Accueil Jon Spencer en concert
Samedi 23 mars 2019 : 10870 concerts, 25413 chroniques de concert, 5245 critiques d'album.


En 2018, Jon Spencer, le mythique leader de The Jon Spencer Blues Explosion et Heavy Trash, fait ses début en solo sous son nom avec l'album "Spencer Sings The Hits" (In The Red Records- Differ-ant). Jon Spencer est en concert en France en 2019 avec son nouveau combo, The Hitmakers !

Jon Spencer : vos chroniques d'albums
Site

Dernière news

Jon Spencer and the HITmakers en tournée en 2019 [Le 14/01/2019] A l'occasion de la sortie de l'album du fameux musicien jouant également dans Jon Spencer Blues Explosion, Heavy Trash et Boss Hog, "Spencer Sings The Hits", Jon Spencer and the HITmakers sera en tournée en 2019 : 30 avril - Le 106 (Rouen), 14 mai - La... La suite

Jon Spencer : les dernières chroniques concerts 4 avis

Heavy Trash + Bloodshot Bill + Hayseed Dixie (Les Nuits de l'Alligator 2015)

Critique écrite le 26 février 2015, par Pierre Andrieu

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 25 février 2015

Heavy Trash + Bloodshot Bill + Hayseed Dixie (Les Nuits de l'Alligator 2015) en concert

HEAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAVY TRAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAASH !!!!!!!!!! La vieillesse n'est pas forcée d'être un long naufrage conduisant à suuuuucrer leeees fraaaaaises... A cinquante ans, le fringuant Jon Spencer - qui porte toujours beau dans son costard cintré, le petit salaud -, en est la preuve vivante ! Devant un public chauffé à blanc, le Blues Explosion Man a offert un concert du feu de Dieu à la Coopé à l'occasion des Nuits de l'Alligator, et en compagnie de ses joyeux potes Matt-Verta-Ray (guitare électrisante, voix sexy), Bloodshot Bill (contrebasse énormissime, cris) et Ramshackle Sam (batterie cognée, contrebasse), le groupe Heavyyyyyyyyyyyyyyy Traaaaaaaaaaaaaash, quoi ! Après un excellent petit set en solo guitare/voix de Bloodshot Bill en ouverture de soirée, une prestation looooooooooooooooongue de Hayseed Dixie (les bonnes blagues sont les plus courtes... reprendre du hard rock graisseux - et du Manu Chao ??!!? - en version country, ça va cinq minutes, hein), Heavy Trash prend d'assaut la scène pour délivrer un set sexy, enflammé, jubilatoire au possible et notoirement bandant... Avec des morceaux de rockabilly bien branlés dedans. Et aussi du rock 'n roll high voltage de derrière les fagots. Sans oublier... Lire la suite

Suuns + Jon Spencer Blues Explosion (This Is Not A Love Song Festival 2014)

Critique écrite le 14 juillet 2014, par Pierre Andrieu

Paloma, Nîmes 29 mai 2014

Suuns + Jon Spencer Blues Explosion (This Is Not A Love Song Festival 2014) en concert

Juste après les concerts marquants de Temples, Man Or Astroman ?, Lee Ranaldo & The Dust, Slowdive, The Fall et The Brian Jonestown Massacre, les Canadiens de Suuns puis les Américains de Jon Spencer Blues Explosion se chargent de clôturer en beauté la première soirée du This Is Not A Love Song Festival, au Paloma de Nîmes, le 29 mai 2014... Suuns Sur la scène extérieure, peu après 23 heures, Suuns réussit à emporter tout le monde dans son trip électro noise psyché... Grâce à des morceaux ultra torturés, admirablement sinueux et invitant quasiment tous à une sorte de transe droguée. Éclairés en contre jour sur une scène baignée de fumigènes, le combo s'attelle très rapidement à sa tache : faire décoller ses adeptes, en bidouillant les synthés, en triturant les guitares, en créant des rythmiques pneumatiques et en se lançant dans des chants de cosmonautes fans d'acid test... Bref, en jouant sur les multiples atours que peuvent prendre ses œuvres - lancinantes, planantes, barrées, dansantes, trippantes... -, Suuns rend le public complètement fou... Et son génial tube 2020, fait plus que jamais un effet dingue ! Les Espagnols, bien partis, qui se démènent juste à coté de nous n'en reviennent pas et pètent... Lire la suite

Boss Hog (Nuits sonores 2009)

Critique écrite le 23 mai 2009, par Pierre Andrieu

Marché Gare, Lyon 22 mai 2009

Boss Hog (Nuits sonores 2009) en concert

Les Américains de Boss Hog (le couple 100% brun/cuir noir Cristina Martinez et Jon Spencer + un groupe au taquet) ont donné un concert d'anthologie aux Nuits Sonores à Lyon, un super festival électronique invitant également des groupes de rock indé classieux... C'est la canicule à Lyon (32 degrés au bas mot... ), le festival Nuits Sonores bat son plein depuis quelques jours déjà, transformant la ville en immense free party bon enfant la journée sur les places lyonnaises et la nuit dans une foultitude de salles... Et pourtant, dès son arrivée sur scène façon gang soudé, Boss Hog réussit à faire péter le thermomètre illico presto avec un set furieusement rock n roll. Pour un retour, c'est inespéré, c'est un miracle, que dis-je c'est le paradis du rock n roll. Une heure durant (rappel compris), les New Yorkais chéris des fans de punk 'n blues se frottent le yeux pour y croire et se convaincre qu'ils ne sont pas dans un rêve : devant eux Cristina Martinez fait le show, chante divinement, bouge comme une furie et fait des œillades à son conjoint Jon Spencer (surexcité par ces avances explicites), qui, quant à lui, fait couiner sa guitare, hulule comme un damné et sourit avec une grosse idée derrière la tête, le trio... Lire la suite

Heavy Trash

Critique écrite le 15 décembre 2005, par Pierre Andrieu

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 8 décembre 2005

Heavy Trash en concert

"Yeaaaahhhhhhhh baaaabyyyyyyyy !!!!!!" "Si je pouvais changer d'identité, j'aimerais bien être Jon Spencer !" voilà ce que déclarait un certain Jean-Louis Murat en octobre 2004, et il y a fort à parier que la forte tête auvergnate (qui enregistre actuellement son nouvel opus) maintiendrait ses propos en décembre 2005... Pour notre part, on aurait seulement aimé se mettre dans la peau de Jon Spencer l'espace d'un instant pour lui souffler de venir donner un concert au pied des volcans d'Auvergne. Car même si nos rendez-vous avec lui s'étaient plutôt bien passés, malgré des lieux et des conditions peu adaptés (Bourges 2002, Saint-Malo 2004 et Paris 2005), on rêvait secrètement de voir le membre fondateur de Blues Explosion à domicile, et surtout dans un petit club bondé ! Il faut croire que tout vient à temps à qui sait attendre : alors qu'on commençait à désespérer, notre homme récemment acoquiné avec Matt Verta-Ray décide - à notre grande joie ! -, de poser son micro et sa guitare à Clermont-Fd le temps d'un concert d'anthologie avec Heavy Trash... Tous les fans de Jon Spencer qui font la queue dans le froid à 23 heures pour acheter une place (Thomas Fersen jouait dans la grande salle à 20 H 30) ont une sacrée envie de hurler un... Lire la suite

Jon Spencer : les chroniques d'albums

Jon Spencer : Spencer Sings The Hits

Chronique écrite le 25/11/2018, par Pierre Andrieu

Jon Spencer : Spencer Sings The Hits

Peut-on vieillir dignement quand on fait du rock 'n roll ? Les vieux rockers sont-ils condamnés à se faire dessus par l'intermédiaire d'incontinentes sorties aux forts relents de pisse ou de matière fécale ? Faut-il espérer qu'ils meurent avant d'être vieux pour éviter ce désolant autant que malodorant spectacle ? Pas la peine d'épiloguer en vous creusant la tête pendant 4 heures devant votre copie lors d'un examen de philosophie, la réponse est apportée sur un plateau en argent massif par un toujours fringant et sémillant quinquagénaire dénommé Jon Spencer. Après avoir provoqué des érections ou zones humides chez les fans de punk, blues explosé, rockab et garage - de rock and roll, quoi ! - avec Pussy Galore, The Jon Spencer Blues Explosion, Boss Hog et Heavy Trash, le toujours sexy chanteur, guitariste et songwriter new-yorkais publie en 2018 un premier disque solo brillamment nommé "Spencer Sings The Hits". Et, oui, le mec peut fanfaronner tout à loisir sans craindre une seule seconde le ridicule car on trouve pléthore de tubes garage punk blues ultra bandants, très inspirés et admirablement grinçants sur cet album publié via In The Red Records et distribué par Differ-Ant. "Do The Trash Can", "I Got The Hits", "Overload", "Fake", "Time... Lire la suite

Jon Spencer : Vidéo



Jon Spencer : écoute