Accueil Rechercher un artiste en concert Vos critiques d'albums
Mercredi 2 décembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Vos critiques d'albums

Publiez les critiques de vos albums préférés et découvrez les coups de coeur et avis des journalistes et correspondants ConcertAndCo !

EXPRIMEZ-VOUS !

Shearwater : "The Golden Archipelago"

Pop - Rock

Critique écrite le 06 février 2010 par Pierre Andrieu

Ilot de beauté dans un monde en totale déliquescence, The Golden Archipelago de Shearwater est une bouleversante œuvre pop/folk/rock en forme de vibrant appel au secours contre le massacre éhonté de la nature... Bien sûr, ce thème d'une brûlante actualité est traité à tort et à travers par toute une bande de tacherons désireux de se donner bonne conscience (et bonne image) tout en continuant à rouler en 4X4 en ville, à traiter leurs congénères comme des chiens et à polluer le plus possible. Mais pas... Lire la suite

Stetson! : "Questions And Sleepless Nights"

Pop - Rock / HardcorePunk

Critique écrite le 04 février 2010 par Pierre Andrieu

Réservé exclusivement à tous ceux qui veulent se faire défoncer la gueule par du hardcore punk high voltage - entre les Ramones, The Bronx et Refused, pour aller vite - , le premier album de Stetson! est idéal pour se réveiller le matin (et en faire profiter les voisins casse burnes), parfait pour une soirée agitée entre amis énervés et très indiqué pour l'organisation d'un concours de pogo ou de slam dans un bar rock ou une salle de concert... En revanche, il est déconseillé de le mettre à fond quand... Lire la suite

So So Modern : "Crude Futures"

Pop - Rock / PunkDingo

Critique écrite le 03 février 2010 par Pierre Andrieu

Gravement atteints par le virus de la bougeotte punk n pop noise psyché, les Néo Zélandais de So So Modern font feu de tout bois pour provoquer l'explosion de leurs compositions - souvent renversantes - en un grand feu d'artifice sonore. Il sont "si si modernes" qu'ils utilisent absolument tout l'attirail technique et artistique pour ce faire : sampler échantillonnant des bouts de mélodies barrées, chant affolé traficoté avec des effets, synthétiseurs saccagés dans les règles de l'art, rythmes... Lire la suite

Critters Buggin : "Host"

Autres

Critique écrite le 02 février 2010 par pattemolle

Sortie en 1996 sur Loosegroove, le label de Stone Gossard (guitariste de Pearl jam), L'album Host des Critters Buggin incarne à merveille cette curieuse recherche artistique entre rock, jazz et stoner, et révèle toute la puissance de ce groupe en live, puisqu'il s'agit en grande partie de l'enregistrement d'un concert (au Ok Hotel bar) ; l'autre partie étant le résultat d'une session au mythique studio Bad Animals de Seattle (Soundgarden, Neil Young, Johnny Cash y ont séjourné). Difficilement... Lire la suite

Tindersticks : "Falling Down A Mountain"

Pop - Rock

Critique écrite le 02 février 2010 par Pierre Andrieu

Huitième album studio des vénérables Tindersticks, Falling Down A Mountain confirme le statut de grand groupe déjà culte de Stuart Stapes, David Boulter, Neil Fraser & Co... L'inspiration des Anglais, à nouveau irriguée par une énergie créatrice collective depuis The Hungry Saw, leur permet de donner une suite à leur album du retour paru en 2008, suite qui se révèle à la fois réussie, ouverte sur la nouveauté et bien dans la lignée de leurs oeuvres. Entre deux enregistrements de BO pour leur cinéaste... Lire la suite

Fragile Architecture : "Sweet Electric"

Pop - Rock

Critique écrite le 02 février 2010 par Vilay

"Sweet electric" a été mixé et arrangé par Jaja (Zenzile, Tinariwen). L'unité de la galette réside dans les sons très travaillés même si les rythmiques drum and bass avec le titre "On fire" ou celles plus abstract hip hop avec "Deeper" donnent une couleur particulière à chaque morceau. Le chant torturé ainsi que les mélodies sombres et mélancoliques rappellent les morceaux plus rock de Dona confuse. À croire que la ville rose prédispose ses musiciens à évoluer avec un son bien particulier qui les aide à... Lire la suite

Les Arondes : "Kahlùa"

Pop - Rock / Surf

Critique écrite le 02 février 2010 par Vilay

Le dernier bébé des Arondes ne peut évidemment nous empêcher de penser à Dick Dale ou The Astronauts. Les morceaux surf, dont les rythmiques sont toujours aussi bien tenues, sentent bon l'été et le sable chaud. Ce vinyl est donc un excellent remède contre la baisse de température qui nous glace les orteils en ces temps hivernaux ; ça donne même envie de ressortir ses lunettes de soleil et de se pavaner en petit tee-shirt dans les rues... Mais cette idée saugrenue n'arrive qu'après une écoute prolongée du... Lire la suite

Vv Brown : "Travelling Like The Light"

Soul Funk Rap

Critique écrite le 29 janvier 2010 par Philippe

Ladies & Gentlemen, introducing ... VV Brown ! Elle est anglaise, lookée 60's et porte une pièce montée sur la tête : il n'en fallait pas plus aux critiques pour faire un raccourci douteux en la proclamant "nouvelle Amy Winehouse" ! C'est évidemment hors de propos, ne serait-ce que capillairement parlant : là où Amy cachait un melon, VV semble dissimuler un parpaing... Et son style est nettement plus rentre-dedans, il n'y a qu'à voir quelques vidéos pour s'en convaincre : là où l'auteure inégalée de... Lire la suite

Yoyoyo Acapulco : "The Pleumeleuc Experience 250110"

Pop - Rock / FolkPopRockFoutraque

Critique écrite le 28 janvier 2010 par Pierre Andrieu

Non, le jeune à casquette torse nu avec boxer apparent figurant sur la pochette de ce disque ne fait pas du rap mexicain, même s'il a choisi pour nom Yoyoyo Acapulco. Ce très décalé norvégien fan du Velvet Underground, d'Herman Dune, de Belle And Sebastian, de Pavement et de... Public Enemy (ah, quand même !) évolue plutôt dans un registre folk/pop/rock qui pourrait sonner rebattu et cliché sauf que non, pas du tout. Notre homme un peu lunaire et pétri d'humour bizarre propose sur The Pleumeleuc... Lire la suite

Gâtechien : "4"

Pop - Rock / HardcorePunk

Critique écrite le 27 janvier 2010 par Pierre Andrieu

Formant un infernal et tempétueux duo basse/batterie, les Français de Gâtechien cherchent à faire exploser les tympans de leurs "malheureux" auditeurs avec force titres viscéraux, dissonants et truffés de gimmicks ou mélodies obsédants... Particulièrement énervés, Laurent Paradot (basse et chant) et Florian Belaud (batterie) semblent bel et bien avoir voué leur vie au culte du punk hardcore le plus extrémiste ; leurs compositions tantôt explosives, tantôt lancinantes, agissent comme des mantras absolument... Lire la suite

1271 à 1281 sur 5321 critiques trouvées