Accueil Chronique de concert Bruno Boudjelal & Rodolphe Burger & Hakim Hamadouche (Exposition Alger/Marseille Allers et Retours)
Vendredi 18 octobre 2019 : 13761 concerts, 25723 chroniques de concert, 5269 critiques d'album.

Chronique de Concert

Bruno Boudjelal & Rodolphe Burger & Hakim Hamadouche (Exposition Alger/Marseille Allers et Retours)

Bruno Boudjelal & Rodolphe Burger & Hakim Hamadouche (Exposition Alger/Marseille Allers et Retours) en concert

MuCEM - Marseille 19 février 2014

Critique écrite le par


Photo Bruno Boudjelal / Agence VU


La question identitaire est une grande question, de celle qui vous brise, qui vous égare, qui vous rend forts et fiers aussi dans ces instants fugaces où, précisément, on ne se la pose plus. Mais nous sommes si nombreux à nous la poser, cette grande Question : je viens un peu d'ailleurs, je vis ailleurs, où est ma maison ? Ai-je un lien légitime avec mes origines ou suis-je une imposture ?

Souvent présentée comme un combat pour l'intégration, on en oublie qu'elle est avant tout une guerre intime et personnelle, un tiraillement qu'il faut apprendre à accepter à défaut de pouvoir y remédier.


Photo Bruno Boudjelal / Agence VU


A Marseille où le sujet de la diversité et des origines est omniprésent, il y aura toujours ceux qui joueront avec, ceux qui en surjoueront avec arrogance. Mais il y aura surtout ceux qui font et feront avec, en silence, les plus nombreux, ceux dont on parle le moins, qui font le moins de bruit, qui ne se battent pas forcément pour une nationalité, une reconnaissance, une place dans une communauté. Par expérience, ce sont les personnes les plus droites et les plus honnêtes que j'aie jamais rencontrées, qu'elles viennent d'Algérie, de Tunisie, du Maroc, du Cap-Vert, des Comores, de Roumanie ou d'ailleurs.

Car si la lutte intérieure pour savoir d'où l'on vient est rude, si elle est un passage obligé pour celui qui n'est de nulle part et veut avancer, elle n'est pas toujours brandie et utilisée comme un faire-valoir. Fierté d'être de quelque part (de manière souvent factice), elle cache surtout pour beaucoup une montagne d'interrogations et de souffrances.


Photo Bruno Boudjelal / Agence VU


Au Mucem, ce 19 février 2014, Bruno Boudjelal a eu le culot (cette force) de faire ce saut en avant, en présentant à travers ses photos et ses films en super 8, son expérience, celle d'un franco-algérien parti en Algérie retrouver la trace de sa famille. Il a parlé pour ces milliers d'individus qui n'ont pas eu le courage ou l'envie de prendre la parole, il a eu le mérite de rendre enfin une place à tous ces gens de l'ombre.

Bruno Boudjelal ne parle pas de sa volonté d'appartenance, mais de son voyage vers la connaissance de ses origines. C'est ce qui fait la force de son œuvre. Il nous fait comprendre que la volonté d'être et d'appartenir à un groupe, qui est latente (qu'on le veuille ou non) en chacun d'entre nous, peut aussi être satisfaite par le simple fait d'être de ceux qui ne savent pas, constatent simplement ce qu'ils sont, sans trop savoir gérer cet héritage non choisi, qui est pourtant au plus profond de leur cœur et qui les rend étrangers en toutes terres.


Photo Bruno Boudjelal / Agence VU


Il n'était pas prévu que je rédige quoi que ce soit sur cette soirée mais le travail de Bruno Boudjelal m'a émue au plus haut point parce qu'il raconte un peu mon histoire, bien que je ne sois pas d'origine algérienne et n'ai jamais mis les pieds en Algérie.

Pour moi, ce n'est pas qu'un récit photographique. Il m'offre une vision de cette enfance vécue entre la France et le Maroc, dont les images avaient parfois du mal à refaire surface.

Il a dit stop là où, gamine, j'avais bloqué. Sur une image de la Méditerranée à perte de vue, le temps d'une traversée, en un instant figé, le sillage du bateau, les hublots fascinants, la moquette, les familles que je croisais allongées par terre quand, petite, je courais dans les coursives...


Photo Bruno Boudjelal / Agence VU



Photo Bruno Boudjelal / Agence VU


Et tout le reste... l'arrivée en une terre inconnue et immédiatement reconnue, ce sentiment d'être chez soi. Son récit vidéo - photographique est ce que j'ai vu de plus authentique depuis longtemps.

Les "mecs en survêt" qui courent ou "tiennent les murs". Les femmes, (très peu présentes dans le diaporama, mais quand elles le sont, elles ont ce regard qui en dit long sur leur rôle essentiel dans la famille), regard fuyant, par respect pour la tradition, et fort à la fois. Car il ne s'agit pas là de pudeur.

Rien n'est faux dans le regard de Bruno Boudjelal, jusqu'au chien qui voit et comprend tout, jusqu'au gamin qui plonge dans la mer parce que l'instant, l'enfance... Jusqu'à la pensée sans jugement ni revendication pour ceux qui, moins chanceux, font le même voyage dans des conditions autrement plus périlleuses.

Les rues et la Corniche d'Alger qui donnent envie non seulement d'y aller, mais d'aller y vivre, parce que là-bas au moins la ville semble tournée vers la mer.


Photo Bruno Boudjelal / Agence VU


A Marseille, ce n'est pas le Vieux-Port ou les clichés habituels sur la ville, mais les allées Gambetta et la Canebière que Bruno Boudjelal photographie et filme, sans chercher à faire du beau et du lisse, là où il comprend que cette ville est une ville fourre-tout où chacun est comme il est, où "l'étranger" est chez soi.

On n'est jamais vraiment marseillais, à moins d'y être né et là depuis des générations et des générations. Mais on y vit depuis deux, dix, vingt ou trente ans, et on se dit tous à un moment donné, que, oui, on peut considérer cette ville comme la nôtre. Et on y voit ce que Bruno Boudjelal y voit : des gens qui bougent, des silhouettes qui vont, viennent, s'affairent, travaillent.

Quelque soit notre histoire, on ressent bien que notre question identitaire, celle qui nous a minée pendant des années s'est un jour perdue dans la masse des gens qui vivent tout simplement dans un lieu qui leur ressemble.


Photo Bruno Boudjelal / Agence VU



Photo Bruno Boudjelal / Agence VU


Temps Forts : Alger-Marseille - Allers/Retours aurait pu être une énième image d'un sujet maintes fois abordé. Cela a été l'instantané d'une histoire vécue, floue, très floue, sans cadre, et souvent même sans cadrage. Un diaporama personnel et mouvant, un hommage aussi dans cet amphithéâtre Germaine Tillon ...

Pour l'accompagner, rien de moins que Rodolphe Burger (à la guitare et aux manettes de son étrange appareil hybride entre ordinateur-sampleur et thérémine) et le mandoluthiste Hakim Hamadouche .

J'ai eu le sentiment que le premier avait pour rôle de jouer le temps, temps de la réflexion, de la découverte, temps de la traversée. Et le second celui du lieu, Alger, Marseille ou l'entre-deux sur le ferry. Tous deux d'une sensibilité et d'une virtuosité que l'on ne décrit plus (je suis une inconditionnelle et ce n'est pas nouveau).

Un conte d'une quarantaine de minutes qui ont volé comme s'est envolé le vide enfin comblé de cette histoire d'identité dont on s'était fait une montagne infranchissable et qui était simplement soi.


Photo Bruno Boudjelal / Agence VU


Un final en beauté... un cadeau... un pur joyau... Babour par Hakim Hamadouche. Babour, cela veut dire bateau en arabe, enfin plus probablement en dialecte algérois. Et The Passenger d'Iggy Pop, reprise par Rodolphe Burger. Deux chansons pour lesquelles tous ceux qui n'étaient pas là pourront se manger les mains de regret jusqu'à la fin de leur vie. Parce qu'il fallait y être, se donner la peine de venir vivre cet instant...

Un final comme un présent... qu'un rappel aurait gâché avec certitude... même si nous aurions tous voulu en entendre davantage...


Photo Bruno Boudjelal / Agence VU


Bruno Boudjelal, je ne le connaissais pas et j'ai voulu prendre le temps de ne rien savoir sur lui avant d'écrire cette chronique. Aujourd'hui, je ferai son éloge comme je fais depuis longtemps celui de Rodolphe Burger et d'Hakim Hamadouche...

Toutes les photographies de Bruno Boudjelal/Agence VU sont issues du diaporama présenté au Mucem. Elles ne sont pas libres de droit.

Hakim Hamadouche : les dernières chroniques concerts

Hakim Hamadouche All Friends + Ayma (le Son de notre Canebière)  en concert

Hakim Hamadouche All Friends + Ayma (le Son de notre Canebière) par Pirlouiiiit
Place des Danaïdes, Marseille, le 31/03/2019
De retour de Chine quelques heures avant je m'étais résolu à ne pas aller à la Meson pour la nouvelle Carte Blanche de Hakim Hamadouche (qui regroupait de nouveaux invités par... La suite

 Carte Blanche à David Lafore avec Hakim Hamadouche, Gildas Etevenard, Edmond Hosdikian en concert

Carte Blanche à David Lafore avec Hakim Hamadouche, Gildas Etevenard, Edmond Hosdikian par Pirlouiiiit
La Meson, Marseille, le 25/01/2019
Moins d'une semaine après le superbe concert de Sammy Decoster dans ces même murs, me revoici déjà à la Meson. Presque à la bourre, car juste avant j'étais au showcase de Usken... La suite

Couscous Clan : Rachid Taha, Hakim Hamadouche, Rodolphe Burger en concert

Couscous Clan : Rachid Taha, Hakim Hamadouche, Rodolphe Burger par Catherine B
Toit terrasse, Friche Belle de Mai, Marseille, le 01/09/2018
Manger un kouskous entre amis sur les toits de la Friche... Profiter de l'air... Bientôt L'Automne et.... Revoir Rachid. "Douce France"... Que celle d'hier soir à... La suite

Carte Blanche à Hakim Hamadouche : Oriental Fusion, David Lafore, Manu Theron, Sam Karpienia, ... en concert

Carte Blanche à Hakim Hamadouche : Oriental Fusion, David Lafore, Manu Theron, Sam Karpienia, ... par Pirlouiiiit
La Meson, Marseille, le 28/04/2018
Voilà typiquement le genre de concerts que j'aime : un de ces concerts où je connais les artistes mais pas les morceaux et où je sais qu'il va se passer quelque chose. Ce n'est... La suite

Rodolphe Burger : les dernières chroniques concerts

Couscous Clan : Rachid Taha, Hakim Hamadouche, Rodolphe Burger en concert

Couscous Clan : Rachid Taha, Hakim Hamadouche, Rodolphe Burger par Catherine B
Toit terrasse, Friche Belle de Mai, Marseille, le 01/09/2018
Manger un kouskous entre amis sur les toits de la Friche... Profiter de l'air... Bientôt L'Automne et.... Revoir Rachid. "Douce France"... Que celle d'hier soir à... La suite

Rodolphe Burger en concert

Rodolphe Burger par Claire Armance
Théâtre Comoedia - Aubagne, le 26/01/2018
Grande première ce vendredi 26 janvier ! Je vais enfin découvrir Rodolphe Burger en concert, comme le Théâtre Comoedia à Aubagne, cette petite salle qui l'accueille. Avec une... La suite

Rodolphe BURGER en concert

Rodolphe BURGER par Xavier
Marché Gare, Lyon, le 23/03/2017
Un guéridon, noir. Deux verres posés. Un d'eau, un d'un liquide saumâtre, cher à Bashung (Vénus). Whisky, Cognac ? Le public averti massé dans la petite salle attend l'entrée des... La suite

Paris Velvet (Par Rodolphe Burger avec Bertrand Belin, Theo Hakola, Emily Loizeau, Mathilde Monnier, Poni Hoax, Swann, Mark Tompkins... en concert

Paris Velvet (Par Rodolphe Burger avec Bertrand Belin, Theo Hakola, Emily Loizeau, Mathilde Monnier, Poni Hoax, Swann, Mark Tompkins... par lol
Philharmonie de Paris , le 22/05/2016
Le 3 avril dernier, j'étais sorti meurtri du concert effroyable donné par John Cale à la Philharmonie de Paris en ouverture de l'exposition NEW YORK EXTRAVAGANZA sur le... La suite

MuCEM - Marseille : les dernières chroniques concerts

Festival Plan B 2019 : Clara Luciani, Mayra Andrade, Pongo, Nu Guinea, Voilaaa Sound System, La Chica, Muthoni Drummer Queen, Johan Papaconstantino en concert

Festival Plan B 2019 : Clara Luciani, Mayra Andrade, Pongo, Nu Guinea, Voilaaa Sound System, La Chica, Muthoni Drummer Queen, Johan Papaconstantino par Sami
Mucem, Marseille, le 01/08/2019
Trois belles soirées au Mucem pour cette 5ème édition du Festival Plan B avec des concerts et des dj sets, des retours et des découvertes et un public qui a répondu présent puisque... La suite

Plan B : Sarah Maison + Imahran + Bachar Mar-Khalifé + Ammar 808 & Maghreb United en concert

Plan B : Sarah Maison + Imahran + Bachar Mar-Khalifé + Ammar 808 & Maghreb United par Sami
Mucem, Marseille, le 01/08/2018
Le festival Plan B, c'est reparti ! Après de bons souvenirs chroniqués l'été dernier, voici la soirée d'ouverture de cette 4ème édition qui propose encore des manifestations... La suite

L'Appel du 8 juin de SOS Méditerranée - Compagnie Traversées Nomades, Ballaké Sissoko, Madame Monsieur, Big Buddha, Les Ogres de Barback, Dj Oil en concert

L'Appel du 8 juin de SOS Méditerranée - Compagnie Traversées Nomades, Ballaké Sissoko, Madame Monsieur, Big Buddha, Les Ogres de Barback, Dj Oil par Philippe
Place d'armes du Mucem, Marseille, le 08/06/2018
"C'est à quelle profondeur exactement, là où les gens se noient ?" Question incongrue en apparence, qu'un des 40 bénévoles de SOS Méditerranée, qui informent les enfants... La suite

S-Crew + Dub Inc + Biga* Ranx + Lorenzo + Kemmler (Festival MMX) en concert

S-Crew + Dub Inc + Biga* Ranx + Lorenzo + Kemmler (Festival MMX) par Sami
Esplanade J4 , le 15/09/2017
Première édition du festival MMX (pour Marseille Music Experience) proposé par les équipes de Weart bien connus chez les amateurs d'electro et Acontraluz dont on avait de bons... La suite