Accueil Paris Accorhotels Arena (Bercy) - Paris
Jeudi 20 septembre 2018 : 14358 concerts, 25154 chroniques de concert, 5223 critiques d'album.
Accorhotels Arena (Bercy) - Paris

Accorhotels Arena (Bercy) - Paris

8 Boulevard de Bercy
75012 Paris
Métro Bercy

Plus d'info :

8.000 à 16.500 places

Plan d'accès

Accorhotels Arena (Bercy) : Dernières news

Lenny Kravitz en concert à l'AccorHotels Arena et en tournée [Le 19/09/2018] A l'occasion de la récente sortie de son superbe nouvel album nommé Raise Vibration, Lenny Kravitz sera en concert à l'AccorHotels Arena à Paris le 5 juin 2019 et en tournée française (le "Raise Vibration Tour" !) le 16 mai 2019 à la Halle Tony Garnier à Lyon, le 17 mai au Palais...
En concert le 05/06/2019
Orelsan ajoute 2 nouvelles dates à Paris et Lille [Le 14/09/2018] En tournée cet automne à partir du 16 octobre 2018 au Zénith de Rouen et jusqu'au 6 décembre à l'AccorHotels Arena à Paris (une date qui affiche désormais complet), l'hyper populaire rappeur français Orelsan vient d'annoncer qu'il ajoutait deux nouvelles dates à son programme :...
En concert le 05/12/2018
Eros Ramazzotti en concert à l'AccorHotels Arena et en tournée [Le 13/09/2018] Plus que jamais hyper populaire, le chanteur italien Eros Ramazzotti sera en concert à la Halle Tony Garnier, à Lyon, le 19 mars 2019, à l'AccorHotels Arena, à Paris, le 28 mars et au Dôme, à Marseille, le 7 avril pour interpréter ses nombreux hits et présenter en live à ses fans...
En concert le 28/03/2019

Accorhotels Arena (Bercy) - Paris : les prochains concerts

Ma.

25

Sept.

2018

Maluma en concert
Maluma
Maluma
20H00 De 56.50 à 100.50 €

Sa.

13

Oct.

2018

Pape Diouf
19H00 De 45.00 à 60.00 €

Ve.

19

Oct.

2018

Love Yourself
20H00 De 67.50 à 199.50 €

Ve.

09

Nov.

2018

Hubert-Flix Thifaine en concert
Thiefaine 2018
Hubert-Félix Thiéfaine
20H30 De 42.00 à 69.00 €

Sa.

10

Nov.

2018

Nightwish en concert
Nightwish
Nightwish
20H00 De 49.90 à 79.60 €

Di.

11

Nov.

2018

Enrique Iglesias en concert
Enrique Iglesias
Enrique Iglesias
20H00 De 49.00 à 89.00 €

Me.

14

Nov.

2018

Indochine en concert
Indochine
Indochine
20H00 De 40.00 à 45.00 €

Ve.

16

Nov.

2018

Indochine en concert
Indochine
Indochine
20H00 De 40.00 à 45.00 €

Sa.

17

Nov.

2018

Indochine en concert
Indochine
Indochine
20H00 De 40.00 à 45.00 €

Accorhotels Arena (Bercy) : les dernières chroniques concerts 609 avis

U2 (eXPERIENCE + iNNOCENCE Tour 2018)

Critique écrite le 16 septembre 2018, par Lebonair

AccorHotels Arena - Paris 12 septembre 2018

U2 (eXPERIENCE + iNNOCENCE Tour 2018) en concert

Pour certains d'entre nous, les Irlandais de U2 représentent le plus grand groupe de rock au monde... Pour d'autres au contraire, Bono and co sont devenue une machine à fric aseptisée et sans saveur derrière un beau discours de façade. Et pour ceux qui restent, U2 a le goût de la nostalgie qui nous ramène au passé, à sa jeunesse et à des morceaux qui nous auront marqués durablement et d'une manière indélébile. On pense forcément à "Pride (In The Name of Love)", "New Year's Day", "Sunday Bloody Sunday", "With Or Without You", "I Still Haven't Found What I'm Looking For", "Where The Streets Have No Name", "Mysterious Ways" ou "One", entre autres. En 2016 le groupe a fêté ses 40 ans de carrière et a sorti son 14ème album studio, "Songs of Experience", le 1er décembre 2017. On reprend donc là où il nous a laissés avec le précédent disque, "Songs of Innocent", et ses shows donnés en 2015 qui s'étaient terminés à Paris Bercy. Le concept de cette tournée eXPERIENCE + iNNOCENCE Tour nous plonge donc à nouveau dans les origines du combo et puise dans les racines qui ont inspiré les Irlandais pour fonder un groupe de rock. Les thèmes de prédilection de Bono seront bien mis en avant également sur l'immense écran qui longe la fosse sur les 3/4... Lire la suite

U2 (eXPERIENCE + iNNOCENCE Tour 2018)

Critique écrite le 11 septembre 2018, par Samuel C

AccorHotels Arena - Paris 9 septembre 2018

U2 (eXPERIENCE + iNNOCENCE Tour 2018) en concert

Vers 20h25 Bono the Vox nous souhaite la bienvenue pour plus de 2 heures de sons et lumières ! On devine la fatigue, sa voix lui a fait défaut quelques jours auparavant à Berlin et on se souvient que son discours humaniste peut légèrement patiner. La guitare héroïque de The Edge, à l'éternel bonnet vissé sur la tête, sonne toujours juste même si le son si cristallin et particulier des années 80 se fera rare au cours de la soirée. Les toujours discrets Adam Clayton à la basse et Larry Mullen JR derrière les fûts sont fidèles au poste et indispensables au bon fonctionnement et à l'équilibre de la multinationale U2. Clayton a les cheveux blancs, Mullen JR, des lunettes avec verres correcteurs, The Edge se déplace assez lentement et Bono n'est pas au top de sa forme, même s'il s'agite de temps à autre pour prouver qu'il va bien. On lui tend d'ailleurs régulièrement un breuvage "miraculeux" qu'il ingurgite volontiers. Le public vieillit lui aussi avec le groupe, il lui reste toutefois très fidèle : les places pour les 4 Bercy Arena mises en vente au début de l'année se sont arrachées en quelques minutes. Plutôt CSP+, de nombreux fans n'hésitent pas à acheter des t-shirts à 35€, des tour-books, des affiches, des pintes d'Heineken à... Lire la suite

Orelsan (featuring Nekfeu et Dizzee Rascal)

Critique écrite le 06 avril 2018, par Nwmb

AccorHotels Arena - Paris 15 mars 2018

Orelsan (featuring Nekfeu et Dizzee Rascal) en concert

Orelsan à Bercy : Simple, basique Ce jeudi 15 mars, Orelsan était pour la première fois le locataire de l'AccorHotels Arena. Retour sur une soirée particulière... Beaucoup d'attente Ce concert à Paris étant le treizième d'une tournée de vingt spectacles, la date du 15 mars se devait d'être grandiose, à la hauteur du talent du rappeur caennais et de son dernier concert au Zénith parisien en 2012. Durant ce dernier, il y avait un nombre tout simplement incroyable de guests, dont beaucoup de futurs rappeurs connus - comme Big Flo & Oli - et des plus anciens comme Diziz la Peste. Il y avait aussi Mat Bastard et Yan Stefani du groupe de rock lillois Skip The Use, ou encore Kyan Khojandi (auteur et acteur de la Série Bref, et co-auteur de la Série Bloqués, avec Orelsan et Gringe en acteurs). Il y avait également une vidéo de présentation très geek, correspondant à ses passions et celles de ses fans. Mais revenons au présent. Je rejoins ma place en fosse (évidemment) vers 19h15, soit 45 minutes avant le début du concert annoncé sur le billet. Nous faisons face à la rétroprojection de la façade d'un immeuble et de ses fenêtres, faisant surtout la part belle à un (gros) placement de produit de la marque streetwear d'Orelsan. Peu... Lire la suite

Suprême NTM

Critique écrite le 13 mars 2018, par lol

AccorHotels Arena (Bercy), Paris 9 mars 2018

Suprême NTM en concert

Le Suprême NTM faisait son grand retour avec cette série de concerts à Bercy pour fêter ses 30 ans d'existence, les 20 ans de son dernier album éponyme et le 10ème anniversaire de sa dernière tournée. Il n'a pas fallu longtemps pour que les 2 dates initialement prévues se transforment en 3 dates et uniquement quelques minutes pour que les billets mis en vente trouvent preneurs. Car NTM est aujourd'hui un groupe de légende, JoeyStarr et Kool Shen étant incontestablement les pionniers avant-gardistes du hip hop en France et les fers de lance de la première génération des rappeurs français. Mais, si leur légende se nourrit des frasques et de la personnalité de son duo de frontmen, c'est par leurs albums et le charisme de leurs prestations scéniques qu'ils se sont imposés comme un groupe incontournable. A l'heure où les concerts de Bercy sont remplis par 90% de trentenaires et de quarantenaires CSP + venus s'offrir une part de légende avec des billets achetés à prix d'or, il ne faut pas oublier que leur public initial se composait des grapheurs de Stalingrad, des lascars du 93 de la fin des années 80 qui se reconnaissaient pleinement dans leur look, ainsi que dans la brutalité désenchantée de leurs textes qui frappaient les esprits... Lire la suite

Depeche Mode (Global Spirit Tour 2017)

Critique écrite le 04 décembre 2017, par lol

Paris, AccorHotels Arena (Bercy) 3 decembre 2017

Depeche Mode (Global Spirit Tour 2017) en concert

Dans bon nombre de médias, on présente toujours Depeche Mode comme un groupe de New Wave. Fort de 35 ans de carrière et d'un succès mondial constant, cela fait des années, voire des décennies, que la musique du groupe anglais a largement dépassé le cadre étroit de ritournelles comme "I just can't get enough" pour muter en un rock sombre et inventif à travers une multitude d'hymnes et d'albums intemporels d'une toute autre ampleur. Les rivaux de l'époque (Dead or alive, Alphaville, Francky goes to Hollywood, Adam and the ants, OMD... ), qui n'ont pas su se renouveler et s'émanciper du strass et des paillettes des années 80, de l'ornière du son des synthétiseurs Bontempi et des premières boites à rythmes, n'existent plus ou sont condamnés à chanter en play back leurs hits dans le cadre de tournées nostalgiques. Comme le font Partenaires Particuliers ou Début de Soirée en France à l'occasion des concerts Stars 80. En 2017, limiter Depeche Mode à la New Wave est donc une hérésie alors que le groupe de Basildon revient, comme à chacune de ses tournées depuis 1986, arpenter les planches du POPB de Bercy (aujourd'hui AccorHotels arena) pour deux dates sold out depuis de longues semaines. C'est donc presque comme s'il jouait à... Lire la suite

Queens Of The Stone Age + Broncho (Villains World Tour 2017)

Critique écrite le 11 novembre 2017, par Pierre Andrieu

AccorHotels Arena, Paris 7 novembre 2017

Queens Of The Stone Age + Broncho (Villains World Tour 2017) en concert

En tournée pour assurer le service après vente de leur très bon dernier album Villains (oui, "très bon", n'en déplaise aux gens qui veulent qu'un groupe sorte toujours le même album jusqu'à la fin des temps), les Queens Of The Stone Age étaient à Bercy - enfin, la désormais " fameuse " AccorHotels Arena - afin d'encourager leurs nombreux fans (12 000 ?, ça change des 250 personnes du live unplugged à France Inter fin août !) à se lancer dans le tiercé gagnant de toute soirée rock 'n roll qui se respecte : "Dance, drink and fuck"... La croustillante devise de la soirée est édictée par Josh Homme en début de set, juste après une première partie à oublier très vite (Broncho, les Eagles Of Death Metal du pauvre, très mal sonorisés de surcroît), un morceau de sexy disco introductif passé en bande son (le très hot "Walk the Night" des Skatt Brothers), et un démarrage pied au plancher avec un trio gagnant composé d'"If I Had a Tail ", "Monsters in the Parasol" et "My God Is the Sun"... Même si on remarque assez vite que le son n'est pas exactement extraordinaire - pour bien voir et entendre, on a pourtant fait l'effort de se placer au milieu de la fosse, entre la scène et la régie, l'ingé son est-il incompétent ? -, la puissance de feu... Lire la suite

Accès