Accueil Chronique de concert Wall of Death + Hanni El Khatib
Vendredi 5 juin 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Wall of Death + Hanni El Khatib

Wall of Death + Hanni El Khatib en concert

Espace Julien, Marseille 16 novembre 2013

Critique écrite le par

Hanni El Khatib by Pirlouiiiit 16112013

Rendez-vous quasiment inratable à l'Espace Julien : un concert de rock'n'roll, un vrai, y'en a pas si souvent dans cette salle ! Le sujet d'étude du jour est le ténébreux (et pas si beau, nos copines vont le constater avec dépit et nous, avec soulagement) Hanni El Khatib, rockeur tatoué à moue boudeuse, estampillé from L.A., California. Dont, avouons-le, on a quand même fort peu charitablement moqué ici le dernier album et même, à vrai dire, un peu le premier aussi (juste en dessous). En deux mots, il joue du rock garage très basique, qui reste potentiellement jouissif si bien fait.

Wall of Death by Pirlouiiiit 16112013

Les Wall of Death qui ouvrent à l'heure pile ne sont pas mauvais dans leur genre heavy rock à digressions planantes, entre guitare 12 cordes, orgue lysergique et voix blanche ou un peu plus colorée selon les titres. On pense à Pink Floyd dans les meilleurs moments - et seulement en faisant abstraction du son qui n'est pas formidablement réglé.

Wall of Death by Pirlouiiiit 16112013

Problème, ils ne vont pas cartonner ce soir pour au moins deux raisons : leur style est notoirement décalé par rapport à celui de la tête d'affiche du jour (qui prévilégie l'efficacité et les gimmicks, lui), donc le public déjà dans la salle n'est pas à fond. Et par ailleurs, ils jouent sur une durée franchement trop courte pour que le reste des gens arrive du bar (où le service est toujours d'une lenteur affligeante). Reste que le groupe vaut bien mieux que son nom consternant et donc, il sera à revoir ! Embobineuse, ou Machine à coudre, choisissez ?

Hanni El Khatib by Pirlouiiiit 16112013

Arrivent Hanni el Khatib et ses copains, presque aussi poseurs que lui avec leurs guitares et basses portées très haut : il commence (mal) avec sa fameuse chanson-qui-ne-décolle-jamais, Head in the Dirt, et continue (mieux) avec Nobody moves et Destroy, Rebuild, ultra-basiques mais efficaces : le public le suit de bonne grâce. Placés tout devant (une sombre histoire de photographe à saluer - le piège s'est ensuite refermé derrière nous), on constate tout de même que le garçon manque singulièrement de magnétisme - on ira pas jusqu'à dire qu'il a l'expressivité d'un ongulé, ce qui ne serait que supputation puisqu'en fait, il ne regardera jamais vraiment le public dans les yeux...

Hanni El Khatib by Pirlouiiiit 16112013

A sa décharge, il avouera humblement s'être mal remis de la soirée précédente, passée en open-bar au Duke (13007)... Ce qui explique peut-être qu'il ne soit pas formidablement charismatique aujourd'hui, ou que sa voix soit un peu limite par moments. Reste que 2 guitares pour jouer ses titres, franchement minimalistes pour la plupart, ça paraît franchement trop. Sympa à écouter quand même, Dead Wrong et ses choeurs très Beach Boys, et les pétaradantes Loved One et Pay No Mind. A ce moment-là, on se fait quand même la réflexion que ce garçon incarne parfaitement "the great rock'n'roll swindle" (= la grande escroquerie du rock'n'roll) : ce qu'il fait est vraiment, vraiment très simple et, quelque part, ça frise un peu l'arnaque quand même.

Hanni El Khatib by Pirlouiiiit 16112013

Mais... si on est de bonne composition et qu'on a éteint son cerveau, avouons que cet ersatz des Black Keys / White Stripes reste plutôt plaisant à écouter. Or il se trouve qu'on a fait garder le petit, qu'on est venus et qu'on a payé 26 euros chaque place : je décide donc rapidement de lâcher prise et ne pas m'obstiner à râler tout le concert en arpentant le bar (comme l'ont fait pas mal de rockers locaux, qui se reconnaîtront s'ils me lisent). Ni de le comparer au meilleur groupe de rock du monde, que j'ai revu 4 jours auparavant... D'ailleurs You Rascal You est vraiment une super chanson (dommage qu'elle ne soit pas de lui), tout comme son tube perso Fuck It, You Win - je savais avant de venir que c'était sa meilleure, et c'est en effet mon passage préféré dans le concert, avec une corde pétée renforçant son côté furibard...

Hanni El Khatib by Pirlouiiiit 16112013

Au rappel, pour paiement de ses louables efforts pour nous faire danser, Hanni el Khatib reçoit un slip sur scène où il est remonté pour jouer une ballade tout seul - ses musiciens finissent par le rejoindre (House on Fire). Et de conclure sur Family, autre magnifique exemple de multi-recyclage d'un riff éculé, torché façon hit-single et plutôt punchy. Le public en redemanderait bien un p'tit coup, mais ce n'est pas pour autant qu'il va faire des heures sup' : 10 minutes lui suffiront, en bonus de la petite heure écoulée, pour considérer qu'il a fait le job, sans vraiment avoir mouillé sa chemise outre mesure.

Un bon point : 5 minutes après son concert, il est déjà en train de signer ses disques dans l'entrée.
Un mauvais point : 10 minutes après son concert, il est déjà reparti dans les loges.
Bref, on a vu un concert de Hanni El Khatib.

Plus de photos du concert par Pirlouiiiit par ici




Hanni El Khatib : les dernières chroniques concerts

Pointu Festival 2017 :  Dinosaur Jr. - Slowdive - Ride - Ryan Adams - Kurt Vile - Hanni El Khatib - Red Fang - The Spitters en concert

Pointu Festival 2017 : Dinosaur Jr. - Slowdive - Ride - Ryan Adams - Kurt Vile - Hanni El Khatib - Red Fang - The Spitters par Phil2guy
Six-Fours-Les-Plages, Presqu'île du Gaou, le 08/07/2017
C'est la deuxième édition du Pointu Festival qui a lieu pendant deux jours sur le magnifique site de la presqu'île du Gaou à Six Fours-les Plages. L'affiche est réellement... La suite

Hanni El Khatib + Wall Of Death en concert

Hanni El Khatib + Wall Of Death par Stéphane Pinguet
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 17/11/2013
Deuxième passage à la Coopérative de Mai, à Clermont-Fd, du phénomène Hanni El Khatib, venu défendre "Head In The Dirt", son deuxième opus produit par la moitié des célèbres... La suite

La Route du Rock 2012 : The XX, The Walkmen, Mazzy Star, Hanni El Khatib, Lower Dens, Chromatics, The Soft Moon, Spiritualized, Dominique A, Alt-J, Ela Orleans, Willis Earl Beal, Stephen Malkmus & The Jicks, Colin Stetson, Mark Lanegan...  en concert

La Route du Rock 2012 : The XX, The Walkmen, Mazzy Star, Hanni El Khatib, Lower Dens, Chromatics, The Soft Moon, Spiritualized, Dominique A, Alt-J, Ela Orleans, Willis Earl Beal, Stephen Malkmus & The Jicks, Colin Stetson, Mark Lanegan... par Clement Chevrier
Fort de Saint-Père, Saint-Malo, le 12/08/2012
Suite à une longue ascèse festivalière due à nombre de raisons croisant l'écœurement Live Nation, l'excitation des plus modestes qu'a pu susciter en moi la suprématie... La suite

Hanni El Khatib + Oh! Tiger Mountain (Festival Les Nuits de l'Alligator 2012) en concert

Hanni El Khatib + Oh! Tiger Mountain (Festival Les Nuits de l'Alligator 2012) par Lebonair
La Maroquinerie, Paris, le 22/02/2012
Le moment tant attendu du festival des Nuits de l'Alligator est arrivé avec la présence ce soir de la belle gueule du rock garage, j'ai nommé Hanni El Khatib le jeune californien... La suite

Wall Of Death : les dernières chroniques concerts

The Brian Jonestown Massacre + Wall Of Death en concert

The Brian Jonestown Massacre + Wall Of Death par charliii
Le Bataclan, Paris, le 21/05/2014
Double première le mercredi 21 mai 2014 à Paris : le Brian Jonestown Massacre en concert, et le Bataclan. Les deux s'avéreront être de belles découvertes ! La première partie... La suite

Hanni El Khatib + Wall Of Death en concert

Hanni El Khatib + Wall Of Death par Stéphane Pinguet
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 17/11/2013
Deuxième passage à la Coopérative de Mai, à Clermont-Fd, du phénomène Hanni El Khatib, venu défendre "Head In The Dirt", son deuxième opus produit par la moitié des célèbres... La suite

METZ + Wall Of Death + Pray For The Soul Of Francis Charles en concert

METZ + Wall Of Death + Pray For The Soul Of Francis Charles par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 08/02/2013
Trois groupes d'obédience punk rock bruitiste et rock psyché pour une méchante soirée rock 'n roll dans le Club, bien rempli, de La Coopérative de Mai, à Clermont-Ferrand... Nom... La suite

Eldorado Music Festival : Sleepy Sun + Wall of Death en concert

Eldorado Music Festival : Sleepy Sun + Wall of Death par Boby
Café de la Danse - Paris, le 16/09/2012
4 éme édition pour le Eldorado festival et une programmation aussi originale que grandiose. Pas vraiment "bankable" n'ayons pas peur des mots : réunir Graham Coxon, Perfume Genius... La suite

Espace Julien, Marseille : les dernières chroniques concerts

Skip The Use + Parade en concert

Skip The Use + Parade par Zulone
Espace Julien, Marseille, le 04/03/2020
Mercredi 4 Mars 2020, l'espace Julien est plein à craquer... Petits et grands de tous âges confondus sont là ce soir pour voir et re re revoir les Skip The Use. Le groupe a plus de... La suite

EPMD en concert

EPMD par Sami
Espace Julien, Marseille, le 26/02/2020
Les amateurs de rap US sont gâtés ces dernières semaines avec les passages de Havoc de Mobb Deep, Talib Kweli dans cette même salle, et à quelques jours d'intervalle Das Efx à... La suite

Charlélie Couture en concert

Charlélie Couture par G Borgogno
Espace Julien, Marseille, le 14/12/2019
C'était la troisième fois où je voyais CharlÉlie. Je l'avais vu à l'époque de "Comme un avion sans ailes" (Poèmes Rock, 1981, donc). Et au moment de la tournée "Solo Boys &... La suite

Toy Dolls en concert

Toy Dolls par Griffu
Espace Julien, Marseille, le 03/12/2019
"Marseille ville rock" ? ça fait doucement rigoler... Mercredi 3 décembre, à peine 500 métalleux se pressaient au Silo - pouvant en contenir plus de 2200 - pour accueillir... La suite