Accueil Sylvain Terminiello en concert
Samedi 7 décembre 2019 : 10329 concerts, 25828 chroniques de concert, 5280 critiques d'album.


Bassiste & contrebassiste jazz.

Site

Sylvain Terminiello en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Sylvain Terminiello : l'historique des concerts

Ve.

18

Oct.

2019

Fred Pichot en concert
Namaste Fred Pichot | Sylvain Terminiello | Namaste !
Afriki Djigui Theatri (13)

Je.

21

Mars

2019

Thomas Bourgeois en concert
Fred Pichot 4tet Sylvain Terminiello | Thomas Bourgeois | Fred Pichot
Théâtre Le Têtard - Marseille (13)

Sa.

23

Fév.

2019

Sa.

12

Mai

2018

Thomas Bourgeois en concert
Fred Pichot trio "Choumissa" Sylvain Terminiello | Thomas Bourgeois | Fred Pichot
Roll'Studio - Marseille (13)

Sa.

28

Avril

2018

John Massa en concert
John Massa Reunion Quartet Feat. Sangoma Everett Sangoma Everett | John Massa | Sylvain Terminiello | Alexis Tcholakian
Le JAM (ex Lounge) - Marseille (13)

Me.

20

Déc.

2017

Di.

17

Déc.

2017

Ve.

15

Déc.

2017

Chants de Noël du CG13 en concert
Noël Corse Chants de Noël du CG13 | Sylvain Terminiello | Martial Paoli
Eglise Saint-Valentin - Marseille (13)

Sylvain Terminiello : les dernières chroniques concerts 14 avis

One Shot Lili feat. Fred Pichot

Critique écrite le 19 janvier 2019, par Pirlouiiiit

Meson, Marseille 11 janvier 2019

One Shot Lili feat. Fred Pichot en concert

Ce soir normalement je ne devrais pas avoir à me demander ce que je vais choisir parmi les nombreux concerts qui ont lieu sur Marseille (et encore plus le vendredi). En effet ce soir a lieu le deuxième concert de soutien à la Machine à Coudre. Après Sam Karpienia & Nicolas Dick, Parade et Catalogue au Molotov et avant Conger ! Conger !, Garces Kelly et La Coupure à l'Embobineuse le 23 février (notez la date) ce soir ce sont Gériatrie, La Flingue et x25x qui jouent bénévolement à la Salle Gueule pour récolter des fonds pour la Machine (qui rappelons-le pour les non-marseillais était mitoyenne par l'arrière des immeubles de la rue d'Aubagne qui se sont effondrés le 5 novembre dernier) qui est désormais fermée jusqu'à nouvel ordre. Seulement voilà ce soir il y a aussi One Shot Lili à la Meson. One Shot Lili le groupe de Aurélie Agullo batteuse (entre autre) de Bogo, Pink No Color ... dont j'ai beaucoup aimé les quelques videos circulant sur le web (comme celle de Lonely girl) . Je me renseigne sur les horaires ... c'est peut-être jouable. Je commence donc la soirée par la Meson ... en arrivant je tombe sur Fred Pichot qui a été invité par le groupe pour cette soirée de sortie de leur premier EP : Hancock to porcine heart. Sans surprise... Lire la suite

Fred Pichot Group

Critique écrite le 01 octobre 2017, par Pirlouiiiit

JAM, Marseille 29 septembre 2017

Fred Pichot Group en concert

J'ai déjà eu plusieurs occasion de l'écrire, mais Fred Pichot est vraiment un musicien dont j'aime la musique. C'est simple à ce jour il n'y a pas un projet qui me déplaise (Bogo, Namaste, Nafas, Big Butt Foundation, ...) ! Aussi quand j'ai vu passer l'annonce de ce nouveau groupe qui porte son nom je n'ai pas pu résister. Même si j'étais crevé et que je serais bien resté chez moi à bosser ou me reposer j'ai fini par y aller. En arrivant le JAM est sans surprise plein. Je reconnais quelques têtes familières mais sachant que j'ai promis de couvrir aussi la soirée au Poste à Galène (Nitrate and co 34 ans après) je ne me faufile pas jusqu'au premier rang ; d'autant plus qu'il y a déjà quelques photographes, donc je sais que la soirée sera documentée ;-) C'est donc debout du bout du bar, en essayant de ne pas trop bloquer la vue de ceux qui sont arrivés avant moi, que j'assisterai à une toute petite demi-heure (je suis parti peu de temps après avoir été prévenu que ça attaquait au Poste) de ce concert qui d'après ce que j'ai lu satisfait toutes ses attentes. Le Fred Pichot group est donc composé de Sylvain Terminiello (basse), Djamel Taouacht (que je n'avais pas croisé depuis longtemps) à la batterie, Andrew Sudhibasilp à la guitare et... Lire la suite

Grabuge

Critique écrite le 12 février 2016, par Minty

L'Arthémuse - Marseille 31 Janvier 2016

Grabuge  en concert

Le dimanche soir à la maison? Non merci! Arrivé à l'Arthémuse sans trop savoir ce que j'allais y voir ni même écouter, je suis sur place vers 21h et je découvre enfin ce lieu dont j'avais déjà entendu parlé. Un concert le dimanche? Why not? La salle est déjà bien remplie et une ambiance sympa et chaleureuse s'en dégage. Pas mal de musiciens aperçus ici ou là sont présents, mais pas que. Bref on s'y sent tout de suite bien. Devant la scène toutes les chaises sont prises et et je vois qu'on en rajoute encore devant l'affluence. Le bar est plein...ça promet! Grabuge ? Pourquoi Grabuge? J'avais compris qu'on pourrait écouter toute la soirée, des styles musicaux différents, et surtout que de nombreux invités (surprise ou non) s'y produiraient. Et c'est justement cela qui m'intéresse. La découverte. Dès les premières notes, le trio sur scène est rejoint par un guitariste et saxophoniste, et le ton est vite donné. On est très loin du concert de jazz conventionnel qui s'écoute dans un silence religieux...Non ici, c'est GRABUGE. J'apprécie le saxophoniste (Fabien Genais), qui fait monter la température dans un solo endiablé. A la fin les invités descendent... Lire la suite

Kitchen's Tales feat. Siêm Folknomade

Critique écrite le 03 mai 2013, par Pirlouiiiit

Kawawataï, Marseille 19 avril 2013

Kitchen's Tales feat. Siêm Folknomade en concert

A l'origine j'étais parti pour revoir Benjamin Biolay au Silo qui m'avait fait bonne impression quelques années plus tôt à l'Espace Julien et puis finalement comme je partais le lendemain tôt et aussi qu'il y avait plein de trucs sympas dans le centre j'ai préféré décliner l'accréditation ... du coup une fois mon sac fait je suis parti au Poste à Galène pour jeter une oreille à Dektone censé commencé à 21h, ce qui me paraissait louche pour un groupe dans lequel il y a Jack de Marseille plutôt habitué des scènes nocturnes et en effet lorsque j'arrive il n'y a absolument personne ! Enfin si, les personnes du bar, les techniciens et Jack qui nous explique gentiment que c'est Marseille ... et que le live commencera du coup un peu plus tard ... Ni une ni deux je file donc au Kawawataï où j'espère choper au moins la fin du set de the Kitchen's Tales ... Et en effet lorsque j'arrive le concert n'est pas terminé. Kitchen's Tales c'est Christophe Isselée désormais accompagné à la (contre)basse par Sylvain Terminiello (que l'on connait bien notamment dans Nafas) qui a visiblement flashé sur les compos du premier. Pas facile de décrire sa musique surtout que je n'en verrai que quelques morceaux. Ce qui est est sûr en tout cas c'est qu'on... Lire la suite