Accueil Nekfeu en concert
Mardi 20 février 2018 : 12144 concerts, 24861 chroniques de concert, 5197 critiques d'album.


Membre des très populaires groupes de hip hop 1995 et S-Crew, le rappeur français Nekfeu a sorti son premier album solo le 8 juin 2015... En tournée partout en France fin 2015 puis en 2016, dans des Zéniths ! Nekfeu est de retour en 2018 avec des concerts (Marsatac, Garorock, Main Square Festival, Lollapalooza Paris, Zénith de Nancy, Poupet etc) !

Site

Nekfeu : tous les concerts

Nekfeu : les dernières chroniques concerts 3 avis

Nekfeu

Critique écrite le 13 novembre 2015, par Pirlouiiiit

le Moulin, Marseille 24 octobre 2015

Nekfeu en concert

Si je suis venu voir Nekfeu au Moulin ce soir c'est après avoir vu 2 de ses clips (dont celui qui ressemblait pas mal à celui des marseillais de Daffysam sorti un an plus tôt) qui véhiculaient pour moi tous les clichés éculés dont d' autres rappeurs pourtant de la même génération s'amusent, montrant qu'en 2015 on peut avoir du succès en faisant du rap sans nécessairement avoir besoin de jouer au dur en véhiculant au passage tout un tas de clichés sur la femme soumise et allumeuse plutôt néfaste pour une génération un peu en perte de repères. Bref vous l'aurez compris je préfère nettement des gars comme Bigflo et Oli (vus récemment au Dock des Suds qui arrivent à parler d'autre chose que leur petit nombril de néo riche (et qui quand ils le font le font avec humour) ; donc je partais avec comme perspective celle de faire une chronique de vieux con (comme celle sur j'avais pu faire de Rihanna au Dôme en 2010. J'étais prêt à noter les exemples qui me serviraient à illustrer la vacuité de son message voire le mauvais exemple qu'il pouvait donner à cette génération qui semble ne vivre que dans l'apparence et l'instantanéité à coup de like et autres selfies ... Et puis finalement ça n'a pas été le cas. Pas (trop) d'insultes ni de... Lire la suite

SOLIDAYS - JOUR 3 : Garbage, Joeystarr, 1995, Bernhoft

Critique écrite le 12 juillet 2012, par Fredc

Hippodrome de Longchamp, Paris 24 Juin 2012

SOLIDAYS - JOUR 3 : Garbage, Joeystarr, 1995, Bernhoft en concert

Joeystarr DIMANCHE 24 JUIN 2012 Temps : Only Happy When It Rains On a vu : Maïtena Biraben sous deux parapluies et les pieds dans la gadoue. BERNHOFT - Scène Dôme - 19h00 : 6/10 Le prodige soul venu de Norvège, un peu survendu ces dernières semaines, a une belle voix et ne manque indéniablement pas de talent. Il remplit même des salles de plus en plus conséquentes. Et pourtant... qu'est-ce qu'on s'ennuie ! Au bénéfice du doute, on dira que c'est parce que sa musique doit probablement mieux s'apprécier dans l'intimité d'une salle que dans le trop grand espace d'un festival comme Solidays. Hélas, seulement armé d'une guitare acoustique et d'un clavier auquel il touche fort peu, le chanteur ne parvient pas à enthousiasmer au-delà du dixième rang. D'ailleurs, la foule ne s'y trompe pas et se disperse rapidement. A revoir dans un autre contexte. Bernhoft 1995 - Scène Domino - 20h00 : 6,5/10 Les prodiges hip hop venus de Paris, un peu survendus ces dernières semaines, ont un énorme capital sympathie et ne manquent indéniablement pas d'enthousiasme. Ils sont même la carte joker trouvée par nombre de festivals cet été pour appâter le curieux à moindres frais. Pourtant, si on leur reconnaîtra un show mieux tenu qu'au... Lire la suite

Orelsan + 1995 (Festival Chorus des Hauts de Seine 2012)

Critique écrite le 11 avril 2012, par Fredc

Magic Mirrors, La Défense 27 Mars 2012

Orelsan + 1995 (Festival Chorus des Hauts de Seine 2012) en concert

Fort de deux Victoires de la Musique et d'un second album unanimement salué, après un premier effort entaché par une vilaine polémique, le rappeur caennais Orelsan est un des artistes français les plus "bankable" du moment. Quant à 1995 (à prononcer "Un-Neuf-Neuf-Cinq"), c'est le collectif hip hop que tout le monde s'arrache depuis quelques semaines. Voir les deux projets réunis lors d'une même soirée, sur le parvis de La Défense, était donc un vrai petit privilège pour le public du festival Chorus, dont la programmation est toujours avisée. C'est à la jeune révélation en quatre chiffres que revient la tâche d'ouvrir la soirée, devant un public curieux, déjà nombreux et conquis d'avance. Leur nom fait référence à l'une des années dorées du hip hop "à l'ancienne", leur musique en est bien la digne descendante. Sortes d'IAM parisiens, offrant un son d'une nonchalance effrontée, ils n'ont aucun mal à imposer leur présence sur la petite scène du Magic Mirrors. Energiques, pleins d'entrain et de fougue, les cinq compères ne tardent pas à mettre une belle ambiance. Sur un catalogue encore mal connu, mis à part le titre La Suite, qui partage le nom du second opus sorti récemment, le groupe arrive à faire adhérer le public, qui... Lire la suite

Nekfeu : Vidéo

Nekfeu : écoute