Accueil Marseille - Aix Le Molotov - Marseille
Jeudi 20 février 2020 : 10848 concerts, 25925 chroniques de concert, 5287 critiques d'album.
Le Molotov - Marseille

Le Molotov - Marseille

3 Place Paul Cézanne
13006 Marseille

Plus d'info :

200 places

Plan d'accès

Le Molotov : les dernières chroniques concerts 307 avis

Tamaryn + Some Ember

Critique écrite le 01 février 2020, par Sami

Le Molotov, Marseille 28 Janvier 2020

Tamaryn + Some Ember en concert

Il fallait se motiver un mardi avec un mistral décourageant pour aller au Molotov, mais comme souvent on n'est pas déçu du déplacement. La salle n'est pas blindée mais relativement remplie, avec un public d'age varié, connaisseur et souvent anglophone voire germanophone, en mode Erasmus. Bien aimé un des quatre albums de Tamaryn à ses débuts sans vraiment approfondir sa discographie, mais simplement content que ce genre de groupe étranger passe à Marseille. Some Ember En arrivant devant la scène une étrange lampe en forme de main lumineuse un peu cheap, ça m'a fait sourire en pensant à la prochaine venue de Kraftwerk 3D (à Nimes). Pas d'effets visuels pour le Californien Dylan Travis et son projet Some Ember qui ouvre la soirée avec une cold wave ou synthpop très lente et pas franchement facile d'accès sans connaître. Mais au fil des morceaux on rentre dans son univers à la Human League des débuts, avec des titres... Lire la suite

Sirius Void + Sovox

Critique écrite le 04 janvier 2020, par pirlouiiiit

Molotov, Marseille 03 janvier 2020

Sirius Void + Sovox en concert

Et dire que j'ai failli ne pas aller au Molotov ce soir ... A la base c'est quand j'avais vu que le Pinguin risquait fort d'y aller pour voir les turcs de Umut Adan que je m'étais dit que ce serait l'occasion de l'y croiser. Surtout qu'en première partie il y avait Sirius Void, groupe du coin que je n'avais toujours pas eu l'occasion de voir. Et qu'avec un peu de chance il y aurait Odliz dans le coin et donc j'échapperais peut-être à la chronique. En lisant ces lignes vous avez bien compris que les choses ne se sont pas exactement passées comme cela. Suite à l'annulation de Umut Adan (qui entrainera le départ de Oldiz) c'est SoVoX qui s'est chargé de les remplacer (en fait de remplacer Sirius Void qui remplaçait Umut Adan). Etant revenu un peu tard du labo (c'était mon premier jour) nous ne sommes pas allés au Lollipop et à vrai dire le sms de Stefan me prévenant que ça attaquait tardant, après avoir couché les enfants je me suis demandé si je n'allais pas plutôt bosser un peu. Finalement apprenant que SoVoX avait attaqué je m'y suis rendu. J'arrive là-bas le Molotov est bien plein. Je me faufile difficilement au premier rang, me plante aux pieds de Vicenzo (le batteur) et Charles (le guitariste) et commence à filmer le morceau... Lire la suite

The Blank Tapes - les Tchoquers

Critique écrite le 10 décembre 2019, par Pascaloo

Le Molotov - Marseille 8 déc 2019

The Blank Tapes - les Tchoquers en concert

Alors pour bien finir le weekend et commencer une nouvelle semaine avec des étoiles plein la tête, quoi de mieux qu'un bon concert un dimanche soir au Molotov ? Et ça tombe bien, ce dimanche là y'en a justement un, de bon concert au Molotov ! Ce 9 décembre, j'ai bien envie d'aller écouter les américains The Blank Tapes, dont j'ai beaucoup entendu parler. En bien. Et d'autant plus que Les Tchoquers (des amis) en font la première partie. Même que c'est leur tout premier concert ce soir ! Un troisième groupe est prévu en fin de soirée mais je ne les verrai pas car, étant chauffeur, je ne voudrais pas que mon carrosse se transforme en citrouille à minuit, surtout que mes passagers bossent le lendemain ! Qui sont Les Tchoquers ? Eux-mêmes se définissent de la manière suivante : "French Yéyé from the 21st Century, d'humeur hétéroclite, les Tchoquers vont puiser dans le répertoire des Sixties des airs décalés et en remettent une couche. Ils sont aussi exigeants que pas sérieux ! " Et en plus y a Dan Imposter dedans ! Et oui Les Tchoquers font partie des Disques Tchoc, forcément, ce label créé et animé par Dan, multi-instrumentiste hyper-actif de la scène rock marseillaise depuis le début des années ... Bref, à ce stade, on ne compte... Lire la suite

Moscow Death Brigade

Critique écrite le 08 décembre 2019, par Pirlouiiiit

Molotov, Marseille 04 décembre 2019

Moscow Death Brigade en concert

Bien crevé d'un week-end rude (dans le sens bien rempli) avec les concerts pour la sortie du bouquin Histoire du Rock à Marseille 1960-2019) au Makeda le vendredi avec De la Crau, Screamin' Jungle, Ooh Wee, Neurotic Sinwgers, Parade et le lendemain Elektrloux, Conger ! Conger !, Cowboys from Outerspace, Venus as a Boy et le lendemain plus de 40 personne à la maison pour écouter l'irrésistible David Lafore et sachant que je venais de me lever à 4h pour un aller retour à Paris dans la journée après m'être couché assez tard la veille pour ne pas rater les Toy Dolls, la logique aurait voulu que je passe mon tour pour ce concert de Moscow Death Brigade ... Sauf que vu tout le bien que m'avait dit le Pinguin de leur précédent passage et étant donné que j'avais finalement un peu dormi dans le train quand il m'a dit que ça allait attaquer je me suis décidé. Pas tous les jours qu'un groupe de hip hop hardcore russe passe dans le coin non plus. Les quelques vidéos que j'avais pu regarder où ils apparaissaient encagoulés m'avait plutôt plu, même si j'avais regretté qu'ils ne chantent pas en russe. Lorsque j'arrive sur place le concert est déjà bien entamé. Le Molotov est plutôt bien plein. Il faut que je contourne la foule pour accéder... Lire la suite

The Stems; Doc Vinegar

Critique écrite le 03 décembre 2019, par Gilles Borgogno.

Le Molotov, Marseille 27 Novembre 2019

The Stems; Doc Vinegar en concert

THE STEMS ARE BACK. Nous avions quitté les Stems il y a un an, avec, l'expression est "cul-cul", mais bon, hein, elle a du sens, "des paillettes dans les yeux". Les larmes aux yeux, quoi, tellement ça avait été JOUISSIF. Dans la revue du concert, nous avions ironisé sur la salle clairsemée et tout ça... Mais où étaient donc les amateurs de pop à guitares HEIN ???? (Et quelles guitares mon ami : "twing twang twong", ça carillonnait pis qu'un glockenspiel et c'était d'une beauté à arracher des larmes à un bourreau chilien ou popov si tu préfères). On s'était entendu dire par des absents, parfois, penauds "oui mais ce n'était pas à Marseille". Et chaque fois, un ange (non des nuées) passait. Pour les ceusss qui habiteraient de lointaines contrées, les Nordiques quoi, et ne seraient pas très au fait de la géographie locale, c'est la commune... Voisine. T'as le panneau "fin de Marseille" et celui de la "Penne/Huveaune" (entrée, cette fois, précisons) ; ça fait un peu comme un quartier excentré de Mars. Tu vois ? Tu passes La Valentine (qui comme chacun sait a de tous petits tétons), un quartier phocéen, "poum" t'arrives à la Penne. Sur Huveaune, oui ! "Re-Poum" ! Même pas tu t'en es rendu compte ! Le temps de trois chansons des... Lire la suite

Guitar Wolf

Critique écrite le 25 novembre 2019, par G Borgogno

Le Molotov, Marseille 19 Novembre 2019

Guitar Wolf en concert

Guitar Wolf, "ギターウルフ" dans le texte, est un Power-Trio garage punk japonais. Ils viennent de Nagasaki, et leur Rock'n'roll porte, toujours, les stigmates de l'explosion atomique. Une déflagration sonique ! Formé en 1987, le groupe, influencé par Link Wray, Ramones ou encore les Cramps, trace avec candeur et ferveur le même sillon garage. Leur son n'a que peu varié depuis la formation et durera, certainement, jusqu'au split final. Imitant les Ramones qui se baptisaient tous "Ramones" en devenant membres du groupe, les Guitar Wolf s'appellent tous "Wolf", accolé au nom de leur instrument. Seiji est Guitar Wolf, UG sera Bass Wolf et Toru, Drum Wolf. Tout en distorsion et chant hurlé, leur concert était, finalement, peu différent de leur précédente prestation marseillaise, il y a quelques années (Novembre 2002, feu "Le Poste à Galène"). Les amplis Marshall étaient encore à fond avec les potards toujours sur "11" ! Le trio japonais jouait FORT ! TROP ? D'AILLEURS, J'ECRIS GROS SINON VOUS NE MENTENDRIEZ MEME PAS ECRIRE. VOYEZ ? La chose vous prend aux tripes dès le premier accord... Aux tripes mais surtout aux tympans ! Depuis Motörhead (il y a longtemps donc) nos tympans n'avaient pas été mis à... Lire la suite

Accès