Accueil Chronique de concert Peter Pan Speedrock + Citizen Go + Devil Crockett
Jeudi 21 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Peter Pan Speedrock + Citizen Go + Devil Crockett

Peter Pan Speedrock + Citizen Go + Devil Crockett  en concert

Poste à Galène à Marseille 16 novembre 2008

Critique écrite le par

C'est vraiment au dernier moment que je me suis décidé à aller voir de quoi retournait ce groupe typé Motorhead, suite à un coup de fil de mon père que je sentais bien motivé !
Disons que pour 6 euros l'entrée, on allait pas se priver de boire quelques bonnes binouses au Poste à Galène. A ce tarif là (oui oui vous avez bien lu, 6 petits euros....), on risquait pas grand chose, au contraire.



Nous arrivons donc à 21h tapantes, heure habituelle des débuts de live dans cette salle. Le premier groupe local, dont je ne saurais malheureusement jamais le nom (ndP : Devil Crockett) , entame son set de 30 minutes, et franchement, je dirai presque que ce fut notre meilleure surprise avec mon Padre. Du psycho bien foutu, avec contrebassiste doué, batteur carré, et jeune chanteur avec un certain charisme.
Je ne suis pas un habitué de cette scène, mais personnellement ca m'a bien plu. Y avait de la joie de jouer, du rythme, de l'enthousiasme communicatif.
On a vu largement pire comme première partie.... Mention bien donc à ces zicos pêchus, dont le chanteur leonardo di caprien est apprenti luthier dans le 4ème. Même si une trentaine de pelés à peine etaient présents.



Un autre combo déboule même pas dix minutes plus tard, sur le même matos, et comme je pensais qu'il n'y avait que deux groupes, j'ai été super etonné que ca ne dure que 30 minutes aussi. Ben en fait non, la serveuse m'apprend qu'il y a trois formations ce soir.
Apparement ce sont les Citizen Go qui investissent la scène pour un set plus punk. J'ai beaucoup apprécié les choeurs rageurs, et la simplicité de la musique, sans que ce soit répétitif à outrance. On distinguait bien les morceaux, allant du bourrin au mélodique. Un agréable moment.



Enfin, les Peter Pan Speedrock, après changement de matos et intro dans le noir, ramènent leurs fraises dans un espace sonore gonflé à bloc ! Ils ont monté les potentiomètres les bougres !
Que dire sinon que c'est à peu près le même titre durant 50 minutes ?! En effet cela sonne comme du Motorhead la moitié du temps, car le chanteur prend autant de fois la même voix que Lemmy ! C'est à s'y méprendre. Et rien à redire sur leur enthousiasme, ca défouraille sévère, speed limite bourrin, court et intense dans l'interprétation du gratteux chanteur, comme du bassiste ostrogoth dont je suis fan des rouflaquettes et des grimaces !



Pour une fois je ne suis pas mécontent que le set ne dure que 50 minutes, car à la longue ca peut être lassant. Ce temps de jeu, avec un petit rappel d'une chanson, etait idéal. Dommage que l'on ait pas eu une reprise de la Tête de Moteur, car parfois c'etait carrément du clonage... Vivement la réaction de Philippe que j'ai eu plaisir à croiser ! Surtout que maintenant que je sais qu'il boit de la bière de gonzesse et qu'il note les titres sur un calepin, il ne pourra plus m'attaquer sur mes gouts bon joviesque :p



La maigre audience du Poste, environ 60-70 personnes pour le headliner, ne s'est pas déchainée à part un ou deux pogos gentillets, mais cela restera une bonne soirée improvisée au coin de la rue.

Photos par Emmy Etié

> Réponse le 17 novembre 2008, par Philippe

Avec Odlizz, Emmy et Gandalf déjà dans la place, autant dire que l'équipe LiveinMarseille pouvait déjà bloquer toutes les issues sans moi ! Peu de monde ce dimanche soir (comme souvent) mais au moins est-on en bonne compagnie dans ces cas-là, entre gens capables d'oublier le turbin du lendemain matin pour venir écouter de la bonne musique. Pour ma part je suis arrivé à la fin du 2e groupe. Quelques semaines après que qui-vous-savez ait pris une rouste contre le PSV Eindhoven, les non-supporters avaient en effet une occasion unique de se prendre eux aussi une branlée infligée par le groupe batave de ce soir, originaire de la même riante ville... Après une entrée sur un air country ("Country first" ?), le trio a tout envoyé à fond la caisse de la première à la dernière note, dégageant...  La suite | Réagir

> Réponse le 17 novembre 2008, par Gandalf

Je plussoie pour les toilettes, je rale assez contre l'Espace Julien qui laisse se dégrader son unique wc homme, je me dois donc de saluer l'initiative du Poste. C'est en effet une sorte de respect, et c'est très appréciable. Bien vu egalement pour le titre un peu twist, nous nous sommes surpris à remuer du popotin en choeur ! PS: La prochaine fois que je te vois, je dis à mon père, dont je n'ai pas pris la corpulence, de te payer une kriek, ca lui fera plaisir, je t'assure ! En esperant que ce soit la même serveuse ;)   Réagir

> Réponse le 19 novembre 2008, par odliz

Vivement Dimanche au Poste à Galène avec au programme un plateau télé punk metal hardcore. Au top du diététique. La foule clairsemée sent la sueur et la semaine fatigante ; par précaution, je ne m'aventure guère plus loin que le stand de merch des Peter . Un vrai marché de Noël. Une bière plus tard, les festivités démarrent. Arrivent en premières loges, les Marsiens de Devil Crockett (..) à mi-chemin entre un psychobilly ‘contrebasse-fly tops-T.Shirt bien repassé des Meteors ', et un punk hardcore porté par un guitariste et un batteur ‘out-of-psycho-fashion', affectionnant plus le béret, le borsalino et la chemisette. L'ensemble assez hétéroclite -voire bancal- quoique avec une belle énergie, tend à ressembler à un truc du type ‘je-monte-mon-band.com'. Néanmoins, sympathique...  La suite | Réagir

> Réponse le 19 novembre 2008, par Phibes

Les concerts Punk Rock du Poste à 6 euros, c'est à chaque fois pour moi et mon acolyte un rendez vous que l'on ne peut manquer. Qu'il pleuve ou qu'il vente, que ce soit en semaine ou le dimanche, on se doit de répondre présent "pour le principe". Car si on veut que cette sympathique salle continue à nous proposer des soirées comme celle là, à prix discount, il faut que les amateurs se déplacent... C'est donc avec plaisir que nous nous rendons au Poste et première bonne surprise. Il y a plus de monde que pour le concert de Far From Finished & West de fin octobre (sûrement que Suicidal Tendencies avait éclipsé les jeunes Bostonniens et le groupe de Jake Starr)... Enfin, du monde... on était tout de même loin d'être à guichet fermé...  Réagir

> Réponse le 19 novembre 2008, par Phibes

(suite de mon commentaire) Bref venons en à l'essentiel, 2 groupes locaux pour s'échauffer un peu les tympans, une sorte d'apéritif avant le plat de résistance hollandais... En guise de chips, Devil Crockett (non ce n'est pas de la nourriture pour chien) et son chanteur vraiment énervé, je lui aurait bien payé une petite bière histoire qu'il se calme un peu mais en ces temps de crises il faut savoir faire des économies... Tant pis pour lui... Le son nous branche moyennement, on se réfugie au fumoir, nos bières à la main, histoire de se griller une clope en compagnie du grand Bart, le bassiste des... Peter Pan Speedrock. (Et oui, ça se passe comme au Poste les amis) Bon comme on est nul en Hollandais, on ne tarde pas à redescendre, justement arrive Citizen Go !! qui nous propose un punk...  La suite | Réagir


Citizen Go : les dernières chroniques concerts

Fall Apart + Deadverse + Mute + A Different Day + Citizen Go !! + The Sobers + Lazy Bastards en concert

Fall Apart + Deadverse + Mute + A Different Day + Citizen Go !! + The Sobers + Lazy Bastards par Zhou
Le Garage - Marseille, le 11/04/2009
Puisque vous mourrez d'envie, vous absent, de connaitre mon avis sur cette nouvelle salle marseillaise. Et bien le voilà. Les plus : Of course le parking (même si quand 7... La suite

No Perfect + The Howling Mad + Citizen Go par Zhou
Le Korigan - Luynes, le 15/09/2006
Live report initialement posté sur Massilia's Burning : https://massilia.burning.free.fr/ Nouvelle soirée punk rock au Korigan après l'inaugurale (bien sympa) de vendredi dernier. Cette fois c'est tout seul que je me rend à Luynes, eh oui j'ai pas d'amis c'est triste ! La salle est pas super super remplie mais ça va c'est raisonnable, d'autant... La suite

Menpenti - Citizen Go !! - Elektrolux - Lazybones (concert de soutien à la Machine à Coudre) par Zhou
Machine à Coudre - Marseille, le 15/03/2008
Dans un but d'objectivité et de professionnalisme je vais faire ce report depuis la caisse de la Machine à Coudre. Concert de soutien à cette salle essentielle donc et contrairement à l'an dernier, pas énormément de monde. Plusieurs explications possibles : le concert de la veille, l'annulation des Hatepinks ou encore le concert de Tokio Hotel hier... La suite

Backseat Girls + Citizen Go + The Guts par Vand
La Machine à Coudre - Marseille, le 03/04/2007
Alors là pour la peine c'est une visite ultra-improvisée à la Machine à Coudre ! Pas motivé pour descendre tout seul en semaine, je passais dire bonjour à V-Lasco de la Freaks quand il me propose d'y aller ensemble ! Merde, plus d'excuses, j'suis obligé d'retourner au milieu de ce ramassis de rockers gominés et de punkers alcoolisés ! Blague à part... La suite

Devil Crockett : les dernières chroniques concerts

Devil Crockett + Mick Wigfall & the Toxics + The Meteors en concert

Devil Crockett + Mick Wigfall & the Toxics + The Meteors par Philippe
Le Trolley-Bus, Marseille, le 17/09/2011
Bien belle soirée au Trolleybus, qui accueillait les mythiques The Meteors (enfin mythiques, pour une frange infime et très pointue de la population, dont je ne fais pas... La suite

Devil Crockett + WD40 en concert

Devil Crockett + WD40 par Mystic Punk Pinguin
Enthropy - Marseille, le 16/02/2010
A force de faire des chroniques de rock indé lors des (excellentes) soirées Sonic Boom dans cette salle, on en oublierait presque qu'elle est (auto)gérée par des punks. Le concert... La suite

Devil Crockett (+ John Schooley & his One Man Band) en concert

Devil Crockett (+ John Schooley & his One Man Band) par Philippe
La Machine à Coudre, Marseille, le 19/11/2008
M'étant héroïquement arraché à mon canapé ce mercredi soir (pas comme d'autres punks que je connais), j'arrive après 22 heures à la Machine, où je ne suis pas allé depuis un... La suite

Endless  + The Remembers + Devil Crocketts en concert

Endless + The Remembers + Devil Crocketts par Maryflo
L'Intermédiaire - Marseille, le 04/04/2009
Baptême Punk hier soir pour moi et mes oreilles se rappellent encore des sacrements infernaux vociférés par les Remembers et les Devil Crocketts. L'immersion dans ce nouvel... La suite

Poste à Galène à Marseille : les dernières chroniques concerts

Gontard - Splash Macadam en concert

Gontard - Splash Macadam par Lb Photographie
Le Makeda - Marseille, le 12/02/2020
Splash Macadam. Bis Repetita. Y aura t'il quelque chose à ajouter à une chronique écrite il y a moins d'un mois sur un groupe vu en novembre ? Pas de promo d'album en vue, pas... La suite

Venus en Mars + Marie-Flore en concert

Venus en Mars + Marie-Flore par Pirlouiiiit
Makeda, Marseille, le 16/01/2020
Pour être honnête ça partait mal ... rien ne me laissait penser que j'allais accrocher à la musique de cette Marie-Flore dont le portrait envahissait les rues du quartier depuis... La suite

The Bellrays + Lemon Cars en concert

The Bellrays + Lemon Cars par G Borgogno
Le Makéda, Marseille, le 19/10/2019
BELLRAYS Acte III. The Bellrays aiment Marseille. Qui le leur rend bien. C'était au moins leur troisième passage phocéen en groupe. Plus un Bob et Lisa, les deux "leaders",... La suite

Alexis Evans + Syndicat Du Chrome (Festival Tighten Up! #18) en concert

Alexis Evans + Syndicat Du Chrome (Festival Tighten Up! #18) par Sami
Makeda, Marseille, le 21/11/2019
Entre deux têtes d'affiche internationales du festival Tighten Up, de Puppetmastaz la veille au cabaret aléatoire à Pete Rock à la voute quelques jours après, c'est ce soir un... La suite