Accueil Chronique de concert Bill Deraime feat. Tryo, Kad Merad
Vendredi 14 décembre 2018 : 10980 concerts, 25297 chroniques de concert, 5236 critiques d'album.

Chronique de Concert

Bill Deraime feat. Tryo, Kad Merad

Bill Deraime feat. Tryo, Kad Merad en concert

Le Trianon, Paris 16 novembre 2018

Critique écrite le par

La Plaine by Pirlouiiiit 16112018

Ouf il était moins une. Ceux qui me connaissent bien vous diront que j'ai une vision assez personnelle de l'écoulement du temps et de combien de temps à l'avance il faut partir pour (par exemple) prendre un train. Ainsi pour un train partant à 9h06 j'avais décidé de partir de chez moi à 8h45 (l'avantage du vélo et des jambes c'est que la durée du trajet ne dépend vraiment que de soi). Ainsi, bien que je ne me sois souvenu que l'horloge de ma cuisine retardait de 5 minutes qu'à l'heure de partir et bien que la vision terrible d'un nième arbre se faisant "transplanter" sur la Plaine m'ait ralenti je suis arrivé à temps. Rien ne pouvait donc plus m'empêcher d'atteindre mon but : le Trianon.

Le Trianon by Pirlouiiiit 16112018

C'est donc un concert parisien qui me fait m'échapper de ma routine scientifique marseillaise en ce vendredi matin. Une date que j'avais notée dans mon calendrier dès qu'elle a été annoncée au moment de la sortie de son Nouvel Horizon, je parle bien sûr du héraut du blues français : Bill Deraime (and guests) au Trianon. A vrai dire je crois que c'est la première fois que je fais une telle entorse à mon critère de choix de concerts qui consiste à n'aller voir quasiment que des concerts "locaux" c'est-à-dire auxquels je peux aller à pied ou en vélo par rapport à là où je me trouve. Mais ceux qui lisent un peu régulièrement ce que j'ai pu écrire depuis maintenant un peu plus de 20 ans savent tout le bien que je pense de cet artiste hors normes.

Bill Deraime by Pirlouiiiit 16112018

Si d'habitude je reste strictement côté public, cette fois cela risque de ne pas être le cas car, arrivant à Paris à midi j'ai proposé à Florentine de leur filer un coup de main avant le concert, espérant un peu documenter cette date un peu spéciale. Concert dans une belle et grande salle parisienne où (c'est l'avantage des concerts dans la capitale) on se doute qu'il y aura quelques invités (on murmure les noms de Tryo, Kad Merard, ....). Après un trajet sans encombre où j'ai perdu de vue le ciel peu après Avignon, et après avoir acheté un sandwich poulet curry qui s'est avéré être un kebab, Flo me récupère devant le Trianon pour me faire rentrer par derrière.

Le Trianon by Pirlouiiiit 16112018

Je découvre ainsi l'envers du décor ... l'Elysée Montmartre et Le Trianon qui communiquent, les loges de la taille d'appartements, toute l'équipe de Bill musiciens et technique, le producteur de la date, les invités qui arrivent au fur et à mesure, les frigos dans lesquelles on peut se servir, les balances, les plateaux de fromages / charcuterie signés Saison, les ouvriers qui font des travaux sur place, ... je vous passe les détails mais il règne ce soir une atmosphère de franche camaraderie (peut être que le terme de "fraternité" est plus approprié) fédérée par le respect que tout le monde semble avoir pour Bill.

Kad Merad by Pirlouiiiit 16112018

C'est aussi l'occasion de voir que Kad (en pause de la promo de son nouveau film avec Julie Gayet) est exactement comme je l'imaginais tout le temps à fond, conscient de sa notoriété, extrêmement bienveillant avec Bill et, comme on dit, "force de proposition" dès qu'il s'agit de déconner (dans les loges "dès qu'y a des twix et des kitekat ...", au moment de monter sur scène "vous voulez que je monte sur scène pour l'annoncer ?", pendant les balances "C'est du live, tu sais ce que c'est ...", ...). Touché aussi par les gars de Tryo (qui m'ont renvoyé à mes années Cachan) tout aussi fans de Bill que Kad.

Bill Deraime by Pirlouiiiit 16112018

Bref ce soir l'ex cinéma dans lequel Florentine et Bill (qui ont toujours habité le quartier), mais aussi d'autres grands artistes comme Jacques Brel, venaient se réchauffer les après-midi d'hiver, et désormais salle de spectacle, affiche complet (pratiquement 1000 personnes en configuration assise). Beau théâtre ancien (pour les balcons) et à l'ancienne (pour le rez de chaussée refait à l'identique) dont j'ai eu le temps de faire le tour dans l'après-midi. Tout est réuni pour passer une belle soirée. Et effectivement ce sera le cas.

Bill Deraime by Pirlouiiiit 16112018

(j'hésite toujours à utiliser le présent ou le passé quand j'écris une chronique et là je bascule au futur ?!?). Le concert commencera en douceur par Teddy Be Cool avec Bill accompagné de Philippe Draï que j'ai surement du croiser par le passé puisqu'il a accompagné des artistes comme Alain Bashung ou Renaud (c'est aussi un des fondateurs de Kassav). Début plutôt intimiste du coup devant la grande salle bien pleine ...

Philippe Draï (Bill Deraime) by Pirlouiiiit 16112018

Sur le second morceau ils seront rejoints par le reste de la troupe, à savoir Florian Robin aux claviers, Pascal Baco Mikaelian à l'harmonica (tous deux déjà présents sur le très bien nommé Nouvel Horizon) et depuis quelques mois par Pierre Elgrishi à la basse.

Bill Deraime by Pirlouiiiit 16112018

J'avais déjà pu voir au cours de l'après-midi que les musiciens avaient l'air de bien s'entendre, mais j'avoue que je suis émerveillé par l'entente musicale ce soir. Que le morceau soit blues, reggae, rock (car oui la musique de Bill Deraime c'est tout ça et même plus) ça joue bien, juste, ensemble ... on dirait qu'ils se connaissent depuis toujours, tellement tout parait naturel.

Bill Deraime by Pirlouiiiit 16112018

Je n'ai pas pris autant de note que d'habitude mais quand même quelques unes ... c'est lorsqu'à la fin d'un morceau il a dit qu'il posait "Excalibur aux cordes si dures" pour prendre "Géraldine aux cordes cristallines" (cela devait être entre Chanteur Maudit et Dimanche Après Midi) que j'ai compris que la Géraldine qui hai-hai-meu tant dans ses chansons était une de ses guitares (tu parles d'un fan !).

Florian Robin (Bill Deraime) by Pirlouiiiit 16112018

Entre les morceaux je retrouve ses traditionnels "Meeeerci les amis !" et cette façon de se lancer dans de longues petites intros semi improvisées (en tout cas sans notes) aussi tristement justes que drôlement dites. Pour le reste il a fait l'acquisition d'une tablette sur laquelle défilent les textes (comme la plupart des chanteurs à textes) ce qui fait qu'il n'y aura presque plus de ces petits trous de mémoires que j'ai toujours trouvés, côté public, attachantq puisqu'ils rendent l'artiste encore plus humain.

Bill Deraime by Pirlouiiiit 16112018

Tous les morceaux ce soir sonnent justes et vrais, les plus calmes comme Dimanche après-midi ou Seul avec toi-même (qui parle de la solitude du fêtard) dont on écoute (et comprend) les paroles religieusement (puisqu'il a eu la bonne idée de chanter en français), comme les morceaux aux rythmes plus enlevés comme Encore bouger qu'il dédiera au collectif Les Morts de la Rue.

Le Trianon by Pirlouiiiit 16112018

C'est avec ce morceau que se terminera le premier set dont le seul bémol est qu'il m'aura paru un peu court (il s'avèrera qu'ils ont sauté accidentellement Faut que j'me tire ailleurs). Dans ce grand et beau théâtre le rideau ne se fermant pas les musiciens quitteront la scène en même temps que le public invité à aller se rafraichir au bar et faire connaissance ...

Bill Deraime feat. Kad Merad by Pirlouiiiit 16112018

Au retour de l'entracte avant de re-attaquer en douceur avec Nouvel horizon avec Philippe à la derbouka, Bill demandera aux gens dans le public s'ils ont bien profité de la pause pour discuter entre eux. Le suivant sera l'occasion d'accueillir le premier invité, Kad Merad pour Assis sur le Bord de la Route (comme sur le disque et sur les quelques plateaux télé qu'ils ont fait ensemble). Touchant, avec ce côté décalé entre le sage et le clown (rien de péjoratif là-dedans) pour un morceau tout aussi beau en français que ne l'était l'original en anglais.

Pierre Elgrishi (Bill Deraime) by Pirlouiiiit 16112018

Le prochain ("sur l'amour conjugale") il le dédiera à Florentine qu'il appellera des noms de tout ce qu'elle est pour lui sa copine, sa sœur, sa compagne, son épouse, sa squaw et d'enchainer qu'il y a quelque chose de résolument indien dans le rythme de cette magnifique déclaration d'amour qui dure Moi sans toi. En coulisse je remarque du coin de l'œil que je ne suis pas le seul à danser ...

Pascal Bako Mikaelian (Bill Deraime) by Pirlouiiiit 16112018

Ils enchaineront ensuite avec Je rêve véritable prière dub qu'il introduira en citant Brel qui disait que ce n'est pas l'homme qui fait des rêves mais le rêve qui fait l'homme (ou un truc comme ça). Tout le monde en coulisses comme dans la salle est transporté par la musique comme par le propos ...

Bill Deraime feat. Manu by Pirlouiiiit 16112018

C'est ici, si je me souviens bien, qu'ils attaqueront par un des grands classiques de Bill : ce fameux Faut que j'me tire ailleurs qui est un de ces morceaux qui me suit depuis aussi longtemps que j'ai des souvenirs (dans le salon aux murs tapissés du 28 rue de Bruys) et qui avait été oublié en première partie.

Bill Deraime by Pirlouiiiit 16112018

Suivra, après un de ce petit discours sur la "croissance consumériste fratricide" dont seul l'amour libérateur pourra nous sauver. Le clavier qui nous a déjà offert quelques soli ravageurs se fait maintenant reggae comme jamais pour un Mon obsession d'anthologie. Je crois que c'est en reconnaissant quelques camarades de classe qu'il fera allusion à cette année au lycée de Chantilly devenu mixte pour la première année où le taux de réussite au bac avait du coup chuté de 30% ...

Manu vs. Bako by Pirlouiiiit 16112018

Du coup Manu de Tryo rentrera en douce sur la scène pour accompagner le reste du groupe à la guitare sur Entre deux haut solo et duel guitare / harmonica avec Bako. Long juste ce qu'il faut. Le groupe se fait plaisir et c'est communicatif. Ce long morceau sera d'ailleurs l'occasion d'un nouveau solo de clavier et de quelques échanges avec le public à coup de Obladi Oblada.

Bill Deraime feat. Tryo by Pirlouiiiit 16112018

Manu sera ensuite rejoint par Guizmo, Daniel et Christophe pour une version sans faute (contrairement aux balances) de Babylone tu déconnes dans laquelle les 4 membres de Tryo mettront, chacun dans son style, toute l'énergie qu'un morceau aussi emblématique que celui-ci mérite. Grosse ambiance au Trianon même si on devine que le concert touche à sa fin. En tout cas là aussi le groupe sonne, c'est cohérent, homogène, parfaitement huilé, le son est bon, le jeu de lumière aussi !

Bill Deraime feat. Kad Merad by Pirlouiiiit 16112018

C'est en effet déjà le moment du Dernier blues que Kad peut revenir chanter (en l'absence de Florent Pagny) ... final en douceur avec ce morceau chanté en chœur par tous les membres du public quel que soit leur âge. A la fin du morceau Kad en ambianceur hors pair et en fan ultime fera hurler le nom de Bill Deraime au public qui ne se fera pas prier. Lui (avec la mains partant du bas qui montent dans les airs) : "Biiiiiiiill" et le public de répondre "DERAIME !!!!" sans se faire prier.

Bill Deraime and guests by Pirlouiiiit 16112018

Du coup, même si le dernier morceau de la setlist de ce soir est passé, il était juste impossible pour le groupe de ne pas revenir. Amusant de voir Kad et Manu retenir Bill pour pas qu'il ne remonte sur scène trop vite et se laisse un peu désirer. C'est donc par l'emblématique J'me sentais mal qu'il finira ce concert en beauté, avant d'être rejoint par tous les musiciens de la soirée pour un dernier salut devant un public qui avait enfin quitté ses fauteuils pour se masser au pied de la scène.

Bill Deraime by Pirlouiiiit 16112018

Bêtement je reste un peu sur scène histoire m'assurer que la gopro que j'ai laissée en mode timelapse ne se fasse pas embarquée au démontage, plutôt que d'immortaliser la sortie de scène. Tout ce beau petit monde se retrouvera derrière autour des plateaux de fromage et charcuterie et de quelques bouteilles de vin, avant de redescendre échanger avec quelques fans et certains de se prêter au jeu d'une interview radiophonique.

Le Trianon by Pirlouiiiit 16112018

Je vous passe les détails de la fin de soirée : démontage de la scène, rangement des affaires, évacuations des lieux ... mais je retiendrai de cette date (qu'un producteur enthousiaste qualifiera de "pierre blanche" annonceur d'une inévitable tournée à venir) l'immense naturel et la fraternité évidente qui s'en dégageait. Le contraste aussi entre Bill à la ville, plutôt introverti et réservé, et le Bill sur scène loquace, rayonnant et plaisantant de ses difficultés (comme lorsqu'il énumère tout un tas de chose en bi- pour finir par bi-polaire).

Bill Deraime by Pirlouiiiit 16112018


Bref, j'ai toujours beaucoup aimé la musique de Bill Deraime, ses textes, son propos ; j'ai toujours assisté à ses concerts avec un mélange de respect, de tendresse et de plaisir, mais ce soir (en dehors du fait que j'y assistais dans des conditions pour le moins inhabituelles) j'ai vraiment senti qu'il se passait quelque chose de spécial. Et franchement avec le retour aux choses simples et vraies, le retour de l'authentique (du bio au vintage en passant par le recyclage), Bill qui fêtait ce soir ses 50 ans de scène devrait assez logiquement toucher (encore une fois par sa musique variée mais sans artifices et ses textes qui parlent autant au cœur qu'à la tête) un public encore plus nombreux.

En tout cas ce soir tout le monde était sur un petit nuage, moi le premier !

Set list : Teddy B / S'coue toi / Avant la paix / Chanteur Maudit / Dimanche après-midi / Seul avec toi-même / Encore Bouger - entracte - Nouvel Horizon / Sur le Bord de la Route (avec Kad Merad) / Moi sans toi / Je rêve / Faut que j'me tire ailleurs / Mon obsession / Entre deux eaux (avec Manu de Tryo) / Babylone tu déconnes (avec Tryo) / Dernier Blues (avec Kad Merad) - rappel : Je m'sentais mal


Plus de photos et vidéos par Pirlouiiiit par ici

Bill Deraime & Tryo by Pirlouiiiit 16112018 - 749c

Bill Deraime : les dernières chroniques concerts

Bill Deraime + Big Brazos (festival A travers Chants) en concert

Bill Deraime + Big Brazos (festival A travers Chants) par Alex Drum
Salle MJC espace Athena à Saint-Saulve, le 30/03/2012
Dans le cadre du festival à travers chants le MJC Athena Saint-Saulve a accueilli le précurseur du blues à la Française Bill Deraime. Bill est une légende du blues qui rend... La suite

Bill Deraime en concert

Bill Deraime par Pirlouiiiit
Auditorium Jean Moulin - Le Thor, le 28/01/2012
En général je choisis ce que j'écoute (et ce que je vais voir) en suivant des critères avant tout géographique. Pourquoi aller loin (ce qui implique en général l'utilisation... La suite

Bill Deraime + Nina Attal + Chinaski (festival Musik à Manosque) en concert

Bill Deraime + Nina Attal + Chinaski (festival Musik à Manosque) par Pirlouiiiit
Parc de Drouille - Manosque, le 21/07/2011
C'est un peu fatigué que je me lance dans la rédaction de la chronique de ce concert à mi chemin d'une semaine marathon. En effet après Nîmes mardi, et le Palais Longchamp... La suite

Bill Deraime  en concert

Bill Deraime par PM journaliste
Le cabaret Sauvage, Paris , le 18/05/2010
Acte I : Me suis-je fait Blues-er ? Cela faisait quelques mois que je n'avais plus écrit la moindre chronique alors que fidèle à mes bonnes résolutions j'avais depuis enchainé... La suite

Tryo : les dernières chroniques concerts

Jamiroquai, MHD, Justice, Vianney, Tryo, KT Gorique, Jérémie Kisling, Pogo Car Crash Control, Lola Marsh, Nova Twins (Paleo Festival 2017)  en concert

Jamiroquai, MHD, Justice, Vianney, Tryo, KT Gorique, Jérémie Kisling, Pogo Car Crash Control, Lola Marsh, Nova Twins (Paleo Festival 2017) par Lionel Degiovanni
Paléo Festival, Nyon, le 20/07/2017
KT Gorique Pour ce jeudi au Paleo festival 2017, petit démarrage tranquille avec une énervée du micro qui déverse son flow de paroles !! Il s'agit de KT Gorique. Cette petite... La suite

Tryo en concert

Tryo par Laurelavergne
Le Moulin, Marseille, le 25/11/2016
C'est avec impatience, et non sans une pointe de nostalgie, qu'on l'attendait, Tryo, ce groupe devenu mythique est de retour pour une nouvelle tournée pleine de surprise. Guizmo,... La suite

Tryo + Jules en concert

Tryo + Jules par Marie
Troyes, Espace Argence, le 21/10/2013
Très beau concert de Tryo à l'Espace Argence de Troyes, le 21 octobre 2013... Avec de la bonne ambiance, tout ce qu'il faut pour mettre de la bonne humeur, et toujours de... La suite

Festival Aluna 2013 : -M-, Tryo, Cali, Olivia Ruiz, Mika, Christophe Maé, BB Brunes, Lilly Wood And The Prick, Breakbot, Colours in the Street, Olivia Dorato, Gribz, La Ruelle en chantier, Camping de Luxe en concert

Festival Aluna 2013 : -M-, Tryo, Cali, Olivia Ruiz, Mika, Christophe Maé, BB Brunes, Lilly Wood And The Prick, Breakbot, Colours in the Street, Olivia Dorato, Gribz, La Ruelle en chantier, Camping de Luxe par Lionel Degiovanni
Ruoms, le 15/06/2013
Le festival Aluna se veut un savant mélange entre programmation d'artistes locaux et artistes à la hauteur nationale, et même internationale. Cette année est la 6ième édition et... La suite

Le Trianon, Paris : les dernières chroniques concerts

Sleaford Mods en concert

Sleaford Mods par Lebonair
Le Trianon - Paris, le 26/09/2018
" Sans aucun doute, absolument, assurément le meilleur groupe de rock'n'roll du monde. " C'est dans ces termes qu'Iggy Pop s'est exprimé à propos du duo de Nottingham, Sleaford... La suite

The Limiñanas (avec Anton Newcombe, Bertrand Belin et Emmanuelle Seigner en invités) en concert

The Limiñanas (avec Anton Newcombe, Bertrand Belin et Emmanuelle Seigner en invités) par Lebonair
Le Trianon - Paris, le 29/03/2018
C'est une magnifique aventure qui est vécue par le couple Liminana, Lionel et Marie. Plus qu'un groupe, c'est surtout une belle histoire d'amour, notamment musicale, qu'ils ont... La suite

The Limiñanas (featuring Bertrand Belin, Anton Newcombe et Emmanuelle Seigner) en concert

The Limiñanas (featuring Bertrand Belin, Anton Newcombe et Emmanuelle Seigner) par lol
Trianon, Paris, le 29/03/2018
Les Limiñanas ont longtemps été le secret le mieux gardé du rock Français ! S'ils existent depuis 2009, je suis, pour ma part, leurs aventures depuis 2012, même si je ne les ai... La suite

Trust (Au Nom De La Rage Tour 2017) en concert

Trust (Au Nom De La Rage Tour 2017) par lol
Le Trianon, Paris, le 09/11/2017
Trust est indéniablement l'un des 10 groupes de rock les plus importants de l'histoire de l'Hexagone, au même titre que Noir Désir, Téléphone, La Mano Negra, Indochine, les... La suite