Accueil Chronique de concert Fontaines D.C. (Europaclub)
Dimanche 21 avril 2019 : 9564 concerts, 25453 chroniques de concert, 5249 critiques d'album.

Chronique de Concert

Fontaines D.C. (Europaclub)

Fontaines D.C. (Europaclub) en concert

La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand 30 octobre 2018

Critique écrite le par



Après un ignoble week-end passé dans un brouillard à couper au couteau puis de massives chutes de neige en altitude pour débuter la semaine, inutile de dire qu'on est ravi de pouvoir redescendre en ville (à la faveur d'un très rapide et miraculeux réchauffement des températures) pour assister au show concis et très percutant des prometteurs Irlandais de Fontaines D.C. à La Coopé... Car c'est le genre de set éclair qui réconforte en un clin d'œil, qui donne envie de faire la fête jusqu'au bout de la nuit, voire qui suscite le désir de partir avec le groupe pour le suivre à chaque étape de sa tournée.



S'ils n'ont rien inventé (et ne prétende pas le contraire !) et s'ils sont encore au tout début de leur carrière (pas d'album disponible, que des EP jusque-là), les cinq Dublinois ont tout pour impressionner durablement et refaire le coup du désormais fameux groupe Shame : écumer toutes les salles du monde entier façon blitzkrieg, avant de prendre le temps d'enregistrer un premier album imparable, puis en remettre une couche en mettant tout le monde à genoux avec une nouvelle tournée monstre.



Comme les brillants auteurs de Songs of praise, les gamins ultra doués de Fontaines D.C. sont à classer dans la catégorie post punk, la faute à une grosse force de frappe sonique et à la présence d'un chanteur tout bonnement scotchant dans le registre gravement agressif (mais pas que). Ce qui ne gâche rien, c'est que les morceaux sont bien foutus et parfaitement écrits (il y a même des tubes : Liberty Belle, Boys In the Better Land, Rockets To Russia etc.) et que, loin d'être uniquement bas du front comme on aime, le juvénile combo a une sensibilité pop qui affleure parfois lors de titres aux mélodies vocales évoquant Morrissey et The Smiths.



Ah, et puis il faut avouer que la présence flippante du vocaliste Grian Chatten est du genre à tétaniser de joie un fan de Ian Curtis et Joy Division... Car le mec, fagoté comme un as de pique (chemise de bûcheron sur pantalon en velours côtelé remonté jusqu'au nombril, à la Jacques Chirac, ou presque), chante de manière extrêmement intense, et ce en regardant son audience avec un regard vide et en exécutant d'étonnantes danses de psychopathe. Discret, aimable, voire courtois (il remercie un technicien suite à son intervention sur son micro) entre les morceaux, l'erratique future star se transforme en lion en cage furibard dès qu'il doit interpréter un titre.



Conclusion, Fontaines D.C. est un jeune groupe à suivre de très près et dont les concerts sont clairement immanquables. Les fans des Strokes, des Libertines, de The Fall, des Ramones et d'Iggy Pop devraient tout à fait se retrouver dans leurs futurs disques et shows !

Photos : Yann Cabello www.yanncabello.com, www.facebook.com/yann.cabello.7, twitter.com/YannCabello, instagram.com/yanncabello...




La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand : les dernières chroniques concerts

Groundation  en concert

Groundation par Didlou
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 10/04/2019
Un agréable moment ce soir à Clermont-Ferrand avec Groundation ! La Coop de mai a accueilli Harrison Stafford et son groupe comme elle sait si bien le faire... Au... La suite

Strange Bones (God Save Clermont 2019) en concert

Strange Bones (God Save Clermont 2019) par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 06/04/2019
Monumentale fessée déculottée administrée par les Anglais de Strange Bones pour le final du festival God Save Clermont à La Coopé ! Même si leurs clips permettaient de prévoir... La suite

Bill Deraime + J. Aubertin en concert

Bill Deraime + J. Aubertin par Jérôme Justine
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 05/04/2019
Vendredi soir, Clermont-Ferrand. Pas encore tout à fait le printemps. 19 heures, il est temps de fermer la boutique, de mettre hors de ma BU ces quelques irréductibles travailleurs... La suite

Sly & Robbie meet Nils-Petter Molvaer en concert

Sly & Robbie meet Nils-Petter Molvaer par Jérôme Justine
Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 29/03/2019
Il y a eu Roux et Combaluzier pour prendre de la hauteur, Jacob et Delafon pour l'hygiène, Jacquie et Michel pour le cinéma d'auteur, Laurel et Hardy pour se marrer et il y a... La suite