Accueil Chronique de concert Sky Ferreira (This Is Not A Love Song Festival 2014)
Jeudi 28 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Sky Ferreira (This Is Not A Love Song Festival 2014)

Sky Ferreira (This Is Not A Love Song Festival 2014) en concert

Paloma, Nîmes 31 mai 2014

Critique écrite le par




Après deux premiers jours exceptionnels en termes de programmation (excitante), d'ambiance (cool) et de fréquentation (massive) au This Is Not A Love Song Festival, les 29 et 30 mai 2014, le dernier round du rassemblement spécial indie music ayant lieu au Paloma de Nîmes propose des artistes majoritairement plus électro - voire hip hop - ou plus mainstream... Avec de belles réussites comme Whomadewho ou Astronautalis (chroniques et photos bientôt) et un authentique drame en forme d'erreur de casting : le concert totalement affligeant de la très putassière Miley Cyrus, heu pardon, Sky Ferreira !



Qu'elle soit soutenue par les sourdingues de service de Pitchfork (parce que hou la la, c'est sulfureux, un mannequin sexy qui fait de l'électro pop R&B, prend de l'héroïne, pose seins nus sur la pochette de son premier album et tourne en première partie de la très populaire et soi-disant trash Miley Cyrus... ), passons, on est habitués... Mais on ne voit pas trop la raison de sa présence dans une festival de musique indé, la musique de Sky Ferreira n'étant rien d'autre qu'une soupe archi commerciale revêtant quelques atours indés (oh, elle reprend parfois du Cat Power, comme c'est chupee !.) Mais ayant surtout pour principale caractéristique d'être formatée par quelques professionnels du marketing afin de vendre des disques aux adolescents tourmentés. Lesquels sont là, au premier rang, dans la grande salle du Paloma à crier de manière fort aiguë à chaque fois que leur idole annonce un morceau sur un ton over désespéré. Rapidement, devant le spectacle désastreux offert, la majorité du public quitte la salle, pour plusieurs raisons :

1. Les chansons sont de très mauvaise qualité à l'origine, et c'est difficile à supporter quand elles sont jouées en concert...
2. En live, Sky Ferreira les chante d'un air affligé avec une voix FM aseptisée à la Miley Cyrus (décidément !) et à la Kim Wilde, voire à la Jeanne Mas, de très belles références donc...
3. Le groupe est composé de requins de studio qui s'en branlent complètement, mais alors complètement !
4. Il n'y a aucune communication entre la " star " et ses employés, qui font leur boulot point barre.
5. Mademoiselle Ferreira se fait ouvertement chier sur scène, c'est vrai quoi, c'est la loose de se pointer dans une salle de 1500 places à moitié vide alors qu'on est habituée à se produire avant la fille de Billy Ray Cyrus devant 8 000 fans !
6. Pour combler le vide, Sky F. multiplie les poses pseudo rock 'n roll apprises par son coach à la Star Academy de l'électro pop indé US (rires).

Voilà, le compte est bon, on espère que cette mascarade n'a pas coûté cher car en plus d'avoir empêché à un artiste classe de jouer sur la grande scène, elle n'a attiré que très peu de public et a fait fuir ceux qui ont voulu tenter l'expérience... Grosse faute de goût d'avoir programmé cette " chose " dans le cadre d'un festival dit indé, une erreur à oublier bien vite, ce qui sera fait sans délai vu la qualité des autres concerts !







Liens : www.facebook.com/thisisnotalovesongfestival, www.thisisnotalovesong.fr, twitter.com/TINALS_festival, www.facebook.com/paloma.nimes, www.paloma-nimes.fr, www.facebook.com/comeonp...


Photo live : Kristhelheim

> Réponse le 13 juin 2014, par Fuzz

Au moins avec des vidéos du concert on peut vérifier que ce n'est pas exagérément méchant, cher monsieur : en effet, c'est abominable ! Merci en tout cas, c'est plutôt drôle à lire et ça peut nous faire faire des économies !  Réagir

> Réponse le 18 juin 2014, par Sami

Mouais, on va passer sur les attaques hors sujet sur la pauvre Miley, le choix de Sky Fereira n'était pas le plus décalé de la part des programmateurs qui ont heureusement des goûts plus variés que ceux qui ne jurent que par un rock vaguement indé. La soirée de samedi était la plus pop au sens large et la plus dansante, on regrettera surtout que la miss ait refroidi l'ambiance après des Holy Ghost et Rocky euphorisants. Oui, le concert de Sky était oubliable, expéditif (40 minutes douche comprise) et souvent assourdissant à cause du groupe de bourrins qui l'accompagnait. Non, tout n'était pas abominable du début à la fin les morceaux les plus "souples" joués le dernier quart d'heure étaient même plutôt bons, beaucoup moins soporifiques que au hasard les bûcherons de neutral milk...  La suite | Réagir


This Is Not A Love Song Festival : les dernières chroniques concerts

Prettiest Eyes (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019) en concert

Prettiest Eyes (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 01/06/2019
Samedi 1er juin, minuit, Nîmes, la dernière journée de TINALS 2019 touche à sa fin et l'on commence à être passablement chaud (on vient de s'enquiller cul sec Fontaines... La suite

Warm Drag (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019) en concert

Warm Drag (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 01/06/2019
Bien mis en jambes par le set explosif de Fontaines D.C., qui lance parfaitement le dernier jour de TINALS sur la scène extérieure Mosquito, on arrive à température idéale... La suite

Low (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019) en concert

Low (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 01/06/2019
Au milieu d'une programmation de haut vol lors du dernier jour de TINALS (Fontaines D.C., Warm Drag, Rendez-Vous, Shame, Prettiest Eyes et Johnny Mafia), le cultissime... La suite

Fontaines D.C. (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019) en concert

Fontaines D.C. (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 01/06/2019
Déjà vu en pleine possession de ses moyens à La Coopé en octobre 2018, c'est à dire bien en amont de la sortie de "Dogrel", son premier album en forme de gifle indie rock... La suite

Paloma, Nîmes : les dernières chroniques concerts

The inspector Cluzo en concert

The inspector Cluzo par Lionel Degiovanni
Paloma, Nîmes, le 08/02/2020
Ce soir, direction la salle de Paloma à Nîmes pour voir un groupe que j'avais déjà vu en live. Mais pour ce soir, l'ambiance ne sera pas rock and roll mais plutôt acoustique. (Mais... La suite

Cocoon + Lola Marsh en concert

Cocoon + Lola Marsh par Lionel DEGIOVANNI
Paloma, Nîmes, le 16/01/2020
Départ ce soir pour le concert de Cocoon, qui se fait attendre ici depuis plusieurs années... Groupe recomposé ou plutôt, devrai-je dire seulement composé de Mark Daumail, son ex... La suite

Vanessa Paradis + Verdée en concert

Vanessa Paradis + Verdée par lionel
Paloma, Nîmes, le 19/12/2019
Pour cette soirée-là, pas de possibilité de faire des photos mais Paloma m'a quand même invité pour pouvoir assister à ce concert. Je tiens à remercier encore une fois Nicolas pour... La suite

Skip The Use + La Pieta  en concert

Skip The Use + La Pieta par lionel
Paloma, Nîmes, le 29/11/2019
Ce soir, retour dans une salle de concert bien agréable : Paloma à Nîmes. Avant le concert, la chorale de Paloma faisait un petit récital bien sympa dans la partie centrale... La suite