Accueil Chronique de concert Red Fang
Dimanche 25 octobre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Red Fang

Red Fang  en concert

Glazart, Paris 29 novembre 2012

Critique écrite le par

Je n'avais jamais vu le Glaz'art aussi blindé que ce soir. Dehors, il fait bien froid mais en rentrant dans la salle peu après 21heures, je me retrouve directement dans une ambiance surchauffée et au milieu d'une excitation déjà palpable alors que la tête d'affiche de la soirée Red Fang n'est prévue qu'à 22 heures, ça promet.



Dans ces conditions-là, il va falloir lutter afin de voir correctement les musiciens sur scène. Heureusement, ce soir j'ai quelques privilèges qui me permettront de me rapprocher tout devant mais seulement sur les côtés de la scène qui ne doit pas excéder 50 cm de hauteur.
De toute façon, il est impossible de se placer tout près face à la scène car c'est la mort assurée, enfin surtout celle de votre appareil photo.



Accueilli par Benjamin, un des programmateurs de ce club et en raison de mon arrivée tardive sur les lieux, je ne vous parlerai pas des deux premières parties que je n'ai pas vu ou bien que j'ai entendu de loin car je me trouvais en arrière-salle à la paillotte dite la Plage à siroter une pinte. Oui, je sais, il y a mieux pour se réchauffer en cette période de grisaille. Drawers un groupe de stoner toulousain avait ouvert les hostilités et Hark nous a proposé une musique Noise-Stoner malheureusement gâché par un son dégueulasse.



Il est l'heure de retrouver Red Fang qui, du haut de ces deux albums "Red Fang" et "Murder the Mountains", propose un stoner métal très efficace.
J'arrive tant bien que mal sur le côté droit de la scène pour shooter dans de relatives bonnes conditions et je me retrouve avec une horde de photographes.
L'ambiance est donc chaude et brulante avant même que les bucherons ne débarquent sur scène à 22 heures pétantes.
On va prendre un uppercut d'entrée de jeu (fallait s'y attendre) avec le morceau
"Hank Is Dead" du deuxième album qui sera joué en quasi-totalité ce soir.



Je suis au pied du chanteur/bassiste Aaron Beam mais me situant sur le côté et avec sa tignasse, j'ai beaucoup de mal à voir son visage.
Le son devant est correct sans plus ce qui est un peu dommage et rendra le show un peu linéaire au final sur la durée (le style musical n'aide pas non plus).
Dire que ça envoie la purée est peu dire.Red Fang sur scène, c'est méchamment pêchu, carré, ça bastonne grave en réalité. Il n'est pas surprenant d'apprendre qu'ils ont tournés en compagnie de Megadeth, Machine Head et Mastodon ( Red Fang est plus proche d'eux musicalement via The Hunter que les groupes précédemment cités). Ceci leur a d'ailleurs permis d'acquérir une bonne notoriété aux States.



Le groupe enchaine les titres à toute vitesse et sans temps mort. Le chant est partagé en alternance ou en commun entre Aaron le bassiste et Bryan Giles un des deux guitaristes. Ils me font penser par leur énergie déployée et cette intensité qui s'y dégage à un groupe comme Helmet avec lequel Red Fang a beaucoup tourné d'ailleurs.
Le public est totalement fou, cinglé, déchainé et fait preuve d'un enthousiasme
débordant qui surprend votre serviteur. On a l'impression que certains assistent au concert de l'année donné par leur groupe favori.
Les gens ont la rage ce soir et la salle n'a pas de mal à se transformer en sauna.
Les appareils photos prennent la buée et l'humidité qui nous vaudra pour certains, hein Ben, quelques difficultés techniques.
En France, ils se sont pas connus à vrai dire mais disposent à priori d'un bouche à oreille efficace vu la folie qui s'est emparé du Glazart.



On est bien 500 ce soir dont beaucoup de femmes, ce qui est encore plus étonnant
vu la virilité qui transpire ici sur scène.
Les 4 musiciens qui bastonnent toujours autant sont plutôt avares questions parole et échange avec leur public, ce qui est un peu dommage.
La rythmique est hyper carrée et les gars ne lâchent rien jusqu'a ce monstrueux final.



On aura droit à un titre inédit(c'est la fin de la tournée) et le concert s'achèvera après quasi 1 heure 30 de gros son.
Amis bucherons, amis stoner, amis rockeurs, Vous aurez l'occasion de les voir sur scène au Hellfest 2013 pour ceux qui s'y rendront. Par contre, le Glazart, quand c'est blindé à mort comme ce soir, ce n'est pas vraiment les conditions idéales pour une bonne partie du public en matière de visibilité. Tout le monde n'a pas eu ma chance ce soir mais il faut reconnaitre qu'à 16 euros la place, il n'y a rien à dire.
Belle et chaude soirée en cette fin d'année 2012.



Remerciements à Benjamin, pour son accueil, et au Glazart.

GLAZART
7/15 av. Porte de la villette - Paris 19
https://www.glazart.com

credits photos Lebonair

Red Fang : les dernières chroniques concerts

Red Fang en concert

Red Fang par Vilay
Le Metronum, Toulouse, le 28/06/2019
Pas besoin de faire un roman pour résumer la soirée qui s'est tenue au Metronum le vendredi 28 juin dernier. Les maîtres du stoner ont encore donné une leçon au public... La suite

Pointu Festival 2017 :  Dinosaur Jr. - Slowdive - Ride - Ryan Adams - Kurt Vile - Hanni El Khatib - Red Fang - The Spitters en concert

Pointu Festival 2017 : Dinosaur Jr. - Slowdive - Ride - Ryan Adams - Kurt Vile - Hanni El Khatib - Red Fang - The Spitters par Phil2guy
Six-Fours-Les-Plages, Presqu'île du Gaou, le 08/07/2017
C'est la deuxième édition du Pointu Festival qui a lieu pendant deux jours sur le magnifique site de la presqu'île du Gaou à Six Fours-les Plages. L'affiche est réellement... La suite

Hellfest 2015 (3/3) : Korn, Eyehategod, Alestorm, Les Ramoneurs de Menhirs, In Flames, Samael, Life Of Agony, Red Fang, Russian Circles, Nuckear Assault, Hollywood Undead, The Crown...  en concert

Hellfest 2015 (3/3) : Korn, Eyehategod, Alestorm, Les Ramoneurs de Menhirs, In Flames, Samael, Life Of Agony, Red Fang, Russian Circles, Nuckear Assault, Hollywood Undead, The Crown... par Gandalf
Clisson, le 21/06/2015
DIMANCHE 21 JUIN Cette dernière journée sera consacrée à la découverte, et à la redécouverte de vieux groupes pas vu depuis des années, en papillonnant de scènes en... La suite

Glazart, Paris : les dernières chroniques concerts

Triggerfinger en concert

Triggerfinger par Lebonair
La Plage de Glazart - Paris, le 22/08/2019
Toujours sur la route pour défendre leur dernier album "Colossus" sorti l'été 2017, nos chouchous belges de Triggerfinger terminent leur tournée et fêtent par la même occasion leur... La suite

Nashville Pussy & Sinner Sinners en concert

Nashville Pussy & Sinner Sinners par Samuel C
Glazart - Paris, le 24/10/2017
"Sinner Sinners" ! Une passion qui ne peut plus s'expliquer ! La rencontre sonore entre des artistes et un fan en attente de cette découverte, au moment opportun certainement.... La suite

Jello Biafra and the Guantanamo School of Medicine en concert

Jello Biafra and the Guantanamo School of Medicine par Lebonair
Glaz'art - Paris, le 13/08/2013
Jello Biafra, fer de lance du mouvement punk et ex-leader des Dead Kennedys, a débarqué à Paris au Glaz'art en plein mois d'Août accompagné de sa dernière formation en date "the... La suite

Karma To Burn + Coffin On Tyres + Honky en concert

Karma To Burn + Coffin On Tyres + Honky par Lebonair
Glazart, Paris, le 13/09/2012
La période de septembre symbolise non seulement la rentrée des classes mais également la rentrée concernant les concerts sur Paris. En ce 13 septembre 2012, les maîtres du stoner... La suite