Accueil Animal Collective en concert
Vendredi 24 novembre 2017 : 11691 concerts, 24731 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.


Animal Collective est un groupe de psyché folk, basé à New York mais originaire de Baltimore. Il est constitué d'Avey Tare (alias David Porter), Panda Bear (Noah Lennox), Deakin (Josh Dibb) et Geologist (Brian Weitz).

Animal Collective : vos chroniques d'albums
Site

Animal Collective en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Animal Collective : l'historique des concerts

Lu.

06

Juin

2016

Lu.

06

Juin

2016

Animal Collective + Pega Monstro Barbey Rock School - Bordeaux (33)

Di.

05

Juin

2016

Ve.

03

Juin

2016

Festival Primavera Sound en concert
Festival Primavera Sound 2016 : Radiohead, Last Shadow Puppets, Beach House, Dinosaur Jr, Beirut, Animal Collective, Savages, Tortoise, Shellac, Cavern Of Amti-Matter Etc Festival Primavera Sound | Radiohead | The Last Shadow Puppets | Tortoise | Beirut | Shellac | Dinosaur Jr | Animal Collective | Beach House | Savages | Cavern of Anti-Matter
Parc del Forum - Barcelone

Sa.

09

Avril

2016

Animal Collective + Gfoty La Cigale - Paris 18ème (75)

Ve.

01

Avril

2016

Animal Collective L'Orangerie - Bruxelles

Me.

29

Mai

2013

Animal Collective Trianon - Paris 18ème (75)

Ve.

24

Mai

2013

Festival Primavera Sound en concert
Primavera Sound Festival 2013 : Phoenix,Postal Service,Animal Collective,Tame Impala,Grizzly Bear,Dinosaur Jr, Deerhunter,Death Grips,Simian Mobile Disco,Four Tet,Killer Mike,Bob Mould,Fuck Buttons,Metz,White Fence,Fucked Up,Neko Case, Wild Nothing... Festival Primavera Sound | Phoenix | Neko Case | Four Tet | The Breeders | Grizzly Bear | Simian Mobile Disco | Deerhunter | Animal Collective | Fuck Buttons | Fucked Up | Fidlar | Tame Impala | Nick Waterhouse | METZ | Death Grips | White Fence | The Postal Service | Merchandise
Parc del Forum - Barcelone (Sp)

Animal Collective : les dernières chroniques concerts 4 avis

John Cale présente l'album The Velvet Underground and Nico (+ invités : Carl Barat et Pete Doherty des Libertines, Mark Lanegan, Etienne Daho, Lou Doillon, Saul Williams, Animal Collective)

Critique écrite le 12 avril 2016, par lol

Philharmonie de Paris 3 avril 2016

John Cale présente l'album The Velvet Underground and Nico (+ invités : Carl Barat et Pete Doherty des Libertines, Mark Lanegan, Etienne Daho, Lou Doillon, Saul Williams, Animal Collective)  en concert

Comme pour beaucoup de monde, le Velvet Underground est à mes yeux un groupe majeur, qui a bousculé et changé la face du rock en y transfigurant son côté obscur, arty et sauvage. S'il ne faut pas sous-estimer l'importance de la guitare de Sterling Morrisson, Lou Reed et John Cale étaient bien évidemment les figures tutélaires du groupe et les seuls à voir poursuivi des carrières musicales prolifiques après les années d'insuccès de la formation new yorkaise. Si John Cale n'a pas décroché de tubes comme le "Walk on the wild side" de Lou Reed, il a commis des albums intéressants comme "Paris 1919", collaboré avec Brian Eno et ne s'est jamais enfermé dans un carcan musical. Il est de plus à mes yeux l'un des plus grands producteurs de l'histoire du Rock. On lui doit en effet les premiers albums des Stooges et des Modern Lovers ou l'album Horses de Patti Smith... Intéressé depuis des années par tout ce qui touche au Velvet, que j'avais eu la chance de voir sur scène le 16 juin 1993 à l'Olympia lors de leur tournée de reformation, j'attendais avec impatience cette Expo et ce concert Hommage à la Philharmonie. C'est pourtant avec une certaine appréhension que je rejoignais la Philharmonie. John Cale allait-il tenter de... Lire la suite

John Cale présente The Velvet Underground and Nico (avec Carl Barat et Pete Doherty des Libertines, Mark Lanegan, Etienne Daho, Lou Doillon, Saul Williams, Animal Collective)

Critique écrite le 09 avril 2016, par Charliii

Philharmonie de Paris 3 avril 2016

John Cale présente The Velvet Underground and Nico (avec Carl Barat et Pete Doherty des Libertines, Mark Lanegan, Etienne Daho, Lou Doillon, Saul Williams, Animal Collective) en concert

Après une recherche désespérée de place pour ce concert unique, me voici à la Philharmonie de Paris pour voir John Cale et ses invités interpréter l'album The Velvet Underground and Nico à l'occasion de l'exposition "The Velvet Underground / New York Extravaganza". Comme prévu, le cadre est sublime. Dans la salle comble, le public est très éclectique - du septuagénaire en t-shirt "banane" d'Andy Warhol à l'ado accompagnant ses parents "car tu ne verras pas ça deux fois dans ta vie" - fébrile et quasi-silencieux, et ovationne John Cale et son groupe à leur arrivée sur scène. Les premières notes de "Waiting for the Man" résonnent, indiquant que l'ordre canonique de The Velvet Underground and Nico sera contrarié. Le public, connaisseur, fait savoir son appréciation et une satisfaction émue à écouter ce membre fondateur du Velvet jouer ce morceau emblématique d'un album culte comme peu d'autres dans l'histoire du rock. Un début calme, précis. On attend la suite. A notre plus grand malheur, on voit ensuite les dadais dégingandés des Libertines s'amener sur scène et entonner le moins accessible "European Son". A grands coups de riffs monotones, surfaits, accompagnés d'un clavier lourdingue, les deux clowns dénaturent cet hommage... Lire la suite

Animal Collective, Savages, Connan Mockasin, Egyptian Hip Hop, Death Grips, JC Satan, Melody's Echo Chamber... (Festival This Is Not A Love Song)

Critique écrite le 27 mai 2013, par Sami

Paloma - Nimes 22 et 23 Mai 2013

Animal Collective, Savages, Connan Mockasin, Egyptian Hip Hop, Death Grips, JC Satan, Melody's Echo Chamber... (Festival This Is Not A Love Song) en concert

Un grand festival à dominante rock indé dans le sud, on y croyait plus trop avec les années, blasés et résignés à espérer des miettes lors du Primavera de Barcelone. Et puis la bonne nouvelle est arrivée début février, Dinosaur Jr, Animal Collective, Daniel Johnston et une trentaine d'autres à Paloma, salle récemment ouverte où j'avais eu la chance de voir Ty Segall l'hiver dernier. L'éternel râleur déplore que ça ne se déroule pas dans sa chère capitale européenne de la culture mais au fil des annonces de groupes, difficile de ne pas avoir envie de déclencher un plan covoiturage pour quatre soirs épuisants mais enthousiasmants. Pour le premier soir, il semble que la majorité du public soit venue pour Animal Collective mais il y avait des choses intéressantes avant. Egyptian Hip Hop sur la grande scène, un peu trop nonchalants pour être vraiment convaincants, dans le plus pur style branleur Mancunien. Pas désagréable mais foufou non plus, sauf lorsque le chanteur à la voix traînarde ira bien esquisser quelques pas de danse dans le public lors du single "Tobbaco". Dans le club, la petite scène, on se délectera de quelques morceaux de Flou Fantôme, duo Montpellierain donnant dans la pop intimiste, à découvrir. Retour... Lire la suite

Animal Collective + Discodeine & Thomas Bloch + Emeralds (Festival Villette Sonique 2011)

Critique écrite le 10 juin 2011, par Pierre Andrieu

Grande Halle de la Villette, Espace Charlie Parker, Paris 27 mai 2011

Animal Collective + Discodeine & Thomas Bloch + Emeralds (Festival Villette Sonique 2011) en concert

27 mai, premier soir pour le festival Villette Sonique à Paris avec une affiche réunissant Emeralds, Discodeine & Thomas Bloch et Animal Collective, le groupe pour lequel tout le monde est là et grâce auquel l'espace Charlie Parker de la Grande halle de la Villette affiche complet... Chronique : Emeralds Arrivé en plein milieu de la prestation d'Emeralds, l'on se fait happer quasi instantanément par la musique ambient drone électro distillée par le trio américain... Il faut dire que les musiciens présents sur scène se font forts de tout mettre en oeuvre pour provoquer le décollage vers les étoiles : envoutantes nappes de synthés psyché, bidouillages sonores stellaires, guitares triturées avec des effets stratosphériques, longs morceaux se développant progressivement pour faire monter la sensation de vol plané. A voir ! Discodeine & Thomas Bloch Les artistes programmés ensuite, Discodeine & Thomas Bloch, quant à eux, ne convainquent pas du tout, proposant un set plat, sans âme et un tantinet prétentieux : la rencontre entre la musique électronique d'obédience électro disco house de Discodeine et les instruments bizarres de Thomas Bloch peine à fonctionner... En live, les deux entités semblent jouer... Lire la suite

Animal Collective : les chroniques d'albums

Animal Collective : Merriweather Post Pavilion

Chronique écrite le 10/06/2009, par Pierre Andrieu

Animal Collective : Merriweather Post Pavilion

Dernier album en date des savants fous New Yorkais d'Animal Collective, Merriweather Post Pavilion réussit à rester inspiré et expérimental tout en arrivant à être accessible au plus grand nombre. Ce n'est certes pas le meilleur disque du groupe américain à géométrie variable (composé d'Avey Tare, Panda Bear, Geologist et Deakin, absent sur cet enregistrement), mais c'est sans doute le recueil de morceaux idéal pour pénétrer en douceur dans l'univers touffu et barré de ces musiciens/chercheurs de pépites sonores inédites, déjà à la tête d'une pléthorique discographie (9 albums au compteur !). Les chansons furieusement psychédéliques qui constituent Merriweather Post Pavilion saisissent littéralement l'auditeur... Lire la suite

Animal Collective : Vidéo

Animal Collective : écoute