Accueil Chronique de concert LoOp + Hooverphonic
Dimanche 1er août 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

LoOp + Hooverphonic

Moulin - Marseille 16 octobre 2001

Critique écrite le par

Deuxième passage au Moulin des Hooverphonic en moins d'un an il me semble. Un peu plus de monde que la dernière fois me semble-t'il, même si contrairement au concert de Daïpivo pour ne citer que le dernier vu ici, le balcon était fermé.

En première partie, le Moulin avait eu la bonne idée de nous programmer les marseillais de LoOp. Il s'agit d'un groupe d' "ethno beat" comme ils disent que j'avais découvert et beaucoup apprécié au Balthazar il y a maintenant déjà plus d'un an où j'avais été séduit par leur mélange platine, électronique et batterie/basse ... depuis les deux fois où j'avais pu les revoir j'avais été, il faut bien le reconnaître, assez déçu car je n'avais pas retrouvé ce côté live/vivant. Ce soir dès que je suis rentré dans la salle j'ai pu constaté que j'avais retrouvé le LoOp du début.



Laurent n'était pas équipé de son synthé comme la dernière fois au Balthazar, mais d'une grosse batterie (et de machines derrière lui), Nico lui était aux platines avec à côté de lui (faute de pouvoir faire une grosse projection derrière lui) une petite télé qui diffuser des images assez variés et totues très bien choisies : que ce soit un hippopotame, des mures, des couleurs, le logo entourloupe ... quant au Lieutenant Def à la basse il trônait entre les deux la clope au bec, et se croyant probablement dans le Département H (groupe de mutto riddim survolté dont il fait aussi partie) s'est très vite retrouvé torse nu.



Niveau musique le seul point commun qui reste sont les samples et les disques mixés, mais là ça a une de ces pêches ! La batterie donne le rythme, le beat, soutenu par le bon son d'une basse ne live. Les disques sont toujours aussi bien choisis et mixés. Un régal. D'ailleurs sur scène ils n'arrêtaient pas de se trémousser (surtout Nico derrière ses platines), ... le public très jeune (et probablement très radio) a paru réservé au début mais a semble t il apprécié si l'on en juge par les chaleureux applaudissements. A la fin Def a pris une photo du public ...

Après ce fut le tour des fameux belges, je crois, Hooverphonic. A vrai dire au moment où ils sont rentrés je savais à peine à quoi ils ressemblaient, et je n'avais aucun air en tête. J'ai donc été très surpris de voir débarquer un guitariste à grosses lunettes (avec un T shirt noir sorry) mais surtout un bassiste gominé avec une espèce de drap écossais cousu en bas derrière sa chemise et surtout une espèce de queue à la David croquette à son poignet ?!? A ce moment là j'ai redouté le pire. Puis elle est arrivée ...



là encore surprise par rapport à l'affiche ! En bas résilles et chaussures à talons (dont elle s'est rapidement débarrassé), elle avait un haut très moulant et il faut bien le reconnaître faisait quand même pas mal de cinéma genre je suis timide, je te fais un petit sourire ... ça m'a un peu énervé ces poses, moues timides etc ... et puis c'est passé, car elle avait l'air vraiment contente.



Niveau chant et musique j'ai tout de suite était saisi par la ressemblance avec Portishead. Un peu Dolores (Cranberries) aussi.



Niveau musique des influences métal sympathiques. Y a un morceau qui m'a vraiment fait penser à Faith No More. Je ne parle même pas de la reprise (bonne surprise) de Metallica (Sad But True) et ACDC ? avec Hell's Bells. Nombreux rappels (3 je crois). Le bassiste lui aussi faisait beaucoup de cinéma (moue permanente) il fait le beau devant les premiers rangs surtout féminins, et j'ai commencé à le trouver sympathique quand j'ai vu la façon dont il s'adressait au public ... jusqu'à ce qu'il me prenne à partie devant tout le monde "c'est pas parce que tu as un pass qu'il ne faut pas chanter comme les autres" ... du coup j'ai compris que j'étais foutu et que je ne pourrais pas dire de mal de ce groupe sans passer pour un susceptible aigri. Cela dit ce n'est pas grave car même si je n'ai pas trouvé cela très original et un peu répétitif (genre de ballades un peu molles que je zappe à la radio), je ne me suis pas ennuyé et j'ai été touché par leur apparente gentillesse.

Hooverphonic : les dernières chroniques concerts

Hooverphonics par Lili
Lille, LE SPLENDID, le 26/10/2001
Ambiance feutrée où les messages passent vite et sont forts. La salle est toute petite, un peu pourav mais c'est intime et il y a comme un lien magique entre le public et l'artiste. C'était vraiment terrible. La suite

Hooverphonic + Miro + Laetitia Sheriff par Pierre Andrieu
la Coopérative de Mai Clermont-Ferrand , le 23/10/2001
Deux minutes après mon arrivée, une jeune-femme toute timide entre en scène et commence une chanson intimiste. Laetitia Sheriff, une jeune lilloise à l'accent américain, semble toute fragile. Elle chante divinement sur des morceaux assez calmes et pas très gais, mais ça me plaît. Il faut du courage, pour se pointer toute seule avec sa guitare... La suite

Hooverphonic par Pf3
paris Elysée Montmatre, le 04/10/2001
Une première partie super zen (guitare et voix) avec un public peu attentif, dommage. Le concert en lui même fut très bien : j'ai découvert la sono très agréable de l'élysée Montmatre. La chanteuse a un charisme indéniable et sa voix est parfois d'une intensité exceptionnelle. 4 rappels, une version de 'Mad about you' juste... La suite

Hooverphonic + Badmarsh + Buddha par Anthony
Moulin - Marseille, le 03/02/2001
Le concert "hooverphonics" sam/soir, sans oublier la 1ere partie était très bon. En plus ça m'a permis de découvrir la salle du moulin.Le charisme de la chanteuse n'a pas fait oublier l'ensemble très maitrisé de guitares, rythmiques langoureuses et lancinantes ...donc soirée réussie ! La suite

LoOp : les dernières chroniques concerts

LoOP en concert

LoOP par Pirlouiiiit
Intermediaire - Marsille, le 07/05/2006
LoOp (voir interview) fait partie de ces groupes que je suis maintenant depuis quelques annees (6 ans pour etre precis). La derniere fois c'etait en novembre dernier a l'occasion... La suite

LoOp (interview pour la sortie de <i>Superflux</i>) en concert

LoOp (interview pour la sortie de Superflux) par Pirlouiiiit
Marseille, le 20/11/2005
Mon coup de cœur pour LoOp remonte maintenant a 5 ans ... je crois même qu'il s'agissait de l'un des tous premiers concerts, sinon en tout cas l'une des toute première... La suite

LoOp en concert

LoOp par Pirlouiiiit
Forum Fnac - Marseille, le 05/11/2005
Sachant que j'allais rater le concert exceptionnel de sortie du nouvel album (Superflux) de LoOp (qui regroupera sur la scène du Balthazar tous les musiciens présents sur le... La suite

LoOp + General Electrics par Sophie
Poste a Galene - Marseille, le 04/11/2004
Retour a Marseille des General Electrics apres leur passage en premiere partie de Buck 65 au Moulin ... Sur scène, le clavier au son 70's du "Général" (Mister Salters), le sampler, la guitare, la basse ... et les 4 mecs qui vont avec. Le son est électrique mais particulier. On reconnaît les morceaux de leur album sauf que là, c'est... La suite

Moulin - Marseille : les dernières chroniques concerts

Camélia Jordana + Siem Folknomade en concert

Camélia Jordana + Siem Folknomade par Sami
Moulin, Marseille, le 09/11/2019
Les voix féminines et la Méditerranée sont à l'honneur au Moulin, qui, contrairement à ce qui était annoncé, est en configuration "petite salle" ce soir. Siêm Folknomade Pour... La suite

La Maison Tellier +  Blind Cinema en concert

La Maison Tellier + Blind Cinema par Sami
Le Moulin, Marseille, le 24/05/2019
Le Moulin a toujours été une des salles les plus ponctuelles de Marseille, beaucoup plus que les transports en commun en tout cas. Du coup comme souvent on aura juste le temps... La suite

Bukowski + Ultra Vomit en concert

Bukowski + Ultra Vomit par Philippe
Le Moulin, Marseille, le 10/05/2019
Soirée (évier) metal potentiellement débile et bien régressive, avec les quasi-mascottes du Hellfest : les fameux Ultra Vomit de Nantes ! Le public devant l'entrée semble... La suite

No One Is Innocent + Tagada Jones en concert

No One Is Innocent + Tagada Jones par Aulie
Le Moulin, Marseille, le 24/11/2018
Samedi 24 novembre 2018, direction le Moulin à Marseille pour assister à une soirée 100 % rock engagé avec les groupes Tagada Jones et No One In Innocent pour leur "Bruit dans... La suite