Accueil Marseille - Aix Le Molotov - Marseille
Dimanche 26 mai 2019 : 8979 concerts, 25484 chroniques de concert, 5257 critiques d'album.
Le Molotov - Marseille

Le Molotov - Marseille

3 Place Paul Cézanne
13006 Marseille

Plus d'info :

200 places

Plan d'accès

Le Molotov : les dernières chroniques concerts 291 avis

The Shivas + The Howlin' City

Critique écrite le 21 mai 2019, par Gilles Borgogno

Molotov, Marseille 14 mai 2019

The Shivas + The Howlin' City en concert

GARAGE PSYCHEDELIQUE. The Howlin' City, groupe, qui ouvre la soirée est un duo guitare/chant et batterie... "Comme les White Stripes, les Black Keys, les..." nous rétorquera-t-on ?. Oui mais moins "Blues" et plus "Rock". Ils ont deux ans d'existence seulement mais font (déjà) preuve d'une complicité de vieux briscards. Ils jouent bien. Le guitariste possède une bonne voix et le batteur tape comme un dément, bonne surprise. Les Shivas que nous avions vu à la Machine à Coudre, il y a quelques années, sont toujours très frais. Les revoir a été éminemment sympathique. Et même plus : un plaisir! Le trio, d'il y a quelques années, s'est mué en quatuor avec l'adjonction d'un second guitariste/batteur/chœurs. Qui remplacera la batteuse, Kristin Leonard, le temps de deux chansons, un peu dans la tradition des "girls groups" sixties. Petit point "fashion" ? la chanteuse-batteuse mais surtout batteuse s'est fait une couleur qui la blondit... Lire la suite

Interview de Sidi Wacho à l'occasion de leur passage à Marseille

Interview réalisée le 16 avril 2019, par Pierre Charvet

Marseille - Molotov Avril 2019

Interview de Sidi Wacho à l'occasion de leur passage à Marseille

Ce soir-là, Sidi Wacho joue à Marseille. Le groupe arrive tout droit d'Allemagne, preuve que leur musique engagée et festive n'est pas réservée qu'aux seuls francophones ou hispanophones. Le temps est compté, mais Saidou le leader, prend un peu de son temps et de sa voix attaquée par les allergies pour répondre à nos questions. Avec une sincérité visible et une envie de partager évidente. Qu'est-ce la tournée représente pour vous ? Saidou: pour nous la tournée, c'est la fête, le parc d'attraction pour enfant tous les jours. On est toujours content de monter dans le camion pour repartir en tournée. Parce que c'est notre mode de vie aussi. Il y a 13 ans, quand on a commencé avec MAP, je ne connaissais pas la tournée. Je me souviens qu'au troisième jour de tournée j'étais déjà fatigué et au bout du quatrième jour, je n'arrivais même plus à sortir du camion tellement j'étais naze. Je ne savais pas gérer mon énergie. Mais aujourd'hui on gère mieux, même si les tournées sont toujours aussi éprouvantes mais toujours aussi palpitantes. En plus, avec Sidi Wacho, on a un projet qui est quand même terrible. En tournée, je n'ai jamais pris autant de plaisir dans ma vie. Vraiment. Parce que, à la fois c'est festif, à la fois c'est engagé, et j'ai... Lire la suite

Sidi Wacho

Critique écrite le 16 avril 2019, par Pierre Charvet

Molotov, Marseille 12 avril 2019

Sidi Wacho en concert

Tout a commencé avec une interrogation: "que pourrait donner sur scène un groupe dont le disque dégage déjà une telle énergie"? Voila une belle promesse et l'envie d'en avoir le coeur net qui m'a amené ici, au Molotov, en ce vendredi soir d'avril. Ce soir au Molotov, c'est Sidi Wacho! Vous connaissez sûrement. Sinon, on pourrait dire en résumé que le groupe rassemble cinq musiciens français, chilien, péruvien et porte un message engagé en proposant un mélange unique de hip-hop électro et cumbia, tendance latino avec même une pincée de musique des balkans, car trompette et accordéon sont de la partie. Saidou, son leader, n'est pas un inconnu, puisqu'il a fait partie du Ministère des Affaire Populaires il y a quelques temps. Sidi Wacho, c'est son nouveau projet. C'est LEUR nouveau projet. On y chante français ou espagnol, arabe même parfois. Voilà pour les présentations. Il est l'heure. 22h, la première partie a été bien assurée par le groupe marseillais Casi, quatre garçons ouverts sur le monde qui ont entre 40 et 60 ans (pour être large et ne froisser personne), et qui ont chauffé la salle. Mention spéciale au sirtaki à la guitare et au saxo qui apporte vraiment quelque chose à chaque apparition. Nous y voila, donc.... Lire la suite

Les Ramoneurs de Menhirs

Critique écrite le 27 février 2019, par Pirlouiiiit

Le Molotov, Marseille 18 février 2019

Les Ramoneurs de Menhirs en concert

Sur mon planning j'ai marqué "Molotov" pour ce lundi soir. Damned c'est vrai c'est parce que les Ramoneurs de Menhirs sont de retour. Les Ramoneurs c'est ce groupe résolument celtique (et en ce moment je suis en manque de Bretagne) composé des deux sonneurs Éric Gorce à la bombarde et Richard Bévillon au biniou, de Loran (ex Bérurier Noir) à la guitare ainsi que de Gwenaël Kere (qui a rejoint le groupe plus récemment) au chant (sachant que tout le monde chante à un moment ou un autre). En faisant un peu des recherches sur eux (ne serait ce que pour les noms) je découvre avec amusement que Louise Ebrel (que j'ai déjà eu l'occasion de voir aux côtés de Red Cardell par exemple) est régulièrement invitée sur leurs disques. Classe ! Ce soir ils (ne) sont (que) 4, et bien que la veille il aient joué à Aix, le Molotov affiche complet. Etant invité à diner en famille ce soir je me suis renseigné sur les horaires (vraies). On m'a dit 21h car le groupe a l'habitude de jouer 2 bonnes heures et demi. Je vais donc tirer au maximum sur la corde et ce n'est qu'à 23h que j'ai pu débarquer dans un Molotov chaud bouillant ou plutôt chaud fumant. La différence de température et d'humidité par rapport à l'extérieur couvrira en effet instantanément... Lire la suite

Pete International Airport

Critique écrite le 11 février 2019, par Catherine B.

Molotov marseille 08/02/2019

Pete International Airport en concert

... Prendre une claque. Pas du tout ce que j'écoute d'habitude. Une découverte musicale. C'est structuré, très instrumental, un synthé à boutons (?) jamais vu jusqu'à hier soir... des guitares intimistes... Les choeurs parfaits ... ces voix qui se mêlent avec une intensité rare... et des harmonies à pleurer (limite)... Et c'est pourtant une espèce de cold wave... Ou bien... Lire la suite

Holy Motors + Picnic Republic

Critique écrite le 10 janvier 2019, par Sami

Molotov, Marseille 6 Janvier 2019

Holy Motors + Picnic Republic en concert

Bonne surprise pour un des tout premiers concerts programmés en 2019, le Molotov est correctement rempli pour un dimanche glacial de janvier avec deux groupes très différents ce soir, avec un groupe d'Aix En Provence et un autre qui nous vient d'Estonie, et c'était un peu deux salles, deux ambiances. Pour Picnic Republic, déjà apprécié il y a quasiment 2 ans dans un showcase au Lolipop, pas mal de potes motivés pour soutenir ces musiciens férus de pop en général et des Beatles en particulier en commençant le concert par une reprise énergique de "Hey Bulldog". Pour ce soir le groupe s'est étoffé depuis la dernière fois que je les avais vu, avec notamment un violoncelle, que l'on entend pas si souvent dans les concerts du même genre, les sonorités en live restent assez lo-fi mais on imagine bien des arrangements classe sur disque. Une douzaine de morceaux plaisants à écouter, avec de belles harmonies vocales (même le batteur a droit a une chanson) et entre deux mélodies bien 60's le chanteur fait aux années 80 avec un morceau "1984" et aussi un clin d'œil à Johnny Marr, le guitariste des Smiths sur le titre "Come on Johnny", un des plus accrocheurs. Concert plutôt généreux, et une fois n'est pas coutume plus long que... Lire la suite

Accès