Accueil Chronique de concert Oh!Tiger Mountain + The Rodeo
Dimanche 24 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Oh!Tiger Mountain + The Rodeo

Oh!Tiger Mountain + The Rodeo en concert

Théatre des Salins - Martigues 08 Février 2011

Critique écrite le par

Descente dans la petite salle Au Bout de La Nuit du Théâtre des Salins pour assister au concert de Oh! Tiger Mountain (dont je ne peux plus me passer, depuis que je l'ai découvert au Cargo de Nuit d'Arles !) et de The Rodeo (que je ne connais pas encore).
C'est une première pour moi cette salle de concert en sous-sol. Et franchement, elle est magnifique .... Petite, mais hyper sympa. Une sorte de cour carrée, sol en béton ciré et briques aux murs. Très design et super classe. Idéale pour ce genre de performance.
La scène est mise en place devant nous. "Incisif" est écrit en lettres de lumière sur le mur du font, derrière la batterie. Un gentil brouhaha monte des escaliers-gradins, plutôt des habitués semble-t-il.



Oh! Tiger Mountain finit de s'installer tranquillement et simplement (comme à son habitude : le Monsieur ne fait pas de chichis). Il accroche son masque de Tigre à son micro et accorde sa guitare, un genoux à terre. Bien sûr, il n'est pas seul. Son alter ego, Kid Francescoli prend place derrière lui. Préparant ses petites affaires lui aussi. La lanière de guitare de Tiger lâche, ça les fait rire tous les deux. L'ambiance décontractée et nonchalante du duo est donnée .... Leurs ombres se découpent sur le mur en contre jour de la lumière rose et bleue ... C'est beau, on est bien ...



Et puis ça y est, c'est parti, la voix de Tiger s'élève dans le silence, semblant directement venue des étoiles. Il a les yeux clos, son visage à peine éclairé. Et la salle, si bavarde tout à l'heure, est plutôt bouche bée à présent. Kid reste zen, toujours semblable à lui même et Oh! Tiger commence déjà à se cabrer, passant d'un pied sur l'autre. Ses pommettes pailletées brillent dans le clair obscure. Il nous raconte "leur travail" et le road movie OT/Kid se met sur ses rails.

Sa voix me semble encore plus rauque, plus vibrante et envoutante que la dernière fois. Son corps ondule sur la musique ... Et je vois qu'il fonctionne toujours à la bière ;)
Il nous raconte : "On a eu des problèmes à un moment, et puis plus, et puis Re .... Mais dans tous les les cas, on a une chanson !". Kid envoie du lourd sur son tom et Tiger joue incroyablement bien avec sa voix. Ils s'en donnent tous les deux à coeur joie. La chanson en devient totalement désarticulée et, de par ce fait, encore plus saisissante.



Entre les morceaux, on a droit à son humour pince-sans-rire.
"C'est le moment où on se jette dans la salle ..." (ce qui risque effectivement de poser un problème, vu que le milieu est vide !!). Cela le fait rire : "Vous m'entendez, oui ? Bon d'un autre côté, je vais plutôt jouer, hein ..."
Sa voix déchire le silence. Ce soir, il est merveilleusement inspiré.

Mais n'oublions pas le passage hyper festif de ce set : Kid va chercher ses confettis qu'il pose sur le tom, pour les faire sauter à chaque coup, et sans lesquels ce morceau ne serait absolument pas le même !!!
Ils se détachent tous les deux dans cette drôle de lumière et on les croirait venus d'un autre monde. On repart dans une ballade plus mélancolique. La voix de Tiger est pénétrante. Il reste planté sur ses jambes écartées comme un héros (celui qui reste seul à la fin du western). Mais là, attention, on ne rigole plus : "On attaque l'oeuvre de ma vie ! Un Biptyque sur les ordinateurs ..." J'adore voir ce contraste de Kid le sérieux, qui oeuvre sagement, derrière l'étoile filante Oh! Tiger Mountain. C'est excellent !! Et le public ne s'y trompe pas : ceux qui connaissent déjà, ceux qui découvrent ... Sur tous, le charme opère.



"Ça va ? Ça se passe bien ? ... Nous aussi!" On attaque une chanson politique sur l'enfance. Il raconte absolument n'importe quoi, mais c'est délicieux. Le rythme de la musique s'accélère sous les impulsions des percussions. 1995 démarre et OT s'emballe. C'est juste fantastique.
Puis nous allons Enfiiiiin avoir cette fameuse chanson sur les ordinateurs .... Et oui "On vous la promet depuis le début" nous lance Tiger, tout content de lui.
Et là. Il se détache seul dans la lumière, il a les yeux mi clos. Ils semble totalement irréel et nous emmène dans son voyage. C'est .... houaaaaou !

Avant le dernier morceau, il nous fait encore une des ses introductions à tiroir, pour initiés : "Avant de se confier, il vaut mieux savoir ce que l'autre personne va penser de l'intérieur ..." Ils chante comme un dieu, sa voix se brise sur les aiguës. Ça ne peut que vous saisir aux tripes. C'est magnifique.

"On va vous laisser avec The Rodeo, vous allez passer une bonne soirée".
Oh! Tiger Mountain nous quitte, jusqu'à la prochaine fois. Et j'espère bien qu'il va y en avoir une très vite. Pour moi, incontestablement à découvrir (si ce n'est déjà fait ... Sinon, dépêchez vous) et à consommer sans aucune modération !

Setlist
S.O.
Do Without
Warm Inside
Worries
New Religion
Broken Arms
Cells
Tigre
1995
Drugs





Vient ensuite le duo de The Rodeo (anagramme de Dorothée, pour la petite histoire) qui va nous donner une excellente adaptation acoustique de son album pour ce set Voix-Guitare, accompagnée de Maître Jean à la batterie. Elle a une voix à la fois très douce et extrêmement intense, dont elle sait jouer parfaitement. Un timbre plein de nuances et une musique nettement inspirée du Folk américain.

Jean est comme un pantin désarticulé derrière sa batterie.
Les morceaux sont très narratifs et le contraste batterie, guitare sèche rend vraiment hyper bien.
Un nouveau titre qui sera sur son prochain album, Amulet : elle rempli l'espace de sa voix, seule dans la lumière. Je ressens beaucoup de nostalgie au fil des morceaux. Elle donne même sa patte toute particulière à If I Had A Hammer (repris et revisité en tube par Claude François : Si J'Avais Un Marteau), à qui elle rend ses lettres de noblesse de chanson militante et engagée. Cette fille est vraiment captivante.



Maître Jean, de son côté, joue les Hommes Orchestre (il y a un de ces bordel à côté de lui ;) !!) Il nous sort successivement un tas d'instruments, dont un tout petit accordéon. Et il n'hésite pas à jouer de front, et de la batterie et du clavier. Les mains, les pieds : rien ne reste inactif ! Pour Hard To Say, il nous sort même des clochettes et fait les choeurs... Mais là : Le Drame !!!!
Une corde de la guitare de Dorothée casse ! Elle n'en revient pas et nous annonce que, décidément, ce n'est pas sa journée. Elle est debout depuis 5 heures du mat (avec un décalage horaire dans les pattes) et, en plus, elle est un peu malade. Bref : mini scénario catastrophe .... Mais qu'à cela ne tienne, Jean va en profiter pour nous faire un solo de free jazz à la batterie ! Elle lui propose aussi de se lâcher au kazoo : il s'exécute et nous fait le moustique. Elle est morte de rire pendant que le pauvre Julien (de la salle) tente de changer la corde le plus vite possible.



Le problème, c'est que cela dure un peu plus longtemps que prévu. Et que Jean, tout plein d'énergie qu'il soit, fatigue un peu. Qu'à cela ne tienne, les deux Mathieu (Oh! Tiger & Kid) viennent à la rescousse ! Et là, on part dans du super bon délire. Ils tapent tous les trois sur la batterie, attrapent un tambourin, chantent comme des indiens ... Ça part dans tous les sens et à toute vitesse : c'est génial. OT se met à chanter à tue tête, sans micro "Something's gonna change my world ...". Les Mathieu échangent leurs places, ce qui fait repartir le trio pour un tour, et ils chantent absolument n'importe quoi ! Les garçons ont énormément de succès, et lorsque la corde est enfin réparée, ils quittent la scène en saluant comme des stars sous les bravo de la salle (et de Dorothée ;) !!)

On reprend le set sur Little Soldier et notre Jean ne s'y retrouve plus. Ils ont tout dérangé son bazar .... le xylophone, le kazoo, les clochettes ... "Hey, ils m'ont piqué des trucs ! Oh, les mecs : les portes sont fermées !!"



La fin du set approche. Uncle Sam nous offre encore une chanson un peu moins balade, plus décalée et humoristique. J'aime beaucoup de ton. Elle est vraiment créative et imaginative. Cohérent et nuancé, un très beau concert qui se termine avec Odyssey et la reprise en choeur de "You're my only one" par toute la salle.

Malgré la fatigue et les émotions, un petit Cha Cha Cha vient en rappel et nous donne le plaisir de retrouver une dernière fois un Maître Jean déchaîné derrière sa batterie. Fin d'une belle et bonne petite soirée musicale.

Setlist
People Know
On The Radio
Amulet
My Ode To You
If I Had A Hammer
Modern Life
Hard To Say
Little Soldier
Your Love Is Huge
Uncle Sam
I'M Gonna Leave You
High Resolution World
Odyssey
---------------------
Cha Cha Cha

Oh! Tiger Mountain : les dernières chroniques concerts

Yeah! Ghost of Christmas KinG Oh! Tiger Mountain en concert

Yeah! Ghost of Christmas KinG Oh! Tiger Mountain par Lumak
La Mesón, Marseille, le 22/04/2016
La Mesón avait donné carte blanche à toute l'équipe du festival Yeah ! dont la 4ème édition débutera le 3 juin 2016 (cf : ici). Au début, il y a très peu de monde dans la... La suite

Microphone Recordings Party : Husbands + Nasser + Oh! Tiger Mountain + Kid Francescoli + ... en concert

Microphone Recordings Party : Husbands + Nasser + Oh! Tiger Mountain + Kid Francescoli + ... par Phil2guy
L'Espace Julien- Marseille, le 05/12/2015
Le label phocéen Microphone Recordings investit ce soir l'Espace Julien avec des musiciens qui rencontrent en ce moment un certain succès dans le monde de l'électro rock made in... La suite

Oh Tiger Mountain, Nasser, Kid Francescoli, French 79, Johnny Hawaï (Microphone Recording Party) en concert

Oh Tiger Mountain, Nasser, Kid Francescoli, French 79, Johnny Hawaï (Microphone Recording Party) par Yann Usken
Espace Julien (Marseille), le 05/12/2015
Je n'ai jamais aimé la musique électronique ... Moi, j'aime le rock'n'roll crasseux, le delta blues, le garage, le folk, le punk ... La musique de l'âme, quoi ! Celle de la... La suite

Quetzal Snakes + Oh! Tiger Mountain en concert

Quetzal Snakes + Oh! Tiger Mountain par pirlouiiiit
Poste à Galène, Marseille, le 07/02/2015
De plus en plus de mal à tenir le rythme pour être honnête ... aussi quand j'ai vu que j'allais raté cette belle affiche au Poste à Galène, j'étais presque soulagé en pensant au... La suite

The Rodeo : les dernières chroniques concerts

Peaks + The Rodeo en concert

Peaks + The Rodeo par Coline Magaud
Le Nouveau Casino, Paris, le 13/02/2013
Le nouveau projet de Morgane Imbeaud (Cocoon) et Yannick Demaison (Quidam) a enchanté le Nouveau Casino, plutôt bien rempli pour cette première date parisienne. Chargée... La suite

Peaks + The Rodeo en concert

Peaks + The Rodeo par Julyzz
Nouveau Casino - Paris, le 13/02/2013
Si vous avez aimé Cocoon, vous aimerez Peaks... Parce que Peaks, c'est le nouveau projet musical de la pétillante Morgane Imbeaud (chanteuse et pianiste du groupe) et de son... La suite

Hugh Coltman en concert

Hugh Coltman par Zys
Le JAM, Montpellier, le 18/03/2009
Rendez-vous pris au JAM, une fois n'est pas coutume pour la première partie. La petite salle se remplit et bien vite les lumières se baissent, pour accueillir sur scène... La suite

Théatre des Salins - Martigues : les dernières chroniques concerts

Clara Luciani en concert

Clara Luciani par Lionel Degiovanni
Théatre des Salins, Martigues, le 26/10/2018
Retour sur un lieu que j'affectionne particulièrement, le théâtre des Salins à Martigues. Cet endroit est bien un théâtre mais il fait aussi des concerts. L'accueil est... La suite

Erik Truffaz en concert

Erik Truffaz par Minty
Théâtre des Salins Martigues, le 03/03/2017
Le trompettiste Erik Truffaz, n'est plus à son coup d'essai et l'eau a bien coulé sous les ponts depuis son désormais culte, The Dawn (2008) . L'artiste, visionnaire et avant... La suite

Miossec en concert

Miossec par Ysabel
Théatre des Salins, Martigues, le 06/05/2014
Plus qu'un plaisir ... Et il est même double : Retrouver Miossec Live bien sûr, mais aussi ce cher Théâtre des Salins que je n'ai pas vu depuis longtemps. Scène ouverte et... La suite

Dominique A en concert

Dominique A par Agent Massy
Théâtre des Sallins, Martigues, le 13/12/2013
Y revenir est un spectacle de Dominique A en solo, dans lequel il dit des passages du livre du même nom et dont il est l'auteur. Il y joue aussi quelques chansons, mais surtout pas... La suite