Accueil Fred Wesley en concert
Jeudi 14 décembre 2017 : 11021 concerts, 24775 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.


Fred Wesley, tromboniste, entre dans le groupe de James Brown au milieu des années 60 pour y rester près de 15 années. IIl invente un phrasé au trombone reconnaissable entre tous, inspiré par le jazz, aux accents de soul music et de gospel.

Site

Fred Wesley : les dernières chroniques concerts 3 avis

Fred Wesley & The New JBs + MC Monetti (Festival Tighten Up Series #7)

Critique écrite le 25 mai 2011, par Mcyavell

Cabaret Aléatoire - Marseille 14 mai 2011

Fred Wesley & The New JBs + MC Monetti (Festival Tighten Up Series #7) en concert

La soirée est fraîche en ce samedi et les habitués du Cabaret Aléatoire patientent à l'extérieur, dans la cour, en fumant leur cigarette ou en buvant leur demi. Lorsqu'ils entrent dans la salle pour renouveler le contenu de leur verre, ils peuvent apprécier la platine de MC Monetti qui a entrepris de réveiller la bête funk qui sommeille en eux. Quelquefois, la nostalgie les touche en plein coeur : "This Is A Man's Man's World !" nous crie James Brown. Une valeur sûre. Tellement sûre qu'en 2011, le slogan "le tromboniste de James Brown" suffit encore à remplir les salles. C'est le gage d'une soirée mi-soul mi-funky. Fred Wesley n'est pas que ça. Il était tromboniste et également arrangeur du Godfather Of Soul, mais aussi du Genius. Excusez du peu. Et puis c'est la suite du Festival Tighten Up Series #7. Ceux qui ont accordé leur confiance aux programmeurs la semaine dernière (Youngblood Brassband + Samenakoa) ne peuvent que la leur renouveler. Encore une fois à raison. Ce ne sont pourtant pas les quelques phrases du Concerto d'Aranjuez esquissées en tout début de concert qui ont mis le feu à la Friche. Il s'agissait en fait de l'intro de Spain de Chick Corea. Une reprise hispanisante, certes mais plutôt à la sauce... Lire la suite

The Whitest Boy Alive + VV Brown + Abraham Inc feat. David Krakauer, Fred Wesley & SoCalled + Hook & The Twin + An Experiment On A Bird In The Air Pump (Les Transmusicales de Rennes 2009)

Critique écrite le 04 décembre 2009, par Pierre Andrieu

Le Liberté, Rennes 3 décembre 2009

The Whitest Boy Alive + VV Brown + Abraham Inc  feat. David Krakauer, Fred Wesley & SoCalled + Hook & The Twin + An Experiment On A Bird In The Air Pump (Les Transmusicales de Rennes 2009) en concert

Après une première soirée passée à L'Ubu, le retour des Trans au Liberté (un endroit historique du festival breton) six ans après l'édition 2003, s'est parfaitement effectué le jeudi 3 décembre avec une programmation éclectique et classe - The Whitest Boy Alive, VV Brown, Abraham Inc feat. David Krakauer, Fred Wesley & SoCalled, Hook & the Twin, An Experiment On A Bird In The Air Pump... -, un public très nombreux et une ambiance montant de plus en plus à chaque concert... Sorte de mini zénith configuré comme un stade de foot - avec gradins sur les côtés et au fond -, Le Liberté flambant neuf est une salle permettant d'accueillir 5900 personnes au "Liberté Bas" et 600 personnes à "L'Etage", une autre scène située juste au dessus. Devant la profusion de tentations live, il est impossible de tout voir (parfois pour des raisons logistiques, la salle du haut étant difficile d'accès en cas d'affluence). Voici néanmoins un compte rendu des concerts qui ont suscité notre intérêt et auxquels nous avons pu assister : The Whitest Boy Alive Après une courte prestation du DJ Oof et une présentation enthousiaste de Jean-Louis Brossart (comment fait-il pour rester aussi jeune dans sa tête ?), le side project d'Erlend Oye (des Kings... Lire la suite

Fred Wesley

Critique écrite le 28 mai 2007, par Roo Ha Kim

Espace Julien - Marseille 25 mai 2007

Après un concert historique, en décembre dernier à Rennes réunissant le clarinettiste jazz Klezmer David Krakauer, le Dj hiphop yiddish SoCalled et le tromboniste de James Brown (et de George Clinton) Fred Wesley...j'avais très envie de revoir ce monument de la musique qu'est Fred Wesley dans un contexte purement funk... Finalement, on a d'abord eu droit à environ 1 heure de jazz...mais franchement on ne s'est pas ennuyé : du jazz forcément coloré funky et joué évidemment de main de maître par Fred et ses musiciens : bonne humeur, virtuosité, énergie (vive les super papis, Fred a quand même 64 ans et le sax doit en être proche)...tous les ingrédients sont là pour un concert inoubliable ! "Allez Fred, make it funky !..." Et d'inoubliable, le concert a viré historique, quand le groupe s'est mis à enchaîné des putains de standards des... Lire la suite