Accueil Chronique de concert The Strokes (Rock en Seine 2023)
Dimanche 21 juillet 2024 : 6496 concerts, 27139 chroniques de concert, 5414 critiques d'album.

Chronique de Concert

The Strokes (Rock en Seine 2023)

The Strokes (Rock en Seine 2023) en concert

Parc de Saint-Cloud 27 août 2023

Critique écrite le par



Le point d'orgue annoncé de cette dernière journée de l'édition 2023 de Rock en Seine était sans nul doute le concert de clôture donné par les Strokes. Si la journée avait été divertissante avec les hurlements sauvages d'Amyl and the Sniffers, suivis de la pop ensoleillée des Wet Leg sous une énorme drache et d'un set très carré des Foals, l'impatience et la tension montaient alors que l'heure fatidique d'entrée en scène des superstars new-yorkaises approchait pour les 40 000 spectateurs qui s'agglutinaient vers la grande scène.



Il faut dire que les concerts français des Casablancas & Co se font assez rares et que cela faisait un moment qu'ils n'avaient pas foulé les planche de notre beau pays. La tournée de leur formidable dernier album "The new abnormal", sorti en 2020, s'était résumée à un concert "teasing" en 2019 à l'Olympia avant d'être annulée pour cause de Covid. L'album précédent et leur dernière grande tournée remontaient quant à eux à 2013...



C'est donc sous une énorme ovation que le concert commença avec "What ever happened", "Alone Together" et "Last nite". A ce moment du concert tout semblait bien en place et efficace et on enchainait direct avec l'excellent single du dernier album "The adults are talking" pour mon plus grand plaisir.
La set list s'apparentait à un gigantesque best of puisqu'aucune nouveauté n'est à signaler depuis 3 ans.



Malheureusement et malgré cette formidable rampe de lancement, le concert devint plus que chaotique après une vingtaine de minutes. La faute à des problèmes de son, mais surtout à l'étiolement de la qualité du concert. Plus on avançait, plus les versions des chansons étaient expédiées et s'arrêtaient nettes sans la moindre envolée ou le moindre effort de conclusion. Entre les chansons, les intermèdes se firent de plus en plus longs laissant la place à des diatribes éthyliques d'un Julian Casablancas de plus en plus approximatif.



En dehors d'une excellente version de "Ode to the mets", les classiques comme "Someday", "Soma" et "Reptilia" furent tous joués en pilotage automatique avant que le concert se termine sans rappel, ni mercis par des versions bâclées de "Hard to explain" et "Is this it" . Si l'on ajoute à cela absence dans le set list de "The end has no end", "Welcome to japan", et de "Why are Sundays so depressing", c'est donc un concert plus que décevant que nous auront offert les Strokes, ou ce qu'il en reste... Le fossé entre un Casablancas très peu concerné (euphémisme) et le reste du groupe semble si palpable que l'on peut se poser des questions sur l'avenir du groupe.



Photos : Louis Comar et Olivier Hoffschir

Rock en Seine : les dernières chroniques concerts

Foals, Strokes, Wet Leg, Murder Capital, Gaz Coombes (Rock en Seine 2023) en concert

Foals, Strokes, Wet Leg, Murder Capital, Gaz Coombes (Rock en Seine 2023) par Efix Efix
Parc de Saint Cloud, Paris, le 27/08/2023
Rock en Seine, bilan de ma seule journée.Un Gaz Combes qui a eu un peu de mal à se mettre en marche mais qui a très bien maîtrisé la 2eme partie de son set...Après un début qui se... La suite

Nick Cave And The Bad Seeds, The Limiñanas, DIIV, Aldous Harding, James Blake, Squid, Gwendoline, London Grammar (Rock en Seine 2022) en concert

Nick Cave And The Bad Seeds, The Limiñanas, DIIV, Aldous Harding, James Blake, Squid, Gwendoline, London Grammar (Rock en Seine 2022) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, Paris, le 26/08/2022
Après une éprouvante première soirée (trop de monde, rien qui marche) sauvée par le concert des Arctic Monkeys, la tête d'affiche du festival Rock en Seine 2022 (pour nous !),... La suite

Nick Cave & The Bad Seeds (Rock en Seine 2022) en concert

Nick Cave & The Bad Seeds (Rock en Seine 2022) par lol
Parc de Saint-Cloud, le 26/08/2022
26 août 2022, 22h30, festival Rock en Seine, aux abords de la grande scène, l'impatience et l'effervescence sont palpables, alors que l'entrée en scène de Nick Cave et de ses... La suite

Kraftwerk (Rock en Seine 2022) en concert

Kraftwerk (Rock en Seine 2022) par lol
Parc de Saint-Cloud, le 26/08/2022
Rock en Seine 26 aout, 20h45, les mélopées aériennes de London Grammar, alors à l'œuvre sur la grande scène, résonnent dans une quasi indifférence pendant qu'une horde de... La suite

The Strokes : les dernières chroniques concerts

Foals, Strokes, Wet Leg, Murder Capital, Gaz Coombes (Rock en Seine 2023) en concert

Foals, Strokes, Wet Leg, Murder Capital, Gaz Coombes (Rock en Seine 2023) par Efix Efix
Parc de Saint Cloud, Paris, le 27/08/2023
Rock en Seine, bilan de ma seule journée.Un Gaz Combes qui a eu un peu de mal à se mettre en marche mais qui a très bien maîtrisé la 2eme partie de son set...Après un début qui se... La suite

The Strokes en concert

The Strokes par Ludmilla
Olympia, Paris, le 18/02/2020
Dans un Olympia plein à craquer, j'ai du mal à réaliser ce qu'il se passe... je suis là pour voir The Strokes ! Portant mon badge 'Is This It' acheté au concert à la Brixton... La suite

Perry Farrells Kind Heaven Orchestra, The Strokes, Ben Harper, Cosmopaark, Jain, IAM, Roméo Elvis, Orelsan, Nekfeu, Twenty One Pilots, Migos... (Lollapalooza Paris 2019) en concert

Perry Farrells Kind Heaven Orchestra, The Strokes, Ben Harper, Cosmopaark, Jain, IAM, Roméo Elvis, Orelsan, Nekfeu, Twenty One Pilots, Migos... (Lollapalooza Paris 2019) par Samuel C
Hippodrome de Longchamp - Paris, le 21/07/2019
Les couronnes de fleurs sont parfaitement ajustées sur les têtes et le maquillage délicatement posé sur des visages heureux, les sourires sont éclatants et les t-shirts très... La suite

Albert Hammond Jr. en concert

Albert Hammond Jr. par Samuel C
Le Point Éphémère - Paris, le 27/02/2018
Pas de première partie pour Albert Hammond Jr, on entre directement dans le vif du sujet à 21h15. La géniale petite salle du quai de Valmy est pleine : avec certainement... La suite