Accueil Chronique de concert Tagada Jones + Svinkels + Ultra Vomit + LOpium du Peuple + Not Scientists
Mardi 19 juin 2018 : 9944 concerts, 25029 chroniques de concert, 5218 critiques d'album.

Chronique de Concert

Tagada Jones + Svinkels + Ultra Vomit + LOpium du Peuple + Not Scientists

Tagada Jones + Svinkels + Ultra Vomit + LOpium du Peuple + Not Scientists en concert

Salle des Oudairies / La Roche sur Yon 14 Avril 2018

Critique écrite le par

On se met dans le bain à l'ancienne avec un garage de voiture dans un parking de Leclerc, pris d'assaut par des hordes de jeunes !

Les autochtones ne semblent pas plus effarouchés que ça, malgré le fait que le festival punk fait sa première aux Oudairies.



Les toilettes du supermarché sont l'occasion de se mettre dans l'ambiance... Mixité et bonne humeur, sans jugement de valeur !

On arrive assez tôt fêter les20ans de carrière de Tagada Jones, qui ont conviés quelques acolytes pour étoffer la soirée.



On débute avec Not Scientists. Comme leur nom l'indique, ce n'est pas Scientist petit protégé de King Tubby, légende du dub, mais un groupe aux sonorités plongeant un trentenaire comme moi une planche de skate sous les pieds, tentant de plaquer son tricks préféré sur un S.K.A.T. E.



Univers Greenday, Millencollin, NOFX, ça sent la transpi sur le tee shirt, la wax, et le hormones !



Gros chœurs, sur riffs de guitares saturées, formation épurée, pour un petit tour dans la dolorean du Doc.
Bonne découverte avec des compos bien entraînantes et une voix aux teintes Curesques, à suivre...



On monte d'un cran dans la satu' avec l'Opium du peuple.
Ambiance mash up avec des covers de tubes des 80's, mais c'est loin du ¼ h karaoké en soirée de camping pourtant...



On a dit punk (mais aussi cornemuse) ! Donc poggos et voix éraillée qui revisitent des tubes méconnus de la plupart des auditeurs.



La mise en scène est tellement bien faite, qu'elle paraît on ne peu plus spontanée.



La température monte, et l'esprit punk bien introduit avec son coté sulfureux, surfant sur la vague enflammée d'esprits malins.
Sensuel, sans pour autant basculer dans l'obscène, où alors avec humour.



Chaque protagoniste de ce scénario a sa place, d'ailleurs le groupe a mis un an et demi à préparer un long métrage les 7 salopards (pas encore vu, pour ma part).



J''ai hâte de voir le potentiel cinématographique de l'ensemble. Gros potentiel à en voir les nombreux changements de tenues, et les qualités théâtrales sur scène.



Une chose qui saute aux yeux et aux oreilles, c'est qu'ils arrivent à s'accaparer des titres phares d'antan, et à les faire scander par des ados en délire !



La performance est énorme, et jouissive pour les plus anciens.



Ultra Vomit viennent parodier des hymnes rock heavy metal avec autant d'humour que d'amour de leurs aînés.



La scénographie et l'explosion d'adrénaline débordent jusqu'au fin fond de la salle qui hurle les textes décalés et fait sourire même les plus coincés.



C'est bien marrant, et en même temps ça envoie bien comme il faut, les cheveux balancent et les cornes métaleuses de sorties...



Petite pause en extérieur, et c'est Svinkels, que je n'ai jamais vu, malgré avoir rayé mon CD de Tapis Rouge à force d'écoutes en bloquant sur les jeux de mots aussi crus que recherchés, dans un univers tout droit sorti de Las Vegas Parano.



Après une 15aine d'année, que m'interroge sur l'évolution d'un groupe " sliphop " basé sur la débauche, l'absence de filtre.



Le trio est backé par Dj Pone, déjà dj du groupe, ayant assuré le mix pour de nombreux crew hiphop comme NTM, TTC, la Scred Connexion et dans le projet Birdy Nam Nam, est propulsé par le machiniste perché en haut de la scène.



Gérard Baste, Nikus Pokus et Mr Xavier, un trio explosif, complémentaire autant au niveau des textes, de l'attitude.
Avis aux prudes et obtus, c'est très cru !!!



Mais j'ai toujours adoré ce style fumant basé sur le plaisir de Svinkels à passer à saute-moutons par dessus les barrières !



Je ne sais pas si c'est de la nostalgie, mais personnellement je préfère les anciens titres, mais apprécie bien quelques nouveaux complets, ou petits phrasés bien écrits, sûrement sur une nappe de troquet en fin de soirée...



Ça peut volontairement choquer par les thématiques parfois plus que basiques, mais efficaces, c'est leur marque de fabrique.



Gros show pour ce Rechute Tour, plus rap que le reste de la programmation, mais bien accueilli, grâce à un aspect festif me faisant de loin penser au trio de Massilia Sound System façon Aïoliwood.



S'en suivent les Tagada Jones, punk rock pur et dur, qui clôturent leur soirée, avec les 3000 spectateurs en furie...


Une voix stridente sortie d'une fiole acide venue attaquer les bonnes pensées conservatrices venant réveiller les consciences.



Des textes en français universels de jeunesses transgénérationnelles bercées par les Bérus, Noir Dés', Saez, tous se retrouvent.



La révolte se fait dans la joie, le partage, l'échange. Je me surprend à être étonné de voir les gens s'offrir des frites alors qu'ils ne se connaissent pas, trinquer, discuter, dans un plaisir de l'instant !



C'est pour cela que le punk /rock n'est pas le style que j'affectionne le plus, mais que je respecte particulièrement.



Gros respect pour Rage Tour avec une programmation bien choisie, et une organisation bien carrée.






> Réponse le 25 avril 2018, par sissou

Rage Tour fait son escale aux Oudairies à la Roche sur Yon en ce 14 Avril. Plus une seule place à vendre, beh ouais !!! Vu l'affiche, pas de surprise. Not Scientists ouvre le bal avec mélange de punk, rock indie, de bonnes ondes se dégagent dans cette salle le public arrive, le tout est lancé. Ensuite l'Opium du peuple arrive.ils annoncent eux aussi la couleur. Avec un rock, punk sur les reprises des années 80 bien déjanté et ce cabaret endiablé. Merci à vous, plus jeune je ne supportais pas cette variété. Ultra Vomit, une première pour moi. Guitares hurlantes, super jeu de lumières et vidéo. Le public semble conquis. Ca y est les Svinkels débarquent. Plus de 15 années de musique et toujours cette énergie débordante. Pas une ride, les gars, le public est...  La suite | Réagir


Svinkels : les dernières chroniques concerts

Svinkels + Klub des Loosers par rahan
La Laiterie - Strasbourg, le 19/04/2005
Une soirée bien sympa où la mise en condition fut réalisée par le Klub des Loosers qui livre un set efficace musicalement et son chanteur Fuzati pose son flow (et ses doigts d'honneur) avec conviction mais cela reste un peu calme, sérieux et "dépressif" quand on sait ce qui arrive après. En effet, les Svinkels accompagnés de DJ Pone vont pendant... La suite

Svinkels + maniaxs par algernon woodcock
Poste a Galene - Marseille, le 05/11/2004
Beaucoup de fans à l'entrée du poste à galène pour assister à ce qui allait être un concert de folie. La première partie à été assuré par un groupe de hip hop francais "maniaxs". De bonnes instrus, une bonne présence sur scène les deux mc et le dj ont bien préparé le terrain pour le svink. Ensuite c'est du classique le svink a mis le feu au... La suite

freedom for king kong+svinkels+no one is innocent par cha
froggle rock verneuil sur avre, le 01/10/2004
FREEDOM FOR KING KONG c'est freedom qui ouvre ce petit festival sur la scène interieur.Le chanteur se donne a fond, le son est bon et la musique est vraiment bien.A voire absolument en concert. Svinkels Avec beaucoup d'étonnement les svinkels se retrouve sur une scène minuscule exterieur.A croire que les programmateurs ne connaissent pas se... La suite

SVINKELS+ SLIPKNOT+ KORN par charline
eurockéennes de belfort, le 04/07/2004
Svinkels Voila un groupe de "rap" qui détonne.C pas vraiment du rap, ils ont un bonne esprit de punk et surtout de tiseur. L'alcool c leur truc, et ils sont vraiment sympa (céréale killer trés bonne chanson). Leur chanson aborde des thémes plutot cool et délirant, il joue sur l'autodérision et ont un style qui tue tous. Un groupe qui se prend... La suite

Tagada Jones : les dernières chroniques concerts

Tagada Jones + No One Is Innocent en concert

Tagada Jones + No One Is Innocent par Sodis Xiii
L'Usine, Istres, le 28/04/2017
En cette période électorale, les deux groupes phares et bruyants de la scène punk rock française sont sur la route pour une mini-tournée, afin d'éveiller les consciences mais aussi... La suite

Du Bruit sur Paris avec No One Is Innocent, Tagada Jones, les Shériff  en concert

Du Bruit sur Paris avec No One Is Innocent, Tagada Jones, les Shériff par Lebonair
Elysée Montmartre, Paris, le 22/04/2017
Le samedi 22 avril dernier, veille des élections présidentielles, s'est tenue une soirée exceptionnelle à l'Elysée Montmartre. L'évènement "Du Bruit sur Paris" réunissait à... La suite

Tagada Jones + Sick Of It All + Kraken en concert

Tagada Jones + Sick Of It All + Kraken par Fabrice Lmb
L'Orange Bleue à Vitry Le François (51), le 06/04/2017
Il y avait foule ce jeudi soir pour assister aux très belles prestations de Tagada jones, Sick Of It All et Kraken... Une soirée placée sous les auspices du hardcore, du punk et du... La suite

IAM, FFF, Skip The Use, Vitalic, Anna Calvi, Von Pariahs, Thomas Fersen, Tagada Jones, Super Discount 3, Yodelice, Shantel, St Lo, The Skints, Triggerfinger, Blitz the Ambassador, Billy Hornett, Nasser, Kings of Nothing, The Seasons (Festival Au Pont Du Rock 2014) en concert

IAM, FFF, Skip The Use, Vitalic, Anna Calvi, Von Pariahs, Thomas Fersen, Tagada Jones, Super Discount 3, Yodelice, Shantel, St Lo, The Skints, Triggerfinger, Blitz the Ambassador, Billy Hornett, Nasser, Kings of Nothing, The Seasons (Festival Au Pont Du Rock 2014) par Benji
Malestroit, le 26/07/2014
Kings of Nothing Vendredi 25 juillet 2014, c'est le groupe de Malestroit Kings of Nothing qui nous accueille pour l'ouverture du festival Au Pont du Rock, 25ème du... La suite

Ultra Vomit : les dernières chroniques concerts

Chaos Fest (premier jour) en concert

Chaos Fest (premier jour) par gandalf
Espace Julien à Marseille, le 03/10/2008
Cette année encore, le Chaos Fest organisé à l'Espace Julien a ramené bon nombre de metalleux habituels du coin, ainsi qu'une jeune génération qu'on ne croise pas trop aux lives... La suite

Ultravomit par Simon
Le Phare Tournefeuille, le 05/03/2009
J'avoue avant d'aller à ce concert je connaissais 5 chansons de ce groupe. Une première partie vraiment géniale (Ccrysis), un groupe très sympa et qui a une bonne patate. Puis vint Ultravomit, les zicos se la pètent pas, sortent leur petites vannes, sont proches du public et ont une mise en scène parfaite, la sono était assez bonne, mais dans les... La suite

Ultra Vomit par Chrystal
Cartonnerie Reims, le 19/12/2008
Franchement, je me suis éclaté grave !!! C'était mon premier concert et j'ai 13 ans. Cela m'a vraiment plus. Je me suis déchainée, j'ai sauté, crié et fait du head-bang. Je suis une grande fan de Ultra Vomit et le groupe a assuré !!!! Ils sont toujours aussi comiques ! Dans la salle, pour moi il y avait le feu, il y avait vraiment de la féte et... La suite

Salle des Oudairies / La Roche sur Yon : les dernières chroniques concerts

Hexstatic par djerem
Les Oudairies, La Roche/Yon, le 27/09/2003
Et bien voilà, pour tous les fans de musique électro, j'ai bien dit toutes les musiques électro, aller voir ces deux surprenants DJ Anglais du fameux label NINJA TUNE. Ils concilient parfaitement la musique électro, un peu trop de reprises des années 80 et la vidéo qui démontrent bien qu'ils sont engagés politiquement. Le summum du concert, ce fut... La suite