Accueil Marseille - Aix Le Molotov - Marseille
Lundi 22 juillet 2019 : 11545 concerts, 25587 chroniques de concert, 5260 critiques d'album.
Le Molotov - Marseille

Le Molotov - Marseille

3 Place Paul Cézanne
13006 Marseille

Plus d'info :

200 places

Plan d'accès

Le Molotov : Dernières news

Mystery Lights en concert à La Maroquinerie et en tournée 2019 [Le 29/06/2019] Excellent combo de rock garage, The Mystery Lights a fait son retour mi mai avec l'album "Too Much Tension" et sera en concert à La Maroquinerie à Paris le 15 octobre 2019 et en tournée ! Chroniques live, dates et billets :
En concert le 27/10/2019

Le Molotov : les dernières chroniques concerts 296 avis

Decibelles + Venus As A Boy

Critique écrite le 08 juin 2019, par Sami

Molotov, Marseille 30 Mai 2019

Decibelles + Venus As A Boy en concert

Il fallait du courage pour organiser une soirée rock un jeudi férié, qu'il fait enfin beau et chaud, et que beaucoup d'amateurs de guitares étaient à Nîmes pour l'épuisant Tinals, lequel prive désormais Marseille de locomotives indé qui passaient il n'y a pas si longtemps encore ici dans le coin, dans le sillon du mastodonte qu'est le Primavera à Barcelone. A défaut de groupes internationaux de qualité dans le genre, on aura quand même la chance de voir ce soir de bons groupes français, et la salle est heureusement correctement remplie dans ce contexte. Avec pour commencer les locaux de Venus As A Boy dont j'avais déjà bien apprécié le dernier concert il y a quelques semaines à l'Intermédiaire. Deux guitaristes au look et à l'attitude 90's, un batteur spectaculaire qui chante/hurle et joue parfois debout, et une bassiste bien mise en avant. Le son... Lire la suite

Daniel Romano + Doc Vinegar

Critique écrite le 06 juin 2019, par Gilles Borgogno.

Molotov, Marseille 20 mai 2019

Daniel Romano + Doc Vinegar en concert

REVELATION ! Le Molotov (que nous remercions) n'affichait pas la foule des Grands Soirs comme la semaine dernière pour The Shivas et Howlin' City. Pourtant, il y avait trois groupes programmés. Nous espérons que les Muddy Buddies ne nous tiendront pas rigueur d'avoir raté la PREMIERE première partie mais, selon les présents, "c'était très bien, même encore, mieux que les fois précédentes...". La prochaine fois, nous ne les raterons pas. A suivre donc. Doc Vinegar qui assuraient la SECONDE première partie n'ont pas démérité non plus. D'autant plus qu'ils n'avaient qu'une seule répétition avec Dan Imposter venu remplacer leur batteur au pied (de charleston) levé... Ils ont donné un concert de pop comme on les aime... Daniel Romano a été une révélation ! Attiré par les commentaires élogieux d'amis qui les (lui et son groupe) avaient vus trois fois, nous sommes venus voir pour juger sur pièces! ET ?????? Rock'n'Roll mon ami ! Du grandiose ! Tu t'attends à voir un concert sympa, un "bon" concert et tu te prends une CLAQUE ! Une grosse! Tu assistes à un "GRAND" concert ! L'est connu de dégun dans nos régions l'Apôtre et c'est bien dommage! IL DEVRAIT L'ETRE PLUS!!! Si il passe par chez vous, c'est immanquable! Waoooooh! Pas... Lire la suite

The Chasing Monster, This Patch of Sky

Critique écrite le 27 mai 2019, par Pipoulem

Molotov, Marseille 26/05/2019

The Chasing Monster, This Patch of Sky en concert

Quoi de mieux pour terminer son week-end et éviter le spleen du dimanche soir ? Un petit concert post rock au Molotov bien sûr. Le temps de rentrer me changer, de prendre mon sac et mon appareil photo et me voila reparti. Les rues sont calmes, le temps est paisible. Même chose au Molotov tout est calme et paisible. Rien à voir avec l'ambiance punk rock de la veille pour le concert de soutien à la Machine à coudre. La faute à quoi ? le style de musique ? le prix de la place ? le dimanche soir ? un soir de printemps ? un soir d'élection ? Non aucune excuse, bref peu de public mais tant pis pour les absents. Le concert commence tôt 21h30 avec le groupe italien The Chasing Monster. Le trio enchaine parfaitement les parties calmes et les envolées aigues de la guitare le tout... Lire la suite

Pogy & les Kéfars, La Flingue, Cowboys from Outerspace (en soutien à la Machine à Coudre)

Critique écrite le 26 mai 2019, par Philippe

Le Molotov, Marseille 25 mai 2019

Pogy & les Kéfars, La Flingue, Cowboys from Outerspace (en soutien à la Machine à Coudre) en concert

Ce qui devait être une soirée rock hyper-sexy commence hélas par une grosse déception : les Hatepinks ne joueront pas ce soir, à cause d'un problème de santé de leur guitariste. A strange feeling of deja-vu, comme on dit... Espérons quand même le revoir sur scène un de ces jours, où il peut être fascinant quand il est en forme. Le fait que l'information ait circulé dans la journée a peut-être bien causé quelques défections, dommage, le Molotov n'a pas complètement fait le plein ce soir ! Ce qui n'a pas empêchés les aficionadas/dos, après avoir quand même pour la plupart juré comme des charretiers à l'entrée, de passer une belle soirée, avec trois générations de rock phocéen représentées, classés par ordre de bas en haut. Début avec les minots de Pogy & les Kéfars, avec une bonne heure de retard sur l'heure annoncée (esprit Machine à Coudre !), revoici le trio qui monte et fait le buzz, pour l'instant dans le microcosme local mais bientôt peut-être, dans l'univers ? La batteuse sportive (elle semble toujours courir un footing tout en jouant) et les deux chanteurs aux instruments calées sous l'aisselle, nous avaient fait forte impression à Lollipop il y a quelques semaines ! Pas de gras, pas d'esbroufe, pas de pose, pas de soli (tous... Lire la suite

The Shivas + The Howlin' City

Critique écrite le 21 mai 2019, par Gilles Borgogno

Molotov, Marseille 14 mai 2019

The Shivas + The Howlin' City en concert

GARAGE PSYCHEDELIQUE. The Howlin' City, groupe, qui ouvre la soirée est un duo guitare/chant et batterie... "Comme les White Stripes, les Black Keys, les..." nous rétorquera-t-on ?. Oui mais moins "Blues" et plus "Rock". Ils ont deux ans d'existence seulement mais font (déjà) preuve d'une complicité de vieux briscards. Ils jouent bien. Le guitariste possède une bonne voix et le batteur tape comme un dément, bonne surprise. Les Shivas que nous avions vu à la Machine à Coudre, il y a quelques années, sont toujours très frais. Les revoir a été éminemment sympathique. Et même plus : un plaisir! Le trio, d'il y a quelques années, s'est mué en quatuor avec l'adjonction d'un second guitariste/batteur/chœurs. Qui remplacera la batteuse, Kristin Leonard, le temps de deux chansons, un peu dans la tradition des "girls groups" sixties. Petit point "fashion" ? la chanteuse-batteuse mais surtout batteuse s'est fait une couleur qui la blondit... Lire la suite

Interview de Sidi Wacho à l'occasion de leur passage à Marseille

Interview réalisée le 16 avril 2019, par Pierre Charvet

Marseille - Molotov Avril 2019

Interview de Sidi Wacho à l'occasion de leur passage à Marseille

Ce soir-là, Sidi Wacho joue à Marseille. Le groupe arrive tout droit d'Allemagne, preuve que leur musique engagée et festive n'est pas réservée qu'aux seuls francophones ou hispanophones. Le temps est compté, mais Saidou le leader, prend un peu de son temps et de sa voix attaquée par les allergies pour répondre à nos questions. Avec une sincérité visible et une envie de partager évidente. Qu'est-ce la tournée représente pour vous ? Saidou: pour nous la tournée, c'est la fête, le parc d'attraction pour enfant tous les jours. On est toujours content de monter dans le camion pour repartir en tournée. Parce que c'est notre mode de vie aussi. Il y a 13 ans, quand on a commencé avec MAP, je ne connaissais pas la tournée. Je me souviens qu'au troisième jour de tournée j'étais déjà fatigué et au bout du quatrième jour, je n'arrivais même plus à sortir du camion tellement j'étais naze. Je ne savais pas gérer mon énergie. Mais aujourd'hui on gère mieux, même si les tournées sont toujours aussi éprouvantes mais toujours aussi palpitantes. En plus, avec Sidi Wacho, on a un projet qui est quand même terrible. En tournée, je n'ai jamais pris autant de plaisir dans ma vie. Vraiment. Parce que, à la fois c'est festif, à la fois c'est engagé, et j'ai... Lire la suite

Accès