Accueil Chronique de concert The Kills + Algiers
Lundi 21 août 2017 : 11609 concerts, 24581 chroniques de concert, 5167 critiques d'album.

Chronique de Concert

The Kills + Algiers

The Kills + Algiers en concert

BROOKLYN STEEL - NYC 21 Juillet 2017

Critique écrite le 31 juillet 2017 par Daddrock

Brooklyn Steel. C'est d'abord l'histoire d'un voyage et d'un cadeau. Comment venir à New York City sans assister à un spectacle sur Brodway m'avait-on dit ? Et pourquoi pas un concert rock à NYC, m'avait-on soufflé !

Pour entrer dans la salle de Brooklyn Steel, il faut faire la queue tout autour d'un bloc. Au cœur de ce qui ressemble à une zone industrielle. Dépôts et immeubles de briques rouges, immenses volets métalliques. Sorte de Marché Gare à la sauce NYC. Pas d'idée de ce qui nous attend à l'intérieur. Le lieu ne peut qu'attirer un public rock/punk new yorkais. La queue s'allonge, les styles vestimentaires du public aussi. L'accueil est rugueux. On ne rigole pas avec les règles aux USA. La majorité absolue est à 21 ans. Pas d'alcool avant la date anniversaire. Les pièces d'identité sont vérifiées. L'interdit est marqué d'une croix, d'un marqueur noir et large sur chaque main. Quand tu présentes tes mains au bar, tu sais à quoi t'en tenir. La salle est comme toutes nos SMAC. Du noir, des bars, un balcon pour les moins téméraires.

On y sert de la Mobelo en canette. Valstar locale ? Je choisis la Brooklyn Blast en pression pour rester au contact. Avant même que le concert ne démarre, une jeune fille aux deux mains marquées de croix noires payera le prix cher de se faire expulser par un vigile un brin intransigeant. Accusée d'avoir tenu dans ses mains la bière de son amie. Le coût du service rendu est sans appel : pas de concert. L'envie d'une main dans la gueule du vigile me démange. Je ne suis pas chez moi me rappelle-t-on. La jeune fille était juste venue écouter deux groupes extraordinaires. Mon franglais n'y pourra rien !




Algiers

Première partie ou pas. Le doute subsiste jusqu'à l'apparition d'un quatuor dont le nom me sera soufflé que tard dans la nuit. Et là, là... c'est une gifle. Franklin James Fisher se lance dans un chant incroyable. On y croise du punk mais aussi du gospel. "Cry of the martyrs" donne le ton du set. Puissance, énergie rock dans un lyrisme soul. "The underside of power", titre de leur second album, vous conduit direct dans les églises de Brooklyn pour un gospel déjanté. Ryan Mahan a beau faire l'enfant de chœur en mordant le col de sa combinaison. Rien à faire. Le quatuor est endiablé. Jusqu'à piquer une caisse claire aux Kills, après le passage au travers de Matt Tong. Les qualificatifs manquent pour illustrer le spectacle. Talentueux, virtuoses, volcaniques, combattants, engagés. Le quatuor d'Atlanta se nomme Algiers. Il n'y a rien de comparable. "Les dessous de son pouvoir" sont à découvrir de toute urgence dés cet automne en tournée en France !

Après cette première partie démente conclue par un "Time to go down slowly" chanté d'une voix transperçante sur un rythme jazzy effréné qui vous fait claquer des doigts et taper du pied toute une nuit, on se dit que voir The Kills une troisième fois cette année est peut-être un peu trop ! Les tympans bourdonnent déjà. Pas sûr que l'audition du duo soit parfaite.




The Kills

Mais les Kills à Brooklyn, c'est forcément différent. La machine The Kills est lancée. Une set list identique aux passages français. Entrée sur "Heart of a dog" de mon petit couple adoré, Jamie Hince suivit d'Alisson Mosshart. Tout y est. "U.R.A. Fever", "Baby Says", "Doing it to Death" qui me rappelle pourquoi je suis là.... Sauf, sauf qu'on ajoute à ce cocktail une ambiance de feu portée par un public cosmopolite, foutraque. Jamais, jamais sur les trois dates, je n'avais vu pareille salle survoltée. Mon nouvel ami du moment, Paris ( !) me claque un big hug, tellement heureux de partager ce moment avec un frenchie. Il hurle son amour pour Alisson, détale dés le début du rappel pour se poster à la sortie des artistes. Relayé par son pote qui se lance à faire tournoyer sa chemise, tendant des bras vainqueurs vers Jamie, sous les yeux médusés d'une copine peu enclin au partage de cette frénésie. "No Wow". Pour conclure. Et pourtant quel enthousiasme ! Cette soirée était dingue. Dingue dans une ville dingue. Une certitude, je prendrai deux doses d'Algiers cet automne !




Algiers : les dernières chroniques concerts

Shellac, Ty Segall & The Muggers, Dinosaur Jr, Algiers, The Mystery Lights, Nots, Metz, Cavern Of Anti-Matter, Quetzal Snakes, Parquet Courts, Girl Band, Dirty Fences, Steve Gunn, Daddy Long Legs, Dilly Dally (This Is Not A Love Song Festival 2016) en concert

Shellac, Ty Segall & The Muggers, Dinosaur Jr, Algiers, The Mystery Lights, Nots, Metz, Cavern Of Anti-Matter, Quetzal Snakes, Parquet Courts, Girl Band, Dirty Fences, Steve Gunn, Daddy Long Legs, Dilly Dally (This Is Not A Love Song Festival 2016) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 05/06/2016
Prog démente, site impeccable (superbe salle, jardin éphémère avec deux scènes extérieures bucoliques), soleil garanti, tarifs modérés, le This Is Not A Love Song Festival,... La suite

Thurston Moore, Fuzz, Wand, Timber Timbre, Algiers, The Notwist, Sun Kil Moon (La Route du Rock Collection été 2015) en concert

Thurston Moore, Fuzz, Wand, Timber Timbre, Algiers, The Notwist, Sun Kil Moon (La Route du Rock Collection été 2015) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, Saint-Malo, le 14/08/2015
Encore une très bonne édition de La Route du Rock, avec quatre jours permettant de plonger dans un grand bain de musique indé classieuse, du 13 au 16 août 2015, à quelques... La suite

The Kills : les dernières chroniques concerts

Rock Werchter - Jour 4 : Foo Fighters - Cage the elephant - Thuston Moore Group - The Kills - Benjamin Clementine - Alt-J en concert

Rock Werchter - Jour 4 : Foo Fighters - Cage the elephant - Thuston Moore Group - The Kills - Benjamin Clementine - Alt-J par Cabask
Werchter, le 02/07/2017
Toutes les bonnes choses ont une fin et on entame le 4ème et dernier jour du festival Rock Werchter ce dimanche 2 juillet. Pour ne pas revivre le cauchemar de la veille et... La suite

The Kills + Georgia en concert

The Kills + Georgia par Cathy VILLE
Le Radiant - Caluire , le 31/10/2016
Happy Hallowen ! C'est donc dans une ambiance d'Halloween que débarque le groupe The Kills sur la scène du Radiant. Pour mettre dans l'atmosphère du jour, quelques toiles... La suite

(mes) Eurockéennes 2016, 2/2 : Courtney Barnett, Kurt Vile, Mac Demarco, The Kills, Tame Impala, Sleep, Ratatat, ZZ Top en concert

(mes) Eurockéennes 2016, 2/2 : Courtney Barnett, Kurt Vile, Mac Demarco, The Kills, Tame Impala, Sleep, Ratatat, ZZ Top par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 03/07/2016
Le samedi, c'était par ici ! Sous un climat absolument parfait (pas de pluie, pas de canicule, quelques nuages sympathiques), on arrive sur le site au son de Blossoms,... La suite

The Kills en concert

The Kills par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 14/06/2016
Concert imparable de The Kills dans une Coopé pas très loin d'être pleine à craquer... Venus assurer le service après vente de leur très bon dernier album, Ash & Ice, la... La suite