Accueil Chronique de concert Rover
Mercredi 20 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Rover

Rover en concert

Espace Julien - Marseille 10 mars 2016

Critique écrite le par

J'ai découvert Rover il y a quelques mois et dès la première écoute, mon coeur s'est mis à battre plus fort... Sa musique m'a envahi et ne me lâche plus. Alors vous pensez bien que je l'attendais ce concert qui a eu lieu à l'Espace Julien. Et on commence par une mauvaise nouvelle : le tour bus étant en panne, le concert est un peu retardé. Le billet d'entrée ne nous dit pas qu'il va y avoir une première partie. L'attente est longue dans le hall, j'ai le temps de prendre une petite bière et de rencontrer des habitués. Cela permet de passer le temps alors qu'on entend derrière les portes que les balances ne sont pas finies. 20h55 : c'est la délivrance ! Les portes s'ouvrent et le public peut enfin s'engouffrer dans l'antre du plaisir... Plaisir ? C'est une giga claque que l'on va se prendre ! Enorme, puissant, interstellaire... Il me manque des superlatifs pour vous donner une idée de ce que l'on a ressenti ce soir. Les lumières s'éteignent et un duo monte sur scène pour jouer à 18 cordes. Deux guitares, une à six cordes et l'autres à douze cordes vont accompagner, en version unplugged, la session d'Adan Xavi Y los Imanes. Mais ce soir, il n'y aura que deux des trois membres de cette formation. Adan, d'origine mexicaine n'est pas présent. Xavi et son frère Edouard vont nous interpréter quelques morceaux de leur album qui va sortir en France en mai.



Style rock/folk, chantées en anglais, ces chansons nous portent. Le public aime ça, même si Xavi parle un peu trop parfois. Mais pour une première partie qui n'était pas annoncé, nous n'avons pas été déçus. Je vous laisserai découvrir leur premier morceau Heartbeat. La moitié de l'album est en anglais et l'autre en espagnol (ou mexicain) et une chanson en français. Leur set se termine car le "gros" de la soirée va arriver... Attention, par "gros" je ne parle pas de son physique mais pour de ce pourquoi nous sommes venus ce soir, Rover.



Le temps de mettre la scène en place, et l'on voit se dessiner dans l'ombre les silhouettes des musiciens. La batterie impose le tempo du premier morceau Along et le colosse entre en scène. Oui Rover est une bête de scène et son physique en impose. Une voix puissante qui ne va pas tarder à se lâcher va nous capter pendant plus d'une heure trente de show. Timothée de son vrai nom va nous interpréter une bonne partie de ses chansons issues du second album mais sans oublier de nous faire un choix raffiné de certaines du premier.



Les jeux de lumières vont également influer sur l'ambiance, et là on s'en prend plein les yeux, autant que dans les oreilles. Je distingue un chapeau que j'avais pu voir lors de la première partie et je découvre Edouard à la basse. Oui, il joue avec Rover et ça ne déplaît pas, bien au contraire.



Les chansons s'enchainent, entrecoupées par les "presque" timides interventions de Timothée. Trugar qui met en avant la Bretagne, est suivi par d'autres morceaux comme l'énorme Call my name où comment nous faire frissonner... Il a du Bowie en lui, il a une prestance sur scène, une voix puissante qui nous emmène avec lui.
Ma découverte de ce talent est tardive... comment ai-je pu passer à côté de lui ? Mais quel régal ce soir ! J'ai écouté ses morceaux avant le concert et je n'avais qu'une envie : c'était d'être là ce soir !



Les jeux de lumières et les contre-jours, accentuent l'émotion et l'ambiance voulues sur les titres joués ce soir. Rover nous envoie Full of Grace et je suis envahi par cette chanson. Il m'a donné du plaisir, des émotions ce soir, j'en redemande et je ne suis visiblement pas le seul. Le set se termine sur Tonight avant de revenir pour un rappel avec entre autre son tube Let it Glow.



Mais comment ne pas revenir un dernier instant avec l'insistance de la salle. On en veut encore et encore ! Rover revient seul pour une ultime interprétation d'Aqualast. La soirée se termine et je n'ai qu'une envie, celle de revenir, celle de ne pas rater son prochain passage dans la région, celle de vous donner envie de venir ou de vous donner des regrets de ne pas être venu ...


Setlist :

Along
Odessey
Call My Name
Remember
Aqualast
Hcyd
Trugar
Some Needs
Queen of the Fools
Champagne
Full of Grace
In the End
Tonight

Rappel :
Anywhere from now
Let it Glow
Innerhum

Second rappel :
Aqualast

Rover : les dernières chroniques concerts

ROVER en concert

ROVER par Daddrock
Le Fil, Saint-Etienne, le 30/03/2017
Ambrée ou blonde. La bière coule à flot pour cette première soirée d'été précoce à Saint-Etienne. Le fond musical de The Toad Elevating Moment laisse présager la puissance de cette... La suite

Rover en concert

Rover par Philippe
Espace Julien, Marseille, le 10/03/2016
Surpuissant, fantastique, époustouflant que dis-je, Supercali fragilisticexpialidocious ! Les mots et les étoiles nous manquent (au fait quand on en met 5 c'est pas par hasard,... La suite

Rover + Ottilie [B] en concert

Rover + Ottilie [B] par Ysabel
Théatre des salins - Martigues, le 13/11/2012
Une belle soirée comme tant d'autres au Théâtre des Salins me direz-vous ... Pas tout à fait. Ce soir, c'est double ration de crème sur le gâteau avec : 1 - L'inauguration de... La suite

Rover en concert

Rover par Cabask
le Poste à Galène - Marseille, le 31/05/2012
L'album éponyme de Rover a été salué par bon nombre de media lors de sa sortie en début d'année et ce qui m'avait été donné d'entendre avait attiré mon attention. Ce jeudi soir, je... La suite

Espace Julien - Marseille : les dernières chroniques concerts

Skip The Use + Parade en concert

Skip The Use + Parade par Zulone
Espace Julien, Marseille, le 04/03/2020
Mercredi 4 Mars 2020, l'espace Julien est plein à craquer... Petits et grands de tous âges confondus sont là ce soir pour voir et re re revoir les Skip The Use. Le groupe a plus de... La suite

EPMD en concert

EPMD par Sami
Espace Julien, Marseille, le 26/02/2020
Les amateurs de rap US sont gâtés ces dernières semaines avec les passages de Havoc de Mobb Deep, Talib Kweli dans cette même salle, et à quelques jours d'intervalle Das Efx à... La suite

Charlélie Couture en concert

Charlélie Couture par G Borgogno
Espace Julien, Marseille, le 14/12/2019
C'était la troisième fois où je voyais CharlÉlie. Je l'avais vu à l'époque de "Comme un avion sans ailes" (Poèmes Rock, 1981, donc). Et au moment de la tournée "Solo Boys &... La suite

Toy Dolls en concert

Toy Dolls par Griffu
Espace Julien, Marseille, le 03/12/2019
"Marseille ville rock" ? ça fait doucement rigoler... Mercredi 3 décembre, à peine 500 métalleux se pressaient au Silo - pouvant en contenir plus de 2200 - pour accueillir... La suite