Accueil Rechercher un artiste en concert Vos critiques d'albums pour The National
Mercredi 20 septembre 2017 : 14255 concerts, 24614 chroniques de concert, 5170 critiques d'album.

Vos critiques d'albums pour The National

Publiez les critiques de vos albums préférés et découvrez les coups de coeur et avis des journalistes et correspondants ConcertAndCo !

EXPRIMEZ-VOUS !

The National : "Sleep Well Beast"

Pop - Rock

Critique écrite le 05 septembre 2017 par Pierre Andrieu

Un peu plus de quatre ans après la sortie de son précédent album, Trouble Will Find Me (paru en mai 2013), le groupe new-yorkais The National reprend le cours ordinaire des choses en faisant paraître une nouvelle collection de chansons tout à fait dans l'esprit de celles qui ont déjà enchanté ses fans énamourés depuis ses débuts, mais en prenant soin de surprendre ici ou là... Pour résumer, avec Sleep Well Beast, Matt Berninger, Aaron Dessner, Bryce Dessner, Bryan Devendorf et Scott Devendorf... Lire la suite

LNZNDRF : "S/t"

Pop - Rock

Critique écrite le 29 juillet 2016 par Pierre Andrieu

Formé en 2011 en Nouvelle-Zélande, à Auckland plus précisément, le groupe LNZNDRF - pour LANZENDORF - est composé de vieilles connaissances, les très doués frères Bryan et Scott Devendorf (le batteur et le bassiste des Américains de The National, qui doivent d'ailleurs beaucoup à cette section rythmique totalement imparable), et le joueur de cuivres Ben Lanz, qui évolue fréquemment avec le combo de Zach Condon, Beirut, et qui se met régulièrement au service de The National et de leur pote songwriter... Lire la suite

The National : "Trouble Will Find Me"

Pop - Rock

Critique écrite le 13 mai 2013 par Pierre Andrieu

Désormais auréolé du statut de groupe important au niveau mondial suite au succès retentissant de l'album High Violet, The National attaque avec l'album Trouble Will Find Me une nouvelle étape de son évolution en étant débarrassé de toute pression... Presque sereins donc (mais il reste la pression d'arriver à écrire des morceaux du niveau, très élevé, des précédents... ), Matt Berninger, Aaron et Bryce Dessner, Bryan et Scott Devendorf arrivent quasi instantanément à faire replonger l'auditeur dans leur... Lire la suite

The National : "High Violet"

Pop - Rock

Critique écrite le 13 mai 2010 par Pierre Andrieu

Réussissant l'exploit d'être à la fois subtile, inextricable, accessible, aventureux et insoumis, le nouvel album de The National, High Violet, est un chef d'œuvre de pop rock capiteuse et échevelée consciencieusement lardé de post rock et de touches bruitistes... Si lors des premières écoutes, on reste un peu dubitatif sur ses qualités - de manière assez contradictoire, le disque semble trop proche des précédents travaux du quintette et comporte des morceaux qui paraissent moins immédiats, - le... Lire la suite

The Songs Of Mark Mulcahy : "Ciao My Shining Star"

Pop - Rock

Critique écrite le 30 novembre 2009 par Pirlouiiiit

Quand j'ai appris qu'une compilation allait sortir sur laquelle figurait The National et David Berkeley (deux de mes plus belles découvertes new yorkaises bien que dans des styles différents) j'ai cru que j'avais mal compris. Quand j'ai vu qu'en plus il y avait aussi Thom Yorke, Michael Stipe, Frank Black, Vic Chesnutt là j'ai carrément cru à une blague. Et bien non ! il existe je l'écoute en ce moment même ... et parmi les autres participants on trouve aussi Dinosaur Jr., Unbelievable Truth, Mercury... Lire la suite

Dark Was The Night : "Dark Was The Night"

Pop - Rock / Folk

Critique écrite le 16 mars 2009 par Pierre Andrieu

Superbe double compilation 100% rock indépendant, Dark Was the Night réunit le Who's Who du folk pop rock classieux pour récolter des fonds pour lutter contre ce fléau qu'est le SIDA. Réalisé à l'initiative de l'association Red Hot (à laquelle ont doit déjà de beaux disques, en plus d'un engagement plus que nécessaire) et sous la direction artistique de Aaron et Bryce Dessner - de l'excellent groupe The National -, ce double album a demandé trois ans de travail pour contacter les groupes, enregistrer et... Lire la suite

The National : "Boxer"

Pop - Rock

Critique écrite le 18 juillet 2007 par Pirlouiiiit

The National fait partie de ces quelques groupes dont je suis complètement tombé sous le charme il y a quelques années et qui auront marqués ma vie (en tout cas ces 4 dernières années). Apres un premier album éponyme sorti sans avoir fait le moindre concert, puis le sublime Sad Songs For Dirty Lovers l'album de la consécration critique, suivi par Alligator l'album de la consécration commerciale via la signature chez Beggars Banquet ... vient le tour du, du coup, très attendu 4eme album : Boxer. On y... Lire la suite

The National : "Boxer"

Pop - Rock

Critique écrite le 22 mai 2007 par Pierre Andrieu

D'humeur sombre, intense, baigné d'une lumière blanche très post punk et truffé de morceaux saisissants, le nouvel album des New Yorkais d'adoption de The National est une nouvelle étape réussie dans la carrière du groupe. Arrivant deux ans après Alligator, le très impressionnant premier effort pour une major, Boxer se situe dans sa droite lignée... La voix désespérée et les textes intelligemment torturés de Matt Berninger, les guitares vrillantes et les rythmiques imparables signées par les frères... Lire la suite

The National : "Alligator"

Rock

Critique écrite le 05 avril 2005 par Pierre Andrieu

Après un excellent premier album paru en 2002 via Southern/Brassland, et deux disques absolument superbes publiés par Talitres Records en 2003 (Sad songs for dirty lovers ) et 2004 (Cherry tree), le groupe américain The National s'apprête à sortir un nouvel album sur une major - Beggars Banquet - ayant aussi à son catalogue des artistes aussi doués et reconnus que Mark Lanegan ou les Tindersticks. Petit à petit, les cinq musiciens new-yorkais d'adoption font leur trou dans l'univers impitoyable de la... Lire la suite

The National : "Alligator"

Rock

Critique écrite le 26 mars 2005 par Pirlouiiiit

Après une délicieuse mise en bouche sous la forme du single Abel voici le 3ème vrai album de The National qui bénéficie cette fois d'une sortie internationale chez Beggars Banquet. On retrouve tout de suite ce qui nous a emballé dans les précédents albums, et en particulier la voix de Matt Berninger au timbre reconnaissable immédiatement (quelque part entre celui de Stuart Staples et de Nick Cave mais qui évoque parfois la voix de Bono pour certaines intonations que l'on pourrait qualifier d'épiques). A... Lire la suite

1 à 11 sur 15 critiques trouvées