hellfest 2019 écoulés en 2 heures ! Ce n'est pas rien, d'autant que la majeure partie de la programmation était inconnue au moment du fait. C'est... La suite

Hellfest et Knotfest 2019 : Kiss, Slayer, Slipknot, Tool, Rob Zombie, Dropkick Murphys, Slash, Gojira, Sick Of It All, Sabaton, Dagoba, Kvelertak, Sisters of Mercy, Mass Hysteria... en concert

Hellfest et Knotfest 2019 : Kiss, Slayer, Slipknot, Tool, Rob Zombie, Dropkick Murphys, Slash, Gojira, Sick Of It All, Sabaton, Dagoba, Kvelertak, Sisters of Mercy, Mass Hysteria... par Pipoulem
Clisson, le 23/06/2019
Retour sur le plus gros festival metal de France, le Hellfest. Habituellement le festival se déroule sur trois jours vendredi/samedi/dimanche. Mais cette année nous avons... La suite

Hellfest 2019 : Eagles Of Death Metal, Les Wampas, The Living End, Sham 69, Deadland Ritual, David Coverdale, ZZ Top, Kiss...  en concert

Hellfest 2019 : Eagles Of Death Metal, Les Wampas, The Living End, Sham 69, Deadland Ritual, David Coverdale, ZZ Top, Kiss... par Samuel C
Clisson, le 22/06/2019
Le Hellfest, une expérience hors norme et hors du temps... Le festival repose principalement sur l'engagement d'un homme, Ben Barbaud : visionnaire, exigeant et déterminé. Il a... La suite

Iron Maiden - Legacy of the Beast Tour (Hellfest 2018) en concert

Iron Maiden - Legacy of the Beast Tour (Hellfest 2018) par Philippe
Hellfest, Clisson, le 25/06/2018
(...) Petit bonus, en étant plutôt en avant, on ne sera pas trop mal placés pour le concert-évenement de la journée, juste après sur la scène voisine... ... Celui que beaucoup... La suite

Accept : les dernières chroniques concerts

SABATON + ACCEPT + TWILIGHT FORCE en concert

SABATON + ACCEPT + TWILIGHT FORCE par Abigail Darktrisha
Bikini, Ramonville, le 18/01/2017
Alors que le plateau germanico-suédois fait débat sur la présence du légendaire groupe de heavy Accept en ouverture du plus récent Sabaton, c'est par le froid polaire qui touche... La suite

Rock Fest Barcelona 2015 (Part 3/3) : LGP + Krokus + Warcry + Loudness + Accept + Judas Priest + Riot V en concert

Rock Fest Barcelona 2015 (Part 3/3) : LGP + Krokus + Warcry + Loudness + Accept + Judas Priest + Riot V par Gandalf
Parc de Can Zam, Barcelona, le 25/07/2015
Pour cause de glandage et excellent resto en ville, nous arrivons vers 18h sur place, ratant les Primal Fear, mais ce n'est pas bien grave au vu de la montée en puissance qui va... La suite

Accept + Sticky Boys en concert

Accept + Sticky Boys par jorma76
Le Moulin, Marseille, le 24/07/2015
Mais comment Tom fait il pour avoir des dents si blanches  ? Mais quel est donc le secret des cheveux soyeux de JB  ?? Mais quel exfolient utilise Alex pour sa barbe  ??? Et... La suite

Bang Your Head Festival (1er jour) :  Portrait - Stormwarrior - Crimson Glory - Death Angel - Quiet Riot - Immortal - Accept en concert

Bang Your Head Festival (1er jour) : Portrait - Stormwarrior - Crimson Glory - Death Angel - Quiet Riot - Immortal - Accept par Abigail Darktrisha
Balingen Allemagne, le 15/07/2011
Il arrive parfois que deux festivals tombent à la même date, c'est le cas cette année avec le Sonisphere de Madrid en Espagne et le Bang Your Head de Balingen en... La suite

Immortal : les dernières chroniques concerts

Bang Your Head Festival (1er jour) :  Portrait - Stormwarrior - Crimson Glory - Death Angel - Quiet Riot - Immortal - Accept en concert

Bang Your Head Festival (1er jour) : Portrait - Stormwarrior - Crimson Glory - Death Angel - Quiet Riot - Immortal - Accept par Abigail Darktrisha
Balingen Allemagne, le 15/07/2011
Il arrive parfois que deux festivals tombent à la même date, c'est le cas cette année avec le Sonisphere de Madrid en Espagne et le Bang Your Head de Balingen en... La suite

Hellfest 2010 - Day 2 : Alice Cooper, Jello Biafra, SLash, Twisted Sister, Nevermore, Airbourne... en concert

Hellfest 2010 - Day 2 : Alice Cooper, Jello Biafra, SLash, Twisted Sister, Nevermore, Airbourne... par Boby
Clisson, le 19/06/2010
Hellfest Day 2 "Je vais au paradis pour voir des saints et en enfer pour voir des potes" Franchement si quelqu'un m'avait dit qu'en enfer il était possible d'autant... La suite

Kiss : les dernières chroniques concerts

Hellfest et Knotfest 2019 : Slayer, Slipknot, Gojira, Slash, Daughters, Phil Anselmo & The Illegals, Uncle Acid and the Deadbeats, Kvelertak, All Them Witches, Behemoth, Amon Amarth, Kiss, Rob Zombie, Sabaton, Kvelertak, Sisters of Mercy... en concert

Hellfest et Knotfest 2019 : Slayer, Slipknot, Gojira, Slash, Daughters, Phil Anselmo & The Illegals, Uncle Acid and the Deadbeats, Kvelertak, All Them Witches, Behemoth, Amon Amarth, Kiss, Rob Zombie, Sabaton, Kvelertak, Sisters of Mercy... par Eric Freydefont
Clisson, le 23/06/2019
55 000 pass 3 jours pour le Hellfest 2019 écoulés en 2 heures ! Ce n'est pas rien, d'autant que la majeure partie de la programmation était inconnue au moment du fait. C'est... La suite

Hellfest et Knotfest 2019 : Kiss, Slayer, Slipknot, Tool, Rob Zombie, Dropkick Murphys, Slash, Gojira, Sick Of It All, Sabaton, Dagoba, Kvelertak, Sisters of Mercy, Mass Hysteria... en concert

Hellfest et Knotfest 2019 : Kiss, Slayer, Slipknot, Tool, Rob Zombie, Dropkick Murphys, Slash, Gojira, Sick Of It All, Sabaton, Dagoba, Kvelertak, Sisters of Mercy, Mass Hysteria... par Pipoulem
Clisson, le 23/06/2019
Retour sur le plus gros festival metal de France, le Hellfest. Habituellement le festival se déroule sur trois jours vendredi/samedi/dimanche. Mais cette année nous avons... La suite

Hellfest 2019 : Eagles Of Death Metal, Les Wampas, The Living End, Sham 69, Deadland Ritual, David Coverdale, ZZ Top, Kiss...  en concert

Hellfest 2019 : Eagles Of Death Metal, Les Wampas, The Living End, Sham 69, Deadland Ritual, David Coverdale, ZZ Top, Kiss... par Samuel C
Clisson, le 22/06/2019
Le Hellfest, une expérience hors norme et hors du temps... Le festival repose principalement sur l'engagement d'un homme, Ben Barbaud : visionnaire, exigeant et déterminé. Il a... La suite

Hellfest 2010 - Day 03 : Slayer + Motorhead + Devin Townsend Project + KISS + Stone Sour + UDO + Behemoth + Saxon + Exodus  en concert

Hellfest 2010 - Day 03 : Slayer + Motorhead + Devin Townsend Project + KISS + Stone Sour + UDO + Behemoth + Saxon + Exodus par Boby
Clisson, le 20/06/2010
Après deux jours passés en Enfer en plus des cadavres de bouteilles jalonnant l'entrée se mêlent à la foule d'étranges spectateurs à l'haleine aussi fraiche que celle d'un... La suite

ZZ Top : les dernières chroniques concerts

 Status Quo + ZZTOP (Festival de Nîmes 2019) en concert

Status Quo + ZZTOP (Festival de Nîmes 2019) par G Borgogno
Arènes de Nîmes, le 04/07/2019
Status Quo / ZZTOP. Je m'étais RE-mis à écouter ZZTOP ces temps-ci.. Et leurs opus jusqu'à "Eliminator" sont, sommes toutes, des plus corrects. Mieux, ce sont de juteux... La suite

Hellfest 2019 : Eagles Of Death Metal, Les Wampas, The Living End, Sham 69, Deadland Ritual, David Coverdale, ZZ Top, Kiss...  en concert

Hellfest 2019 : Eagles Of Death Metal, Les Wampas, The Living End, Sham 69, Deadland Ritual, David Coverdale, ZZ Top, Kiss... par Samuel C
Clisson, le 22/06/2019
Le Hellfest, une expérience hors norme et hors du temps... Le festival repose principalement sur l'engagement d'un homme, Ben Barbaud : visionnaire, exigeant et déterminé. Il a... La suite

(mes) Eurockéennes 2016, 2/2 : Courtney Barnett, Kurt Vile, Mac Demarco, The Kills, Tame Impala, Sleep, Ratatat, ZZ Top en concert

(mes) Eurockéennes 2016, 2/2 : Courtney Barnett, Kurt Vile, Mac Demarco, The Kills, Tame Impala, Sleep, Ratatat, ZZ Top par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 03/07/2016
Le samedi, c'était par ici ! Sous un climat absolument parfait (pas de pluie, pas de canicule, quelques nuages sympathiques), on arrive sur le site au son de Blossoms,... La suite

ZZ Top + Ben Miller Band en concert

ZZ Top + Ben Miller Band par Abigail Darktrisha
Patinoire Mériadeck, Bordeaux, le 02/07/2016
Billy Gibbons (chant et guitare), Dusty Hill (chant et basse) et Frank Beard (batterie) étaient ce soir à Bordeaux pour une petite halte dans le sud ouest de la France à... La suite

Clisson : les dernières chroniques concerts

Hellfest et Knotfest 2019 : Slayer, Slipknot, Gojira, Slash, Daughters, Phil Anselmo & The Illegals, Uncle Acid and the Deadbeats, Kvelertak, All Them Witches, Behemoth, Amon Amarth, Kiss, Rob Zombie, Sabaton, Kvelertak, Sisters of Mercy... en concert

Hellfest et Knotfest 2019 : Slayer, Slipknot, Gojira, Slash, Daughters, Phil Anselmo & The Illegals, Uncle Acid and the Deadbeats, Kvelertak, All Them Witches, Behemoth, Amon Amarth, Kiss, Rob Zombie, Sabaton, Kvelertak, Sisters of Mercy... par Eric Freydefont
Clisson, le 23/06/2019
55 000 pass 3 jours pour le Hellfest 2019 écoulés en 2 heures ! Ce n'est pas rien, d'autant que la majeure partie de la programmation était inconnue au moment du fait. C'est... La suite

Hellfest et Knotfest 2019 : Kiss, Slayer, Slipknot, Tool, Rob Zombie, Dropkick Murphys, Slash, Gojira, Sick Of It All, Sabaton, Dagoba, Kvelertak, Sisters of Mercy, Mass Hysteria... en concert

Hellfest et Knotfest 2019 : Kiss, Slayer, Slipknot, Tool, Rob Zombie, Dropkick Murphys, Slash, Gojira, Sick Of It All, Sabaton, Dagoba, Kvelertak, Sisters of Mercy, Mass Hysteria... par Pipoulem
Clisson, le 23/06/2019
Retour sur le plus gros festival metal de France, le Hellfest. Habituellement le festival se déroule sur trois jours vendredi/samedi/dimanche. Mais cette année nous avons... La suite

Hellfest 2019 : Eagles Of Death Metal, Les Wampas, The Living End, Sham 69, Deadland Ritual, David Coverdale, ZZ Top, Kiss...  en concert

Hellfest 2019 : Eagles Of Death Metal, Les Wampas, The Living End, Sham 69, Deadland Ritual, David Coverdale, ZZ Top, Kiss... par Samuel C
Clisson, le 22/06/2019
Le Hellfest, une expérience hors norme et hors du temps... Le festival repose principalement sur l'engagement d'un homme, Ben Barbaud : visionnaire, exigeant et déterminé. Il a... La suite

Iron Maiden - Legacy of the Beast Tour (Hellfest 2018) en concert

Iron Maiden - Legacy of the Beast Tour (Hellfest 2018) par Philippe
Hellfest, Clisson, le 25/06/2018
(...) Petit bonus, en étant plutôt en avant, on ne sera pas trop mal placés pour le concert-évenement de la journée, juste après sur la scène voisine... ... Celui que beaucoup... La suite