Accueil Marseille - Aix Théâtre de l'Oeuvre - Marseille
Jeudi 6 octobre 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Théâtre de l'Oeuvre - Marseille

1 rue Mission de France
13001 Marseille

Plus d'info :

Petit théâtre à l'italienne de 200 places, en plein centre de Marseille, le Théâtre de l'Oeuvre accueille toutes sortes de spectacles.
On y retrouve à la fois la nostalgie de décors et de costumes surannés, et la modernité de la chanson française et du théâtre contemporain.
Plan d'accès

Théâtre de l'Oeuvre : les dernières chroniques concerts 3 avis

Oh! Tiger Mountain + James Eleganz

Critique écrite le 20 septembre 2022, par Sami

Théâtre de l'œuvre, Marseille 17 Septembre 2022

Oh! Tiger Mountain + James Eleganz en concert

Quelques mois après le beau concert de Mohamed Lamouri, on retrouve le théâtre de l'œuvre dont la programmation de cet automne est attirante, de November Ultra à Herman Dune en passant par Vincent Segal entre autres. De quoi envie de traverser Belsunce sans Breakdown, avec pour commencer ce samedi étonnamment glacial un joli plateau folk des plus chaleureux. Au programme deux artistes qu'on a souvent vu dans le coin, mais qui ont été plus discrets ces dernières années. James Eleganz annonce dès le titre la joie de revenir à Marseille dans ce bel écrin pour ses chansons souvent acoustiques loin de l'electro rock tapageur du groupe Success dont il était le chanteur. Il est ce soir accompagné du (très bon) guitariste Gaëtan Grandjean et le set est généreux, plaisant et apprécié, dans une atmosphère un peu western et pas seulement pour sa chemise et ses bottes. Son album ne sort que le mois prochains, on découvre ses chansons souvent habitées, avec... Lire la suite

Mohamed Lamouri & Charlie O.

Critique écrite le 21 juin 2022, par Sami

Théâtre de l'œuvre, Marseille 17 Juin 2022

Mohamed Lamouri & Charlie O. en concert

Au théâtre ce soir avec une fois n'est pas coutume du Raï, en voilà un programme inhabituel et une soirée des plus agréables. Dans le cadre des "Concerts Carmin" proposé par l'accueillant Thêatre de l'Oeuvre, la venue de l'attachant Mohamed Lamouri à quelques pas du cours Belsunce, on est pas les plus à plaindre. L'Algérien, découvert dans le métro Parisien et soutenu par les défricheurs du label La Souterraine, n'a pas d'actualité discographique depuis son album de 2019, le bien nommé "Underground Rai Love", c'est donc une heureuse surprise de le voir programmé ici et maintenant. Il est accompagné du claviériste Charlie O que certains ont déjà vu sur scène avec Katerine à Mendelson entre autres, musicien aussi discret que d'une finesse en osmose avec celui que certains appelaient "le chanteur de la ligne 2". Assez difficile de décrire la musique des deux, c'est minimaliste à souhait (plus proche de "la fossette" de Dominique A que du Khaled), souvent émouvant, parfois drôle avec ses mimiques et sa gestuelle assez uniques, notamment quand il se met à tapoter sur ses petites percussions. Il a l'air d'unn grand timide qui demande régulièrement si le public se sent bien mais de manière beaucoup moins assurée que ses... Lire la suite

Maud Octallinn + Potochkine, Orso Jesenska + Nicolas Paugam (Festival Avec Le Temps)

Critique écrite le 13 mars 2017, par sami

Mars Medialab, Theatre de l'oeuvre 4 et 9 Mars

Maud Octallinn + Potochkine, Orso Jesenska + Nicolas Paugam (Festival Avec Le Temps) en concert

Le festival "Avec le temps" a commencé par des showcases gratuits avant les concerts des têtes d'affiches (Vincent Delerm, Kery James, Miossec...) et des découvertes ce week-end plutôt emballant. Après Sammy Decoster et Pomme dimanche dernier, rendez vous à la bibliothèque de l'Alcazar pour écouter deux artistes un peu écouté sur disque mais encore jamais vus en live. Sauf que la dite Alcazar est exceptionnellement fermée à cause d'une panne d'électricité survenue quelques heures à peine, la tuile. Mais contrairement à d'autres, les organisateurs ont rapidement trouvé un plan B assez miraculeux à la rue Colbert pas très loin de la bibliothèque, à l'accueillant Mars Medialab. Une prouesse assez épatante vu que la champenoise Maud Octallinn commence son set à peine un quart d'heure de retard. Elle le dit avec un certain aplomb et beaucoup de second degré, c'est le "rêve de sa vie brisé" que de jouer à l'Alcazar. Le ton est donné d'entrée, la chanteuse repérée sur le label déchiffreur "La Souterraine" ne se prend pas du tout au sérieux, ce qui nous laissera de jolis moments mais également une certaine lassitude après quelques bides à la Ornella Fleury. Son univers est en tout cas original, entre névrose et... Lire la suite

Accès