Accueil Supergrass en concert
Samedi 16 décembre 2017 : 10872 concerts, 24778 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.

Supergrass en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Supergrass : l'historique des concerts

Ve.

11

Juin

2010

Supergrass (Complet) La Cigale - Paris 18ème (75)

Di.

12

Juillet

2009

Les Ardentes en concert
Ghinzu, Julien Doré, Ozark henry, Supergrass, Alela Diane Les Ardentes | Supergrass | Ghinzu | The Subways | Julien Doré
Parc Astrid - Liege

Sa.

11

Juillet

2009

Je.

12

Juin

2008

Supergrass : les dernières chroniques concerts 15 avis

Supergrass

Critique écrite le 14 juin 2010, par Pierre Andrieu

La Cigale, Paris 11 juin 2010

Supergrass en concert

Public électrique et ambiance de feu pour le concert d'adieu de Supergrass à la Cigale, à Paris, le 11 juin... C'est devant une salle comble et hystérique, rapidement transformée en sauna géant à cause d'un problème de climatisation, que le groupe de Gaz Coombes a mis un point final à l'aventure Supergrass. Snif, snif !! Triste nouvelle pour un groupe de Brit Pop ayant accompagné les peines et les joies de nombreux fans grâce à une discographie sans failles. The Farewell Tour En ce jour un peu particulier, pour la dernière date du Farewell Tour, Supergrass et son leader ont décidé de ne rien changer à leurs bonnes habitudes scéniques, ou presque... C'est donc humblement, sans discours gênants, sans effusions de larmes, sans en faire trop, mais en jouant ses morceaux avec envie, classe et passion, que le combo d'Oxford a tiré sa révérence, en beauté ! Dès le début du show, l'on se rend compte que le choix de l'ordre chronologique inversé avec diffusion de mini clips présentant chaque album est une idée vraiment géniale, permettant de faire doucement monter la pression pendant les deux heures du spectacle. De Diamond Hoo Ha, paru en 2008, à I Should Coco, le premier disque ayant atterri dans les bacs en 1995, en passant par... Lire la suite

Supergrass + Pony Taylor

Critique écrite le 14 juillet 2009, par Maldoror

Toulouse - Le Bikini 11 juillet 2009

Supergrass + Pony Taylor en concert

Chaude ambiance au Bikini ce 11 juillet 2009 pour la seule venue en France du groupe Supergrass (à quoi cela tient-il donc ? mystère...). La première partie (le groupe Pony Taylor), venue d'Avignon avec quelques groupies - en off sans doute - s'en est plutôt bien sortie avec ses chansons marquées Britpop et surtout une intéressante reprise d' "Astronomy Domine" du Pink Floyd. Mais, dès l'arrivée de Supergrass, la température déjà élevée dans la salle a monté brutalement avec le rock bourré d'énergie du groupe. Sur la scène, Gaz Coombes est clairement le chef des opérations et toute l'attention se concentre sur lui qui assure le chant et la guitare. Il est toutefois efficacement secondé par son bassiste et son batteur ; en revanche son frère chargé des percussions et de quelques passages à la guitare rythmique paraissait un peu absent avec sa cigarette au bec et le... Lire la suite

(mes) Eurockéennes anciennes - Quelques concerts marquants 2/3 (1997-1999) : /1997 : Spicy Box, Supergrass, Chemical Brothers, No One is Innocent, Nada Surf, FFF, Noir Désir / 1998 : Asian Dub Foundation, Iggy Pop, Louise Attaque, Morcheeba, Portishead / 1999 : Blondie, Placebo, Lofofora, Bloodhound Gang, Marylin Manson, Cheb Mami, Eagle Eye Cherry, Tricky, Lenny Kravitz

Critique écrite le 14 novembre 2007, par philippe

Presqu'Ile du Malsaucy, Evette Salbert 01 juillet 1997

(mes) Eurockéennes anciennes - Quelques concerts marquants 2/3 (1997-1999) :  /1997 : Spicy Box, Supergrass, Chemical Brothers, No One is Innocent, Nada Surf, FFF, Noir Désir / 1998 : Asian Dub Foundation, Iggy Pop, Louise Attaque, Morcheeba, Portishead / 1999 : Blondie, Placebo, Lofofora, Bloodhound Gang, Marylin Manson, Cheb Mami, Eagle Eye Cherry, Tricky, Lenny Kravitz en concert

Le début par ici (1994-1996)! 1997 Arrivé tard cette année-là (21 heures) puisqu'on m'avait confié la garde d'une bande de sympathiques futurs délinquants (ah, le B.A.F.A., toute une époque...), j'ai du faire un choix terrible : Spicy Box ou Radiohead ? Ca a l'air facile comme ça mais il faut préciser qu'en entrant sur le site de la Presqu'Ile du Malsaucy, le premier (petite scène) vous tendait les bras et le deuxième était fort loin et déjà bien commencé. Ce fut donc Spicy Box et je n'ai pas regretté : en purgatoire, j'ai certes du patienter 5 ans pour voir Thom Yorke et sa bande pour la première fois, aux Arènes de Nîmes... Mais 1997, c'était la bonne époque pour les Spicy Box et leur techno-rock furibard à la formule simple (boum-boum + guitare metal + sifflements au Korg), qui était en totale résonance avec les free-parties qu'on squattait à l'époque à la campagne... Je me souviens avoir passé ce disque en soirées jusqu'à le rayer complètement, notamment avec la chanson Toujours plus désaxé qui a longtemps mis le feu aux dance-floors de la fac', réconciliant les ennemis historiques : métalleux et ravers - tout comme Le Savoir (le titre français le plus proche de ce que faisait Prodigy, mes idoles de l'époque). En... Lire la suite

Supergrass

Critique écrite le 20 novembre 2005, par Pierre Andrieu

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 17 novembre 2005

Supergrass en concert

En état de grâce... Les Anglais de Supergrass ont donné un concert réjouissant à la Coopérative de Mai, devant un public enthousiaste... mais clairsemé. Le groupe de Gaz Coombes - qui publie des disques aussi excellents que différents depuis plus de dix ans - n'est en effet plus vraiment à la mode, si tant est qu'il l'ait été un jour. Dans ces conditions, quel intérêt le branché a-t-il à se déplacer ? Aucun, car ce combo-là ne s'inspire pas du post punk et ne possède pas dans ses rangs un chanteur qui singe Ian Curtis ou David Byrne, sans oublier de se taper des top models en se faisant des lignes de coke. Il faudra sans doute donc attendre dix ans un hors série sur papier glacé vendu à prix d'or par la presse rock pour s'entendre dire que, finalement, c'était un groupe important. Quasiment un show case privé Cette (relative) désaffection du public a quand même un avantage : elle permet d'assister au set acoustique de Supergrass comme si c'était un show case privé et intimiste. Gaz Coombes, arrivé seul avec sa guitare sèche et son chapeau, est à dix mètres de nous, c'est à dire beaucoup plus près que lors du très bon show donné par son power trio au festival de Bénicassim en 2002. Grâce à cette rare proximité et à... Lire la suite

Supergrass : les chroniques d'albums

Supergrass : Diamond Hoo Ha

Chronique écrite le 23/02/2008, par Pierre Andrieu

Supergrass : Diamond Hoo Ha

Après un calme détour folk pop par la route de Rouen, retour à un son plus rock 'n roll pour les Anglais de Supergrass... L'album Diamond Hoo Ha permet de retrouver Gaz Coombes, Danny Goffey, Mick Quinn et Rob Coombes à l'œuvre avec les amplis à fond et les potards poussés dans le rouge, mais pas que. Dès le début du disque, la guitare délivre des riffs saturés et le micro en prend pour son grade avec les hits rock 'n glam Diamond Hoo Ha Man et Bad Blood, une façon d'annoncer la couleur sans tourner autour du pot... Par la suite, que les fans de pop se rassurent, on retrouve les rythmiques enlevées, les chœurs hauts perchés et la tonalité légère des compositions, trois qualités qui ont fait la réputation... Lire la suite

Supergrass : LIFE ON OTHER PLANETS

Chronique écrite le 28/03/2003, par Pierre Andrieu

Supergrass : LIFE ON OTHER PLANETS

Le Quatrième album de Supergrass, Life on other planets, est une petite merveille de pop sautillante et fraîche. Loin de tout battage médiatique et ne bénéficiant pas du soutien des branchés snobinards, les quatre membres du groupe d'Oxford suivent leur propre chemin à l'écart des modes passagères... Gaz Coombes chante et joue de la guitare de manière enthousiasmante, parfaitement épaulé par son frère Rob Coombes aux... Lire la suite