Accueil Chronique de concert Thurston Moore Group + Jerusalem In My Heart
Mercredi 8 décembre 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Thurston Moore Group + Jerusalem In My Heart

Thurston Moore Group + Jerusalem In My Heart en concert

La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand 8 novembre 2021

Critique écrite le par



Ça fait un bail qu'on est fan de Sonic Youth (vu pour la première fois en 1999 au Transbordeur de Lyon puis lors de festivals à Paris, Belfort ou encore Saint-Malo) et de Thurston Moore (apprécié pour la dernière fois en 2015 à Nîmes et... Saint-Malo), mais on n'avait jamais eu la chance de voir le guitariste, chanteur et leader des New Yorkais en live "à domicile", c'est à dire à Clermont-Ferrand, plus précisément à La Coopé. Et, donc, inutile de dire qu'on est plus qu'heureux que la tournée du Thurston Moore Group pour promouvoir l'album "By The Fire" passe par l'Auvergne. On est tellement à fond, qu'on en profite pour réécouter en boucle tous les disques du Monsieur et pour préparer une interview, qui se fera un peu à l'arrache aux alentours de 19 heures. Comme lors du concert du soir, Moore ne déçoit pas en face à face, il est égal à lui-même : aimable, décontracté et passionnant (comme vous pourrez le constater lors de la retranscription de l'entretien, qui arrive sous peu sur ConcertAndCo).


Jerusalem In My Heart

Juste avant de participer à la messe "Sonic Life" organisée dans la grande salle de La Coopé par la tête d'affiche du jour, le programmateur a eu la bonne idée de convier le groupe libano canadien Jerusalem In My Heart, qui sort des disques chez Constellation, le fameux label de Godspeed You! Black Emperor (qui repassera bientôt par ici, en janvier 2022, yeah !). Le producteur et musicien Radwan Ghazi Moumneh (au chant, à l'oud et aux bidouillages) et la réalisatrice Erin Weisgerber (aux projections 16 mm DIY) proposent une performance audio visuelle entre noise, post rock, world music et expérimental. C'est stimulant pour la psyché, original, surprenant et comme on est plongé dans le noir quasi complet comme au cinéma, c'est idéal pour se faire des petits films dans la tête...


Thurston Moore Group

On aurait aimé que le concert du Thurston Moore Group ait lieu dans la petite salle, plus cosy, et avec des éclairages plus mystérieux... Mais l'ex de Kim Gordon ayant demandé à être bien éclairé pour pouvoir voir où il met les doigts sur son instrument, on se retrouve avec un début de show toutes lumières allumées, comme pour une répétition ou sur plateau de télé. C'est fort dommage, mais à part ça le son est impeccable, il y a du monde (plus de 400 personnes ?) et Thurston M., à la guitare et au chant, Deb Googe, à la guitare baryton sonnant comme une basse, James Sedwards, à la deuxième guitare, et Jem Doulton, à la batterie, ne sont pas venus pour faire de la figuration, loin de là.



Après une trop longue pause sans tournée, le quatuor pas né de la dernière pluie a clairement envie de faire rugir les amplis. Dans ce but, un morceau long et aventureux est choisi pour commencer à faire parler la poudre : "Locomotives", un extrait du dernier disque, "By The Fire". Après une trippante montée psyché bruitiste de plus de huit minutes, le chant arrive, puis repart, laissant la place à un final proprement hallucinant de classe et de violence... sonique. Oui, sur cette ouverture stratosphérique, comme sur tout le reste du set, on pense beaucoup à Sonic Youth, ce qui est normal puisque Moore en était une composante essentielle. L'effet provoqué sur notre cerveau par le final du premier titre est si puissant que ça nous fait fermer les yeux de bonheur, ce qui permet en plus de mieux se concentrer sur la musique sans être parasité par les lumières trop crues éclairant la scène et le public.



Ensuite, la foule réunie à Clermont a droit à un autre morceau planant et long en bouche, "Siren", qui fait lui aussi forte impression, avant que les deux "tubes" de "By The Fire", ne ratatinent tout le monde dans la fosse, en ébullition... On veut parler du très rock 'n' roll, accrocheur et concis "Hashish", sorte de ballade façon Jeunesse Sonique (avec riff inspiré par Television et groove basique à la Velvet Underground), et "Cantaloupe", moment de bravoure punk 'n roll avec énorme riff stoogien et solo de guitare à la Hendrix, signé James Sedwards. Le son bastonne sévère, les morceaux sont énormes : il semblerait bien que l'on soit en train de vivre un très, très grand moment !



Dans son monde pendant les morceaux, Moore prend soin de parler au public pour présenter son excellent groupe et saluer sa bassiste, absolument remarquable : "on aime tourner en novembre juste parce que c'est le mois de l'anniversaire de Debbie Gouge !" Et le public de chanter un sympathique "Happy birthday" repris à tue tête par toute la salle. Celle qui officie également au sein de My Bloody Valentine (groupe culte s'il en est !) mérite ce petit clin d'œil, car la section rythmique qu'elle forme avec le très bon Jem Doulton est un modèle du genre. C'est tout simplement ce qui permet aux morceaux de décoller vers le paradis du noise rock, et à Moore et Sedwards de partir dans des enchevêtrements inextricables de riffs et des solos tétanisants.



Joués un peu plus tard, les très bons "Aphrodite" (extrait velvetien et sonicyouthesque du disque "Rock n Roll Consciousness"), "Temptation inside your heart" (reprise très cool d'un titre peu connu du Velvet) ou encore "Speak to the Wild" (l'une des meilleures compositions de Moore en solo, à la fois barrée et percutante) ne prouvent qu'une seule chose : en plus d'être grand par la taille (presque 2 mètres, on dirait qu'il joue sur un ukulélé alors qu'il travaille au corps une énorme Jazzmaster bien cabossée), le dénommé Thurston est un immense musicien. Qui donne immanquablement des concerts que l'on a un mal fou à oublier, tant ils rendent extatique. Le dernier morceau du soir, joué en unique rappel, à la fois atmosphérique, dissonant et classieux, est un énième bon exemple de ce qu'est capable de créer comme merveilles l'ex Sonic Youth sur scène.



Photos : Yann Cabello www.yanncabello.com, www.facebook.com/yann.cabello.7, twitter.com/YannCabello, instagram.com/yanncabello...

Set List (sans le rappel) :






Liens : www.thurstonmoore.com, https://www.facebook.com/ThurstonMooreOfficial, jerusaleminmyheart.com, www.facebook.com/jerusaleminmyheart, www.lacoope.org








Sonic Youth : les dernières chroniques concerts

Lee Ranaldo + Vox Low + Cotillon (La Route du Rock Collection Hiver 2018) en concert

Lee Ranaldo + Vox Low + Cotillon (La Route du Rock Collection Hiver 2018) par Pierre Andrieu
L'Antipode, Cleunay/Rennes, le 22/02/2018
Juste avant de proposer deux belles soirées à La Nouvelle Vague de Saint-Malo, le festival La Route du Rock Collection Hiver offrait un beau plateau à l'Antipode de Cleunay,... La suite

Thurston Moore Band en concert

Thurston Moore Band par Samuel C
Café de la Danse - Paris, le 19/11/2017
Sonic Youth ! Ce nom évoque une période intense de créativité. "Evol", "Dirty", "Goo", "Sister", "Daydream nation", "Rather ripped" ou encore "Washing Machine" demeurent les... La suite

Thurston Moore Band (This Is Not A Love Song Festival 2015) en concert

Thurston Moore Band (This Is Not A Love Song Festival 2015) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 29/05/2015
Peu après les très bons concerts des Swans, de Fucked Up, de Dan Deacon et de Mikal Cronin, et juste avant le show monumental de Thee Oh Sees, l'ex leader des défunts Sonic... La suite

Thurston Moore (Festival Rock en Seine 2014) en concert

Thurston Moore (Festival Rock en Seine 2014) par Pierre Andrieu
Parc de Saint-Cloud, près de Paris, le 24/08/2014
Jubilatoire concert de l'ex Sonic Youth Thurston Moore avec son excellent nouveau groupe lors du dernier jour du festival Rock en Seine 2014, le dimanche 24 août. Et ce sur... La suite

Thurston Moore Group : les dernières chroniques concerts

Thurston Moore Band en concert

Thurston Moore Band par Samuel C
Café de la Danse - Paris, le 19/11/2017
Sonic Youth ! Ce nom évoque une période intense de créativité. "Evol", "Dirty", "Goo", "Sister", "Daydream nation", "Rather ripped" ou encore "Washing Machine" demeurent les... La suite

Rock Werchter - Jour 4 : Foo Fighters - Cage the elephant - Thuston Moore Group - The Kills - Benjamin Clementine - Alt-J en concert

Rock Werchter - Jour 4 : Foo Fighters - Cage the elephant - Thuston Moore Group - The Kills - Benjamin Clementine - Alt-J par Cabask
Werchter, le 02/07/2017
Toutes les bonnes choses ont une fin et on entame le 4ème et dernier jour du festival Rock Werchter ce dimanche 2 juillet. Pour ne pas revivre le cauchemar de la veille et... La suite

Thurston Moore, Fuzz, Wand, Timber Timbre, Algiers, The Notwist, Sun Kil Moon (La Route du Rock Collection été 2015) en concert

Thurston Moore, Fuzz, Wand, Timber Timbre, Algiers, The Notwist, Sun Kil Moon (La Route du Rock Collection été 2015) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, Saint-Malo, le 14/08/2015
Encore une très bonne édition de La Route du Rock, avec quatre jours permettant de plonger dans un grand bain de musique indé classieuse, du 13 au 16 août 2015, à quelques... La suite

Thee Oh Sees, Sun Kil Moon, Thurston Moore, Mikal Cronin, Interpol, Giant Sand, Foxygen, Swans, Sleaford Mods, Unknown Mortal Orchestra, The Soft Moon, Viet Cong, Bad Breeding, Weedeater, Torche (This Is Not A Love Song Festival 2015) en concert

Thee Oh Sees, Sun Kil Moon, Thurston Moore, Mikal Cronin, Interpol, Giant Sand, Foxygen, Swans, Sleaford Mods, Unknown Mortal Orchestra, The Soft Moon, Viet Cong, Bad Breeding, Weedeater, Torche (This Is Not A Love Song Festival 2015) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 31/05/2015
Après une édition 2014 de rêve, il fallait absolument revenir au This Is Not A Love Song Festival, dont la troisième édition se tenait fin mai à Paloma, à Nîmes, pour... La suite

La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand : les dernières chroniques concerts

Natalie Bergman en concert

Natalie Bergman par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 21/11/2021
Dimanche... Comme l'a si bien chanté Bertrand Belin avec les Liminanas, on ne peut pas dire que ce soit la journée la plus facile de la semaine, surtout quand on est au mois de... La suite

Arthur Satan + Bryan's Magic Tears (15 ans de Born Bad Records) + Heimat en concert

Arthur Satan + Bryan's Magic Tears (15 ans de Born Bad Records) + Heimat par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 18/11/2021
Mais c'était quoi cette soirée de déglingos avec Arthur Satan et Bryan's Magic Tears à La Coopé puis avec Heimat dans un squat punk que l'on ne nommera pas ? On s'attendait à... La suite

Johnny Mafia (feat. Johnnie Carwash) + We Hate You Please Die en concert

Johnny Mafia (feat. Johnnie Carwash) + We Hate You Please Die par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 06/11/2021
Ça aurait pu être un samedi soir un peu morne, voire glauque, de vacances de la Toussaint, et puis grâce aux concerts de Johnny Mafia et We Hate You Please Die à La Coopé, ce 6... La suite

Mourn (Festival Europavox 2021 part 2) en concert

Mourn (Festival Europavox 2021 part 2) par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 05/10/2021
Pour le premier soir du festival Europavox 2021 part 2 organisé à La Coopé début octobre, les fans d'indie rock et de punk ont droit à un concert gratuit des très remontées... La suite