Accueil Chronique de concert Lordi
Dimanche 7 mars 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Lordi

Lordi en concert

Le Trabendo Paris 28 Novembre 2010

Critique écrite le par



Paradoxalement, ce n'est pas le concert que j'ai aimé le plus cette année mais sûrement un de ceux que je n'oublierai jamais. J'avais donc très envie de voir ce que donne sur scène ce groupe, autant d'un point de vue visuel que musical, enfin surtout mon Stef niveau photo.



Question cliché, c'est sûr, il peut y en avoir à la pelle avec Lordi et on aurait vite fait de tomber dans la caricature sans s'apercevoir forcément que ce groupe vaut bien plus que ces seuls accoutrements qui sont déjà purement incroyables.

Michel Drucker, qui commentait avec Claudy Siar l'Eurovision en 2006 lors de la victoire facile de la Finlande avec ces monsters métal, Lordi, n'aura pas aidé à valoriser le groupe. Avec ses commentaires de vieux naze, ces messieurs étaient choqués. C'est sûr, Johnny, c'est vachement mieux, hein Michel ?.

"Éloignez les enfants du poste, ils vont faire des cauchemars. J'imaginais pas les Lapons comme ça. Ils seront au zoo de Vincennes à la rentrée."



"La Finlande, qui participe depuis 44 ans à l'Eurovision, n'a jamais gagné. C'est pas avec ça qu'ils gagneront."

"Ce show fabuleux qui va être remporté par ... du hard rock. (rires) Je vais le faire écouter à ma chienne, qui va devenir dingue."



Sans rancune, tu n'y connais rien, la preuve, ils ont gagné cette année-là. Après le concours, les fans de Lordi sont montés sérieusement au créneau exigeant des excuses du commentateur sur les propos qu'il a tenu avec son partenaire pendant leur passage. Trop drôle cet épisode. Alors ça a donné quoi ce concert?




Dimanche soir, autour des 20h30, nous sommes au Trabendo à côté du Zénith et on se pèle grave. Peu de monde dehors évidemment, d'autant plus qu'a l'intérieur, ça joue depuis un moment avec deux premières parties programmées avant les Monstres du Métal.

Le temps de papoter avec mon ami Roger, stef est déjà parti se placer à l'intérieur de la salle, histoire d'arriver à faire de belles photos. Ce soir, c'est sûr, y a de quoi faire et on devrait en prendre plein les mirettes.


Je finis par rentrer et 1ère observation, la salle du Trabendo est bien remplie. Du métalleux, forcément, quelques déguisements portés par des fans, pas mal de tee-shirts de Lordi, ça sent le fan à plein nez, quelques japonais et des jeunes, des anciens et un petit de 6/7 ans trop mignon qui se trouvait devant la scène au 1er rang. Il va être heureux ce gosse pendant tout le concert et il ne sera pas le seul.



21h15 sous un fond musical qui dura 2/3 minutes, ils font enfin leur apparition et le public acclame son groupe préféré avec un bel enthousiasme. Je me réveille d'un coup car visuellement, c'est impressionnant. Il me faudra quelques minutes pour oublier ce que je vois et me concentrer un peu sur leur musique.

Ils démarrent comme sur leur dernier album avec la même intro suivi de "Babez For Breakfast". Mr Lordi garde toujours son imposant costume mais change régulièrement d'accessoires en fonction des chansons. Par exemple sur "Rock Police", Mr Lordi porte un chapeau, des lunettes de soleil et une matraque style shérif. Sur un autre morceau, il porte des ailes qu'il déploît tout en crachant de la fumée avec son extincteur. Pendant ce temps, le guitariste zombie joue tout en léchant sa guitare. Je pense dans ces moments là, à un groupe comme les Toulousains de Punish Yourself qui m'avait bien scotché il y a un an sur la scène du Nouveau Casino à Paris. Tout aussi impressionnant ce soir mais musicalement, je ne prends pas vraiment mon pied. Cela vient plutôt du fait que le genre n'est pas ma tasse de thé mais rien à dire sinon, ça tient la route et j'arrive parfois à choper du plaisir dans mes petites oreilles. Je me surprends à danser parfois car Lordi, c'est par moment électro rock.



Lordi, visuellement, c'est genre Gwar pour les costumes et Rammstein pour l'animation avec une musique qui porte sur le hard rock des années 80. Musicalement, ce n'est donc pas la meilleure période pour moi niveau métal mais l'ensemble me plaît malgré tout.

Un mot sur la seule femme du groupe Awa qui joue aux claviers. Elle paraît toute petite par rapport aux autres, elle me fait rire avec sa coupe de punkette.

Sur la durée du spectacle, oui, un sacré spectacle d'ailleurs, un comédien vient régulièrement jouer un rôle, ce qui alimente totalement le côté théâtral du groupe. Lordi, sur scène, c'est musique, théâtre et grand spectacle en résumé.



Mr Lordi parle aussi régulièrement à son public et le bouge plutôt facilement vu que tout le monde est bien motivé.

Je pense à ce comédien qui prend un mannequin genre vieille poupée poussiéreuse, c'est aussi le bal des vampires Lordi, ou bien à ce bébé zombie qui se fait découper sur sa table d'opération, bref, ça n'arrête jamais.

Ils reviennent sur scène pour le rappel et on entendra le fameux titre "Hard Rock Hallelujah" qui les avait fait gagner en 2006.

Il est 22h45 et les montres quittent la scène devant un public ravi.

Le spectacle fut de qualité, c'est ce que je retiendrai ce soir et surtout aucun regret d'être venu alors qu'on serait bien restés au chaud à la maison en ce dimanche soir glacial.


Remerciements à Roger Wessier
et Base Production
Découvrez leurs artistes notamment Paul Gilbert bientôt à Paris au Trabendo
https://www.base-productions.com

> Réponse le 18 janvier 2011, par Sébi

[Trabendo - Paris - 28/11/2010] Excellent concert :) Dommage que je n'étais pas autorisé aux photos avec mon reflex, mais bon, j'ai eu les meilleures à la fin. Un concert inoubliable pour un fan de Lordi :) Merci de votre passage en France et à quand le prochain concert à Paris ?? :) En tout cas le prochain, j'y serai.   Réagir


Lordi : les dernières chroniques concerts

Hellfest 2013 3ème jour : Newsted + Voivod + Dark funeral + Moonspell + Danzig + Lordi + Volbeat + Ghost en concert

Hellfest 2013 3ème jour : Newsted + Voivod + Dark funeral + Moonspell + Danzig + Lordi + Volbeat + Ghost par abigail
@ Clisson, le 23/06/2013
Le calme revenu après la tempête de la veille, c'est un site beaucoup plus fréquentable malgré une odeur sournoise que nous retrouverons en ce dimanche après-midi et pour... La suite

Bang Your Head Festival 2ème jour : Tygers Pan Tang - D.A.D. - Hardcore Superstar  - Jeff Scott Soto - Helloween - Pretty Maids - Lordi en concert

Bang Your Head Festival 2ème jour : Tygers Pan Tang - D.A.D. - Hardcore Superstar - Jeff Scott Soto - Helloween - Pretty Maids - Lordi par Abigail Darktrisha
Balingen Allamagne, le 15/07/2011
Les soirées en ballroom c'est très sympa mais les réveils le lendemain sont toujours un peu difficiles, c'est pour cette raison que ma journée commencera vers 12h40 avec la... La suite

Le Trabendo Paris : les dernières chroniques concerts

Laibach en concert

Laibach par lol
Trabendo, Paris, le 25/03/2019
Incongru ! C'est probablement l'adjectif qui qualifie le mieux, l'étrange prestation donnée par la légendaire formation slovène Laibach au Trabendo en cette fin de mois de mars... La suite

John Garcia and the Band of Gold + Dead Quiet en concert

John Garcia and the Band of Gold + Dead Quiet par Lebonair
Le Trabendo - Paris, le 23/01/2019
Pour notre premier concert de l'année, on marche dans l'allée qui nous amène au Zénith de Paris en plein parc de la Villette et au dernier moment, on bifurque à droite direction la... La suite

Soom T + Omar Perry en concert

Soom T + Omar Perry par Lebonair
Le Trabendo - Paris, le 22/11/2018
C'est un programme haut en couleurs qui se présentait à nous en ce 22 novembre au Trabendo à Paris. A l'affiche, on retrouvait Omar Perry, artiste confirmé et respecté de la scène... La suite

Frank Carter & The Rattlesnakes en concert

Frank Carter & The Rattlesnakes par Samuel C
Le Trabendo - Paris, le 13/03/2018
Trop pop, pas assez hardcore (ou l'inverse), le show de Frank Carter & The Rattlesnakes laisse un goût mitigé à la soirée qui était très attendue. Les filles slamment, les... La suite