Accueil Chronique de concert Slayer + AqME + Hell is for heroes (Eurockéennes 2003)
Mardi 24 janvier 2017 : 12967 concerts, 24223 chroniques de concert, 5136 critiques d'album.

Chronique de Concert

Slayer + AqME + Hell is for heroes (Eurockéennes 2003)

Belfort (90), Grande Scène, Chapiteau, Plage 5 juillet 2003

Critique écrite le 14 juillet 2003 par Pierre Andrieu



Mélanger les styles musicaux est une des qualités, entre autres, des Eurockéennes de Belfort. On peut donc passer très facilement d'un concert de punk à un set électronique puis se délecter devant un peu de rock français ou de Hip Hop ou... tomber sur une grand messe Metal. C'est précisément là où on voulait en venir.
Le matin, on avait croisé (avec une sorte de peur irrépressible, il faut bien l'avouer) un nombre très important de jeunes hommes chevelus arborant fièrement le t-shirt de leur groupe fétiche, les innommables chantres du Trash Metal qui tue, Slayer. Ces terrifiants personnages étaient souvent accompagnés par de petits camarades ayant choisi des accoutrements où figuraient un nom ne manquant jamais de provoquer l'hilarité générale : Iron Maiden, le groupe le plus laid de sa génération, récemment sorti de l'oubli par les crétins de Sum 41. Après tout, chacun ses goûts, se disait-on, on n'est pas obligé d'assister au concert de Slayer, la troublante Alison Goldfrapp se produisant au même moment. Il faut avouer que si au niveau musical des ressemblances peuvent apparaître (quoique), physiquement, il n'y a pas vraiment photo entre la troublante chanteuse de Goldfrapp et l'hirsute vociférateur Tom Araya...

C'est donc l'esprit léger qu'on arrive sur le site du festival vers 18 heures. Grossière erreur, les enfants terribles (oui, c'est le mot) du Metal français, AqMe, sont en train de provoquer des scènes de liesse sous le chapiteau. Pourtant échaudé par leur prestation au Printemps de Bourges, on décide de tenter une écoute du phénomène du moment (chez les disquaires). Félicitons le travail de la maison de disque : réussir à fourguer en grande quantité un tel ramassis de clichés Néo Metal confine à l'exploit.
Musicalement tout y est : chanteur énervé voire un peu rebelle quand même - comme Pleymo (rires) -, guitariste sortant des riffs ultra grave etc. Mais le coup de génie réside dans la plastique des musiciens (Rock Sound le magazine de référence (sic) du rock en France, l'a bien remarqué) : le lead singer ressemble au beau (mais piètre acteur) Keanu "Matrix" Reeves, la bassiste est superbe dans sa petite jupe plissée, le guitariste est fan de dreadlocks et de lunettes noires... Bravo pour le casting !
Consciente de ses lacunes, la troupe restera le lendemain pour apprendre un peu en observant The Melvins et Tomahawk, légèrement plus dangereux...



Juste après, Hell Is For Heroes se produit à La Plage, l'occasion de découvrir un nouveau groupe de Hardcore/Metal... Ou plutôt une occasion immanquable de bailler devant une bande des gamins produisant une musique sans aucune originalité. Signalons, l'énergie déployée et le côté sympathique du groupe mais à part ça rien de bien transcendant.



La journée se passe bien après ce faux départ : Electric Six, Dionysos, Tom McRae, Suicide et Tricky justifient amplement le déplacement... Mais là, on apprend la terrible nouvelle : le forfait de Goldfrapp, la chanteuse n'ayant plus de voix... Et voilà, on se retrouve donc devant le spectacle de Slayer dont le chanteur a (malheureusement) de la voix, lui. Dès le début, on a l'impression que le ciel est en train de nous tomber sur la tête : fidèles à leur réputation Blitzkrieg, les métalleux attaquent à fond... Un concours de headbanging les cheveux au vent se lance entre les trois forgerons sur le devant de la scène. Kerry King est un peu handicapé : il est chauve, le pauvre. Il faut avouer que ça a de la gueule, un primate qui hurle en jouant de la basse, secondé par une rythmique de plomb à la guitare, des solos de six cordes ultra rapides et aigus (aie !) et une batterie digne de Spinal Tap : magnifique...



Bon, c'est vrai, au bout de 30 secondes de Trash Metal à la Slayer, on se lasse un peu mais il faut attendre le morceau suivant, on ne sait jamais... Il est identique au premier. On attend la suite de pied ferme, elle est absolument similaire... Ah, enfin un break... Monsieur Araya décide de s'abaisser à parler en direction de la populace même s'il n'a "pas beaucoup de temps et préfère jouer". Attention, ça décoiffe : il présente la chanson qui suit avec ces quelques mots "Love is a ugly game but it's a game you must play if you want to survive". Le titre suivant bouleverse par sa portée philosophique, on décide donc d'aller immédiatement méditer ces fulgurantes pensées sous la tente...




(Photos de Hell Is For Heroes : Jean-Pascal Blache)

Aqme : les dernières chroniques concerts

AqME + Black Bomb A + Eths en concert

AqME + Black Bomb A + Eths par Ylxao
Ninkasi Kao - Lyon, le 10/04/2013
20h : Alors que j'arrive devant le Ninkasi, une queue s'est déjà constituée pour ne pas manquer une miette du concert. Une demi-heure s'écoule. Les portes s'ouvrent, on entre tous.... La suite

Mass Hysteria + Aqme en concert

Mass Hysteria + Aqme par Lebonair
Festival Les Aventuriers Fontenay-sous-bois, le 16/12/2010
Le double bonheur existe-t-il ? Je dirais bien Oui car revenir au Festival les Aventuriers à Fontenay-sous-Bois et assister à un concert des Mass Hysteria, c'est l'assurance de... La suite

AqME + Mass Hysteria + Never More Than Less en concert

AqME + Mass Hysteria + Never More Than Less par Zys
Le Rockstore, Montpellier, le 10/12/2010
J'arrive au Rockstore à tout juste plus de 19h30 mais la première partie de la soirée est déjà sur scène depuis un petit moment. Les québécois de Never More Than Less ouvrent... La suite

Aqme+Strange Low Gust par Julien
Hangar 23 Rouen, le 01/04/2008
Super concert malgré le manque de monde. C'est dans un hangar 23 à moitié vide que j'ai découvert strange low gust, un groupe rouennais de fusion à revoir rapidement et qui va faire parler de lui tellement ces mecs détonnent sur scène! Et Aqme juste derrière à bien assuré aussi ! Un super bon souvenir. La suite

Hell is for Heroes : les dernières chroniques concerts

Compte rendu complet des Eurockéennes de Belfort 2003 par Pierre Andrieu
Belfort (90), le 18/07/2003
La quinzième édition des Eurockéennes de Belfort a été une indéniable réussite artistique mêlant habilement découvertes et stars. Le très nombreux public (90 000 personnes en 3 jours) a pu assister à d'excellents spectacles de groupes couvrant tout le spectre musical. A Belfort, les fans de pop, rock, punk, électro, metal et hip hop... La suite

Hell is for Heroes par Le Messie
Belfort, le 05/07/2003
Comme d'habitude, carton total à Belfort cette année. Je ne vais pas m'étaler sur la richesse et la qualité de ce festival, mais sachez que pour un peu plus de 100 euros (transport compris depuis lyon) vous avez droit à la crème de la crème pendant 3 jours aux eurocks ... Voilà, donc, je parle du groupe Hell is for Heroes. Qui connait ?... La suite

Slayer : les dernières chroniques concerts

Hellfest 2016 3ème jour (Tarja, Gojira, Bling Guardian, Slayer, Amon Amarth, Megadeth, Ghost, Black Sabbath, King Diamond) en concert

Hellfest 2016 3ème jour (Tarja, Gojira, Bling Guardian, Slayer, Amon Amarth, Megadeth, Ghost, Black Sabbath, King Diamond) par Abigail Darktrisha
Clisson, le 19/06/2016
TARJA 15h50-16h40 En ce 3ème et dernier jour c'est un peu plus tard dans la journée que débutera pour nous les festivités avec le métal symphonique Finlandais de Tarja... La suite

Slayer en concert

Slayer par Gandalf
Zénith de Paris, le 26/10/2015
Sur la scène Thrash, en concert, il y a Slayer et puis il y les autres... Ils l'ont encore démontré fin octobre dans un Zénith parisien très très bien garni. Et moi j'ai encore... La suite

 Hellfest 2014 (1/3) : Slayer, Iron Maiden, Sepultura, Trivium, Therapy ?, M.O.D, Loudblast, Satan, Showtime en concert

Hellfest 2014 (1/3) : Slayer, Iron Maiden, Sepultura, Trivium, Therapy ?, M.O.D, Loudblast, Satan, Showtime par Gandalf
Clisson, France, le 20/06/2014
"On the road again after all these years ! Eh oui, après 10 années de Festivals intenses, suivies de 4 ans de diète, me voici de retour dans ce qui est devenu l'un des plus gros... La suite

Slayer en concert

Slayer par Pouille-pouille
La Paloma - Nîmes, le 18/06/2014
A la question "Quel mot définirait le mieux Slayer ?", le défunt guitariste Jeff Hanneman, fondateur du groupe, répond en 2009 : "La haine. [...] Dès que l'on intègre Slayer,... La suite

Belfort (90), Grande Scène, Chapiteau, Plage : les dernières chroniques concerts

(mes) Eurockéennes 2016, 2/2 : Courtney Barnett, Kurt Vile, Mac Demarco, The Kills, Tame Impala, Sleep, Ratatat, ZZ Top en concert

(mes) Eurockéennes 2016, 2/2 : Courtney Barnett, Kurt Vile, Mac Demarco, The Kills, Tame Impala, Sleep, Ratatat, ZZ Top par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 03/07/2016
Le samedi, c'était par ici ! Sous un climat absolument parfait (pas de pluie, pas de canicule, quelques nuages sympathiques), on arrive sur le site au son de Blossoms,... La suite

(mes) Eurockéennes 2016, 1/2 : Last Train, Elle King, The Inspector Cluzo, Allah Las, Bibi Bourelly, Beck, Otherkin, Air, Foals en concert

(mes) Eurockéennes 2016, 1/2 : Last Train, Elle King, The Inspector Cluzo, Allah Las, Bibi Bourelly, Beck, Otherkin, Air, Foals par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 02/07/2016
Il en a fallu, des amitiés fidèles depuis nos lointaines études, des tentes défoncées puis des hébergeurs adorables et constants, des déménageurs compatissants, des mamans... La suite

(mes) Eurockéennes 2015, 2/2 : Parkway Drive, Slaves, Eagles of Death Metal, Alabama Shakes, Electric Wizard, Sting en concert

(mes) Eurockéennes 2015, 2/2 : Parkway Drive, Slaves, Eagles of Death Metal, Alabama Shakes, Electric Wizard, Sting par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 05/07/2015
Le samedi, c'était par ici ! Deuxième jour pour nous et dernier pour tout le monde, ce dimanche commence en pente douce comme la veille. Il est vrai que personne de sensé ne... La suite

(mes) Eurockéennes 2015, 1/2 : Grunge, Ibeyi, Seasick Steve, The Bawdies, Etienne Daho, Bo Ningen, Sleaford Mods, Major Lazer, Foxygen,  Chemical Brothers en concert

(mes) Eurockéennes 2015, 1/2 : Grunge, Ibeyi, Seasick Steve, The Bawdies, Etienne Daho, Bo Ningen, Sleaford Mods, Major Lazer, Foxygen, Chemical Brothers par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 04/07/2015
Et soudain, le doute saisit le chroniqueur, déferlant sur son esprit tel une armée grimaçante et marronnasse de Wildlings revenus d'entre les morts, franchissant le Mur écroulé... La suite