Accueil Marseille - Aix Le Molotov - Marseille
Mardi 23 janvier 2018 : 12737 concerts, 24821 chroniques de concert, 5195 critiques d'album.
Le Molotov - Marseille

Le Molotov - Marseille

3 Place Paul Cézanne
13006 Marseille

Plus d'info :

200 places

Plan d'accès

Le Molotov : les dernières chroniques concerts 272 avis

Matt Hollywood and The Bad Feelings, Jim Younger's Spirit

Critique écrite le 06 décembre 2017, par Bill

Le Molotov, Marseille 03/12/2017

Matt Hollywood and The Bad Feelings, Jim Younger's Spirit en concert

Il fallait braver le froid ce dimanche 4 décembre . Beaucoup hélas n'ont pas su se motiver. Le Molotov ce soir de décembre n'a pas son allure de jours de fête. Qu'importe, Matt dira à la fin que les vrais étaient là. Pour commencer Jim Younger's Spirit, groupe local devenu incontournable.. Un concert du JYS c'est l'assurance de voyager et de partir loin. En fin de soirée au bar un gars me dira un peu maladroitement "je suis arrivé trop tard pour le 1er groupe, c'est eux qui sont Grace Slick et le Jefferson Airplane ?". Ouais je suis assez d'accord avec la formule, car comment ne pas penser à un revival west coast en écoutant le groupe jouer. Pas de passéisme cependant, les compos de JYS sont suffisamment puissantes et originales pour affirmer un caractère qui leur est propre, et au bout du compte tracer un fil intemporel. A la manière de Matt Hollywood and the Bad Feelings ( et de Brian Jonestown Massacre évidemment) mais j'y reviendrai. C'est la 4éme fois que je vois JYS, dont 3 fois au Molotov. Immuablement semble-t-il chacun est à la place qui lui est attribuée : le batteur au fond, un guitariste à sa gauche ( pour le public), devant sur la droite le bassiste qui fait aussi les cœurs, au centre le... Lire la suite

Keith & Tex - The Steadytones - The Troubletones

Critique écrite le 26 novembre 2017, par Phil2guy

Le Molotov Marseille 29 Octobre 2017

Keith & Tex - The Steadytones - The Troubletones en concert

C'est suffisamment rare quand ça arrive pour ne pas manquer un concert pareil : le Molotov fait venir ce soir deux légendes du Rocksteady , Keith & Tex, duo de chanteurs qui avait décroché quelques succès à la fin des années 60, notamment le classique Stop that Train. Ils se sont reformés depuis par intermittence à la faveur de l'engouement pour ce genre musical jamaïcain très influencé par la Soul Music, qui rappelons-le, fait historiquement la jonction entre le ska et le reggae. Ainsi, Keith & Tex tournent régulièrement depuis 2013. Une première partie est assurée par les Troubletones, groupe marseillais de Rocksteady/Ska constitué d'un chanteur guitariste rythmique, d'un guitariste lead et un joueur d'orgue hammond. Le groupe joue tout à fait dans l'esprit du Rocksteady des 60's ou même du revival ska de la fin des 70's, avec une énergie presque punk, le chant étant en plus assuré en anglais. Les musiciens maitrisent bien leurs instruments et leurs compositions sont plutôt entrainantes. Le guitariste part de temps en temps dans des solos fins et nerveux tandis que l'organiste se laisse aller à quelques improvisations jamais vaines. Une de leurs chansons s'intitule Ernest, je suppose qu'il s'agit-là un hommage à Ernest Ranglin, un des... Lire la suite

the Godfathers

Critique écrite le 05 novembre 2017, par g

Molotov, Marseille 01 novembre 2017

the Godfathers en concert

A BIG BAD BEAUTIFUL NOISE. Peter Coyne et les siens ont été fidèles à leur légende. Cette NOUVELLE formation des Godfathers, la dernière en date, est exceptionnelle d'efficacité : des tueurs! Deux guitaristes unis, généreux ET complémentaires : à notre gauche Jason Pegg, le petit nouveau, intégré il y a peu, mais qui semble jouer avec le groupe depuis une éternité. Redoutablement efficace. A notre droite, Steve Critall, tranchant, énergique, toutes guitares en folie. Au passage, il a aussi co-produit "A Big Bad Beautiful Noise", dernier opus des Parrains. Redondons (de redondance) CES MECS SONT DES TUEURS. "KILLERS" comme dirait Jerry Lee Lewis. Et une rythmique d'airain ! Il faut louer, ici, le travail symbiotique de Tim James (drums) et Darren Birch (bass). Unis comme les quatre cordes de la basse ou les deux cymbales d'une pédale Charleston... Comme le dit un mien ami anglais "Despite Peter being the only original member, the Godfathers are still a quality act"... Besoin de traduction huh ? Et comme c'est vrai ! La qualité est au rendez-vous, dès un saignant "This is war" d'ouverture... Guerrier ! Le ton est donné : rien n'arrête la machine de précision "Godfathers"... Jusqu'au rappel en forme de cover... Lire la suite

La Flingue + Lords of Altamont

Critique écrite le 18 octobre 2017, par Philippe

Le Molotov, Marseille 17 octobre 2017

La Flingue + Lords of Altamont en concert

Arrivé en goguette après 21 h 30 en se croyant très malin, votre serviteur rate royalement une bonne moitié du show de La Flingue, appelée en renfort pour ouvrir ce soir. Ca tombe bien, le chanteur le déteste, lui et ses chroniques à la c... Quoi qu'il en soit, celui-ci devient manifestement un peu gâteux puisqu'il a mis un t-shirt d'un de ses nombreux groupes précédents (le blanc avec le cercle noir au milieu - non, nous non plus, on ne sait plus comment s'appelait cette formation déjà ancienne...). Ca n'empêche pas le groupe de jouer sec et carré, avec un son impressionnant de précision, en passant par des titres assez plaisants, presque tranquilles (on écrira quand même pas "poperoque"), et finissant son set par ses tubes hargneux et déjà intemporels (Homo Pogo, Bunker Kids...). Olivier Gasoil, car on parle bien de lui, n'a pas manqué de se "gaffer" la figure (gimmick obligé et toujours rigolo), et au final le groupe nous torche un joli petit set devant une bonne partie de ses fans, le chanteur vociférant comme il peut à travers une bouche tordue entre deux bandes noires très collantes, avant de sortir en titubant. Joli travail, comme toujours, messieurs ! Après un changement de plateau assez rapide (à peine le temps de... Lire la suite

Teusaquillo Boys feat. Mama Ohandja

Critique écrite le 21 juillet 2017, par Pirlouiiiit

Molotov, Marseille 15 juillet 2017

Teusaquillo Boys feat. Mama Ohandja en concert

Ce soir si je suis là plutôt qu'au concert de dernière minute de Narrow Terrence aux carrières de Rognes c'est que, outre le fait que je n'ai pas de voiture et 3 enfants, je ne pouvais décemment pas rater le retour de Guillaume Cros aka Toots au Molotov ! Lorsque j'arrive vers 22h20 le feu d'artifice, qui a été décalé d'un soir à cause du vent, pétarade pendant que le groupe et les amis du groupe papotent tranquillement devant la salle. L'occasion pour moi de retrouver tout un tas de musiciens connus qui présentent pour la plupart la double caractéristique d'avoir joué avec ou près de Guillaume dans le passé et d'avoir épousé comme lui une colombienne ! Par contre pas de membres de nos deux fleurons de la Cumbia made in Marseille ni de personne que j'ai l'impression d'avoir croisé à l'un de leur concerts ... Qu'importe ! Ce soir malgré le feu d'artifice et les autres concerts le Molotov est plein pour voir les Teusaquillo Boys cousins des Romperayo, à savoir de droite à gauche Jhon Socha à la basse, Pedro Ojeda à la batterie, Juan Manuel Toro aux claviers et Guillo Cros à la guitare. J'allais écrire "Moiteur tropicale" en écho à leurs tenues estivales mais ça n'est pas le cas ce soir ; non, on ne transpire pas comme... Lire la suite

Mr Thousand & Ramirez + Catalogue + Hoochie Koochie Baby (BaDaM festival)

Critique écrite le 25 mai 2017, par Pirlouiiiit

Molotov, Marseille 12 mai 2017

Mr Thousand & Ramirez + Catalogue + Hoochie Koochie Baby (BaDaM festival) en concert

Autant la dernière fois j'étais allé 2 soirs d'affilé au JAM (pour voir Christophe Isselée le vendredi puis Paul Collins le samedi), autant cette semaine c'est au Molotov que je me rendrai 2 fois. Lundi j'étais là pour Powersolo and co et ce soir je suis là pour la Xème édition du festival BaDaM ! Festival de BD donc, organisé notamment par la Réserve à Bulles qui aime bien la musique aussi comme en témoigne les différents concerts dessinés qu'ils ont organisé dans le cadre de BaDaM (Stop II & Tanxx et Quaisoir) ou dans le cadre des Littorales (Neche & Thomas Azuelos et Zenzika) ou du festival Tcho (la balade de paola crusoé) ... Bref ce soir il ne s'agit pas d'un concert dessinée, mais du concert du groupe (Hoochie Koochie Baby) d'un dessinateur (Clément Fabre) qui vient de sortir de résidence (à la Réserve à Bulles). Et comme plus on est de fous plus on rit, deux autres groupes qu'on connait bien sont de la partie. Tout d'abord Mr Thousand & Ramirez qui nous refait le coup du dernier concert pour cause de (re)déménagement à l'étranger de Ramirez (le catcheur qui joue de l'accordéon). Reviendra, reviendra pas ? En tout cas dans le doute je suis bien content de les revoir. D'autant que depuis son retour ils ont trouvé le temps de re... Lire la suite

Accès