Accueil Charlotte Gainsbourg en concert
Dimanche 22 avril 2018 : 10209 concerts, 24952 chroniques de concert, 5210 critiques d'album.


La fille du génial Serge, Charlotte Gainsbourg sait s'entourer quand elle chante (suavement) : après Air, Neil Hannon et Jarvis Cocker pour son 1er album solo sans son père, elle a enregistré son disque suivant avec Beck. Après les concerts donnés lors de sa première tournée en 2010, elle sort un nouveau disque en 2011 : 11 titres live et 7 inédits écrits et produits par Beck, Connan Mockasin, Noah & The Whale et Conor O'Brien des Villagers... Fin 2017, Charlotte Gainsbourg publie un nouvel album intitulé Rest sur lequel figurent des participations de Paul McCartney, SebastiAn, Guy-Manuel de Homem-Christo (Daft Punk) et Owen Pallet. Charlotte Gainsbourg est en concert à La Cigale à Paris le 28 mars 2018 et en tournée des festivals... Charlotte Gainsbourg a obtenu la Victoire de la Musique de l'artiste féminine de l'année en 2018 !

Charlotte Gainsbourg : vos chroniques d'albums
Site

Dernière news

Charlotte Gainsbourg en concert en 2018 [Le 06/04/2018] Suite à la sortie de son excellent dernier album intitulé "Rest", Charlotte Gainsbourg sera en concert au Printemps de Bourges le 26 avril 2018, à La Coopé à Clermont-Fd le 31 mai, à Primavera à Barcelone début juin, à We Love Green à Paris le 3 juin, à La... La suite

Charlotte Gainsbourg : tous les concerts

Charlotte Gainsbourg : les dernières chroniques concerts 5 avis

Little d big B - Mickey Moonlight + Charlotte Gainsbourg & Metronomy (Cross Over Festival)

Critique écrite le 04 juin 2012, par Stephanie k

Théâtre de Verdure - Nice. 30 Mai 2012

Little d big B - Mickey Moonlight + Charlotte Gainsbourg & Metronomy (Cross Over Festival) en concert

Début de soirée. Les jeunes gens de Little d Big B sont déjà sur scène alors que le soleil frappe encore doucement sur le théâtre de Verdure. Chacun prend place, tous assis et disciplinés, prêtant une oreille distraite à ce quatuor masculin qui défend fièrement les couleurs pop-rock presque acidulées de ses ancêtres les Arctic Monkeys . Un set plutôt court, quelques mèches qui mériteraient un bon coup de ciseaux, un bassiste gaucher ne manquant pourtant pas de dextérité, et toujours ce plein-jour qui n'aide pas le public à se mettre dans le bain. Une lueur d'espoir (vite avortée) avec le titre Elephant Walk, tout droit sorti de la poubelle à instrumentaux ratés de Franz Ferdinand , couplé à un texte qui doit certainement être une parodie des bêtes de scène que sont les Kaiser Chiefs . DJ Windows Media Player. Il ne fallait visiblement pas non plus compter sur le prochain prétendant au réchauffage de salle puisque Mickey Moonlight s'est lamentablement prostré derrière son ordinateur, balançant négligemment des morceaux d'électro qu'un enfant de 7 ans pourrait très probablement composer sur un orgue Bontempi datant de 1998, les bras dans le dos, scandant la foule dédaigneusement et sans envie aucune. Après recherche, il... Lire la suite

Charlotte Gainsbourg + Connan Mockasin + Electric Guest

Critique écrite le 26 mai 2012, par Pierre Andrieu

La Cigale, Paris 21 mai 2012

Charlotte Gainsbourg + Connan Mockasin + Electric Guest en concert

Grosse déception pour le concert donné par Charlotte Gainsbourg en compagnie de Connan Mockasin à la Cigale, à Paris le 21 mai 2012 ; lors de cette soirée prometteuse a priori (jusque-là, on avait apprécié les disques de Charlotte G, sa rencontre avec Connan M. sur son dernier opus et les concerts proposés séparément par les deux artistes... ), la rencontre musicale n'a fonctionné qu'à de trop rares instants, le reste du live n'étant qu'approximations vocales, dérapages psyché non contrôlés et chansons dispensables. Pour couronner le tout, la première partie - assurée par Electric Guest - était ultra anecdotique si l'on ne goûte guère le revival pop eighties 'n groove avec voix de fausset. Compte rendu peu enthousiaste : Electric Guest La Cigale (qui affiche complet ce soir) commence à se remplir d'un public ultra bobo quand le groupe américain Electric Guest foule la scène pour présenter son premier album produit par un Danger House qu'on a connu plus inspiré... Emmené par le chanteur et songwriter Asa Taccone (qui a écrit pour Charlotte Gainsbourg et signé sur la même maison de disques, d'où sa présence ici), le quatuor pratique une pop 'n soul groove bâtie pour cartonner, mais très irritante si l'on n'apprécie pas les... Lire la suite

B.B Brunes + Baroness + The Dead Weather + The Black Keys + King Midas Sound + Charlotte Gainsbourg + Jay Z + Infectious Grooves

Critique écrite le 08 juillet 2010, par Vv

Eurockéennes de Belfort 2 juillet 2010

B.B Brunes + Baroness + The Dead Weather + The Black Keys + King Midas Sound + Charlotte Gainsbourg + Jay Z + Infectious Grooves en concert

Bienvenu dans un Vortex. Une spirale violette virevolte dans les espaces infinis de l'univers. Je ne sais pas vraiment comment j'ai flotté jusqu'à lui, et ne suis pas plus sur du moment ou je l'ai franchi. Arty m'a demandé de couvrir le festival, en précisant bien que je devais le faire le plus discrètement possible. C'est à dire d'un oeil d'homme de la rue, d'individu lambda, d'homo sapiens véritable. "Pas de problème" j'ai répondu. Arty est un chic type à qui j'adore rendre service malgré son aspect repoussant, sa voix grasse, ses bretelles et ses auréoles de sueur sous les bras. C'est le rédacteur en chef du Void Express, un journal qui n'existe pas. Comme Arty. Mais puisque il faut trouver la motivation nécessaire pour écrire un article fleuve qui ne sera lu que par les quelques courageux qui auront osé jeter leur cannes à pêche de ce coté ci du net, autant s'inventer une raison valable. Alors boum, ni une, ni deux, j'ai enfourné ma muse dans mon sac, et j'ai pris le premier couloir à roulette pour Belfort. On a monté vite fait bien fait notre tente, et on s'est rapidement mélé aux indigènes à proximité. Ils m'offrirent leur plus belle poupée gonflable, que je sodomisais rapidement pour ne pas froisser leurs us. Bon, un Vortex,... Lire la suite

(mes) Eurockéennes 2010 1/3 : Baroness, The Dead Weather, The Black Keys, Kasabian, Charlotte Gainsbourg, Jay-Z, Infectious Grooves, Hot Chip, The Subs

Critique écrite le 06 juillet 2010, par Philippe

Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert 2 juillet 2010

(mes) Eurockéennes 2010 1/3 : Baroness, The Dead Weather, The Black Keys, Kasabian, Charlotte Gainsbourg, Jay-Z, Infectious Grooves, Hot Chip, The Subs en concert

22 ans déjà que la presqu'Ile du Malsaucy, paisible base nautique, se transforme au début de l'été en un formidable écrin pour amateurs de musique vivantes - de notre petite expérience de festivals, on n'en connaît pas de plus agréable, mieux organisé et sonorisé, ou même plus écologique... Incomparable par exemple avec l'invraisemblable bordel qu'a représenté le chaotique festival Sonisphère, il y a 15 jours en Suisse. La météo 2010 est optimiste, presque trop : après 17 participations d'affilée (pas mal non ?), on a acquis une assez bonne connaissance du surprenant micro-climat qui peut régner sur la zone - pas question de sortir sans être couvert ! L'affiche de cette année donne franchement envie, même privée de méga-star internationales. Il faut dire que la pieuvre Live Nation et son ex-égérie/harpie France Leduc sont occupés à les truster, les étoiles, à coups de millions (littéralement volés dans les poches de leur public) vers Arras depuis quelques années et, avec un peu de chance, pour la dernière fois en 2010 (la chose partant sérieusement en c... aux dernières nouvelles). Rien de grave : si on aurait pu avoir l'usage éventuel des flamboyants Rammstein, il n'y a rien d'autre sur l'affiche ultra-mainstream de là-bas qui va... Lire la suite

Charlotte Gainsbourg : les chroniques d'albums

Charlotte Gainsbourg : Stage Whisper

Chronique écrite le 12/12/2011, par Pierre Andrieu

Charlotte Gainsbourg : Stage Whisper

Après l'album IRM, paru en 2009, voici le nouvel opus de Charlotte Gainsbourg, intitulé Stage Whisper et composé de onze enregistrements live et de sept inédits studio écrits, entre autres, par les toujours doués et en forme Beck Hansen, Conor O'Brien du groupe Villagers et Connan Mockasin... Orné de très belles photos noir et blanc, ce bel objet dont la date de parution a été opportunément fixée juste avant Noël 2011 est clairement destiné aux fans énamourés de la fille de Serge Gainsbourg et Jane Birkin. Les inédits proposés sont majoritairement marquants (avec une petite préférence pour Terrible Angels, Paradisco, All The Rain, Memoir, Out Of Touch et Anna ) et les versions live des titres récents les plus connus de la discographie de l'androgyne actrice chanteuse sont très agréables à écouter (surtout Heaven Can Wait, The Sings that We Sing, AF607105, Jamais, In The End et Voyage... ), permettant de se remémorer l'émouvante tournée 2010... Sans bouleverser au plus haut point, l'assez anecdotique... Lire la suite

Charlotte Gainsbourg : Terrible Angels

Chronique écrite le 21/09/2011, par Pierre Andrieu

Charlotte Gainsbourg : Terrible Angels

Pour annoncer la suite de son très bon album IRM (2009), c'est à dire la sortie de son nouvel album Stage Whisper (11 enregistrements live et 7 inédits studio), disponible le 7 novembre 2011, Charlotte Gainsbourg vient de faire paraitre un single intitulé Terrible Angels. Cette mise en bouche plutôt alléchante propose le titre Terrible Angels écrit et produit par Beck, un tube électro pop hyper bien foutu, mais également Memoir, une brillante folk song écrite par le petit génie irlandais Conor O'Brien du groupe Villagers, ainsi que deux versions live extraites de la dernière tournée, le très percutant IRM et la timide mais touchante relecture du Just Like A Woman de Bob Dylan... Si l'on ajoute à cela deux clips, celui anxiogène, décalé et blafard de Terrible Angels... Lire la suite

Charlotte Gainsbourg : Irm

Chronique écrite le 11/12/2009, par Pierre Andrieu

Charlotte Gainsbourg : Irm

Deuxième album difficile à appréhender au premier abord mais sacrément long en bouche pour Charlotte Gainsbourg, qui, cette fois, s'est acoquinée avec le petite génie pop Beck, après avoir joliment fricoté avec Air, Jarvis Cocker et Neil Hannon sur son précédent opus, 5:55. Inspiré par une période trouble de sa vie - accidents à répétition mettant sa vie en danger - et de sa carrière - le très dérangeant tournage du film réalisé avec le fou furieux Lars Von Trier -, l'album IRM se révèle petit à petit au fil des écoutes, ce qui est souvent l'apanage des grandes œuvres, celles qui sont bâties pour durer. La fille de Jane Birkin et Serge Gainsbourg ne s'est pas trompée en choisissant l'un des plus grands fans américains de ses mythiques parents, le très doué Beck Hansen, responsable d'une flopée de disques qui compteront à l'heure du bilan final. L'homme a amené en studio ses chansons bien écrites oscillant entre pop, blues, trip hop et rock, son savoir faire unique, ses idées de production aériennes et ses très bons musiciens, pour un résultat réellement superbe. Car, en se mettant totalement au service de Charlotte G., le producteur, compositeur, auteur, interprète et musicien - il chante sur huit titres et joue de nombreux instruments... Lire la suite

Charlotte Gainsbourg / Air : 5'55

Chronique écrite le 09/09/2006, par Philippe

Charlotte Gainsbourg / Air : 5'55

20 ans après avoir minaudé avec son illustre papa sur Lemon Incest, Charlotte Gainsbourg, devenue entre temps une actrice accomplie et une jolie maman, a donc souhaité revenir à la chanson. Les journalistes ont cru bon de préciser que c'était en compagnie du duo Air... C'est peu de dire que cela se remarque ! A la première écoute, on se dit même que c'est plutôt un album de Air featuring Charlotte. Quand bien même, ce ne serait pas déshonorant, quand on connaît la délicatesse et la classe folle de leurs mélodies vaporeuses, retrouvées dès 5'55, plus encore au décollage du vol AF60715 ou plus loin sur Little Monsters. Nous dirons donc que c'est aussi un nouvel album de Air (et tant mieux, le temps se faisait long depuis Talkie Walkie !). Charlotte y chante avec un accent inverse de celui de sa mère (donc en anglais, avec un accent français prononcé), et il apparaît... Lire la suite

Charlotte Gainsbourg : Vidéo







Charlotte Gainsbourg : écoute