Accueil Franz Ferdinand en concert
Samedi 25 novembre 2017 : 11349 concerts, 24731 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.


En évoluant entre disco punk, pop et rock, Franz Ferdinand réussit à écrire des tubes quasiment à tous les coups... La scottish touch des quatre jeunes sex symbols est imparable sur disque... et sur scène ! Nouveau projet en 2015 : FFS (Franz Ferdinand & Sparks) ! Dans le cadre de la sortie le 9 février 2018 de l'album Always Ascending, Franz Ferdinand est en concert au Zénith de Paris le 27 février 2018 et en tournée française en mars 2018 (Toulouse, Montpellier, Lyon, Rennes et Caen).

Franz Ferdinand : vos chroniques d'albums
Site

Dernière news

Franz Ferdinand au Zénith de Paris & en tournée [Le 03/11/2017] Après avoir offert un très beau show lors du festival Rock en Seine cet été, le groupe écossais Franz Ferdinand sera en concert au Zénith de Paris le 27 février 2018 et en tournée française en mars 2018 (Toulouse, Montpellier, Lyon, Rennes et Caen) ! A cette... La suite

Franz Ferdinand : les dernières chroniques concerts 39 avis

FFS (Franz Ferdinand + Sparks) (Festival Rock en Seine 2015)

Critique écrite le 07 septembre 2015, par lol

Domaine national de Saint-Cloud 28 août 2015

FFS (Franz Ferdinand + Sparks) (Festival Rock en Seine 2015) en concert

Il est d'usage de penser que les fruits d'une collaboration entre deux groupes, ne surpassent jamais ce que chacun d'eux aurait pu faire seul. Pour autant, la réunion sous le nom de FFS, des dandys pop des Sparks et de Franz Ferdinand réunissait tous les ingrédients pour être l'exception à ce théorème. Les Frères Mael avaient déjà réussi de très belles choses avec les Rita Mitsouko (Singin in the shower) et l'éclectisme de leur répertoire pouvaient se conjuguer par bien des aspects avec la pop dansante des sbires d'Alex Kapranos. Il ne fallut pas plus de trente secondes lors du concert donné dans le cadre du Rock en Seine pour que le single de leur album commun, Johnny delusional mette tout le monde d'accord. La voix grandiloquente de Ron Mael et l'énergie de Franz Ferdinand avait déjà clos tout embryon de débat. S'en suivit un show, dense, compact, dansant ou les compositions communes se mélangeaient avec bonheur avec les tubes des deux groupes. Bien sûr Take me Out, Do you want to ou encore Walk away avaient probablement plus d'écho auprès du public que This Town Ain't Big Enough For Both Of Us, mais en aucun cas moins d'intensité. L'absence de stratégie marketing, l'aisance scénique des deux groupes ont clairement... Lire la suite

(mon) Rock en Seine 2015, 1/2 : Ghost, Jeanne Added, Benjamin Clementine, Jacco Gardner, FFS / Franz Ferdinand & Sparks, (Offspring)

Critique écrite le 31 août 2015, par Philippe

Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud 28 août 2015

(mon) Rock en Seine 2015, 1/2 : Ghost, Jeanne Added, Benjamin Clementine, Jacco Gardner, FFS / Franz Ferdinand & Sparks, (Offspring) en concert

Petit plaisir annuel de fin d'été : venir passer un dernier beau week-end à Paris ... et à Rock en Seine, pour la neuvième fois déjà, en ce qui me concerne - comme le temps passe ! Tel n'est toutefois pas le cas de Joshua, notre petite personne de 3,5 ans que nous avons décidé, ce jour, d'amener avec nous pour la première fois... Histoire qu'il ait fait son entrée dans les festivals rock avant sa rentrée en maternelle. Ca tombe bien, ce qui nous intéresse dans la programmation (et qu'on ait pas déjà vu 2 ou 3 fois, comme Offspring, Miossec, Fauve, Kasabian) est en effet situé exclusivement dans l'après-midi ! L'enfant a des oreilles affutées de longue date au rock y compris en live, et le casque adéquat si besoin : on va bien rigoler pour cette grosse demi-journée de rock, sur un terrain mouillé mais en climat frais (il est tombé 40 mm de pluie hier à Paris...), et dans un Parc de Saint Cloud joliment customisé en jungle cette année ! Rigoler déjà, mais plutôt à leurs dépens, au concert de Ghost qui ouvre le bal au fond du site. Ce groupe notoirement très mauvais artistiquement, techniquement et surtout vocalement (mais qui fait l'objet d'une indulgence coupable et inexplicable dans les médias rock et metal, peut-être grâce à ses... Lire la suite

(mes) Eurockéennes 2014, 1/2 : Pegase, Jungle, Jagwar Ma, Circa Waves, Franz Ferdinand, Parov Stelar Band, Shaka Ponk, M.I.A.

Critique écrite le 07 juillet 2014, par Philippe

Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert 05 juillet 2014

(mes) Eurockéennes 2014, 1/2 :  Pegase, Jungle, Jagwar Ma, Circa Waves, Franz Ferdinand, Parov Stelar Band, Shaka Ponk, M.I.A. en concert

"Etre rock en 2014", comme ont dit dans Rock & Folk, c'est peut-être écouter le concert de Metronomy en direct des Eurocks sur Inter, un vendredi soir dans sa cuisine, en nourrissant un petit bonhomme aux yeux qui piquent (épuisé par des galopades intenses de début de soirée...), et se dire que merde, c'était quand même un des groupes qui nous tentaient le plus cette année, vu le merveilleux set aquatique donné en 2010 à Belfort. C'est être quand même fier comme un bar-tabac de se dire que, non seulement on va y aller demain pour la 21ième année d'affilée, aux Eurockéennes, mais qu'en plus on a chroniqué les 20 putains d'années précédentes et que ça, bordel de Zeus, c'est quand même sans doute plus solide, voire intéressant, que 3 mots et 155 "likes" monosyllabiques sous 2 photos prises au smartphone que tout le monde, leur auteur y compris, aura oublié dans un quart d'heure. Que cette chronique détaillée sur deux décennies - et même si elle n'était lue que par quelques dizaines de personnes - devient aussi à force la chronique d'une vie : celle d'un festivalier dans son festival préféré... Etre rock en 2014, c'est regretter aussi, enfin un peu, de ne pas revoir les Pixies cette fois, mais se consoler en se disant que Kim Deal n'y... Lire la suite

Franz Ferdinand + Citizens!

Critique écrite le 11 mars 2014, par Chandleur

Le Zénith de Paris 10 mars 2014

Franz Ferdinand + Citizens! en concert

S'ils étaient nés à la Pop dans les 60's, les Franz Ferdinand seraient restés dans l'ombre des Beatles, s'ils étaient apparus dans les 90's dans celle de Blur. Et cela aurait été carrément injuste, tant le talent d'Alex Kapranos & co est original, ré inventant sans la trahir une pop swinging London. Les Franz Ferdinand sont smart, ils portent teddys et costards N&B qui ne dépareilleraient pas dans un épisode... Lire la suite

Franz Ferdinand : les chroniques d'albums

Franz Ferdinand : Right Thoughts Right Words Right Action

Chronique écrite le 07/09/2013, par Pierre Andrieu

Franz Ferdinand : Right Thoughts Right Words Right Action

Impeccable retour discographique de quatre mecs qui se sont rencontrés à Glasgow au début des années 2000, Royaume Uni, et ont formé un groupe nommé Franz Ferdinand... Cette phrase s'inspirant de leur très minimale bio officielle sur leur page facebook, pour dire qu'après une salvatrice pause Alex Kapranos, Nick McCarthy, Paul Thomson et Bob Hardy reviennent avec un disque parfait intitulé Right Thoughts, Right Words, Right Action. Enregistré dans les studios de Kapranos et McCarthy avec l'aide de Joe Goddard et Alexis Taylor du groupe Hot Chip, à la production, et de David Fridmann pour le mixage, cet album concis comportant 10 titres aussi directs que percutants permet d'entendre le son de quatre musiciens jouant ensemble dans une petite pièce. Bonne idée car Right Thoughts, Right Words, Right Action est une occasion de découvrir une sorte de best of composé d'inédits récents signés Franz Ferdinand, c'est à dire de... Lire la suite

Franz Ferdinand : Tonight : Franz Ferdinand

Chronique écrite le 05/02/2009, par Philippe

Franz Ferdinand : Tonight : Franz Ferdinand

Après la lame de fond qu'avait représenté son premier album éponyme, disque pop-rock incontesté de l'année 2004 - avec le recul une claque de la trempe de l'éponyme des Kinks, paru pile 40 ans avant, et la réplique sismique d'un très bon 2ème LP, les Franz Ferdinand se trouvaient confrontés au risque de répétition, et donc de perte de vitesse. Surtout dans le créneau qu'ils occupent, où chaque semaine une nouvelle bande de têtes à claques mal coiffées crée le buzz en repoussant la précédente aux oubliettes, notamment si ses membres ont plus de 25 ans. Première idée, ralentir le rythme : dès le single introductif Ulysses, on ne saute plus à pieds joints mais on a encore envie d'onduler du bassin... tout comme sur le tubesque No You Girls, où le groupe semble enfin assumer le côté sexuel de sa musique, un peu comme un post-ado qui ne saute plus tout devant dans la fosse mais danse plus en retrait, et en profite pour se frotter à la copine qu'il a fini par trouver... Cela étant le concept est court pour un disque entier, qui renoue donc... Lire la suite

Franz Ferdinand : You Could Have It So Much Better With Ff

Chronique écrite le 09/11/2005, par Philippe

Franz Ferdinand : You Could Have It So Much Better With Ff

Avis à la POP-ulation, et surtout que les groupuscules opportunistes qui ont profité de la vague serrent les fesses : Franz Ferdinand est de retour et a passé le cap du deuxième album sans encombres ! Par ailleurs les écossais ne font toujours pas partie des trois catégories de groupes-qui-marchent utilisés par les musiciens sans idées : ceux qui chantent comme Ian Curtis (Interpol, Departure...), ceux qui chantent comme Robert Smith (Bloc Party, The Rakes...) et ceux qui braillent bourrés à défaut de savoir chanter tout court (The Libertines, Babyshambles...). Eh non, car Alex Kapranos et sa bande de premiers de la classe ont un son très propre (et ceci aux deux sens du terme). Par ailleurs contrairement à plusieurs de ces groupes moyens ou carrément nazes sur scène (les Rakes exceptés), ils n'ont plus rien à prouver en live : on a bien constaté à plusieurs reprises l'excellence totale de Franz Ferdinand, notamment lors du concert franchement épatant qui a clôturé Rock en Seine cet été. D'ailleurs la prochaine tournée devrait être du même acabit, car pas besoin d'écouter plus de trois chansons pour comprendre que la formule n'a pas varié : des tubes nom de Zeus, des tubes à ne plus savoir comment les sortir ! Citer tous les singles... Lire la suite

Franz Ferdinand : Franz Ferdinand.

Chronique écrite le 17/05/2004, par Pierre Andrieu

Franz Ferdinand : Franz Ferdinand.

Franz Ferdinand par ci, Franz Ferdinand par là, Franz Ferdinand a fait ceci, Franz Ferdinand a dit cela, Franz Ferdinand jouera ici, Franz Ferdinand est passé là-bas... Quelques mois après la sortie de l'album et de l'imparable single Take me out, l'overdose Franz Ferdinand pourrait se profiler à l'horizon... Et pourtant, chaque fois qu'on entend l'intro de Take me out, on devient totalement déchaîné en à peine quelques secondes... L'album dans son intégralité, quant à lui, est toujours aussi pertinent après un nombre d'écoutes astronomique. Et pourquoi donc ? Parce que Franz Ferdinand a trouvé un nom qu'on retient, Franz Ferdinand a choisi une pochette et un logo mémorisables à souhait, Franz Ferdinand a bénéficié d'une bonne campagne promo, Franz Ferdinand est porté par un bouche à oreille monstrueux, Franz Ferdinand... Lire la suite

Franz Ferdinand : Vidéo

Franz Ferdinand : écoute