Accueil Chronique de concert Nick Cave & The Bad Seeds (Rock en Seine 2022)
Lundi 5 décembre 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Nick Cave & The Bad Seeds (Rock en Seine 2022)

Nick Cave & The Bad Seeds (Rock en Seine 2022) en concert

Parc de Saint-Cloud 26 août 2022

Critique écrite le par



26 août 2022, 22h30, festival Rock en Seine, aux abords de la grande scène, l'impatience et l'effervescence sont palpables, alors que l'entrée en scène de Nick Cave et de ses Bad Seeds est attendue, tels le Messi et ses apôtres, pour conclure en apothéose cette très bonne deuxième journée du festival. C'est un spectacle incroyable, d'une intensité folle, comme on en voit que très peu dans une vie, que la tête d'affiche du jour offrira aux 30 000 personnes présentes lors de cette fabuleuse soirée. Dans l'olympe des performers vivants, à l'heure où certains d'entre eux marquent le pas en raison d'une date de péremption proche ou dépassée (Mick Jagger, Iggy Pop... ), il y a désormais Nick Cave, puis les autres ! L'Australien sexagénaire est au sommet de son charisme et de son art. Peut-être est-il transcendé, car la scène et les concerts représentent un exutoire expiatoire au regard des drames humains qui ont marqué sa vie avec les décès récents de deux de ses enfants. Toujours est-il que ce concert fut un moment d'exception !



Son entrée en scène fiévreuse sur "Get ready for love" a placé d'emblée le curseur très haut, à un niveau que 99% des artistes peinent à atteindre lorsqu'ils arrivent au climax de leurs shows. Totalement habité et possédé, Cave promène sa dégaine de prédicateur sombre de parts en parts de l'immense scène en invectivant le public, en l'épousant avec une force incandescente. Tels des sermons de pasteur gospel transfiguré, "There she goes, my beautiful world", "O Children" se muent en incantations célestes, alors que le classique "From here to eternity" est livré dans la meilleure version qu'il m'ait été donnée d'entendre en bientôt 30 ans de concert du Monsieur. Le public est alors ébahi, le souffle coupé, peut-être même par instant traversé par des frissons, tant la puissance et l'intensité de la prestation qui lui est donnée sont hors normes.



Après un "Jubilee street" enflammé, Nick Cave temporise et se lance dans un registre plus intimiste, avec des chansons en piano/voix en forme de complaintes à la beauté lacrymale, dont on ne peut imaginer qu'elles ne puissent pas être adressées à ses fils. On en pleurerait... Nouveau changement de registre avec une version complètement incroyable de "Tupelo" qui nous plonge dans la description crasseuse de la ville qui a vu naitre le King un soir d'orage. Ombrageuse, torturée, elle entraine le public dans un "survival" marécageux dopé par les incantations sauvages d'un vocaliste en état de transe. S'en suit une descente vers les enfers avec des versions poignantes et désespérées de "Red right hand" et de "Mercy seat", qui ne sera stoppée qu'avec une très belle version de la ballade "The ship song" (malheureusement gâchée pour moi, par une Anglaise avinée qui hurlait les paroles dans mes oreilles telle une supportrice du Kop de Newcastle... )



Après avoir rendu un hommage singulier au King dans "Tupelo", Cave convie désormais Robert Johnson avec "Higgs Boson Blues", dans une longue version moite et obsédante, qui semble témoigner du jour où celui-ci vendit son âme au diable dans un étrange rite de sorcier vaudou. On se rend alors compte à quel point les Bad Seeds et la patte de Warren Ellis sont essentiels dans l'équilibre et la théâtralité des retranscriptions des histoires aussi erratiques que cauchemardesques narrées par le sombre Mr Cave. Ce cycle très sombre se clôturera de belle façon avec "City of refuge" et "White elephant" qui semblent montrer que la voie du salut ne passe que par le chemin de cette "cité du refuge", que semble indiquer les chœurs gospel qui se joignent à Cave dans une très belle envolée. Le temps du rappel est désormais arrivé avec "Into my arms", aux allures de prière et de déclaration d'amour et de foi, interprété de manière intimiste en piano/voix, puis de rédemption avec le très beau et pourtant méconnu "Vortex" sur lequel les Bad Seeds sont de retour.



Après 2 heures d'une intensité folle, le concert s'achève, comme contraint par le timing du festival, alors qu'il semble évident que Cave et son groupe n'en avaient pas encore terminé. Le public en aurait bien pris pour une bonne demi heure de plus... Le débat entre connaisseurs et fans de longue date qui s'ensuit tourne autour de la question de savoir si ce formidable show est le meilleur jamais donné par l'Australien à Paris depuis le début de sa carrière, ou si c'est celui de 2017 au Zénith, qui avait été aussi un moment d'anthologie. Les avis sur la question sont partagés, mais tout le monde est unanime pour dire que Nick Cave est une bête de scène absolue, unique en son genre, et que cette soirée du 26 août 2022 restera longtemps gravée dans les mémoires.

Photos : Olivier Hoffschir






Rock en Seine : les dernières chroniques concerts

Nick Cave And The Bad Seeds, The Limiñanas, DIIV, Aldous Harding, James Blake, Squid, Gwendoline, London Grammar (Rock en Seine 2022) en concert

Nick Cave And The Bad Seeds, The Limiñanas, DIIV, Aldous Harding, James Blake, Squid, Gwendoline, London Grammar (Rock en Seine 2022) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, Paris, le 26/08/2022
Après une éprouvante première soirée (trop de monde, rien qui marche) sauvée par le concert des Arctic Monkeys, la tête d'affiche du festival Rock en Seine 2022 (pour nous !),... La suite

Kraftwerk (Rock en Seine 2022) en concert

Kraftwerk (Rock en Seine 2022) par lol
Parc de Saint-Cloud, le 26/08/2022
Rock en Seine 26 aout, 20h45, les mélopées aériennes de London Grammar, alors à l'œuvre sur la grande scène, résonnent dans une quasi indifférence pendant qu'une horde de... La suite

The Liminanas (Rock en Seine 2022) en concert

The Liminanas (Rock en Seine 2022) par lol
Parc de Saint-Cloud, le 26/08/2022
Le 26 août, à Rock en Seine, c'était la journée des plus de 45 ans. C'est donc un public grisonnant avec une forte représentation de t-shirts Joy Division qui envahissait les... La suite

Arctic Monkeys, Fontaines D.C., Idles, Yard Act, NewDad, Inhaler, Beabadoobee (Rock en Seine 2022) en concert

Arctic Monkeys, Fontaines D.C., Idles, Yard Act, NewDad, Inhaler, Beabadoobee (Rock en Seine 2022) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, Paris, le 25/08/2022
Retour sur le mémorable passage des Arctic Monkeys en tête d'affiche du festival Rock en Seine le 25 août, un concert concluant de très belle manière une journée apocalyptique... La suite

Nick Cave & The Bad Seeds : les dernières chroniques concerts

Nick Cave And The Bad Seeds, The Limiñanas, DIIV, Aldous Harding, James Blake, Squid, Gwendoline, London Grammar (Rock en Seine 2022) en concert

Nick Cave And The Bad Seeds, The Limiñanas, DIIV, Aldous Harding, James Blake, Squid, Gwendoline, London Grammar (Rock en Seine 2022) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, Paris, le 26/08/2022
Après une éprouvante première soirée (trop de monde, rien qui marche) sauvée par le concert des Arctic Monkeys, la tête d'affiche du festival Rock en Seine 2022 (pour nous !),... La suite

(mon) Rock en Seine 2022 : DIIV, The Initiativ, The Limiñanas, Klangstof, Kraftwerk, Nick Cave and the Bad Seeds en concert

(mon) Rock en Seine 2022 : DIIV, The Initiativ, The Limiñanas, Klangstof, Kraftwerk, Nick Cave and the Bad Seeds par Philippe
Parc de Saint-Cloud, Saint-Cloud, le 26/08/2022
Pas revenus depuis 2018 au joli Parc de Saint-Cloud, pour ce bon vieux Rock en Seine (la vie, le COVID, tout ça...), on remet les pieds avec plaisir dans ce festival, marquant... La suite

NOS Primavera Sound Porto 2022 - Jour 1 : Nick Cave & The Bad Seeds, Kim Gordon, Black Midi, Squid, Shellac, Stella Donnelly, Tame Impala, Cigarettes After Sex   en concert

NOS Primavera Sound Porto 2022 - Jour 1 : Nick Cave & The Bad Seeds, Kim Gordon, Black Midi, Squid, Shellac, Stella Donnelly, Tame Impala, Cigarettes After Sex par Kiddo
Parque da Cidade, Porto, le 09/06/2022
C'est l'histoire d'une nana qui devait passer 3 jours à Porto au Festival NOS Primavera Sound avec les potes et qui s'est finalement retrouvée à faire son premier festival en... La suite

Nick Cave & the Bad Seeds (Nuits de Fourvière 2022) en concert

Nick Cave & the Bad Seeds (Nuits de Fourvière 2022) par Cathy Ville Solvery
Théâtre Antique de Fourvière - Lyon, le 07/06/2022
Comme chaque année, le festival Les Nuits de Fourvière propose une programmation riche et éclectique avec de belles pépites. Cette nouvelle édition ne déroge pas à la règle... La suite

Parc de Saint-Cloud : les dernières chroniques concerts

Nick Cave And The Bad Seeds, The Limiñanas, DIIV, Aldous Harding, James Blake, Squid, Gwendoline, London Grammar (Rock en Seine 2022) en concert

Nick Cave And The Bad Seeds, The Limiñanas, DIIV, Aldous Harding, James Blake, Squid, Gwendoline, London Grammar (Rock en Seine 2022) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, Paris, le 26/08/2022
Après une éprouvante première soirée (trop de monde, rien qui marche) sauvée par le concert des Arctic Monkeys, la tête d'affiche du festival Rock en Seine 2022 (pour nous !),... La suite

Arctic Monkeys, Fontaines D.C., Idles, Yard Act, NewDad, Inhaler, Beabadoobee (Rock en Seine 2022) en concert

Arctic Monkeys, Fontaines D.C., Idles, Yard Act, NewDad, Inhaler, Beabadoobee (Rock en Seine 2022) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, Paris, le 25/08/2022
Retour sur le mémorable passage des Arctic Monkeys en tête d'affiche du festival Rock en Seine le 25 août, un concert concluant de très belle manière une journée apocalyptique... La suite

(mon) Rock en Seine 2022 : DIIV, The Initiativ, The Limiñanas, Klangstof, Kraftwerk, Nick Cave and the Bad Seeds en concert

(mon) Rock en Seine 2022 : DIIV, The Initiativ, The Limiñanas, Klangstof, Kraftwerk, Nick Cave and the Bad Seeds par Philippe
Parc de Saint-Cloud, Saint-Cloud, le 26/08/2022
Pas revenus depuis 2018 au joli Parc de Saint-Cloud, pour ce bon vieux Rock en Seine (la vie, le COVID, tout ça...), on remet les pieds avec plaisir dans ce festival, marquant... La suite

Kraftwerk (Rock en Seine 2022) en concert

Kraftwerk (Rock en Seine 2022) par lol
Parc de Saint-Cloud, le 26/08/2022
Rock en Seine 26 aout, 20h45, les mélopées aériennes de London Grammar, alors à l'œuvre sur la grande scène, résonnent dans une quasi indifférence pendant qu'une horde de... La suite