Accueil Chronique de concert The A-Phones + Lo
Lundi 18 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

The A-Phones + Lo

The A-Phones + Lo en concert

Le Poste à Galène, Marseille 9 janvier 2010

Critique écrite le par

Ce samedi soir, c'est d'abord un très petit comité au Poste à Galène malgré une belle affiche, il faut dire qu'il fait un vent glacial et vicelard à en décorner les yaks. Et qu'il y a diverses autres concerts de rock ailleurs en ville pour disperser encore les quelques courageux. En plus nous avons un peu over-réagi quant à l'horaire désormais décalé des concerts du samedi au Poste (20 h - 22 h croyons-nous avoir compris, et même lu sur une affiche). On est donc à peu près seuls dans la salle, vers 20 h 15... Mais enfin au moins on peut choisir où s'asseoir - au bar, donc - et voir arriver, en proportions à peu près égales, les membres des groupes de ce soir et le public (le public finira quand même par gagner le match de l'affluence contre les groupes, par environ 55 à 9). Autant de gens qui nous regardent, à juste titre, comme les héros du quotidien que nous sommes.


On a déjà eu l'occasion d'assister à un prometteur premier concert de The A-Phones et donc déjà analysé avec une profondeur remarquable leur style musical de punk-rock sautillant et pète-sec, classique et classe (cf cette chronique pour plus de name-dropping) ; ce soir on les décrètera donc simplement par plaisanterie, des "Buzzcocks du pauvre". Ils ont quand même fière allure dans la fumée, presque tous en chemise noire (en plus d'être franchement plus beaux que ces vilains lads anglais). Leur set cogne et enchaîne, sans temps morts (les chansons sont regroupées par trois sur la set-list), à croire qu'ils ont peur d'entendre des blancs entre les titres ? Alors que le public de plus en plus fourni braille plutôt pas mal, car le fait est qu'on est entre gens mo-ti-vés ce soir !


De fait, Stéphane est plus sûr de lui, les choeurs de Fred et Marc sont plus affirmés également, Miguel dépiauté de son cuir cogne avec sa régularité habituelle - comme pour ne pas mourir de froid : le truc est en place, à mi-chemin exact entre le dépouillé-braillé et l'ultra-sophistiqué. Loin d'être quelconque, disons, sans s'appesantir... Mais enfin des goûts et des couleurs n'est-ce pas, et puis ces 4 jeunes gens sont furieusement sympathiques et c'est un peu des potes, ce qui rend peut-être notre jugement moins objectif - en tant que chroniqueur rigoureux on se devrait de toujours signaler ce genre de détails, même si absolument personne ne le fait généralement nulle part !


N'empêche qu'on commence petit à petit à pressentir quels vont être leurs tubes : celle qui fait "Gimme gimme gimme ... more reason" (on me souffle Fired by e-mail !), Trakers et sa hargne rock tout droit héritée des Neurotic Swingers, plus loin Let Me Try jouée tout à fond, et encore plus loin le final franchement enthousiasmant sur le diptyque Hate Punk rockers (punk rock évidemment) et French Movie, titre long, bien contruit et varié qui a le chic d'exciter le public avec ses longs ponts suivis de jolies démonstrations de force. Encore une bien belle prestation des A-Phones en somme, vivement leur concert-clash avec les Irritones !


Setlist (telle que ramassée sur scène) :
Pressures
Trackers
Smash your computer
-
Geneva
knives & Diamonds
Fired by e-mail
-
Let me Try
Easy Pop song
Rockstar
Hate punk rockers
French Movie


A ce stade, je dois dénoncer la honteuse opération de mangeage de cerveau orchestrée par les Nitwits qui ont corrompu toute la salle : il y en a un dans le public qui fait le spectateur, il y en a un sur la scène qui fait le roadie, et leur disque passe entre les concerts... Tout cela ressemble à un message subliminal poussant malgré soi le consommateur à ressortir en murmurant entre ses dents "nitwits, nitwits, nitwits", et à retourner acheter pour la troisième fois Le Marécage de la Mélancolie (...que nous avons d'ailleurs déjà chroniqué deux fois, sur ce site...)



Quant à Lo sur lesquels j'ai déjà maintes fois écrit, on les retrouve avec un plaisir évident à défendre leur nouvel album (que les chanceux écoutent déjà depuis quelques mois), et avec encore un nouveau bassiste. En effet comme le note le chanteur, il risque bien de mourir de combustion spontanée, tout comme dans la malédiction de Spinal Tap... Lo, c'est toujours une belle énergie garage-pop-soviet-twist-rock, impeccablement canalisée à 5. Energie qui ne déborde que par les petits sauts toujours rigolos d'Isabelle, la chanteuse, qui semble toujours voir des souris sur scène dans sa tête.


Leurs nouveaux titres sont salement efficaces et carrés, du Hollywood qui commence au Girl qui suit, ou encore à la superbe Drugs & Koffee, finie hurlée dans l'assemblage toujours admirable des deux voix d'Isa et Tom. Là-aussi, on peut saluer la rigueur impeccable des trois intrumentistes, tout à leur service. Leur fan numéro 1, le sieur Pirlouiiiit, est d'ailleurs passablement agité, occupé qu'il est, en plus de gérer ses deux ou trois appareils-photos, à danser, bouger la tête et chanter à peu près tout par coeur !


Certes c'est ce soir un vrai concert de nouvel album, une release-party comme on dit, avec pas plus de 2 ou trois titres anciens joués sur un set d'une dizaine, et un inédit apparemment, l'excellente et surexcitée If I'm wrong. Pour les vieux titres, on se contentera du final du concert sur Got the Blues, franchement plus musclée que la moyenne, et leur inaltérable tube Black Kites, joué à toute berzingue. Un rapide rappel finit de nous convaincre qu'on a encore vu le meilleur concert de Lo... jusqu'à la prochaine fois.

LO by Pirlouiiiit 09012010

Pour encore plus de détails sur le sujet, je vous renvoie sur la chronique très enthousiaste de Stéphane...
(...nitwits, nitwits...)

> Réponse le 13 janvier 2010, par Tom-de-lo

[Marseille - Poste à Galène - 9 janvier 2010] Oui, Philippe, tu es un héros du quotidien !  Réagir

> Réponse le 14 janvier 2010, par The Killer

Eh bien moi je ne comprends pas pourquoi on fait une histoire de ces deux concerts que j'ai trouvé non pas quelconques, mais atroces tous les deux ! J'étais venu parce que j'ai vu dans Marseille L'Hebdo (un super journal pour savoir ce qui se passe à Marseille, et pour les chroniques de cinéma aussi), qu'il y avait une soirée "années 80" au Poste à Galène, une salle que je ne connaissais pas. Je me réjouissais d'entendre Téléphone, U2, Dire Straits et Partenaire Particulier par exemple, des trucs cool pour danser quoi ! Eh bien déjà la salle est nulle comme boîte, il fait tout sombre partout et il n'y a ni spots ni boule à facettes. En plus je suis arrivé au milieu du premier concert : 4 types dont un avec des cheveux en macaronis sur la tête, qui faisaient un boucan pas possible et...  La suite | Réagir

> Réponse le 15 janvier 2010, par Yann

Qu'est ce que j'ai ri ... merci The Killer !  Réagir


Lo : les dernières chroniques concerts

LO + Reverend Knockers + Elektrolux  en concert

LO + Reverend Knockers + Elektrolux par pirlouiiiit
Machine à Coudre, Marseille, le 29/03/2014
Après un très bon concert de musique madingue à la Meson nous voici à la Machine à Coudre pour affiche inédite regroupant deux des groupes du coin que j'aime le plus Lo et... La suite

the Magnets + LO + SO?Mash! + Selecter the Punisher (Le OFF s'incrustre au J1) en concert

the Magnets + LO + SO?Mash! + Selecter the Punisher (Le OFF s'incrustre au J1) par Pirlouiiiit
J1, Marseille, le 15/11/2013
Tout juste echappé du concert de Stromae au Moulin j'arrive au J1 après un petit sprint (vélo) de 17 minutes. Il y a du monde en bas des escaliers (à la billetterie) mais sans... La suite

Festival Phocea Rocks - MaLin, Ashbay, Lazybones, Lo, Dj Sami en concert

Festival Phocea Rocks - MaLin, Ashbay, Lazybones, Lo, Dj Sami par Philippe
Le Lounge / Le Dan Racing, le 19/07/2013
Plus l'été devient très chaud, et plus la flemme a tendance à vous envahir. Et d'ailleurs, les avant-bras collent désagréablement aux bureaux, autant que les bonbons au papier.... La suite

Departure Kids, Lo, La Flingue, Magnets, Reliques, Soma, 25, Nitwits, Elektrolux, Rescue Rangers, Crumb, Conger! Conger!, Binaire (Festival Phocea Rocks) en concert

Departure Kids, Lo, La Flingue, Magnets, Reliques, Soma, 25, Nitwits, Elektrolux, Rescue Rangers, Crumb, Conger! Conger!, Binaire (Festival Phocea Rocks) par pirlouiiiit
Espace Julien, Marseille, le 31/05/2013
En complément de la chronique de Philippe, quelques lignes sur chacun des groupes vus ce soir là ... Departure Kids (prévus de 19h à 19h30 au Café Julien) : ils commencent... La suite

The A-Phones : les dernières chroniques concerts

The A-Phones + Irritones en concert

The A-Phones + Irritones par Philippe
Machine à Coudre, Marseille, le 18/09/2010
Réjouissant concert de rentrée punqueroque à la Machine à Coudre, dont les notes de chronique furent hélas égarées et que le chroniqueur passa dans des vapeurs alcoolisées et donc... La suite

The A-Phones, The Irritones en concert

The A-Phones, The Irritones par Mkhelif
La Machine à Coudre, Marseille, le 18/09/2010
Direction la Machine à coudre pour le concert de The Irritones, Lazybones, The A-Phones et The Keith Richards Overdose. Arrivé sur place, j'ai une petite déception quand je vois... La suite

The A-Phones + The Fleshtones + The Bellrays en concert

The A-Phones + The Fleshtones + The Bellrays par Mystic Punk Pinguin
Cabaret Aléatoire - Marseille, le 09/03/2010
Direction le Cabaret Aléatoire pour un plateau punk garage, ça tombe bien pour fêter les 37 ans du Raw Power des Stooges. Trois groupes un mardi soir, pas mal pour une ville où... La suite

The A-Phones + Elektrolux  en concert

The A-Phones + Elektrolux par Yann
Le Poste à Galène - Marseille, le 05/09/2009
Joli plateau ce soir au Poste à Galène : les soviet twister d'Elektrolux et le swingers aggravés de A-Phones. Programmer un concert à 20h00 est toujours en peu risqué, et c'est... La suite

Le Poste à Galène, Marseille : les dernières chroniques concerts

Gontard - Splash Macadam en concert

Gontard - Splash Macadam par Lb Photographie
Le Makeda - Marseille, le 12/02/2020
Splash Macadam. Bis Repetita. Y aura t'il quelque chose à ajouter à une chronique écrite il y a moins d'un mois sur un groupe vu en novembre ? Pas de promo d'album en vue, pas... La suite

Venus en Mars + Marie-Flore en concert

Venus en Mars + Marie-Flore par Pirlouiiiit
Makeda, Marseille, le 16/01/2020
Pour être honnête ça partait mal ... rien ne me laissait penser que j'allais accrocher à la musique de cette Marie-Flore dont le portrait envahissait les rues du quartier depuis... La suite

The Bellrays + Lemon Cars en concert

The Bellrays + Lemon Cars par G Borgogno
Le Makéda, Marseille, le 19/10/2019
BELLRAYS Acte III. The Bellrays aiment Marseille. Qui le leur rend bien. C'était au moins leur troisième passage phocéen en groupe. Plus un Bob et Lisa, les deux "leaders",... La suite

Alexis Evans + Syndicat Du Chrome (Festival Tighten Up! #18) en concert

Alexis Evans + Syndicat Du Chrome (Festival Tighten Up! #18) par Sami
Makeda, Marseille, le 21/11/2019
Entre deux têtes d'affiche internationales du festival Tighten Up, de Puppetmastaz la veille au cabaret aléatoire à Pete Rock à la voute quelques jours après, c'est ce soir un... La suite