Accueil Chronique de concert Prophets Of Rage
Vendredi 7 août 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Prophets Of Rage

Prophets Of Rage en concert

L'Olympia - Paris 8 août 2019

Critique écrite le par

Alors que le riff de "Sleep now in the fire" s'achève, Tom Morello, leader de Prophets Of Rage, prend la parole et évoque le "Paris révolutionnaire" qui semble tant lui plaire. Il s'étonne que des spectateurs installés au balcon de la mythique salle du boulevard des Capucines restent tranquillement assis. Le guitariste rappelle au passage "qu'ils n'assistent pas à un concert de U2" ! La musique rageuse qui sera servie sur un plateau dorée ne devrait en principe pas laisser indifférent : les murs, le sol et les agents de sécurité dépassés s'en souviennent encore d'ailleurs. 

Assister à ce concert "intime" est un véritable privilège où l'on peut sentir et voir les 3 membres fondateurs et mythiques de Rage Against The Machine, à savoir Tom Morello (guitare avec au dos de celle-ci le message "Soutenez les gilets jaunes" au lieu du "Fuck Trump" habituel), Tim C (basse) et Brad Wilk (batterie) à quelques (centi)mètres de soi accompagnés des légendaires Chuck D., mentor de Public Enemy et B-Real, voix du Cypress Hill. Une association inimaginable il y a quelques années mais pas inattendue. Les ponts entre le rock et ces leaders du rap existant depuis très longtemps : Public Enemy justement avec Anthrax dans les années 80 et Cypress Hill avec Pearl Jam ou encore Sonic Youth une décennie plus tard. L'association fonctionne. Bientôt sexagénaire et le timbre toujours aussi grave Chuck D. tient parfaitement la route et le nasillard B-Real muni des keffieh, lunettes de soleil et survèt' Adidas inamovibles lui donne la réplique avec classe. N'est pas Zack de la Rocha qui veut, mais les réadaptations vocales sonnent justes.
 


Après une (trop) longue intro proposée par le 6ème membre du gang, DJ Lord, qui revisite toute discothèque idéale qui se respecte, les hostilités débutent enfin avec le classique de Public Enemy "Prophets of Rage" puis "Testify" et quelques brûlots de RATM et de l'album éponyme du supergroupe. L'interlude hip-hop permettra à la tension de monter d'un cran. De grands classiques de l'âge d'or du hip-hop US sont alors enchaînés par les deux rappeurs accompagnés uniquement de DJ Lord. Une époque où chaque morceau résonnait dans le quotidien de l'Amérique des ghettos.

Les 3 ex-RATM resurgissent après le sautillant "Jump around" pour 45 minutes de pure folie. Rendant hommage à Chris Cornell en jouant intégralement Cochise, Morello rappelle que le premier live d'Audioslave a eu lieu dans la salle des Coquatrix en 2003 (NdA - en présence de votre serviteur), ressuscitant le magistral "Bullet in the head" ou encore le terriblement efficace "Bulls on parade". La machine Prophets Of Rage est soudain devenue inaltérable et sa musique demeure inoxydable. 
Pour mémoire, le premier LP de RATM a été publié il y a désormais 27 ans : une collision parfaite entre rock et rap, jamais égalée depuis. Le Monde avait qualifié la prestation des californiens lors du Festival de Reading 1993 de "hard rock à danser" : des sonorités effectivement incroyables enregistrées par Morello & co sans samples, ni synthés (comme indiqué au dos de la pochette). Au-delà de la musique, RATM avait le souhait de scander des hymnes invitant à la rébellion et ainsi traduire certains idéaux de la jeunesse d'alors voire des suivantes. Qu'en reste-t-il quelques années plus tard hormis l'envie de (re)revoir en live ces musiciens, réécouter ces brûlots encore et encore ?  On peut aussi peut-être considérer -à tort- que lever le poing après avoir acheté son ticket à 62€ est un acte contre-productif ou de non-sens en réponse au message initial : un montant beaucoup trop élevé qui pourrait faire rimer aisément millionnaire avec révolutionnaire ! D'autant plus que quelques semaines avant le show, 2 billets étaient proposés pour le prix d'1, afin de remplir la salle vraisemblablement...

Le classique "Killing in the name" devait conclure la soirée pour la plus grande satisfaction du public. Face à une fosse survitaminée, Morello annonçait que la setlist jouée à Paris était la plus longue de la tournée européenne en cours et proposait en ultime bonus l'un des morceaux introductifs d'album les plus réussis de l'histoire du rock : la déflagration "Bombtrack" !

Photo : Manu Wino manuwino.com www.facebook.com/manuwino


Prophets of Rage : les dernières chroniques concerts

Prophets Of Rage - Nine Inch Nails - FFF  (Les Eurockéennes de Belfort 2018) en concert

Prophets Of Rage - Nine Inch Nails - FFF (Les Eurockéennes de Belfort 2018) par Lebonair
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 06/07/2018
La 30ème édition des Eurockéennes de Belfort s'est clôturée nous concernant le dimanche peu avant minuit par la magnifique et chaleureuse prestation du vieux bluesman... La suite

Prophets Of Rage, Nine Inch Nails, Beth Ditto... (Les Eurockéennes de Belfort 2018) en concert

Prophets Of Rage, Nine Inch Nails, Beth Ditto... (Les Eurockéennes de Belfort 2018) par Samuel C
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 06/07/2018
Les Eurockéennes célébraient leur 30ème édition du 5 au 8 juillet derniers. Un événement incontournable en France où s'est produite la très grande majorité des artistes en... La suite

(mes) Eurockéennes 2018, 1/2 : Michelle David, Insecure Men, Beth Ditto, Prophets of Rage, Nine Inch Nails, FFF en concert

(mes) Eurockéennes 2018, 1/2 : Michelle David, Insecure Men, Beth Ditto, Prophets of Rage, Nine Inch Nails, FFF par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 06/07/2018
"30 Years of Peace & Music !"... Les Eurockéennes de Belfort fêtent cette année leurs 30 ans et sont donc désormais plus âgées qu'une bonne moitié de leurs festivaliers !... La suite

Prophets of Rage  en concert

Prophets of Rage par lol
Zénith de Paris, le 10/11/2017
C'est une armée de jeunes quarantenaires survoltés qui envahissait la fosse du Zenith en ce 10 novembre 2017... Je n'avais pas été aussi serré depuis les grandes heures des... La suite

L'Olympia - Paris : les dernières chroniques concerts

The Strokes en concert

The Strokes par Ludmilla
Olympia, Paris, le 18/02/2020
Dans un Olympia plein à craquer, j'ai du mal à réaliser ce qu'il se passe... je suis là pour voir The Strokes ! Portant mon badge 'Is This It' acheté au concert à la Brixton... La suite

Stereophonics en concert

Stereophonics par Samuel C
L'Olympia - Paris, le 29/01/2020
21 années se sont écoulées entre le premier et le dernier passage des Stereophonics à l'Olympia. En 1999, c'était rock mais déjà passable, le public était jeune et Kelly Jones... La suite

Hubert-Félix Thiéfaine en concert

Hubert-Félix Thiéfaine par lol
Olympia, Paris, le 22/11/2019
Deux soirées à l'Olympia clôturaient la tournée triomphale de rétrospective des 40 ans de carrière d'Hubert-Félix Thiéfaine. Initiée il y a plus d'un an, elle avait fait escale... La suite

Rival Sons + MNNQNS en concert

Rival Sons + MNNQNS par Lebonair
Olympia - Paris , le 09/11/2019
9 mois jour pour jour après un Bataclan complet, les Californiens de Rival Sons sont revenus à Paris investir la salle mythique de l'Olympia et toujours à guichets fermés. En... La suite