Accueil Red Fang en concert
Lundi 22 avril 2024 : 6111 concerts, 27083 chroniques de concert, 5410 critiques d'album.


Le surpuissant groupe américain Red Fang fait du rock Stoner mâtiné de Sludge Metal et de Hardcore Punk... En tournée en 2014.

Site

Red Fang : l'historique des concerts

Je.

27

Juin

2019

Je.

30

Nov.

2017

Mastodon en concert
Mastodon + Red Fang Mastodon | Red Fang
Rockhall - Esch-Alzette (Luxembourg)

Di.

09

Juillet

2017

Pointu Festival en concert
Pointu Festival 2017 : Ryan Adams, Dinosaur Jr, Slowdive, Red Fang Pointu Festival | Dinosaur Jr | Ryan Adams | Slowdive | Red Fang
Ile du Gaou - Six-Fours-les-Plages (83)

Me.

05

Juillet

2017

Sa.

01

Juillet

2017

Red Fang - Fuzz Jam Z7 - Pratteln (Ch)

Sa.

01

Juillet

2017

Red Fang - Fuzz Jam - No mute, Rich Kid Blue, Echolot... Z7 - Pratteln (Ch)

Je.

15

Juin

2017

Me.

14

Juin

2017

Red Fang : les dernières chroniques concerts 5 avis

(mon) Hellfest 2022, 3-3 : Landmvrks, Moscow Death Brigade, Regarde les Hommes Tomber, Jinjer, Red Fang, Maximum The Hormone, Life of Agony, Perturbator, Judas Priest, Alcest, Gojira, Watain (+ Deadly Apples, Vile Creature, Dyscarnate, Korn, Dying Fetus)

Critique écrite le 21 juin 2022, par Philippe

Site du Hellfest, Clisson 19 juin 2022

(mon) Hellfest 2022, 3-3 : Landmvrks, Moscow Death Brigade, Regarde les Hommes Tomber, Jinjer, Red Fang, Maximum The Hormone, Life of Agony, Perturbator, Judas Priest, Alcest, Gojira, Watain (+ Deadly Apples, Vile Creature, Dyscarnate, Korn, Dying Fetus) en concert

Le toujours-difficile-troisième-jour-au-Hellfest, commence sous de bien mauvais auspices. Plus précisément et au risque d'être un peu trivial, on se retrouve en effet à attendre, tombé du lit de camp et bien avant 8 heure du matin, dans la file "toilettes sèches", où l'on est bêtement parti sans pull ni couvre-chef. Mais le ciel n'est pas sec, lui : la canicule s'est absentée (chute d'environ 20 °C) et une vilaine petite pluie arrive, accompagnée d'un vent bien désagréable. Grelottant avec la taupe au guichet, on commence à se demander si on est pas trop vieux pour ce genre de conneries... Le charme de l'Easycamp est un peu dissipé, les bénévoles toujours souriants mais le (nes)café un peu dégueu... tout comme la première bière au Metalcorner qui, c'est un comble, ne passera pas très bien. Ce n'est qu'un peu plus tard que, nos batteries étant un peu rechargées et le soleil revenu, on pourra voir à nouveau l'avenir avec confiance, même si un cruel selfie nous confirme qu'on commence vraiment à avoir des gueules de déterré.e.s ! On arrive hélas vers la fin de Deadly Apples, canadiens attachants avec accent, qui pratiquent un metal indus de bon aloi dans des fumées violettes, et communiquent leur plaisir à rejouer en public. La fin... Lire la suite

Red Fang

Critique écrite le 28 juillet 2019, par Vilay

Le Metronum, Toulouse 28 Juin 2019

Red Fang en concert

Pas besoin de faire un roman pour résumer la soirée qui s'est tenue au Metronum le vendredi 28 juin dernier. Les maîtres du stoner ont encore donné une leçon au public toulousain habitué à venir scander les classiques tels que Prehitorical Dog, Hank Is Dead, Malverde et j'en passe ! Peu à peu, le sol de la petite SMAC toulousaine s'humidifie et colle avec toute la bière qui virevolte dès que les fans de la... Lire la suite

Pointu Festival 2017 : Dinosaur Jr. - Slowdive - Ride - Ryan Adams - Kurt Vile - Hanni El Khatib - Red Fang - The Spitters

Critique écrite le 24 juillet 2017, par Phil2guy

Six-Fours-Les-Plages, Presqu'île du Gaou 8 et 9 juillet 2017

Pointu Festival 2017 :  Dinosaur Jr. - Slowdive - Ride - Ryan Adams - Kurt Vile - Hanni El Khatib - Red Fang - The Spitters en concert

C'est la deuxième édition du Pointu Festival qui a lieu pendant deux jours sur le magnifique site de la presqu'île du Gaou à Six Fours-les Plages. L'affiche est réellement attrayante puisque les organisateurs ont fait venir, entre autres, quelques vieilles gloires du rock indé, comme Dinosaur Jr., Ride et Slowdive. Le festival est en plus gratuit, ce serait donc dommage de ne pas en profiter ! Malgré cela, il n'y a pas eu une grosse affluence (quand même 10 000 personnes en tout sur les deux jours selon les organisateurs)... Spitters En cette fin d'après midi encore brûlante, les Varois de Spitters ouvrent les hostilités en jouant un garage rock très énergique, entre Ty Segall et les Pixies, efficace, certes, mais sans réelle surprise (même si je les ai écoutés et vus d'une oreille et d'un oeil distraits). Kurt Vile L'Américain Kurt Vile débarque ensuite alors que la chaleur est encore forte. On se dit que son indie rock laid-back, entre Pavement et Neil Young, est parfait en cette heure apéritive. Mais, si ses chansons fonctionnent très bien sur album, ce côté laid-back devient ici plutôt trainant et monotone. Le jeu des musiciens, s'il est en place, manque un peu de nerf et de consistance. On se dit aussi que... Lire la suite

Hellfest 2015 (3/3) : Korn, Eyehategod, Alestorm, Les Ramoneurs de Menhirs, In Flames, Samael, Life Of Agony, Red Fang, Russian Circles, Nuckear Assault, Hollywood Undead, The Crown...

Critique écrite le 08 juillet 2015, par Gandalf

Clisson 21 juin 2015

Hellfest 2015 (3/3) : Korn, Eyehategod, Alestorm, Les Ramoneurs de Menhirs, In Flames, Samael, Life Of Agony, Red Fang, Russian Circles, Nuckear Assault, Hollywood Undead, The Crown...  en concert

DIMANCHE 21 JUIN Cette dernière journée sera consacrée à la découverte, et à la redécouverte de vieux groupes pas vu depuis des années, en papillonnant de scènes en scènes, entre les rencontres plus ou moins hasardeuses et quelques descentes de godets tranquillou. L'impression d'avoir été studieux toute l'année à l'école, et qu'aujourd'hui c'est la dernière semaine, vous savez, celle où on amène des jeux, sans aucun stress, fleurant bon les vacances. Ce qui n'est pas plus mal pour un dernier jour au final. Du coup on ne commence vraiment les festivités qu'avec RED FANG de loin, ayant eu la flemme de nous presser pour Sup (dommage). Je ne connaissais pas du tout, et c'est vraiment pas mal la musique qu'ils proposent. Après faudrait revoir ça en salle si c'est pas lassant, mais une grosse demi heure ça m'allait. Je ne saurai pas décrire le style, mais ça riffait bien. Ensuite on aura des aperçus en assistant à des concerts incomplets - de RUSSIAN CIRCLES sur la Valley, metal assez atmosphérique aux riffs parfois bien heavy, qui demande à être approfondi, - de HOLLYWOOD UNDEAD, dont je ne connaissais même pas le nom et qui pourtant m'a accroché l'oreille avec son metal fusion glam ou je sais pas comment appeler ça, mais même... Lire la suite