Accueil Chronique de concert Rock Fest Barcelona 2015 (Part 3/3) : LGP + Krokus + Warcry + Loudness + Accept + Judas Priest + Riot V
Mercredi 3 mars 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Rock Fest Barcelona 2015 (Part 3/3) : LGP + Krokus + Warcry + Loudness + Accept + Judas Priest + Riot V

Rock Fest Barcelona 2015 (Part 3/3) : LGP + Krokus + Warcry + Loudness + Accept + Judas Priest + Riot V en concert

Parc de Can Zam, Barcelona 25 juillet 2015

Critique écrite le par

Pour cause de glandage et excellent resto en ville, nous arrivons vers 18h sur place, ratant les Primal Fear, mais ce n'est pas bien grave au vu de la montée en puissance qui va suivre et nous laisser pantelants à 2 heures du mat' !

On assiste au set de LGP, groupe espagnol qui s'est reformé pour l'occasion m'a t on dit. Un trio qui propose un heavy d'assez bonne facture, avec le père Noel à la batterie ! Rien de transcendant et assez peu de monde pour eux. Ca ne restera pas dans les annales.

Le temps d'aller se placer pour les KROKUS, groupe que je n'avais encore jamais pu voir depuis le temps. Au vu des albums et lives que je possède, j'attendais un bonne mandale dans la gueule. Et j'ai même pas eu une caresse....
Que c'etait mou ! Pour un combo avec une si longue carrière remplie de brûlots hard rock qui font taper du pied, c'est un comble ! Le son etait egalement un des plus mauvais du fest, on entendait principalement une gratte sur trois, et beaucoup trop la batterie, avec un chanteur en retrait.
Encore un choix de setlist très discutable, avec des mid tempos rallongés inutilement, quelques soli quelconques, et aucun sentiment de cohésion, aucune pêche... Déçu.

S'ensuit WARCRY, groupe espagnol oeuvrant dans le style heavy/speed mélodique typique de la fin des 90s et débuts 2000s. Moi j'ai bien aimé ce que j'ai entendu au final, même si on est pas resté figés devant la scène. C'etait propre, mélodique comme il fallait, un bon soliste, bref de la deuxième division de l'époque mais qui donne le sourire.


Et à partir là, nous allons passer la vitesse superieure, avec les très rares LOUDNESS. Beaucoup de peuple pour voir les japonais cultes, emmenés par un Akira Tagasaki de très haute volée à la six cordes. Personnellement je ne connaissais pas grand chose, à part une vieille K7 qu'on m'avait filé au bahut.
Mais ce qu'on peut affirmer c'est que ça envoie les copeaux de bois comme dirait un ami lyonnais ! Heavy metal très classique, avec des riffs, un bon chanteur sans etre fabuleux (mais il a quel age en fait ?!), une rythmique sans défauts et un guitar hero charismatique qui accapare les regards. Faut dire que si la communication vocale est proche du zéro, le gars sait nous causer avec sa gratte, sans non plus en faire des tonnes inutiles. Impressionnant. Peut etre un jour choppable en salle...

Setlist:
Crazy Nights
Like Hell
Heavy Chains
Let It Go
We Could Be Together
Crazy Doctor
Guitar Solo
In the Mirror
The Sun Will Rise Again
Esper
S.D.I.


Après ce hors d'oeuvre de luxe, on passe a ACCEPT et son heavy xxl, digne d'un panzer dévastant tout sur son passage ! Certainement le meilleur son du fest, tout simplement parfait. Grattes incisives, basse grondante, batterie surpuissante, chant rageur.
Une heure de pur bonheur, couvrant la période récente comme l'ancienne. Un des seuls groupes pour moi qui pourraient faire un set entier de ses trois derniers opus sans que je m'emmerde un seul instant ! Quelle folie ambiante ! "Metal heart" en point culminant avec tous les ohohohoh de rigueur. Me manquait vraiment que "Living for tonight" dans les vieilleries et "Wanna be free" dans les nouvelles pour completer une heure ultra jouissive.

Quelle présence souriante de Hoffman encore une fois. Ce mec transpire le talent et le plaisir de riffer. Le "nouveau" chanteur est maintenant bien rodé, et même s'il manque toujours cruellement de charisme, au moins il accomplit le boulot sans fausses notes et avec entrain.
Non vraiment un concert de la mort qui tue, impossible de se lasser quand on se voit proposer un heavy si classe et in your face !

Setlist:
Stampede
Stalingrad
London Leatherboys
Restless and Wild
Final Journey
Princess of the Dawn
Pandemic
Fast as a Shark
Metal Heart
Teutonic Terror
Balls to the Wall



And now, place à JUDAS PRIEST, un mois après le Hellfest où j'avais pris un pied pas permis. La bonne nouvelle, c'est que c'etait encore mieux cette fois ci, vu qu'on etait bien plus près et que j'ai aussi trouvé Rob en meilleure forme. La mauvaise c'est qu'ils ont fait exactement le même set... alors qu'ils etaient prévu un quart d'heure de plus ! Ca c'est vraiment dommage, et d'autant plus frustrant de ne pas avoir reporté ce laps de temps sur Accept qui eux auraient cartonné deux morceaux supplémentaires... Les groupes devraient etre obligés de respecter leur temps de jeu, dans un sens comme dans l'autre ! Grrrr

Pour le reste, le show est rodé. "Turbo lover", cet album qui s'est fait descendre dans les grandes largeurs à sa sortie, voit aujourd'hui son titre eponyme etre un top du live, avec des gens qui sautent et chantent à foison, des bananes sur des milliers de visages. "Beyond the realms of death", autre grand moment de frissons, "Breaking the law" basiquement rassembleur, "Painkiller" et son entame de solo à peu près réussie cette fois (!) indispensable, la moto sur "Hell bent for leather", le fantabuleux "Victim of changes", un "Jawbreaker" nerveux... Et puis les morceaux du dernier opus que j'aime beaucoup, heavy de chez heavy.

Rien à jeter encore une fois dans ce show, qui démontre que les anglais meritent haut la main leur statut de headliners. Profitons de les voir tant que nous pouvons, et emplissons nos esgourdes de ces brûlots qui ont fait l'histoire du Metal.

Setlist:
Dragonaut
Metal Gods
Devil's Child
Victim of Changes
Halls of Valhalla
Turbo Lover
Redeemer of Souls
Beyond the Realms of Death
Jawbreaker
Breaking the Law
Hell Bent for Leather

Rappel 1:
The Hellion
Electric Eye
You've Got Another Thing Comin'

Rappel 2:
Painkiller
Living After Midnight



Et enfin, le dessert inattendu, car j'avais pévu de partir après JP, ayant de la route le lendemain matin. Mais Oso m'a convaincu de rester voir les RIOT V (en me promettant de me ramener en voiture plutot que de rentrer en metro après, ça a du jouer !). Et honnêtement, j'ai bien fait de l'écouter, tant on s'est eclaté entre potes, dans une fosse assez clairsemée mais terriblement remuante.


En connaissant une seule chanson ("Swords and tequila"), j'ai partagé le heavy typique 80s de ce combo au chanteur gaulé comme un gars de Manowar et avec une voix fantastique. Quelle patate mes amis ! A fond à fond à fond pendant une heure, des fans aux anges, des zicos éclatants, et, chose que l'on ne voit pas assez souvent dans les fests alors que ça serait si facile à réaliser: des guests de luxe ont rejoint les Riot pour l'apocalyptique "Warrior", à savoir le bassiste et le gratteux de Loudness, rien que ça ! Les fans sont encore montés un cran dans la joyeuse folie ambiante !
Le genre de live qui ne se raconte pas mais se vit sans conteste avec un plaisir immense.
Je ne parlerai pas de Venom dont j'ai vu deux morceaux et que je trouve toujours aussi bordéliquement pas bon !

Je préfère clore ce cr en disant que malgré quelques déceptions (c'est aussi le jeu quand on voit beaucoup de groupes), j'ai passé un excellent festival bien foutu à tous points de vue, groupes et ambiance générale en tête, et que je suis impatient de connaitre l'affiche future afin de prendre mes billets sans réfléchir plus que ça !

Viva Espana !


Gandalf

Accept : les dernières chroniques concerts

SABATON + ACCEPT + TWILIGHT FORCE en concert

SABATON + ACCEPT + TWILIGHT FORCE par Abigail Darktrisha
Bikini, Ramonville, le 18/01/2017
Alors que le plateau germanico-suédois fait débat sur la présence du légendaire groupe de heavy Accept en ouverture du plus récent Sabaton, c'est par le froid polaire qui touche... La suite

Accept + Sticky Boys en concert

Accept + Sticky Boys par jorma76
Le Moulin, Marseille, le 24/07/2015
Mais comment Tom fait il pour avoir des dents si blanches  ? Mais quel est donc le secret des cheveux soyeux de JB  ?? Mais quel exfolient utilise Alex pour sa barbe  ??? Et... La suite

Hellfest 2013 2ème jour : Krokus, Kampfar, Accept, Belphegor, ZZ Top, Kiss, Immortal  en concert

Hellfest 2013 2ème jour : Krokus, Kampfar, Accept, Belphegor, ZZ Top, Kiss, Immortal par Abigail Darktrisha
Clisson, le 22/06/2013
Krokus, Kampfar, Accept, Belphegor, ZZ Top, Kiss, Immortal... Si contrairement à la veille, cette seconde journée du Hellfest 2013 s'annonce plus légère pour moi en terme de... La suite

Bang Your Head Festival (1er jour) :  Portrait - Stormwarrior - Crimson Glory - Death Angel - Quiet Riot - Immortal - Accept en concert

Bang Your Head Festival (1er jour) : Portrait - Stormwarrior - Crimson Glory - Death Angel - Quiet Riot - Immortal - Accept par Abigail Darktrisha
Balingen Allemagne, le 15/07/2011
Il arrive parfois que deux festivals tombent à la même date, c'est le cas cette année avec le Sonisphere de Madrid en Espagne et le Bang Your Head de Balingen en... La suite

Judas Priest : les dernières chroniques concerts

(mon) Hellfest 2018, 1-3 : Malemort, Bunkum, Bukowski, The Walking Dead Orchestra, Darkenhöld, The Chris Slade Timeline, Sons of Apollo, Celeste, Joan Jett, Meshuggah, Mysticum, Europe, Hollywood Vampires, Bad Religion, Judas Priest, Napalm Death, A Perfect Circle en concert

(mon) Hellfest 2018, 1-3 : Malemort, Bunkum, Bukowski, The Walking Dead Orchestra, Darkenhöld, The Chris Slade Timeline, Sons of Apollo, Celeste, Joan Jett, Meshuggah, Mysticum, Europe, Hollywood Vampires, Bad Religion, Judas Priest, Napalm Death, A Perfect Circle par Philippe
Hellfest, Clisson, le 22/06/2018
"Eh, les copains ! Si on se sortait les doigts avant d'être trop vieux, et si on arrêtait d'aller flâner ici ou là dans des festivals metal, du Sonisphère au Graspop ou au... La suite

Hellfest 2015 (1/3) : Judas Priest, Alice Cooper, Billy Idol, Sticky Boys, No Return, Armored Saint, Vallenfyre...  en concert

Hellfest 2015 (1/3) : Judas Priest, Alice Cooper, Billy Idol, Sticky Boys, No Return, Armored Saint, Vallenfyre... par Gandalf
Clisson, le 19/06/2015
Et de 10 ! Dix ans déjà que le Hellfest existe, et quel chemin parcouru depuis les débuts... Jusqu'à devenir le plus gros festival Metal francais et un des plus gros... La suite

Judas Priest + Blind Guardian + U.D.O. en concert

Judas Priest + Blind Guardian + U.D.O. par Abigail Darktrisha
@ San Sebastian (Espagne), le 20/05/2012
"Que puta madre de concierto que hemos visto !!!" Comme pourrait résumer cette phrase pas très élégante le concert que nous avons vécu ce dimanche 20 mai au vélodrome d'Anoeta à... La suite

(mon) Graspop Metal Meeting 2011 : Kylesa, Firewind, Triptykon, Black Label Society, Moonspell, Times of Grace, Electric Wizard, Arch Enemy, Monster Magnet, Whitesnake, Pain, Cradle of Filth, Judas Priest en concert

(mon) Graspop Metal Meeting 2011 : Kylesa, Firewind, Triptykon, Black Label Society, Moonspell, Times of Grace, Electric Wizard, Arch Enemy, Monster Magnet, Whitesnake, Pain, Cradle of Filth, Judas Priest par Philippe
Graspop Metal Meeting, Dessel, Belgium, le 25/06/2011
Quand on ne connaît pratiquement que les noms des groupes qu'on y programme, est-il raisonnable d'aller à un festival de metal ? La question peut se poser. En tout cas, avec... La suite