Accueil Rechercher un artiste en concert Vos critiques d'albums
Vendredi 22 novembre 2019 : 11185 concerts, 25774 chroniques de concert, 5279 critiques d'album.

Vos critiques d'albums

Publiez les critiques de vos albums préférés et découvrez les coups de coeur et avis des journalistes et correspondants ConcertAndCo !

EXPRIMEZ-VOUS !

Kami : "Escape Lanes"

Pop - Rock

Critique écrite le 10 mai 2010 par Boby

En PACA les groupes talentueux se suivent et ne se ressemblent pas. Après SOMA, c'est à un autre lauréat du fameux tremplin institutionnel Class Eurock, de sortir son premier album. Escape Lanes marque ainsi l'aboutissement de dix longues années de travail pour Kami. Soyons clairs, s'il fallait juger les livres sur leur couverture peu nombreuses sont les personnes qui écouteraient cet album. Fort heureusement pour Kami ce n'est pas le cas. Si au niveau de l'esthétisme il y a encore du travail pour... Lire la suite

Agop : "Leave This Town Ep."

Pop - Rock

Critique écrite le 10 mai 2010 par Zeu Western Manooch

Il est peu d'artistes capable de vous servir sur un plateau des mélodies pour dimanches pluvieux, sans pour autant vous faire investir dans un tabouret et du cordage. Sérieux, on n'écoute pas n'importe quoi les dimanches cagneux ! Il faut savoir préserver ces ambiances spleenétiques, en profiter sans couler une bielle. Il faut écouter Agop...Comprendre que cette musique d'apparence proprette, trop pop et ouvragée pour être fiable, est une des choses les plus agréables en ce bas monde depuis les draps... Lire la suite

Dag För Dag : "Boo"

Pop - Rock

Critique écrite le 10 mai 2010 par Zeu Western Manooch

Avec Boo , la fratrie Snavely œuvrant au sein des Dag För Dag, une sœur et son frère, américains exilés en Suède, espèrent bien faire mieux qu'effrayer les enfants. C'est tout le mal qu'on leur souhaite. En attendant, avec cet album, Sarah et Jacob nous embarquent vers d'autres époques. Celle où Siouxie regardait Robert Smith s'escrimer sur sa gratte. Celle aussi où les Jesus & Mary Chain mataient pour la première fois leurs godasses. Une époque où la pop débordait d'une énergie sombre, sans... Lire la suite

Conger! Conger! : "Conger! Conger! LP"

Autres / Rock-expérience

Critique écrite le 09 mai 2010 par Philippe

Aussi étrange que son nom, poissonnier du genre téléostéen et doublement exclamatif, le groupe Conger! Conger! a créé un mini-séisme en émergeant du Vieux-Port vers début 2009 pour déverser l'énergie furibarde de ses trois anguilles sur les petites scènes locales (hey, il faut bien commencer quelque part !) en y important un son, sauf erreur jamais entendu dans ces sphères, même chez les valeureux franc-tireurs bruitistes et parfois expérimentaux que sont les Nitwits, ou Elektrolux... Collectivement... Lire la suite

Stalk : "A Tale"

Pop - Rock / ElectronicaNoisePostRock

Critique écrite le 06 mai 2010 par Pierre Andrieu

Captivant projet autoproduit d'Etienne G., Stalk évolue aux troubles frontières de l'électronica, du trip hop, de la noise music et du post rock... Le premier EP de cet acharné de l'organisation de concerts dans des lieux associatifs et des tournées à l'arrache dans des salles interlopes partout en Europe (Allemagne, Belgique etc) comporte 8 titres et s'intitule A Tale. Autant le dire tout de suite, c'est une très belle réussite. Car, comme la pochette superbement torturée - ornée d'un dessin évocateur... Lire la suite

The Dead Weather : "Sea Of Cowards"

Pop - Rock / BluesHeavyGoth

Critique écrite le 05 mai 2010 par Pierre Andrieu

En décidant de battre le fer tant qu'il était chaud, c'est à dire en choisissant d'enchainer dans l'urgence les albums et les tournées avec The Dead Weather, Jack White, Alison Mosshart, Dean Fertita et Jack Lawrence ont opté pour la bonne solution, la preuve éclatante en étant la réussite de Sea Of Cowards, le deuxième album du super groupe (un Kills + un White Stripes + un Raconteurs + un Queens Of The Stone Age) qu'ils forment depuis 2009... Après un bon premier opus intitulé Horehound, la suite semble... Lire la suite

Vale Poher : "Tauten"

Pop - Rock

Critique écrite le 05 mai 2010 par Zeu Western Manooch

Vale Poher est du genre tenace. une fille qui ne lâche pas l'affaire. en atteste le chemin de croix pour sortie Tauten, son dernier disque en date. Un album qui est né, mort-né, pour ressurgir dans un nouveau corps - une superbe pochette réalisée par Vale elle-même. Des pépites mélodiques plein la gueule ce disque avait pourtant tout d'un tremplin pour le succès. Une bombe ! Allez comprendre, la vie des fois, hein ? Alors, elle n'a peut-être pas inventé la poudre, mais la façon dont elle la fait parler... Lire la suite

My Own Private Alaska : "Amen"

Metal - Hardcore / Classique

Critique écrite le 04 mai 2010 par Vilay

Non, My Own Private Alaska n'est pas la suite du film de Gus Van Sant. Peut-être est-ce une façon de prévenir les auditeurs que ce groupe arrive là où on ne l'attend pas ? À l'image de la pochette qui laisse apparaître des touches de piano, les morceaux que l'on découvre ne sont ni blancs, ni noirs et ont vécus. Certains ont eu une première vie sur un EP qui porte le nom du groupe. Ensuite ils ont été remaniés car ils sont passés entre les mains de Ross Robinson qui nous sert de guide en terra incognita.... Lire la suite

Dub Orchestra : "Sonic Deviance"

Pop - Rock / Dub

Critique écrite le 04 mai 2010 par Vilay

Dub Orchestra débarque avec un deuxième album qui a du caractère. Ce quintet a écumé toutes les bonnes crèmeries du grand Ouest avec un premier opus : Warming, mais les sudistes auraient pu passer à côté de la musique électronique instrumentale qu'ils nous proposent si le groupe n'avait pas réitéré l'expérience. Ils nous cuisinent un dub à la sauce Zenzile avec un soupçon de Guns of Brixton ou Ez3kiel. On reconnaît cette façon de faire au jeu de basse aussi rock que les riffs de guitare saturée présents... Lire la suite

Plebeian Grandstand : "Hate Is Hard To Define"

Metal - Hardcore / Screamo

Critique écrite le 04 mai 2010 par Vilay

How is hard to define " Hate is hard to define "! En général, quand on commence à établir une liste à rallonge pour essayer de définir la tournure que prend une galette, c'est plutôt bon signe... Faisons court : Plebeian Grandstand fait partie de ces groupes à la croisée du Hardcore, du screamo, du mathcore et on reconnaît bien entendu la marque de fabrique toulousaine. Ces héritiers de Botch et de Time to Burn nous proposent 9 titres où les plans lourds et chaotiques s'enchaînent avec des riffs rapides... Lire la suite

1121 à 1131 sur 5279 critiques trouvées