Accueil Chronique de concert Popa Chubby
Samedi 4 juillet 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Popa Chubby

Popa Chubby en concert

L'Usine - Istres 30 octobre 2009

Critique écrite le par

popa07


Retrouver Popa Chubbi à l'usine est presque devenu une coutume pour le public du pays d'Istres. Après une tournée en l'honneur d'Hendrix , le "Big Show " du rock & blues New Yorkais revient mais cette fois accompagné -comme nous le montre les affiches ornant les murs d'entrée- de sa femme, why not ? Quoi qu'il en soit le public est venu en grand nombre, du motard au père de famille en passant par l'adolescent aux cheveux gras, Popa Chubbi semble être vecteur de rassemblement. Pour cause c'est une salle quasi pleine qui s'impatiente de le voir arriver sur scène.

popa02


Pas de première partie, il est 21h15, Popa accompagné de ses deux musiciens, d'une lente et lourde démarche, s'installe. Bien que les affiches le montrait secondé par sa dame, cette dernière n'aura pas répondu présente à l'appel, pour sauver les apparences Chubbi ironise " My first wife is my guitar". Les premiers morceaux s'enchainent rapidement, trop rapidement. Le public ne semble pas suivre malgré des morceaux rock à en faire trémousser plus d'une. Manque de réactivité de la part du public ou simplement le manque de complicité qui se fait ressentir ? Ce n'est qu'à partir du 5éme morceau, une somptueuse reprise de " Hey Joe", que Popa Chubbi reprend contact avec le public. Ce qui fait le fort de ce musicien du pays de l'oncle Sam ce n'est pas seulement la facilité déconcertante avec laquelle qui joue sur SA strato, mais surtout, histoire de pimenter la chose, le fait qu'il s'offre le luxe de chanter en même temps.

popa03


Il ne fait pas si chaud que ça et pourtant ce sont des flots de transpiration qui ruissellent sur le visage potelé de l'américain. Fatigué, c'est sur une chaise que ce dernier trouve refuge. Popa serait il déjà fatigué ? Oui mais non, qu'il soit assis ou debout cet avec le même entrain que le bougre se démène. Même si dans les bras de "la boule " -américaine bien sur puisque la française ne sait jouer que du gong (Cf. Fort boyard)- sa femme (autrement dit sa guitare) ressemble à un ukulélé, il en connait toutes les ficelles ou plutôt toutes les cases. Difficile de rester insensible aux solos de "Rock And Roll is my religion", qui inéluctablement donne la pressante envie de se convertir.

popa05


En parlant de religion, Popa, toujours perché sur sa chaise, s'adonne à une reprise de " hallelujah". Les refrains sont repris d'une voix unique par le public. Touché, Goliath Chubbi premier du nom s'emmêle dans ses solos. Le public ne semble pas remarquer les quelques fausses notes, une ambiance béate règne alors en maîtresse dans l'Usine. Enfin presque, aux antipodes de la balade du paradis, c'est sur l'autoroute de l'enfer que nous emmène Popa Chubbi. Effet AC/DC oblige, le public se réveille soudainement. De surcroit les interventions chubbienne se multiplient. Ca y est nous y sommes, le concert débute réellement. S'en suit une autre reprise du jeune Jimi, "The Winds cries Mary", si la guitare et le chant respecte à la lettre la partition, la basse quant à elle sort du lot, logique puisque c'est les riffs de "Sweet Home Alabama" qui sont joués. Néanmoins le tout passe bien, il faut avouer que le contraire aurait été difficile avec les musiciens qui entourent Dady Chubbi.

popa08


D'ailleurs lorsqu'il ne joue pas, c'est le talent de son bassiste qui éclate au grand jour. Avant de se retirer de la scène Popa quitte sa chaise pour se retrouver sur le tabouret du batteur, deux baguettes dans chaque main, c'est sans ménagement qui martèle la pauvre batterie. Bien sur, le public en redemande. "Aces Of Spades (de Motorhead)", histoire de ravir lesquels bikers présents, à pour rôle de clôturer cette soirée. Ca change de la voix de Lemmy, la seule chose que l'on puisse en dire c'est que le résultat est plutôt surprenant, pas bon ni mauvais, simplement surprenant un peu comme Chubbi finalement.

popa06


Popa Chubbi, c'est un peu l'Obélix américain, pas besoin de prendre de la potion magique -quoi que je sois convaincu qu'il ne refuserait pas un bon verre de Jack- pour être surpuissant. Car derrière sa guitare il n'y a pas d'autre qualificatif pour le décrire. Qu'il s'amuse à reprendre des légendes ou qu'il compose ce bon vieux blues new yorkais dont il a le secret, il faut avouer que lorsque ce mec là est sur scène, il est bel et bien le représentant de sa digne religion, le Rock and Roll.

Popa Chubby : les dernières chroniques concerts

Popa Chubby en concert

Popa Chubby par Janfi
Espace André Malraux, Six Fours les plages, le 18/10/2018
L'espace André Malraux de six-fours les plages accueillait jeudi 18 octobre 2018 l'excellentissime Bluesman POPA CHUBBY. Ce New Yorkais de 58 ans, de son nom de naissance... La suite

Popa Chubby par Rama
Coopérative de mai - Clermont-Ferrand, le 05/10/2012
Leader incontesté du New York City Blues, Popa Chubby jouit d'un excellent following hexagonal. Ainsi, sur ce mois d'octobre, ce ne sont pas moins de treize dates qui sont programmées en France. Prés d'un millier d'admirateurs sont déjà venus l'applaudir à la Coopérative de mai, remplissant, de fait, la salle Clermontoise. Fidèle à sa Stratocaster,... La suite

Popa Chubby + Walter Trout en concert

Popa Chubby + Walter Trout par Cyko Niko
Olympia, Paris, le 20/11/2011
L'Olympia proposait hier une affiche surchargée : Walter Trout meets Popa Chubby... Trois heures de blues revisité à la sauce rock et dopé par les lampes des Fender, Marshall,... La suite

Popa Chubby en concert

Popa Chubby par Mcyavell
Espace Julien - Marseille, le 03/05/2011
Déception avant le concert lorsque l'on apprend que la première partie que devait assurer Hofmann Family Blues Experience n'aura pas lieu pour "une question de timing de dernière... La suite

L'Usine - Istres : les dernières chroniques concerts

Kanjar'oc + De la Crau en concert

Kanjar'oc + De la Crau par Pirlouiiiit
Usine, Istres, le 23/11/2019
Une fois n'est pas coutume ... bien qu'il y ait plein de super concerts dans le quartier (comme tous les week-end et même soirs de la semaine) nous avons décidé de prendre une... La suite

SKÁLD en concert

SKÁLD par Fredb Art
L'Usine Istres, le 29/03/2019
Ce soir, vendredi 29 mars, je prends la direction de l'usine d'Istres, avec une belle programmation atypique : SKÁLD. Mais quézaco ? C'est un groupe français qui chante en vieux... La suite

Steve'n'Seagulls, Képa en concert

Steve'n'Seagulls, Képa par Fredb Art
L'Usine Istres, le 09/02/2018
On est samedi soir 09 février et c'est une soirée finlandaise qui m'attend avec la tête d'affiche : Steve'n'Seagulls. Dès mon arrivée à L'usine D'Istres, je comprends tout de suite... La suite

Ladies Ballbreaker + Toys en concert

Ladies Ballbreaker + Toys par lsl
L'Usine Istres, le 02/02/2019
Pour ceux qui ne connaissent pas encore Lady Ballbreaker, c'est un groupe qui reprend ACDC, mais pas un groupe lambda, non non non rien de quelconque ici, puisque c'est un groupe... La suite