Accueil Mad Professor en concert
Mardi 22 mai 2018 : 9678 concerts, 24989 chroniques de concert, 5216 critiques d'album.


Grand gourou du reggae dub. Il exporte le dub dans les autres sphères musicales grâce à ses remixes bourrés d'effets et de reverbs, pour le compte de Massive Attack, Beastie Boys, Jamiroquai, ou encore KLF...

Site

Mad Professor : tous les concerts

Mad Professor : les dernières chroniques concerts 10 avis

Ma fête de la musique (Mad Professor et... euh et puis c'est tout !)

Critique écrite le 25 juin 2008, par Vince Venckman

Marseille. Prado, Castellane, Le Panier. 21 juin 2008

"Ah Morosité ! Qui s'installe en chaise longue pour regarder sa frangine Silence danser le tango corse !" (un mec bourré) Ce sont les clameurs joyeuses et les chansons à boire des Clermontois vainqueurs qui donnèrent le départ de ma fête de la musique. Des rythmes simples, des paroles faciles à retenir et beaucoup de bière me faisaient espérer une soirée plutôt sympa. Je m'imaginais déjà goûtant les différents sons comme on déguste un large assortiment de petit plat au restaurant indien. "Il faut que j'aille faire pipi !" dit ma copine. "Ok. On y va après ?" Elle aquiesca du chef en se levant et entra dans le bar. Le soleil sombrait dans le stade vélodrome. Sur le Prado, les jaunes et bleus et les jaunes et rouge fusionnaient, chantaient et buvaient de concert (sans jeux de mots). Pas d'autres mélodies dans les parages sinon "allez Clermont !". Un métro bondé de supporters plus tard, nous descendîmes à Castellane. "Arg Il faut encore que j'y aille" dit ma chère et tendre alors que nous sortions de la station. Ça tombait bien, nous avions rendez-vous avec des amis à elle dans un bar de la place. Gouttes et présentation faites, nous nous s'installâmes autour d'un verre. De la vague House de compil tuning tournoyait autour de... Lire la suite

Mad Professor (Fête du Panier)

Critique écrite le 25 juin 2008, par odliz

Place des Pistoles, Le Panier 21 juin 2008

Malgré mes nombreuses années (haha) de passif chroniqual, j'ai toujours quelques scrupules à dire du mal -ne serait-ce qu'un peu- de la performance scénique des musiciens sur lesquels je suis amenée à écrire. En même temps, vu la notoriété (et le cachet qui va avec) de l'artiste du soir, bon, définitivement, je lâche mes scrupules. Ce n'est certes pas moi qui vais donner un coup dans l'aile dans la carrière de Mad Professor , du haut de ses presque 30 ans de carrière et considérant le pedigree assez impressionnant du bonhomme, entre ses expérimentations musicales, ses enregistrements de renom ainsi que ses remix entreprenants et réussis ( Massive Attack , The Ruts ou encore ... Lire la suite

Dub Incorporation + Le Peuple de l'Herbe + Mad Professor + Asian Dub Foudation + Hightone

Critique écrite le 21 juillet 2003, par Goa en dur

Théatre Antique, Vienne 17 juillet 2003

D'abord un grand merci à Concertandco pour la place de ce soir, en arrivant de Marseille, et à peine garer, je rencontre des jeunes qui cherchent des places à tout les coins de rues !!! Le site que je découvre est magnifique, le théatre antique est à flanc de colline, surplombant Vienne, il a une acoustique de ouf !! En arrivant Dub Incorporation à déja commencé son set, et surprise la fosse est déja pleine et danse !! Dub Inc sont connus ici, et ils mettent le dawa rapidement grâce à leur deux chanteurs ragga accompagnant parfaitement les instrus balancée par leurs collégues, ils seront en tout cas l'apéritif parfait pour lPdlH. Le peuple de l'Herbe, que personnellement je viens voir avant tout ce soir, arrive sur scéne, un petit tour dans la fosse, et il commence, direct dés "No Escape" la transe folle de la danse parcourt les travées du Théatre, un ragga anglais vient en featuring, et de nouveau titres sont balancés, la sauce monte rapidement jusqu'à une... Lire la suite

Asian Dub Foundation + Le Peuple de l'Herbe + High Tone + Mad Profesor + Dub Incorporation

Critique écrite le 18 juillet 2003, par Blasj

Théatre Antique de Vienne 17 Juillet 2003

Dub Incorporation : un groupe de Reggae-Dub festif, je ne les avais jamais vu et ne suis pas trop fan du style mais ils s'en sortent plutot bien, notament grâce à un grand nombre de fans qui, dès les premières notes, a lancé une ambiance de feu dans la fosse. Le Peuple de l'Herbe : Les lyonnais prennent la relève alors que le soleil commence à se coucher et attaquent avec ce qui m'a tout l'air d'être une nouvelle chanson carrément sympa. Bientôt un nouvel album? La suite du concert est toute aussi bonne, voir excellente. Le Peuple enchaîne les gros tubes en y intégrant 2 ou 3 inédites (sauf erreur de ma part). JC vient poser son flow sur 20 Years Gone, 1 Rythme 2 Chiens et Mr Nice, entrecoupées d'une session de human beatbox. Le tout est clôturé par Maison en Dur, qui tappe très très fort. Tous les gradins étaient debout. C'est la 4eme fois que je les vois, et non seulement le Peulple de l'Herbe a encore une fois démontré son énorme potentiel live, mais ils font en plus l'effort de retoucher... Lire la suite