Accueil Marseille - Aix Le Portail Coucou - Salon de Provence
Vendredi 15 décembre 2017 : 11129 concerts, 24777 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.

Le Portail Coucou - Salon de Provence

160 Bd de Lamartine
13300 Salon de Provence

Plus d'info :

400 places

Plan d'accès

Le Portail Coucou : les dernières chroniques concerts 38 avis

Soldièse

Critique écrite le 31 mars 2017, par Kris Tian

Portail coucou - Salon de provence 23 mars 2017

Soldièse en concert

Soldièse c'est de la production locale, c'est du bio et ça vous fera que du bien ! Je pourrais juste vous dire cela mais j'aimerais vous donner envie d'aller les écouter en live à leur prochain passage ou plus directement sur les réseaux sociaux. Soldièse c'est un mélange, tout d'abord entre la voix atypique de Baltimores au chant et du groove de Dr.Mik à la basse mais c'est aussi le mélange de leur univers musical. On y retrouve du funk de la soul, du jazz, du trip-hop et j'en passe ... En fait ce qui fait leur particularité c'est ce mélange de genre et le public qui a bravé la pluie n'est pas déçu. Mais Soldièse ce n'est pas qu'un groupe de musiciens, c'est également des Youtubeurs. Ils utilisent avec génie cette plateforme avec un challenge qui est de produire chaque mois un nouveau single et son clip vidéo et de le diffuser sur leur chaine. Ce nouveau morceau et son clip mensuel sont écrits, composés et réalisés par eux-mêmes avec le soutien de sociétés de production audio-visuelle. Et ça marche ! Je ne cache pas que j'adore le concept ! Voilà pour la présentation de ce groupe. Passons à la soirée et à ce super concert ! Un before a été organisé avant que le trio entre en scène. On a le droit aux projections de... Lire la suite

Uli Jon Roth

Critique écrite le 04 octobre 2016, par jorma

Portail Coucou, Salon de Provence 01 octobre 2016

Uli Jon Roth en concert

L'opportunité de pouvoir réécouter du vieux Scorpions, joué par Uli The Master himself, tout près de chez soi, ne se refuse pas. Enfin entendre, ou réentendre c'est selon votre âge -cochez la mention périmée-, des pépites issus des Taken by force, In Trance et autre Virgin Killer, sans avoir à se fader les concerts mou du genou des Scorp de ces dernières années, m'enchantait totalement  ! Et puis, Uli Jon Roth, quand il ne lui prend pas l'envie de revisiter les sonates de Bach en version planantes au piano Midi, éclabousse de sa classe ce genre de morceau qui ont établi sa légende, bercés tant de jeunesse, et accompagné tant de vie. Alors le temps de vérifier que la tournée " Scorpions revisited " ou " Tokyo tapes revisited " j'ai pas bien compris, n'allait pas être joué en version flamenco au xylophone par ce fantasque mais libre et génial Uli Jon Roth, nous voici rendu au Portail Coucou qui avait donc la bonne, la très bonne idée, d'accueillir la tournée en cette humide soirée d'octobre. Arrivé un peu tard, et happé par ce petit bar fort accueillant dès mon entré (je n'ai aucune volonté contre les bars qui me happent dès mon entrée), je présente mes confuses au groupe ouvrant la soirée dont je n'ai pas retenu le nom, ni... Lire la suite

Black Strobe

Critique écrite le 23 décembre 2013, par Arnaud D

Portail Coucou - Salon de Provence 30 Novembre 2013

Black Strobe en concert

Notre histoire avec Arnaud Rebotini et même le Portail Coucou auraient pu ne jamais commencer. Pour Arnaud, nous avons vu les premières minutes de son concert Techno au Cabaret Aléatoire, après Le Chapelier Fou et mXcT. Mais, l'heure tournant, la fatigue venant sur un plateau si long et un Set Techno pas assez prenant (pour commencer tout du moins) ont eu le dernier mot et nous sommes rentrés à la maison. Et ce soir , rien ne nous prédestinait à le voir, nous avions même prévu d'aller voir Indochine au Dôme de Marseille. Mais, au dernier moment, l'accréditation n'a pas été acceptée ... Donc un soirée "Libres comme l'air" s'est ouverte à nous ! Pour le Portail Coucou, nous ne comptons pas le nombre de concerts que nous aurions voulu y voir mais, à chaque fois, nous avions du remettre ça à cause d'un autre projet. C'était sans compter sur le destin... Lire la suite

Little Bob

Critique écrite le 27 octobre 2013, par jorma

Portail Coucou - Salon de Provence 24 octobre 2013

Little Bob en concert

Le Petit Robert poursuit sa destinée dédiée au rock n'roll et revient poser ses amplis dans le sud de l'hexagone pour notre plus grand plaisir, le temps notamment d'une date à Salon, dans la chouette salle qu'est le Portail Coucou. Pour moi, aller voir Little Bob relève de l'engagement militant. Ce mec donne sa vie au rock n'roll, sillonnant le territoire en long en large et en travers depuis tant d'années maintenant qu'on ne les compte plus. Toujours souriant, abordable et adorable. Il suffit d'aller taper la discut' avec lui à la fin d'un concert pour s'en laisser convaincre. On le sent parfois triste de ne voir les salles du coin que si peu garnies. Mais qu'importe, il revient inlassablement avec ses alcooliques...avec ses acolytes, pour les quelques rares zigotos qui se déplacent pour ces shots de blues électrifiés si indispensables à leur vie. Je fais partie de ces zigotos là. Et ce soir, il m'a d'ailleurs semblé que nous étions un chouïa plus nombreux que d'habitude. Et si habituellement je suis déçu que si peu de monde ne se déplace pour de si bons moments musicaux, c'est aujourd'hui le concert qui m'a un petit peu déçu. Ben ouais, m'a paru un peu mou du genou le set de ce soir. Et j'ai trouvé qu'il avait mis un... Lire la suite

The Hyènes + The H.O.S.T

Critique écrite le 03 mars 2013, par Flag

Portail Couou - Salon de Provence 1 mars 2013

The Hyènes + The H.O.S.T en concert

Quel point commun y at-il entre une bande de pistoleros et une bande de vilains garçons d'au-delà du périphérique ? un concert au Portail Coucou de Salon de Provence. Le temps de se soigner les yeux avec l'exposition photographique de notre confrère et ami Boby et ses tirages argentiques de scène ou de portraits d'artistes, le trio des longs manteaux de Marseille The H.O.S.T - mais que personnellement j'ai généralement plus vu rôder dans les contrées de Salon de Provence - ouvre le bal, avec un rock dense, puissant, à la base rythmique impeccable (Thomas Campion à la batterie, le plus discret mais efficace). Faisant la part belle aux guitares franches et une basse percutante, les morceaux reposent généralement sur les deux voix impeccables de Jullien Arniaud (le précheur du groupe) et Vincent Fraschina (électrique), respectivement leader-guitare et bassiste. Ces trois là font du bruit comme cinq, et ne souffrent visiblement pas d'un manque de renfort (on penserait d'emblée à une guitare supplémentaire). L'influence outre-atlantique, voire nord-américaine, est assumée (jusqu'à l'imagerie et l'apparence du trio à barbes et à chemises à carreaux assumées), sans qu'on (je) ne parvienne cependant à déterminer le canal... Lire la suite

Soma + Kill The Young

Critique écrite le 26 juin 2012, par Boby

Portail Coucou - Salon de Provence 1 juin 2012

Soma + Kill The Young en concert

Et une saison de plus pour le Portail Coucou, une ! Si la réjouissance semble de bon ton, c'est de l'aveu de William, le boss du café concert, que "les dernières années n'ont pas été évidentes". Crise oblige, le "Garageland" salonnais n'échappe pas aux réductions de moyens et d'affluence, au même titre comme sa consœur istrienne, l'Usine... Heureusement, la salle associative n'en démord pas... Ce soir, comme la trentaine d'autres soirs de la saison, les portes s'ouvrent, le bar s'allume prêt à faire rugir Soma et Kill The Young. Le laboratoire Coucou "A chaque fois que nous venons au Portail, nous avons toujours une ébauche d'album à essayer. Vous êtes un peu notre public test" confesse sur scène le chanteur de Soma, Lionel. Entre deux morceaux du précédent album "Jewels and Orchestra", le quatuor dessine à grand renfort de mélodies britpop, les contours d' "Nobody's hotter than God ", prochain du nom. A l'image de "The Brightest side", pour Soma c'est -aussi- le temps du changement. D'abord, au sein même du groupe qui travaille depuis un an avec un nouveau basiste. Sur le fond, les morceaux sonnent nettement moins rock. Si l'on retrouve la même énergie déployée dans les concerts, l'aspect, les morceaux, ont gagné en... Lire la suite

Accès