Accueil Chronique de concert Tindersticks + Elysian Fields (Festival Ô Les Choeurs 2010)
Samedi 16 décembre 2017 : 10872 concerts, 24778 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.

Chronique de Concert

Tindersticks + Elysian Fields (Festival Ô Les Choeurs 2010)

Tindersticks + Elysian Fields (Festival Ô Les Choeurs 2010) en concert

Des Lendemains Qui Chantent, Tulle 31 octobre 2010

Critique écrite le par




Affiche de rêve pour clôturer le festival Ô les Chœurs (à taille humaine, convivial et bénéficiant d'une jolie prog) à Tulle, en Corrèze : rien de moins qu'Elysian Fields et Tindersticks au cours de la même soirée intimiste dans la salle des Lendemains qui Chantent ! Le bonheur total donc pour les fans de pop classieuse, qu'elle soit minimaliste, sensuelle et jazzy ou orchestrale, grave, étourdissante, langoureuse et rock...





Elysian Fields

Dans cette excellente salle qu'est Des Lendemains Qui Chantent (remplie mais pas trop non plus... on peut donc facilement être près des artistes), la première partie assurée par le duo new yorkais Elysian Fields place d'entrée de jeu la barre très haut : au menu, voix féminine totalement renversante de beauté et guitare blues jazz rock admirablement caressée ou violentée. Ce que ce groupe laisse à voir de son univers étrange est vraiment à couper le souffle ! Quand Jennifer Charles chante de manière très sexy ses textes en faisant de petits chorégraphies excitantes avec ses mains et ses hanches, on commence à sentir la température de notre corps monter dangereusement. Surtout qu'Oren Bloedow joue divinement de sa six cordes, décochant la note qu'il faut au bon moment, créant des dissonances très intéressantes et des harmonies saisissantes. En clair (obscur, hein !), il jette de l'huile sur le feu et attise le désir pour Elysian Fields. Et les choses ne vont pas en s'arrangeant au niveau de la chaleur quand le duo se lance dans Passing on the stairs, un titre à tomber à la renverse où les deux voix se mêlent admirablement. Le dernier morceau de ce set beaucoup trop court n'est rien moins qu'une version aussi inattendue que sidérante d'All Apologies de Nirvana. Sublime, ce concert d'Elysian Fields !





Tindersticks

Quelques minutes plus tard, les Tindersticks arrivent sur scène pour donner un spectacle dont ils ont le secret : une prestation articulée autour de l'excellent dernier album du groupe, Falling Down A Mountain, avec des titres très alanguis, des torrents de mélancolie, des rivières de mélodies enchanteresses, de luxueux arrangements (violoncelle, piano, guitares, chœurs, basse, batterie... ) et des passages plus nerveux portés par des rythmes joliment enlevés...

Comme toujours, les Tindersticks sur scène, c'est la classe incarnée : chaque musicien fait ce qu'il a à faire sans en rajouter, s'intégrant dans un collectif très riche, pour mieux laisser s'épanouir l'époustouflante voix grave de Stuart Staples. Le combo "rouflaquettes, veston classe + cordes vocales profondes" ne laisse pas insensible la gent féminine - comme le reste de l'assistance d'ailleurs -, qui semble comme aimantée par la présence du leader des très doués Anglais... Toujours discret, les yeux mi clos et économe de ses mots entre les morceaux, celui qui habite à une heure de route d'ici (en Creuse, à La Souterraine, là où se trouve le Lucky Dog Studio) chante en se mettant à nu, armé d'une guitare sèche ou électrique, d'un tambourin ou d'un seul et unique micro... L'alchimie musicale avec le reste des musiciens est impressionnante : le batteur est exceptionnel, le violoncelliste également, le guitariste Neil Fraser (aussi bon pour égrener des notes électriques que pour rythmer une chanson façon flamenco) et le pianiste David Boulter (aussi impassible que toujours précieux) sont impeccables, le bassiste est parfait et le guitariste/pianiste choriste (le songwriter David Kitt, nouveau Tindersticks) est lui aussi irréprochable...

Comme dans un rêve éveillé, on laisse la troupe nous emporter dans son monde fascinant du premier morceau jazzy, Falling Down A Mountain (parfaite transition avec Elysian Fields !), au rappel final sur le génial incunable Raindrops, en passant par le très beaux Black Smoke - un véritable tube ! -, Harmony Around My Table, Keep You Beautiful, Sometimes It Hurts, My Oblivion, A Night In et autres perles rares à écouter seul ou bien accompagné... C'est juste magique d'être à quelques mètres des Tindersticks pour entendre ça ; plusieurs fois l'on ferme donc les yeux, complètement envouté par ce qui se passe sur scène ! Ce miraculeux groupe rescapé des années 90 est plus que jamais à voir impérativement sur les planches au 21ème siècle...





A lire également, des chroniques de concerts des Tindersticks à La Route du Rock 2008, à la Coopérative de Mai en 2003, au Festival de Sédières en 2002.


Liens : www.deslendemainsquichantent.org, , www.elysianmusic.com, www.myspace.com/elysianfieldsnyc, www.viciouscircle.fr, www.tindersticks.co.uk, www.myspace.com/tindersticksofficial, www.beggars.com, www.myspace.com/beggarsbanquetuk, www.facebook.com/pages/tindersticks-official.

Elysian Fields : les dernières chroniques concerts

Elysian Fields  en concert

Elysian Fields par pirlouiiiit
Poste à Galène, Marseille, le 25/10/2016
Si je n'ai pas écrit sur ce joli concert c'est parce qu'initialement quelqu'un d'autre avait prévu de le faire ... mais vu qu'il a l'air tout aussi débordé qu'alors ... je vais... La suite

Elysian Fields en concert

Elysian Fields par Pierre Andrieu
Le Tremplin, Beaumont, le 26/05/2016
Deux ans à peine après son mémorable précédent passage au Tremplin, Elysian Fields était de retour en Auvergne pour présenter son tout dernier opus, le très beau Ghosts Of... La suite

Elysian Fields + Françoiz Breut en concert

Elysian Fields + Françoiz Breut par Karen Solvery
Épicerie Moderne, Feyzin, le 25/05/2016
Ce samedi 25 mai, c'est à l'Epicerie Moderne qu'avait lieu le concert de deux groupes palpitants (et c'est peu dire!!) : Françoiz Breut et son équipe, suivies par Elysian... La suite

Elysian Fields + Jólaköttur en concert

Elysian Fields + Jólaköttur par Pierre Andrieu
Le Tremplin, Beaumont, le 15/04/2014
" Mais oui, on t'aime, Jennifer ! " Moment privilégié en compagnie du groupe américain Elysian Fields au Tremplin, à Beaumont, le 15 avril 2014, avec en première... La suite

Tindersticks : les dernières chroniques concerts

Tindersticks : Minute Bodies en concert

Tindersticks : Minute Bodies par Pierre Andrieu
Musée d'Art Roger Quilliot, Clermont-Ferrand, le 09/02/2017
Après The Waiting Room, un superbe ciné-concert dévoilé l'année dernière dans l'écrin du Pocoloco, à Clermont-Ferrand, les Tindersticks étaient de retour cette année encore en... La suite

Festival Generiq 2016 : Tindersticks + Christine Ott en concert

Festival Generiq 2016 : Tindersticks + Christine Ott par Cabask
Grand Théâtre - Dijon, le 24/02/2016
Mes accompagnateurs étant fans de Tindersticks depuis quasiment leurs débuts il y a plus de 20 ans, ce passage à Dijon dans le cadre du festival Generiq ne pouvait être... La suite

Tindersticks ciné concert The Waiting Room en concert

Tindersticks ciné concert The Waiting Room par Pierre Andrieu
Petit Vélo, Clermont-Ferrand, le 11/02/2016
Superbe moment, à la fois musical et visuel, que le ciné concert offert par les Tindersticks au Petit Vélo, à Clermont-Fd, dans le cadre du festival international du court... La suite

Tindersticks (Vernissage exposition Singing Skies de Suzanne Osborne & Stuart Staples) en concert

Tindersticks (Vernissage exposition Singing Skies de Suzanne Osborne & Stuart Staples) par Pierre Andrieu
Hotel du Département, Clermont-Ferrand, le 10/02/2016
Très beau concert privé et intimiste des Tindersticks de Stuart Staples dans le cadre du vernissage de l'exposition Singing Skies proposée dans le hall de l'Hôtel du... La suite

Des Lendemains Qui Chantent, Tulle : les dernières chroniques concerts

Entretien avec Jean-Louis Murat à propos de l'album Taormina en concert

Entretien avec Jean-Louis Murat à propos de l'album Taormina par Pierre Andrieu
Des Lendemains Qui Chantent Tulle, le 13/01/2007
Après avoir traversé une tourmente chargée d'énergie négative en 2005, l'année 2006 fut plutôt riche en événements positifs pour Jean-Louis Murat, avec la sortie fin août... La suite

Jean-Louis Murat + Jérôme Caillon en concert

Jean-Louis Murat + Jérôme Caillon par Pierre Andrieu
Des Lendemains Qui Chantent, Tulle, le 04/11/2006
Jean-Louis Murat et Jérôme Caillon, en première partie, ont offert une belle soirée entre folk, pop et rock au public Des Lendemains Qui Chantent, une très belle salle de... La suite