Accueil Chronique de concert Altın Gün + Les Filles de Illighadad + Kepa (Festival Les Nuits de l'Alligator 2018)
Vendredi 24 mai 2019 : 9419 concerts, 25483 chroniques de concert, 5257 critiques d'album.

Chronique de Concert

Altın Gün + Les Filles de Illighadad + Kepa (Festival Les Nuits de l'Alligator 2018)

Altın Gün + Les Filles de Illighadad + Kepa (Festival Les Nuits de l'Alligator 2018) en concert

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 13 février 2018

Critique écrite le par



Tous les ans, la programmation exigeante du festival itinérant Les Nuits de l'Alligator réjouit (sans oublier de surprendre) les amateurs de folk, blues, rock and roll, voire plus si affinités avec la découverte... La cuvée 2018 ne déroge pas à la règle, puisqu'un très beau plateau réunissant Kepa (Blues, France), Les Filles de Illighadad (World/Blues du Désert, Niger) et Altın Gün (Pop Folk Psyché, Hollande / Turquie) sillonne les routes de France et de Navarre, avec une étape obligatoire à la Coopé de Clermont-Ferrand le 13 février.



Kepa

En ouverture de soirée, le Français Kepa fait montre d'un savoir-faire certain pour trousser en solo des folk blues songs tentées de rockabilly, le tout avec un matos bien vintage (micro, guitare, harmonica) et un son du même acabit, et ce sans avoir le moindre relents de naphtaline. Ici, chez un des vibrants petits fils d'Elvis Presley et Johnny Cash, la musique est vivante et bouge toujours. C'est bon à savoir...



Les Filles de Illighadad

Dans un autre style de blues, venant cette fois directement d'Afrique et du Niger plus précisément, le groupe Les Filles de Illighadad fait passer un délicieux moment à ceux qui veulent bien se donner la peine d'être patient et d'ouvrir un minimum les portes de la perception. Car le " show " démarre de manière un peu difficile d'accès par un assez long passage avec les trois musiciennes du groupe accroupies cote à cote pour des titres folk blues world certes lancinants, mais très beaux. Puis, tout le monde se lève, un guitariste fait son apparition, l'une des trois chanteuse empoigne elle-aussi une six cordes et c'est parti pour une sorte de transe déclenchée par des morceaux nonchalamment répétitifs, portés par des chants envoûtants, des riffs de guitare très " blues world ancestral ", des rythmes chaloupés et souvent des youyous de joie pour terminer. Tout n'est pas forcément bien calé et les morceaux ne sont pas forcément bien enchaînés, mais la part d'amateurisme du truc fait partie intégrante du charme des Filles de Illighadad, qui sont très loin de donner le blues à l'assistance !



Altın Gün

Le final de la soirée est assuré de mains de maîtres par les excellents Altın Gün, qui nous avaient séduits aux Trans Musicales de Rennes dans une très grande salle comble et hystérique, et qui réitèrent ce soir dans un club bien rempli et chaleureux... Gros niveau musical avec les musiciens de l'inestimable Jacco Gardner, avec en particulier les formidables bassiste et batteur Jasper Verhulst et Nic Mauskovic, plus un chanteur et une chanteuse d'origine turque.



La troupe arrive à emmener toute le monde dans une folle sarabande imprégnée à la fois de folklore turc, de groove funky et de psychédélisme trippant. Les instrumentistes sont tous d'un niveau hallucinant (super rythmique, solistes inspirés : Ben Rider, Erdinc Ecevit Yildiz), personne ne tire la couverture à soi - c'est clairement la fusion cosmique totale chez Altın Gün ! -, les voix sont vraiment superbes, et petit plus non négligeable la vocaliste, nommée Merve Dasdemir, est très agréable à regarder tant elle danse de manière virevoltante, sourit joliment et fait l'effort d'aller chercher le public pour l'embarquer dans la fête...



Ces gens-là prennent un pied pas possible à jouer ensemble sur scène et n'oublient pas de transmettre leurs good vibrations à leurs fans. Comme sur le sidérant dernier morceau joué en rappel, sorte d'invitation à atteindre les étoiles avec la " turkish folk psychedelic music ", tout en faisant office de préliminaires avant le grand mélange des corps... Bref, Altın Gün sur scène, c'est " hot hot hot " !







Photos : Yann Cabello (album complet ici) www.yanncabello.com, www.facebook.com/yann.cabello.7, twitter.com/YannCabello, instagram.com/yanncabello...






Les Nuits de l'Alligator : les dernières chroniques concerts

The Schizophonics + Yak + Howlin' Jaws (Les Nuits de l'Alligator 2019) en concert

The Schizophonics + Yak + Howlin' Jaws (Les Nuits de l'Alligator 2019) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 20/02/2019
Encore une belle soirée proposée par le festival itinérant Les Nuits de l'Alligator ! Et, pour une fois, les vieux rockers prétentieux (et sourds) de la butte - le centre de... La suite

Yak + The Schizophonics + Howlin' Jaws (Les Nuits de l'Alligator 2019) en concert

Yak + The Schizophonics + Howlin' Jaws (Les Nuits de l'Alligator 2019) par Cédric Rizzo
La Maroquinerie, Paris, le 18/02/2019
Ce soir à la Maroquinerie, la scène risque d'être un poil trop petite pour accueillir l'alléchant plateau que nous sert l'Alligator pour la première nuit de ce festival... La suite

Seratones + Fantastic Negrito (Les Nuits de l'Alligator 2017) en concert

Seratones + Fantastic Negrito (Les Nuits de l'Alligator 2017) par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 18/02/2017
Très chaude Nuit de l'Alligator à la Coopé le samedi 18 février avec un duo de choc pour l'affiche : le bien nommé soul & blues man Fantastic Negrito suivi des furies rock and soul... La suite

Boss Hog (Les Nuits de l'Alligator 2017) en concert

Boss Hog (Les Nuits de l'Alligator 2017) par Samuel C
La Maroquinerie - Paris, le 09/02/2017
Jon Spencer et Cristina Martinez ont choisi d'illustrer des dates de concerts récentes avec des visuels de couples légendaires : Sid & Nancy, Lux Interior & Poison Ivy,... La suite

Altin Gün : les dernières chroniques concerts

Depeche Mode, Django Django, Crimer, Charlotte Cardin, Altin gün, Declan Mc kenna, Vendredi sur mer, Kaleo, Bicep (Paléo Festival 2018) en concert

Depeche Mode, Django Django, Crimer, Charlotte Cardin, Altin gün, Declan Mc kenna, Vendredi sur mer, Kaleo, Bicep (Paléo Festival 2018) par Lionel Degiovanni
Nyon, le 17/07/2018
Retour en Suisse pour cette édition 2018 du Paléo Festival ! Encore une fois, je constate que la machine est très bien huilée et que la programmation est toujours aussi... La suite

Altin Gün (Trans Musicales de Rennes 2017) en concert

Altin Gün (Trans Musicales de Rennes 2017) par Pierre Andrieu
Hall 3 - Parc Expo de Rennes, le 08/12/2017
Grosse chaleur dans le Hall 3 du Parc Expo de Rennes pour le concert du groupe Altın Gün à l'occasion des Trans Musicales, ... Cet ultra festif (dans le bon sens du... La suite

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand : les dernières chroniques concerts

Jon Spencer And The HITmakers en concert

Jon Spencer And The HITmakers par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 15/05/2019
Pas la peine de tourner deux heures autour du pot, en 2019 Jon Spencer est toujours le numéro 1 du rock and roll, sa prestation jubilatoire à La Coopé avec son nouveau groupe... La suite

The Devils + Jon Spencer And The Hitmakers en concert

The Devils + Jon Spencer And The Hitmakers par Jérôme Justine
Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 15/05/2019
Ô punaise mes aïeux, j'en ai vu dans ma vie de rat de concert, mais ce qu'est j'ai vu hier à la Coopérative de mai, en première partie de Jon Spencer, je ne l'avais encore... La suite

Archive en concert

Archive par Didlou
Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 13/05/2019
Archive en live, c'est comme un voyage en bateau, cela commence par une file d'attente, puis c'est l'entrée dans ce lieu magique que j'affectionne particulièrement, la... La suite

Little Bob and the Blues Bastards en concert

Little Bob and the Blues Bastards par Jérôme Justine
Clermont-Ferrand, La Coopérative de Mai, le 12/05/2019
"Little Bob est petit, Little Bob n'est pas grand mais c'est un géant !" Tout est dit cher Kirikou !!! Little Bob and the Blues Bastards étaient en Auvergne ce week-end. Le... La suite