Accueil Grand Blanc en concert
Mercredi 22 novembre 2017 : 11572 concerts, 24726 chroniques de concert, 5186 critiques d'album.


Grand Blanc est une groupe d'électro pop / post punk / cold wave originaire de l'Est de la France... En concert en 2015 !

Grand Blanc : vos chroniques d'albums
Site

Grand Blanc en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Grand Blanc : l'historique des concerts

Ma.

30

Mai

2017

Samba De La Muerte en concert
Orchestre Orage : Grand Blanc + Samba De La Muerte Grand Blanc | Samba De La Muerte
Le Trabendo - Paris (75)

Ma.

30

Mai

2017

Samba De La Muerte en concert
Orchestre Orage : Grand Blanc + Samba De La Muerte Grand Blanc | Samba De La Muerte
Le Trabendo - Paris (75)

Ve.

21

Avril

2017

Festival Mo Fo en concert
Mo Fo : Grand Blanc + Marietta + Robbing Millions + The Parrots + Johnny Mafia + Oko Ebombo Festival Mo Fo | Grand Blanc | Johnny Mafia
Main d'Oeuvre - St Ouen (93)

Ma.

13

Déc.

2016

Sa.

10

Déc.

2016

Sa.

19

Nov.

2016

Nouvelles Voix en Beaujolais en concert
Festival Nouvelles Voix En Beaujolais : Grand Blanc - Last Train - The Shoes Nouvelles Voix en Beaujolais | The Shoes | Last Train | Grand Blanc
Théâtre municipal - Villefranche-sur-Saône (69)

Di.

13

Nov.

2016

Ve.

11

Nov.

2016

Les Indisciplinées en concert
Parcels + Alice on The Roof + Grand Blanc + Hyphen Hyphen Les Indisciplinées | Hyphen Hyphen | Grand Blanc | Alice on the Roof
Esp.Cosmao Dumanoir - Lorient (56)

Grand Blanc : les dernières chroniques concerts 6 avis

(mon) Rock en Seine 2016, 1/2 : Wolfmother, Casseurs Flowters, Grand Blanc, La Femme, L7, Sigur Ròs, Massive Attack

Critique écrite le 31 août 2016, par Philippe

Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud 27 août 2016

(mon) Rock en Seine 2016, 1/2 : Wolfmother, Casseurs Flowters, Grand Blanc, La Femme, L7, Sigur Ròs, Massive Attack en concert

Quand l'été est presque enfui, comme chacun sait, il n'y a qu'une seule solution pour le clôturer dignement : Back to Rock en Seine ! Bon, on pourrait nous accuser légitimement d'être un peu un touriste récidiviste par ici, à force de n'y passer qu'entre 1,5 et 2 jours depuis maintenant déjà quelques années. Il est vrai que la capitale recèle d'autres charmes et que la programmation peut parfois y avoir de sérieux trous d'air... Il n'empêche que l'auteur de ces lignes : 1) a vu les White Stripes ici en 2004 (voir chronique par ailleurs) ; 2) a créé à peu près la même année la page "Rock en Seine" de Wikipedia (si, si, ça ne s'invente pas, les nerds pourront même vérifier) ; 3) a célébré en cette année 2016, sa 10ième venue annuelle ici (tout en ratant royalement la veille le concert absolument splendide de The Last Shadow Puppets, pour la 2ième fois cet été après celui des Eurockéennes...) Votre serviteur évolue donc tel un fish dans ses chips entre les beaux arbres du Parc de Saint-Cloud, parfaitement à l'aise au milieu des désormais trois générations de rockeurs (à la recherche de leur dose de larsen), des toujours nombreux indigènes de Grande-Bretagne (avec leurs coups de soleil douloureux sur les épaules...), et de ceux de... Lire la suite

Muse, The Lumineers, Aaron, Lia, Grand Blanc, Courtney Barnett, Last Train, The Deaf (Paléo Festival 2016)

Critique écrite le 12 août 2016, par Lionel Degiovanni

Nyon 19 Juillet 2016

Muse, The Lumineers, Aaron, Lia, Grand Blanc, Courtney Barnett, Last Train, The Deaf (Paléo Festival 2016) en concert

Nous voilà ici, de retour en Suisse, pour assister au Paléo 40+1 !!! La barre des 40 est passée, et l'ambiance du Paléo est toujours présente. On y retrouve aussi pas mal de têtes que l'on connait déjà autant parmi les autres photographes que parmi les festivaliers. Si, si ! Même au milieu de plusieurs milliers de personnes on en reconnait quelques-uns ! Pour démarrer ce Paléo, en ce jour de Mardi 19 Juillet, on assiste au traditionnel show case qui a lieu au Cosmo : petite lieu bien sympa avec sa petite terrasse et son lot de découvertes d'année en année. Lia Ici, c'est au tour de Lia de démarrer. Lia est un groupe suisse avec à la base Félicien Donzé. Sa musique est bien spontanée, attachante aussi et les textes sont sincères. Une certaine mélancolie apparaît cependant, mais l'énergie est là et leur show case est tout à fait intéressant. Cela donne très envie d'aller les voir sur scène cette semaine. Pour voir ce qu'ils font allez sur : 2016.liamusique.ch et sur https://www.facebook.com/LiAmusique/ Grand Blanc Ensuite, place à Grand Blanc, qui est un groupe venu de France. Concernant leur style de musique, les Suisses appellent cela de la musique Cold Wave Chromée. Allez savoir pourquoi.... Lire la suite

Grand Blanc + Zone Libre Polyurbaine + Odezenne (Festival Avec le Temps)

Critique écrite le 07 mars 2016, par Philippe

Espace Julien, Marseille 4 mars 2016

Grand Blanc + Zone Libre Polyurbaine + Odezenne (Festival Avec le Temps) en concert

Programmation un poil hétéroclite ce soir pour le Festival Avec le Temps, dont on peut tout de même saluer un petit regain d'audace, malgré qu'ils ont inexplicablement raté les montants Feu! Chatterton, pourtant en tournée générale en France. Pour une fois en tout cas, on a pas lu leur programme d'un oeil désabusé, malgré l'affection qu'on peut avoir pour ces nobles artistes, en se disant : "Et alors cette année, quel jour passent Arno et Dominique A ?". Rien que l'association "Izia vs -L-" (qu'on a pas pu aller voir) est un super cocktail : bête de scène mais sans chansons marquantes, vs petite chose timide mais aux textes parfois immenses... Sans aller jusqu'à cet épatant contraire, ce soir associe sans lien thématique identifiable, un groupe de pop-rock blanc et juvénile, un duo de vétérans du rock associés à deux rappeurs confirmés, et un trio hip-hop barbu qui a fait le buzz récemment... Si le premier EP de Grand Blanc nous avait charmé, on cherche encore exactement quoi penser de leur plus inégal premier LP récemment sorti : à confirmer sur scène donc ? On est d'entrée surpris par leur jeunesse (des minots, venus pour la première fois ici, et qui plus est en tout début de tournée). Des détails annotant la setlist (quand parler,... Lire la suite

Grand Blanc + Zone Libre Polyurbaine + Odezenne (Festival Avec le Temps)

Critique écrite le 07 mars 2016, par Vand

Espace Julien, Marseille 4 Mars 2016

Grand Blanc + Zone Libre Polyurbaine + Odezenne (Festival Avec le Temps) en concert

Une paye que je n'avais pas foutu les pieds à l'Espace Julien ! Totalement séduit par l'idée de (re)voir Zone Libre sur mes terres (pour rappel, la dernière fois c'était ici), je me retrouve devant la salle à 21h, je devrais pas être trop mal sur le timing. ...Râté, Grand Blanc achèvent leur set à l'instant où je franchis les portes. Une écoute YouTube a posteriori me fait penser tout d'abord que A. Y'a sûrement eu 3 articles totalement dythirambiques sur eux dans Telerinrock' B. le son revival 80's a le vent en poupe. Le bon vieux beat inchangé, un peu sombre et qui te fait danser machinalement, les paroles en français qui veulent rien dire, les clips " jeunesse bobo qui s'encanaille "... Un groupe à ranger dans le même compartiment que La Femme (que je préfère de loin, c'est bien plus fun!). Je me serais fait chier, j'aurais fini au bar. Du coup à peine commandé à boire, voici que débarquent Zone Libre avec Mike Ladd et Marc Nammour (AKA La Canaille) ! Si vous avez eu le courage de lire le renvoi vers le précédent concert plus haut, faites table rase, on boxe plus du tout dans la même catégorie : Zone Libre ont appelé cet album Polyurbaine, à juste titre tant les influences abondent : rock, rap, afro... Le brassage des... Lire la suite

Grand Blanc : les chroniques d'albums

Grand Blanc : Grand Blanc - EP

Chronique écrite le 12/02/2015, par Philippe

Grand Blanc : Grand Blanc - EP

Dès le Degré Zéro, il fait un froid polaire chez les bien nommés Grand Blanc, malgré un chant de fille ingénu (façon La Femme) qui vous réchauffe à peine le coeur, dans une ambiance cold wave marquée 80's. De même pour le lancinant Homme Serpent où l'on croit entendre les bruits et grincements de lourdes machines industrielles, en plus de la nette hallucination auditive Je suis la servante - ce qui lui donne un joli double sens. Mais puisqu'on parle de citations de texte, allons-y carrément, il y a de quoi faire : "J'ai ta gueule de brise-glace, plantée dans ma vitrine", "Reviens me chercher, j'veux pas finir aux objets trouvés", "C'est pas qu'on joue pas le jeu, mais les terrains se font vagues"... Depuis quand n'avions-nous pas entendu de si jolie saillies de poésie contondante dans la chanson française ? Sans doute depuis la disparition d'Alain Bashung, à qui ses mythiques paroliers... Lire la suite

Grand Blanc : Vidéo

Grand Blanc : écoute