Accueil The Last en concert
Mardi 23 juillet 2019 : 11573 concerts, 25587 chroniques de concert, 5260 critiques d'album.


Le groupe The Last fait un rock qui sonne très anglais, avec l'énergie et l'arrogance nécessaire. On pense à Art Brut, Arctic Monkeys voire aux Libertines

The Last se présente :"I had a cottage by the sea. But to go to the beach, it was necessary to walk past a pub. I have never seen the sea" Georges Best
Amateurs de foot anglais, cette phrase du footballeur Georges Best résume à elle seule l'aventure de The Last.
Ces quatre jeunes étudiants en fac de droit, promis à un avenir doré, ne semblent pas avoir bien compris ce qu'on attendait d'eux. Sur la route de la fac, ils ont toujours préféré s'arrêter au pub, mater le foot, boire des bières, mater le foot et surtout écouter du rock.
Après un début quelque peu chaotique, et l'enregistrement d'un premier album depuis brûlé sur l'autel de la jeunesse, l'aventure the Last prend forme autour de the End, E. P. enregistré en Septembre 2008.
Armé de ce brûlot rock garage aux accents punk,the Last commence alors à jouer régulièrement et se permet quelques passages remarqués sur la capitale.
Alors que les examens universitaires se terminent enfin, décision est prise de monter dans la grisaille londonienne, plus spécifiquement à Arsenal, fief des pubs et du foot, pour tenter une percée dans le fog..
Le groupe écument les clubs londoniens avant de rencontrer Benjamin Bosch alias Ben 9mm, producteur techno et hardcore de renom, exilé au Royaume-Uni depuis 2008. Enthousiasmé par le son du quartet, il leur propose d'enregistrer un single dans le ''Osso Studio' du squat d'arsenal. De cette collaboration naîtra Junky Jacky, voyage entre trip psychédélique, rage synthétique et cabaret surréaliste allemand.
Le premier album est actuellement en préparation, placé déjà sous les meilleures auspices avec la collaboration de Oh! Tiger Mountain sur le titre Sexy Dog, il devrait prendre une orientation Strictly Uk - a song / a producer !
En attendant, le doyen de la faculté de droit suit attentivement les aventures de the LAST.
Influences:
The Who, AC/DC, The Clash, The Sex Pistols, Deep Purple, The Libertines, The Beatles, Iron Maiden, Radiohead, Joy Division, Téléphone, Ella Fitzgerald, Django Reinhardt, The Kills, The Animals, Toto, Al Green, NTM, Gainsbourg, The Police, Ten years after, the Cure, the Kinks, Mobb Deep, Notorious Big, Daniel Darc, Black Rebel Motorcycle Club, Led Zeppelin, Diego Vélasquez, Jefferson Airplane, Robert Louis Stevenson, Janis Joplin, Alan Edgar Poe, The Dubliners, Eric Cantona, Abdl Malik, Irvin Welsh, Salvatore Dali ...

The Last : vos chroniques d'albums
Site

The Last en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

The Last : l'historique des concerts

Ve.

24

Juin

2016

Kicking Fest' #10 en concert
10 Years Kicking Fest' : Msl Jax / X-tv / Un Dolor / Ghost On Tape / The Last / Brigade / Not Scientists / The Rebel Assholes / Les $heriff / Hellbats / Charly Fiasco Kicking Fest' #10 | Hellbats | The Rebel Assholes | The Last | Charly Fiasco | Msl Jax | X-TV | Ghost on tape | Les Sheriff | Not Scientists
Paloma - Nîmes (30)

Je.

21

Juin

2012

Je.

14

Juin

2012

The Last + The Sidelines + Dead before being The Last | The Sidelines | Dead before being
Le Paradox - Marseille (13)

Ve.

16

Mars

2012

Kursed en concert
Kursed + The Last + Effy The Last | Kursed | Effy
Le Korigan - Luynes (13)

Je.

16

Fév.

2012

Hyperlion + The Last The Last | Hyperlion
La Machine à Coudre - Marseille (13)

Ve.

10

Fév.

2012

Reliques en concert
Hyperlion + The Last + Black Relics The Last | Reliques | Hyperlion
La Machine à Coudre - Marseille (13)

Sa.

28

Janv.

2012

Frozen Yellow Spot en concert
The Last + At Dawn we are kings + Frozen Yellow Spot The Last | Frozen Yellow Spot | At Dawn We Are Kings
Le Lounge - Marseille (13)

Me.

07

Déc.

2011

Reliques en concert
The Last + Departure Kids + Black Relics The Last | Reliques | Departure Kids
Le Paradox - Marseille (13)

The Last : les dernières chroniques concerts 5 avis

The Last + Panic Room + Give Me An Aim

Critique écrite le 18 octobre 2011, par Jul

Muzikomania - Marseille 15 octobre 2011

The Last + Panic Room + Give Me An Aim en concert

Un Samedi soir, le 15. De quel mois, on ne sait plus trop tellement il fait chaud. On est mi-octobre. Dans ce bar, Club, salle de concerts... Muzikomania à Marseille, 3 groupes se succèdent. Vous ne savez pas où est cette salle, moi non plus je ne savais pas et elle n'est pas évidente à trouver, nichée en contre bas d'une grande ligne droite du 11ème. C'est plus qu'un bar, je vous laisse aller voir toutes leurs activités musicales : http://www.reverbnation.com/venue/muzikomania/ Or donc en ce chaud mois d'octobre je découvre Give Me An Aim. Ce groupe a une voix féminine et 3 musiciens. Elle, les cheveux blonds platine, plaqués en arrière ; eux plus discrets, la barbe en broussaille. Ils aiment les guitares saturées et le chant d'une voix poussée. C'est énergique. Il me semble que les paroles sont en anglais. Il me semble. J'entends la voix mais ne distingue pas un traitre mot. On s'en fiche me diriez vous ? Oui, peut être. Elle est belle et porte ce groupe avec le sourire. Je suis passée à côté. Suivent sur scène devant un public qui se densifie doucement, un groupe venu d'Italie. Panic Room. Je reste perplexe, surprise par le style musical que je connais peu. Ils me font penser à Linkin Park mais avec de l'humour en plus. Et... Lire la suite

the Last + LSnBB + Drowning On Dry Land + Emma&Luk + Strawberry for Charly ... (Fête de la Musique 2011)

Critique écrite le 02 juillet 2011, par Pirlouiiiit

plages du Prado - Marseille 21 juin 2011

the Last + LSnBB + Drowning On Dry Land + Emma&Luk + Strawberry for Charly ... (Fête de la Musique 2011) en concert

J'ai coutume lorsqu'on me demande ce que je vais faire pour la fête de la musique, de répondre que la fête de la musique c'est toute l'année, et en général je finis à la Maison Hantée puisque c'est un des seuls soirs où elle est autorisé à accueillir des concerts, mais cette année je suis sorti de mon 5ème arrondissement (metro + bus) pour me rendre sur la plage du Prado. Pourquoi aller si loin alors qu'il y a plein de trucs si près ? Parce que se tenait un plateau avec deux groupes que je voulais voir, et que j'avais un pote qui logeait pas loin et que c'était un bon endroit pour faire un pic nic en famille ... Organisé par l'ASSOM (asso étudiante regroupant pas mal des composantes des étudiants de marseille si je ne m'abuse), sur les plages à droite du David, une scène et pas mal de groupes jusqu'à minuit et puis des DJ pour la suite. Bref il y en avait pour tous les goûts. En plus un concours de Air Guitar est organisé avec un à deux (groupes de candidats) qui passent entre chaque groupe. Je rate le tout premier (j'étais encore en train de manger) mais quand je l'ai vu qui retourner dans la loge derrière la scène j'ai vu qu'il avait fait un effort vestimentaire (slip kangourou, bretelles roses, lunettes noires, ...). Le... Lire la suite

Belphegor'z + LaFayette + the Last

Critique écrite le 01 février 2011, par the Vaccuopilot

L'Escale - MJC Aubagne / Aubagne 29 janvier 2011

Belphegor'z + LaFayette + the Last en concert

Si l'on pénètre dans une salle obscure depuis l'extérieur où il pleuviotte sur un début de nuit frileux et désertique et que l'audience y est clairsemée, on se presse instinctivement vers le fond, contre la console, et on tente de s'acclimater à la soudaine pression sonore en découvrant le spectacle. A partir de là, c'est quitte ou double. Et comme le spectacle est brutal, j'aime tout de suite. Belphegor'z. Le Larousse des enfants du rock est jeté sur le sol dallé de l'Escale, tailladé par les rais obliques de projecteurs rouges qui bavent sur ce quatuor saisissant qui sent immédiatement la sueur. On voudrait parler de rescapés mais ce serait stupide, le mieux c'est encore de jouir de cet incroyable spectacle : deux icônes écornées portent en bandoulière l'héritage de ce rock frappé de la malédiction des idoles brûlées, aux côtés de deux mercenaires embrigadés à l'intérieur de leur roadster cahoteux. Une chanteuse délicieusement rauque, encornée léopard, moulée dans un short paillette, perchée sur des escarpins et scotchée dans son trip électrique de révolte ouvrière échange une complicité potache avec un bassiste émacié et casquetté tout droit sorti des backrooms new-yorkais des 80's au milieu d'un déluge foutraque de gimmicks... Lire la suite

The Last + Nation All Dust

Critique écrite le 20 juin 2010, par Sami

Poste à Galène, Marseille 19 Juin 2010

The Last + Nation All Dust en concert

Si après une semaine pluvieuse au son des Vuvuzelas, vous vous êtes dit "J'entends plus la guitare", c'est au Poste à Galène qu'il fallait être ce samedi pour une belle affiche rock proposant des retrouvailles et une découverte. De 2004 à 2006 on plaçait de gros espoirs en Nation All Dust sur la foi de premières parties convaincantes et parfois incandescentes. Un feu malheureusement éteint prématurément avec l'éparpillement géographique et artistique de ses membres qui se reforment le temps d'un one shot aussi bref que puissant. A l'image de tout ces idoles qui rejouent dans leur intégralité leurs albums cultes (du genre Lou Reed plays "Metal Machine Music", Peter Hook plays "Unknown Pleasures", pour Big Soul plays "Big Soul" on attendra un peu), on se demandant pour la blague si notre quatuor allait jouer son unique EP dans le même ordre ou pas. Dès les premiers riffs acérés de "Should I care" on retrouve en tout cas l'énergie intacte et... Lire la suite

The Last : les chroniques d'albums

The Last : Hostile Territory

Chronique écrite le 03/02/2012, par Pirlouiiiit

The Last : Hostile Territory

Cela faisait maintenant 3 ans que l'équipe du Moulin (qui avait par le passé soutenu des groupes comme Nation All Dust, Usthiax, Agop, Oh! Tiger Mountain, Cap'tain Carnasse ...) nous suggérait fortement de nous pencher sur le cas de ce jeune quatuor marseillais. Il me faudra pourtant 2 ans pour arriver à les croiser sur scène (c'est dire le nombre de concerts qu'il y a à Marseille !). Ce soir là, j'avais été frappé par ce que dégageait leur chanteur Charles, mais c'est véritablement avec ce vinyle (dont la sortie fut repoussée) que j'ai enfin vraiment compris pourquoi ! Charles Louaas (chant/guitare), Maxime Aknin (guitare), Mathias Bogey (basse) et Jean-Patrick Salussoglia (batterie) signent en effet là un remarquable 5 titres ! Remarquable déjà parce qu'il ne sonne pas comme la plupart de ceux des groupes du même age et tout simplement parce que leur "Post Punk / Rock Vintage qui sonne très... Lire la suite