Accueil Monalisa en concert
Vendredi 6 décembre 2019 : 10529 concerts, 25827 chroniques de concert, 5280 critiques d'album.


Depuis 2003, le son Monalisa ne cesse de s'affirmer, grandissant encore et encore, pour s'abattre aujourd'hui sur vos oreilles. Touchant, puissant, mélodieux, tout n'est dans son univers que douce-violence. Ils sont glamour, sexy, la fureur de vivre collée aux talons, et après trois EPs de qualité (Monalisa 2003, F.S. 2005, et Acid'Instinct 2007). Monalisa colore le rock d'un romantisme noir exacerbé dans un nouvel album (sortie prévue 2011).

Monalisa : vos chroniques d'albums
Site

Monalisa en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Monalisa : l'historique des concerts

Me.

11

Mars

2015

Monalisa, Oxygen Oxygen | Monalisa
Gibus Café Oberkampf - Paris (75)

Ve.

30

Janv.

2015

Me.

03

Déc.

2014

Cuvée Française // No More Escape + Monalisa + Sature Le Buzz - Paris 20eme (75)

Sa.

15

Nov.

2014

Ve.

06

Juin

2014

Ve.

18

Avril

2014

Cool'n'indie // Oxygen + Monalisa + Amarillo + Guest Oxygen | Monalisa
Le Buzz - Paris 20eme (75)

Ve.

21

Fév.

2014

Donna Ashtray en concert
Portalis + Donna Ashtray + Monalisa Monalisa | Donna Ashtray | The Portalis
Jas'rod - Pennes Mirabeau (13)

Sa.

14

Déc.

2013

Monalisa + Miss Parker + Zwei Luna Monalisa | Miss Parker | Zwei Luna
Le Lounge - Marseille (13)

Monalisa : les dernières chroniques concerts 10 avis

Monalisa

Critique écrite le 16 avril 2012, par pirlouiiiit

Lollipop Music Store - Marseille 13 avril 2012

Monalisa en concert

A la base je comptais aller à la soirée Marseille2013Off où devaient être présenter quelques uns des projets off dont le festival Phocea Rocks, soirée au cours de laquelle devait aussi se produire en live les Conger Conger. Apprenant que ces derniers ne passeraient qu'en début de soirée, et que donc c'était incompatible avec la soirée Gravitations à la Meson nous avons préféré aller en famille au Lollipop (cela faisait quand même deux vendredi que nous n'y étions pas allés !) Ce soir le groupe Monalisa, dont j'étais sans nouvelle de ce groupe depuis 2005 où je les avais vus 2 fois au feu-Balthazar (au point que j'en avais un peu oublié leur musique) fêtait la sortie de son EP Avant que tout ne change. Pour cela ils n'avaient pas fait les choses à moitié et avaient notamment installé un stand affiches, badges, disques mais aussi amené des pizzas pour tout le monde (une première !). Alors que je commençais à me demander si j'allais pouvoir les voir ce soir (l'heure tournant et me rapprochant du moment où je devais partir à la Meson) le chanteur passera pour nous dire que le showcase allait commencé. Formule légèrement acoustique avec notamment le batteur Etienne Samant qui s'est transformé en percussionniste (cajon) / clavier (+... Lire la suite

Monalisa

Critique écrite le 15 octobre 2005, par Pirlouiiiit

Balthazar - Marseille 14 octobre 2005

Monalisa en concert

A peine remis de la claque Zita Swoon au Poste a Galène, j'enfourche mon vélo pour me rendre au Balthazar ou je vais essayer d'aller voir Monalisa qui clôt la 4eme session de ces fameuses Nuits Rock organisées par l'asso Musicalchimie. Lorsque j'arrive ces derniers n'ont pas commencé, par contre les très bons Nitwits (qui remplaçaient au pied levé non moins bons Elektrolux) et Triembach ont fini ... bon ok il est quand même minuit passé. Occupé a discute avec Julien je mets un petit moment a réaliser que le concert a commencé, et lorsque je rentre dans la salle, Monalisa est en pleine action. Sur la scène un peu sombre du Balthazar, ils sont 4 : un chanteur en robe chinoise (un peu a la Brian Molko), un guitariste monté sur ressorts avec un chapeau, un bassiste au visage caché par ses cheveux et un batteur torse nu... Lire la suite

Festival babel Rocks : Priam - Ntwin - Squaws - Monalisa - Bazaza - Layne - Basalte

Critique écrite le 15 juin 2007, par Ratwoman13

L'Escale St Michel Aubagne 13 et 14 Avril 2007

Cette année encore, la MJC L'Escale en collaboration avec Mazout prod. a mis le paquet pour nous offrir deux soirs de concerts dédiés aux groupes de rock locaux ! Pour promouvoir la sortie de la compil' qui nous été encore gracieusement offerte à l'entrée. Vendredi soir l'affiche était The Slumps que j'ai raté, so no comment ! Ne les Connais toujours pas ! Puis ensuite le micro a été repris par Julie la chanteuse de Priam, ce petit groupe d'Avignon composé de 2 filles et 2 types m'a vaguement rappelé un mélange entre Portishead et Alanis Moricette, la voix était très agréable et bien travaillé. Mais il leur faudra encore beaucoup de scène pour arriver au niveau de leurs idoles. Leur musique m'a plus plu sur la compil Babel Rock dans le morceau Green Lemon, Il me semble que la chanteuse devait être un peu plus angoissée ce vendredi soir que pour l'enregistrement. Dans le morceau Guess you know les accords de guitares sont simples mais du coup c'est assez envoutant comme sonorité, sa voix est un mélange de Björk et Portishead enfin c'est l'impression qu'elle me donne ils ont enchainés quelques morceaux assez intéressants puis nous ont salué. Vu le nombre de groupes prévus sur ces 2 soirées rock, il fallait bien s'attendre à ce que... Lire la suite

Ich Bin Dead, Bazaza, Monalisa, Layne et Basalte

Critique écrite le 15 avril 2007, par Inbadreams

L'Escale, Aubagne 14 avril 2007

Ich Bin Dead, Garage Rock, riffs minimalistes et beaucoup d'énergie, idéal pour ouvrir la soirée. Il suffit d'aimer le Garage Rock et les riffs minimalistes. Ne m'en demandez pas plus ! Bazaza, comment dire... C'est cruel... Ils jouent... Et merde! Ca m'a rappelé l'horreur de la guerre. Soli de guitare et Castafiore, pas une émotion, pas une idée, j'ai même cru entendre du Iron Maiden à 3-4 reprises. Désolé. Monalisa et les choses se dérident. Entendez par là que ça se lâche un peu. Les morceaux sont parfois brouillons mais les garçons compensent par une présence éclatante. Quant aux compositions, elles sont bien plus Metal ou Noise que Punk ou Grunge, mais ce n'est pas important sauf à ne considérer la musique qu'en termes d'archiviste. La puissance de Monalisa n'a d'ampleur et d'originalité que comme partie de leur enthousiasme. Ils ont même un ou deux morceaux qui pourraient rester en mémoire. C'est avec eux que j'ai commencé à penser que j'allais passer une bonne soirée. Layne et ses influences pléthoriques débarque sur scène. Leur set m'a fait le même effet que celui de Dinosaur Junior en 1991, au Bikini de Toulouse, c'est dire. J'ai retrouvé le même sens pointu de la tune... Lire la suite

Monalisa : les chroniques d'albums

Monalisa : Acid'instincts

Chronique écrite le 01/06/2008, par Pirlouiiiit

Monalisa : Acid'instincts

Apres Basilic Instincts par Quartier Nord voici Acid Instincts par Monalisa. Deuxième EP pour le groupe marseillais composé de Mickey Dias a la batterie, Fred Villero a la basse et des frères Brocal : Greg a la guitare (et aux chœurs) et Sam au chant (et a la guitare). Depuis leur précédent f.s 3 années se sont écoulées, 3 années passées à tourner et ca s'entend ! Premier morceau Dans tes yeux très énergique, et déjà un bon exemple de ce que le rock (pop) en français (comme 4 des 5 titres) peut donner lorsqu'il puise son inspiration dans la musique anglo-saxonne et notamment dans la mouvance grunge... Lire la suite

Monalisa : F.s

Chronique écrite le 09/09/2005, par Pirlouiiiit

Monalisa : F.s

Ce Monalisa ci (a ne pas confondre non plus avec les Money Lisa) nous vient de Port Saint Louis du Rhône (pas loin de Marseille). Deux ans après une première demo live voici 4 nouveaux titres (+ 2 extraits de la première demo). Le premier commence par un long solo de guitare comme je pensais que l'on en faisait plus depuis longtemps. Son titre Ultraviolence est assez trompeur car même si le chanteur s'énerve bien sur la fin (suivi par le guitariste) l'ensemble reste... Lire la suite