Accueil Chronique de concert Popa Chubby
Vendredi 18 septembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Popa Chubby

Popa Chubby en concert

Espace Julien - Marseille 3 mai 2011

Critique écrite le par

Popa Chubby by Pirlouiiiit 03052011

Déception avant le concert lorsque l'on apprend que la première partie que devait assurer Hofmann Family Blues Experience n'aura pas lieu pour "une question de timing de dernière minute sur la tournée de Popa Chubby". Damned ! J'étais venu au moins autant pour le blues du barbu et de son fils prodige que pour celui de Popa Chubby. La soirée garde toutefois 50 % de son côté pittoresque.

Popa Chubby by Pirlouiiiit 03052011

Car ce gaillard-là aussi a un look. Les spectateurs massés aux premiers rangs d'un Espace Julien relativement plein pour un mardi soir ont eu de la lecture avec les nombreux tatouages du guitariste. Y'a de la surface faut dire... Mais l'essentiel n'est pas là. Les gratteux sont venus en masse pour voir l'un de leurs plus brillants modèles. Bon, il n'est pas dans le Top 100 - extrêmement contesté comme tout classement qui se respecte - des meilleurs guitaristes de tous les temps élaboré par le magazine Rolling Stone. Mais les yeux sont rivés sur les deux pognes (mais surtout la gauche) du poids lourd New Yorkais.

Popa Chubby by Pirlouiiiit 03052011

D'ailleurs, après une entrée sur un vieux tube des années 70, Kung Fu Fighting - je l'avais oublié celui-là ! - il s'attaque direct à Hey Joe de Jimi, 1er du Top 100 (ça, ce n'est que très rarement contesté). Pas de round d'observation, la main gauche nous travaille au foie et la droite nous envoie une série d'uppercuts. Les soli s'enchaînent entrecoupés par le riff "tadam tadadam" (bis).

Popa Chubby by Pirlouiiiit 03052011

Suit Sleephorse Serenace, de son dernier album. Nous sommes passés du royaume du blues à celui du metal. Quelques doigts sataniques font leur apparition avant un titre que les Who n'auraient pas renié. Popa Chubby est annoncé comme un guitariste de blues mais il ne laisse pas le monopole à cette discipline.

Popa Chubby by Pirlouiiiit 03052011

Le match est gagné dès les trois premiers rounds qu'il a livrés debout. Il peut désormais rester sur son banc, son manager à ses côtés pour lui essuyer le front ou lui changer sa guitare. Blues time. La rythmique impeccable depuis le début devient ici essentielle.

Popa Chubby by Pirlouiiiit 03052011

Un batteur et un bassiste particulièrement en verve qui soulignent le spleen de la guitare et de la voix écorchée. La claque de la soirée, une performance d'un quart d'heure avec tous les ingrédients du blues. On pense à Muddy Waters. Pour la guitare en tout cas. Car si l'organe de Popa Chubby n'est pas désagréable, on ne sortira pas de l'Espace en s'extasiant sur sa voix.

Popa Chubby by Pirlouiiiit 03052011

Témoin la reprise qui suit, Hallelujah, précédemment interprétée par deux maîtres en la matière : Leonard Cohen et Jeff Buckley. La partie vocale proposée ici ne restera pas dans les annales. En revanche, c'est dans la riche palette du guitariste que réside l'originalité de cette version. C'est d'elle, tour à tour déprimée, virevoltante, pêchue, que vient l'émotion.

Popa Chubby by Pirlouiiiit 03052011

Jesus Que Ma Joie Demeure de Johann Sebastian Bach (ne cherchez pas, il n'est pas dans le top 100) est ensuite revisité grave. Le garnement a dû écouter pas mal de musique classique car un titre est carrément pompé sur la 7ème de Beethoven certainement ouvertement sinon ce serait trop gros.

Popa Chubby by Pirlouiiiit 03052011

Plein d'autres trucs ont suivi, du blues encore, du rock'n'roll (I Got A Woman), du heavy metal aussi. Il a donné quelques leçons de vie à un jeune et l'a briefé sur le pouvoir maléfique des femmes, a demandé à éclairer la salle pour nous remercier d'être là, a loué la beauté des filles marseillaises, a laissé la place à ses musiciens pour leur solo respectif puis un duo qui fera hocher les têtes de la fosse.

Popa Chubby by Pirlouiiiit 03052011

Mais les têtes hocheront par-dessus tout lors du titre final, pas un blues pour deux sous, puisqu'il s'agit de Ace Of Spades de Motörhead aussi rapide et puissant que l'original. Ce sera le seul rappel, peut-être pour une question de "timing de dernière minute". Mais n'allons pas nous plaindre. Le set a largement dépassé les deux heures et le blues de la famille Hofmann fera l'objet d'un autre concert, à la rentrée.

Plus de photos par Pirlouiiiit en cliquant ici

Bonus vidéo :

> Réponse le 10 mai 2011, par Estaillard Bastien

[Espace Julien-Marseille-3 mai 2011 - 3 mai 2011] Je ne veux pas remettre en question la très bonne critique faites précédemment. Popa Chubby a délivré un set très sympa, virtuose et impeccable côté chaleur et discussion avec le public. Sa technique est monstrueuse et effectivement il mériterait de figurer dans le top 100 des meilleurs guitaristes. Je tiens simplement à apporter un bémol concernant la durée des chansons parfois beaucoup trop longues et redondantes. Il y a tellement d'exploits techniques répétés sur des titres de parfois 15 à 20 minutes que l'on finit vraiment par se lasser parfois. Le concert était tout de même impeccable mais il pourrait vraiment être mieux si Popa raccourcissait certaines de ses chansons pour en faire plus. C'était tout de même un très bon concert avec de grands moments.   Réagir


Popa Chubby : les dernières chroniques concerts

Popa Chubby en concert

Popa Chubby par Janfi
Espace André Malraux, Six Fours les plages, le 18/10/2018
L'espace André Malraux de six-fours les plages accueillait jeudi 18 octobre 2018 l'excellentissime Bluesman POPA CHUBBY. Ce New Yorkais de 58 ans, de son nom de naissance... La suite

Popa Chubby par Rama
Coopérative de mai - Clermont-Ferrand, le 05/10/2012
Leader incontesté du New York City Blues, Popa Chubby jouit d'un excellent following hexagonal. Ainsi, sur ce mois d'octobre, ce ne sont pas moins de treize dates qui sont programmées en France. Prés d'un millier d'admirateurs sont déjà venus l'applaudir à la Coopérative de mai, remplissant, de fait, la salle Clermontoise. Fidèle à sa Stratocaster,... La suite

Popa Chubby + Walter Trout en concert

Popa Chubby + Walter Trout par Cyko Niko
Olympia, Paris, le 20/11/2011
L'Olympia proposait hier une affiche surchargée : Walter Trout meets Popa Chubby... Trois heures de blues revisité à la sauce rock et dopé par les lampes des Fender, Marshall,... La suite

Popa Chubby en concert

Popa Chubby par Boby
L'Usine - Istres, le 30/10/2009
Retrouver Popa Chubbi à l'usine est presque devenu une coutume pour le public du pays d'Istres. Après une tournée en l'honneur d'Hendrix , le "Big Show " du rock & blues New... La suite

Espace Julien - Marseille : les dernières chroniques concerts

Skip The Use + Parade en concert

Skip The Use + Parade par Zulone
Espace Julien, Marseille, le 04/03/2020
Mercredi 4 Mars 2020, l'espace Julien est plein à craquer... Petits et grands de tous âges confondus sont là ce soir pour voir et re re revoir les Skip The Use. Le groupe a plus de... La suite

EPMD en concert

EPMD par Sami
Espace Julien, Marseille, le 26/02/2020
Les amateurs de rap US sont gâtés ces dernières semaines avec les passages de Havoc de Mobb Deep, Talib Kweli dans cette même salle, et à quelques jours d'intervalle Das Efx à... La suite

Charlélie Couture en concert

Charlélie Couture par G Borgogno
Espace Julien, Marseille, le 14/12/2019
C'était la troisième fois où je voyais CharlÉlie. Je l'avais vu à l'époque de "Comme un avion sans ailes" (Poèmes Rock, 1981, donc). Et au moment de la tournée "Solo Boys &... La suite

Toy Dolls en concert

Toy Dolls par Griffu
Espace Julien, Marseille, le 03/12/2019
"Marseille ville rock" ? ça fait doucement rigoler... Mercredi 3 décembre, à peine 500 métalleux se pressaient au Silo - pouvant en contenir plus de 2200 - pour accueillir... La suite