Accueil Peter Von Poehl en concert
Jeudi 14 décembre 2017 : 11055 concerts, 24776 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.


Très brillant songwriter composant des titres folk pop très intimistes, Peter Von Poehl est à ne pas manquer quand il se produit en concert ! En tournée en France en 2017...

Peter Von Poehl : vos chroniques d'albums
Site

Peter Von Poehl : l'historique des concerts

Sa.

02

Déc.

2017

Sa.

25

Nov.

2017

Peter Von Poehl + Aliocha + Grimme Théâtre Le Poche - Bethune (62)

Sa.

28

Oct.

2017

Ve.

27

Oct.

2017

Peter Von Poehl & SÉbastien Dupouey Centre G. Pompidou - Paris 4ème (75)

Sa.

14

Oct.

2017

Piers Faccini en concert
Piers Faccini + Peter Von Poehl Peter Von Poehl | Piers Faccini
C.C. Paul B - Massy (91)

Me.

07

Juin

2017

Sa.

03

Juin

2017

Festival Art Rock en concert
Art Rock 2017 - Sympathetic Magic - Peter Von Poehl Festival Art Rock | Peter Von Poehl
Petit Théâtre - St Brieuc (22)

Me.

17

Mai

2017

Peter Von Poehl + Michelle Blades Connexion Café - Toulouse (31)

Peter Von Poehl : les dernières chroniques concerts 10 avis

Thomas Dybdahl et l'Orchestre National d'Ile de France + Peter Von Poehl & Wind Orchestra (Festival Days Off 2011)

Critique écrite le 14 juillet 2011, par Pierre Andrieu

Salle Pleyel, Paris 8 juillet 2011

Thomas Dybdahl et l'Orchestre National d'Ile de France + Peter Von Poehl & Wind Orchestra (Festival Days Off 2011) en concert

Soirée très classieuse au Festival Days Off en compagnie de Thomas Dybdahl et l'Orchestre National d'Île-de-France puis de Peter Von Poehl & Wind Orchestra ... Et ce dans un cadre idéal pour l'occasion, celui de la salle Pleyel à Paris (où l'on vient de voir la très en forme Cat Power, il y a à peine quelques jours)... Thomas Dybdahl On savait les chansons country folk jazz pop de Thomas Dybdahl superbes et sa voix de crooner mélancolique stupéfiante, mais il faut avouer que l'association avec l'Orchestre National d'Île-de-France (plus de trente musiciens classiques autorisant des montées de cordes bouleversantes) sublime le tout ! Dans l'écrin un peu guindé mais parfait pour l'épanouissement du son de la Salle Pleyel, le songwriter chanteur guitariste permet à son enthousiaste public de passer un moment assez divin. Même si sa voix est très travaillée, si ses gestes et ses discours sont un peu démonstratifs et si son violoniste en fait trop dans le style "solo country", difficile de bouder son plaisir devant un tel set de Mr Dybdahl ! Le best of hyper marquant présenté pour le festival Days Off restera comme un très grand moment, et la chanson One Day You'll Dance For Me, New York City comme l'acmé de ce show... Lire la suite

Marie Modiano + Peter Von Poehl

Critique écrite le 16 mai 2009, par Blandine

Poste à Galène, Marseille 15 mai 2009

Marie Modiano + Peter Von Poehl en concert

Les meilleurs concerts sont parfois ceux qu'on n'attend pas. Et la soirée d'hier nous a réservé de belles surprises grâce à une sélection d'artistes particulièrement intéressants. Marie Modiano assurait la première partie, dans cette ambiance toujours intimiste et chaleureuse propre au Poste à galène. Glissée dans une robe noire par-dessus des collants vert-pomme, elle offre une large sélection de son répertoire rock folk. Ils sont cinq sur scène (batteur, bassiste, guitariste, clavier) et la demoiselle ajoute parfois sa (Spider's ?) touche au clavier. Les morceaux s'enchainent ( " The hunter" , "Carson", " Drifters in the wood" , "Searching for pearl" , "Martin",) et le public, plutôt timide, semble tout de même séduit. Les balades sont fluides, agréables et bien construites, et la voix grave et timbrée de Marie Modiano, qui me rappelle personnellement celle de Suzanne Vega, porte les chansons en s'y posant tout en douceur. Vient le moment du "tube" "Spider's touch" , que le public terminera en sifflotant. "Butterfly Girl" sonnera le glas de ce set tout à fait réussi qui a planté le décor. Peter Von Poehl prend la scène d'assaut après un changement de plateau plutôt court. Chevelure blonde impeccable, chemise bleue, slim... Lire la suite

Peter Von Poehl + Marie Modiano

Critique écrite le 16 mars 2009, par M.

Cargo de Nuit - Arles 14 Mars 2009

Peter Von Poehl + Marie Modiano en concert

Quinze jours après le showcase à Lollipop, nous voici sur la route direction le Cargo de Nuit à Arles pour le concert de Peter Von Poehl. A l'arrivée, la première partie Marie Modiano a déjà commencé et les bobos trentenaires sont au rendez-vous même si la salle peine à se remplir. De Marie Modiano, je ne connaissais que quelques chansons écoutées par ci par là, une véritable découverte donc ! Mais au fur et à mesure que les chansons défilaient, mes oreilles s'agaçaient. Rien qui, a priori, ne pourrait la différencier des chanteuses folk d'aujourd'hui, je pense évidemment d'abord à Keren Ann dont l'influence se fait plus que sentir. La voix est timide, sans aspérité, les mélodies douces et lisses : il manque incontestablement à Marie Modiano un peu d'audace et de gravité pour nous faire sortir de cet univers édulcoré où l'on s'ennuie vite. Le jeu ne prend pas donc et la salle commence sérieusement à s'endormir ! Mais c'était sans compter sur la bonne humeur de Marie Modiano qui, très sincèrement, avait envie de partager quelque chose avec nous. Elle demande alors à la salle de siffloter Spiders Touch et se lève enfin du banc de son piano pour un peu plus d'énergie. Sa prestation se termine sur cette note fraîche qui me... Lire la suite

Peter Von Poehl

Critique écrite le 02 mars 2009, par Pirlouiiiit

Lollipop Music Store, Marseille 28 février 2009

Peter Von Poehl en concert

J'ai entendu parler de Peter Von Poehl lorsque son premier album est sorti (cf ici) et m'était dit comme souvent que j'écouterai ça quand il passerait en concert. Il avait été annoncé en première partie d'un concert à l'Espace Julien (celle de Emilie Simon) mais finalement remplacé à la dernière minute ... du coup j'étais par la force des choses passé à côté. Et puis là en cette fin d'après midi il était annoncé au Lollipop Music Store en showcase. M'étant assuré en passant plus tôt dans l'après midi que le dit showcase allait commencer à l'heure (il a un train à prendre un peu après 20h) les occupants du la voiture en direction de Rognes (pour le concert de Elysian Fields) se sont donc donnés rendez vous chez ce disquaire fort sympathique. Entre temps je suis passé à la Fnac (pour acheter Angle Mort) et je suis tombé sur le premier album de Peter Von Poehl à 5 euros. En l'écoutant chez moi j'ai eu un peu peur. Ma première impression a été de trouver cela très cucu ... des balades extrêmement douces à la Beach Boys mais de notre époque ... Je n'ai pas trop insisté sur le disque mais suis arrivé à l'heure pour le showcase et ai presque du mal à me faufiler devant. Seul à la guitare il attaquera en douceur et continuera en... Lire la suite

Peter Von Poehl : les chroniques d'albums

Peter Von Poehl : May Day

Chronique écrite le 24/02/2009, par Pierre Andrieu

Peter Von Poehl : May Day

Un peu de finesse dans un monde de brutes, voilà ce que continue de proposer le divin Peter Von Poehl sur son deuxième opus truffé de morceaux ébouriffants de classe. Les points forts de Going to where the tea trees are, le premier album du Suédois dans le vent, sont toujours présents sur May day, sa nouvelle livraison aux arrangements folk pop ciselés : une voix superbe, un sens inné du songwriting et des idées impeccables pour habiller ses morceaux avec du cousu main (cordes, cuivres etc etc). Produit de mains de maître par Peter Von Poehl en compagnie de son fidèle acolyte Christopher Lundquist (déjà aux manettes sur l'effort inaugural) et bénéficiant du renfort de Marie Modiano pour certains textes, May day est... Lire la suite

Peter Von Poehl : Going To Where The Tea Trees Are

Chronique écrite le 26/04/2006, par Pierre Andrieu

Peter Von Poehl : Going To Where The Tea Trees Are

La courte prestation du songwriter d'origine suédoise Peter Von Poehl en première partie de Thomas Dybdahl - en juin 2005, à la Boule Noire - avait laissé entrevoir un potentiel énorme ; sur son premier album, Going to where the tea trees are, on retrouve tout ce qui nous avait charmé en concert. Une voix magnifique, des compositions (de haut niveau) à la Nick Drake, à la Beach Boys, à la Lennon ou à la R.E.M., une incroyable simplicité (en apparence) dans l'écriture, des mélodies accrocheuses : il y a tout ça dans les morceaux du guitariste de Bertrand Burgalat. Mais il y a bien plus encore sur ce premier disque. Peter Von Poehl et Christoffer Lundquist (qui ont produit le disque à quatre mains) se sont en effet attachés à habiller... Lire la suite

Peter Von Poehl : Vidéo