Accueil Marseille - Aix Le Molotov - Marseille
Samedi 19 janvier 2019 : 11976 concerts, 25332 chroniques de concert, 5241 critiques d'album.
Le Molotov - Marseille

Le Molotov - Marseille

3 Place Paul Cézanne
13006 Marseille

Plus d'info :

200 places

Plan d'accès

Le Molotov : les dernières chroniques concerts 288 avis

Holy Motors + Picnic Republic

Critique écrite le 10 janvier 2019, par Sami

Molotov, Marseille 6 Janvier 2019

Holy Motors + Picnic Republic en concert

Bonne surprise pour un des tout premiers concerts programmés en 2019, le Molotov est correctement rempli pour un dimanche glacial de janvier avec deux groupes très différents ce soir, avec un groupe d'Aix En Provence et un autre qui nous vient d'Estonie, et c'était un peu deux salles, deux ambiances. Pour Picnic Republic, déjà apprécié il y a quasiment 2 ans dans un showcase au Lolipop, pas mal de potes motivés pour soutenir ces musiciens férus de pop en général et des Beatles en particulier en commençant le concert par une reprise énergique de "Hey Bulldog". Pour ce soir le groupe s'est étoffé depuis la dernière fois que je les avais vu, avec notamment un violoncelle, que l'on entend pas si souvent dans les concerts du même genre, les sonorités en live restent assez lo-fi mais on imagine bien des arrangements classe sur disque. Une douzaine de morceaux plaisants à écouter, avec de belles harmonies vocales (même le batteur a droit a une chanson) et entre deux mélodies bien 60's le chanteur fait aux années 80 avec un morceau "1984" et aussi un clin d'œil à Johnny Marr, le guitariste des Smiths sur le titre "Come on Johnny", un des plus accrocheurs. Concert plutôt généreux, et une fois n'est pas coutume plus long que... Lire la suite

Sam Karpienia & Nicolas Dick + Parade + Catalogue (Concert de soutien à la Machine à Coudre #1)

Critique écrite le 31 décembre 2018, par Pirlouiiiit

Le Molotov, Marseille 28 décembre 2018

Sam Karpienia & Nicolas Dick + Parade + Catalogue (Concert de soutien à la Machine à Coudre #1) en concert

Décidément c'est le mois des concerts de soutien ... après les concerts de soutien aux sinistrés de la Rue d'Aubagne, ceux en soutien aux inculpés de la Plaine, hier c'était le premier concert de soutien à la Machine à Coudre. Premier car il y en aura au moins trois autres et une expo (voir en fin de chronique). Pour l'occasion j'ai ressorti le t-shirt qu'on avait fait (merci O. Gasol) pour les 15 ou 20 ans de la Machine. Ce soir c'est le premier et tout le monde était là. Claire et J2P évidemment mais aussi de très nombreux musiciens qui ont déjà joué de très nombreuses fois là bas. Des gens de groupes (on pourrait citer - si il en manque me le dire je complèterai - Massy Inc, Hank !, Phabrice Petitdemange, les Toads, Casse Gueule, x25x, Lee Zeirjick, Statonnels, les Jolis, La Flingue, Elektrolux, Shiloh, Conger ! Conger !, Farouche Zoé, Kill the Thrill, Miettes, Doc Vinegar, Jim Younger'Spirit, Dissonant Nation,... - qui ont été faits par la machine à coudre autant qu'ils ont contribué à faire ce qu'elle est devenu au fil des ans : un lieu incontournable et indispensable à la vie musicale marseillaise. Je n'ai par contre pas vu trop de journalistes .. Bref j'ai envie de dire on était tous là ou presque et le Molotov n'a pas... Lire la suite

Emma Ruth Rundle - Jaye Jayle

Critique écrite le 24 décembre 2018, par Phil2guy

Le Molotov - Marseille 16 octobre 2018

Emma Ruth Rundle - Jaye Jayle en concert

Une fois n'est pas coutume, le Molotov fait ce soir la part belle aux musiques sombres, en faisant venir la chanteuse américaine Emma Ruth Rundle qui s'est illustrée depuis quelques albums dans un registre folk ténébreux et ambient aux arrangements travaillés. Elle sera accompagnée ce soir par le groupe Jaye Jayle qui assurera aussi la première partie. Jaye Jayle pratique un néo-folk ténébreux qui peut évoquer par moments les Swans (dans leur moments les plus calmes) : le groupe est mené par le guitariste chanteur Evan Patterson, également aux claviers. Il est accompagné d'un bassiste barbu et chevelu, d'un claviériste et d'un batteur. Les tempos sont plutôt lents et la musique très atmosphérique. La mayonnaise ne prend pas immédiatement mais leur post rock aux ambiances vénéneuses se laisse apprécier progressivement de manière insidieuse. Un titre au beat très krautrock et au motif de clavier hypnotique vient ensuite d'un coup éveiller davantage notre attention. La musique de Jay Jayle évoquerait des grands espaces américains sombres et désolés ou des friches industrielles désertées, et s'inscrit dans une sorte d'Americana gothique. Les morceaux s'étirent et le clavier part dans des improvisations très free. Evan Patterson... Lire la suite

Walk Away + Rats Don't Sink + Cheat Death + Wake The Dead (Massilia Punk Hardcore Show)

Critique écrite le 11 décembre 2018, par Philippe

Le Molotov, Marseille 8 décembre 2018

Walk Away + Rats Don't Sink + Cheat Death + Wake The Dead (Massilia Punk Hardcore Show) en concert

Voilà ce qui arrive quand on suit, sans réfléchir, de beaux yeux qui vous entraînent dans une nuit pleine de promesses... On croyait se rendre à une fiesta punk, et on a en fait raté le mot, ô combien crucial en l'espèce, de "harcore"... Pourtant, il figurait bien en toutes lettres à 5 reprises (pour chaque groupe comme pour le titre de la soirée, Massilia Punk Hardcore Show !) sur l'affiche, il suffisait de regarder ! Bref, on allait donc se faire ramoner les cage à miel un peu plus brutalement que prévu. Et avec des nuances pas forcément faciles à évaluer entre "modern hardcore", "punk hardcore" et "tout-court-hardcore". On nous pardonnera donc en cas d'imprécision flagrante, sur ces subtiles nuances... pour ces groupes conviés par le dernier, Wake the Dead, à une grande fête païenne à la gloire du Dieu Acouphène. Les fanatiques, surtout masculins, étaient donc déjà là, heureux sans nuance d'avoir 4 groupes de musique brutale à disposition... Premiers à dégainer, les Walk Away, sans guitare, développent un son grave, à basse de riffs de basse et de hurlements bien dosés. Ca sonne bien quoiqu'un petit peu fort (au niveau du, ha ha, réglage à la console) - on se dit pendant quelques instants que la soirée va être longue, avant de... Lire la suite

Shiloh + x25x + Conger!Conger! + Da Leada (en soutien aux inculpé.e.s des luttes de la Plaine)

Critique écrite le 10 décembre 2018, par odliz

Le Molotov, Marseille 09 décembre 2018

Shiloh + x25x + Conger!Conger! + Da Leada (en soutien aux inculpé.e.s des luttes de la Plaine) en concert

En cette fin d'année intensément christique avec la multiplication des pains municipaux, les petites gens aka la populace contre-attaque à base d'élans solidaires et de concerts de soutien. La musique est censée adoucir les mœurs ; dans certains cas comme ici ce soir, elle aide à catalyser l'énergie émotionnelle de nos expériences traumatiques individuelles et collectives ; c'est dire si on en a besoin. Après les concerts de soutien à Noailles pour les âmes sacrifiées et les dommages collatéraux expulsés, et avant les concerts de soutien à la Machine à Coudre fermée jusqu'à nouvel ordre, c'est pour la Plaine et ses inculpés qu'on met nos habits de lumière et qu'on remplit la caisse noire. Et malgré une atmosphère de guerre des tranchées et un mistral à faire s'envoler des housses de couette sur les figuiers, on croise du (beau) monde au Molotov . Le bal populaire s'ouvre avec Shiloh comme une entrée en matière symbolique, clin d'œil désabusé à l'Amérique sécessionniste d'alors. Nos Shiloh marseillais ne sont que duo et habitent pourtant la scène comme une armée nomade. Le chant profond résonne dans nos cavernes intérieures, tandis que les tressaillements et la ronde gravité de la guitare nous relèvent en... Lire la suite

the Groovators + 8°6 Crew

Critique écrite le 10 octobre 2018, par Olivier Ponzio

Le Molotov, Marseille 06 octobre 2018

the Groovators + 8°6 Crew en concert

Deux ans après leur passage au Molotov les franciliens du 8°6 Crew reviennent a Marseille. Les portes ne sont pas encore ouvertes que la place Paul Cezanne commence a se remplir. De toute évidence Le Molotov fera le plein ce soir, c'est évident. 20h30 elles ouvrent enfin, on va pouvoir se désaltérer pendant qu'on l'ingénieur du son peaufine les derniers réglages pour la première partie de la soirée avec les Groovators. Le groupe originaire de la région, de Roquefort la Bedoule débutera son set reggae old-school aux environs de 21h30. Même si tous les gens ne sont pas encore rentrés la salle est déjà copieusement remplie, ça promet pour le reste de la soirée. Le quintet est emmené par un batteur chanteur qui alternera paroles en français et en anglais. Les compos assez orientées roots, laisseront pas mal de place aux plages instrumentales laissant libre cours aux musiciens pour s'exprimer et rappelant aussi que le groupe trouve également son inspiration dans le Dub.... Lire la suite

Accès